Veuillez décliner votre nombre !

Dans le papier en date du 9 mars dernier, j’avais proposé à notre député-maire-ump de nous clarifier et nous détailler sa baisse annoncée de 20% du chômage dans notre canton. (Baisse passée finalement à 17,6 % depuis hier).

J’ai eu beau scruter les commentaires de ce blog, l’édition du 7/7, la République ou le Parisien, point d’éclaircissement sur ce beau – 20% ou ce un peu moins beau et très récent – 17,6 %.

Comme c’est dommage !

Dans le même temps, j’ai demandé à Monsieur René NOIRAULT, grande figure du syndicalisme de notre région et homme d’une intégrité totale reconnue par tous, de me communiquer les éléments qu’il avait en sa possession concernant l’emploi dans notre région.
Qu’il soit ici une nouvelle fois remercié. (Et imité !…)

1992 : Montereau compte 18664 habitants, 8000 actifs et 1440 chômeurs.

1994 : 18000 habitants et 1638 chômeurs (924 hommes et 714 femmes)

1996 : 1464 chômeurs dans notre cité, mais le nombre d’habitants baisse en proportion.
Il faut se souvenir qu’en dix ans, la population monterelaise passera de moins de 20000 habitants à 17000. (Montereau n’a jamais atteint 20000 habitants, ce qui aurait fait passer la dotation/Etat dans la tranche supérieure…)

1998 : Population : 17585 habitants.

1999 : 1300 chômeurs sont annoncés par les organismes officiels, dont 441 jeunes chômeurs (16/25 ans)

2004 : Les mêmes organismes comptabilisent désormais les résultats du canton : 3072 demandeurs d’emploi sont recensés, dont 1960 à Montereau même.

2005 : 2875 chômeurs, avant la fermeture de Kuhn-Nodet.

Rappelons que la communauté de communes compte environ 35000 habitants, avec 67 entreprises de plus de 10 salariés.

Enfin, concernant le nombre de Rmistes, en 1995, ils étaient environ 500, et en 2005, le nombre de 1100 était annoncé, c’est à dire plus du double. (582 à Montereau même.)

On le voit, la situation n’est pas fameuse, et ceci est un doux euphémisme !

Notre député-maire-ump est devenu le premier magistrat de la ville en 1995.
Il faut savoir qu’en 2004/2005, nous détenions le triste record du plus fort taux de chômage de Seine-et-Marne.

Je renouvelle donc ma proposition à notre édile : pourquoi ne pas publier les chiffres régionaux officiels, issus des organismes concernés, et aux normes du Bureau International du Travail ?

Peut-être arriverais-je ainsi à comprendre cette supposée baisse de 20% passée hier dans le 7/7 à 17,6 %.
Pour l’instant, désolé, mais je n’y parviens pas, notre député-maire-ump se gardant bien d’avancer de quelconques chiffres concernant le nombre d’emplois créés, le nombre d’entreprises créées, le nombre d’installations d’entreprises et le nombre de chômeurs radiés des listes dans notre canton.

____________________________________________________________________________________

 


8 commentaires

  1. Habib dit :

    Encore une fois, d’où sort ce 17,6 % ?

    Encore une fois, il faut croire la bonne parole municipale.

    (Sauf que la dernière fois, il ne fallait pas la croire, puisque les -20 % sont passés à -17,6 %…)

    C’est ça, j’ai tout compris ?

  2. Robert l'optimiste dit :

    Si ça se trouve, ce chiffre va encore baisser.
    Attendons de voir !

  3. Anonyme dit :

    je viens de recevoir dans la boite aux lettre un prospectus « Parlons-en ! » « mes dix priorités pour la circonscription » de notre député maire.
    voici ce qui est écrit.

    1. TRAVAIL POUR LE PLUS GRAND NOMBRE

    Malgré une baisse de 19 % du nombre des chomeurs, la question de l’emploi reste cruciale dans le sud77. Ce combat doit nous réunir et nous mobiliser encore et encore.

    Il parle de la circonscription. Mais pas de chiffre du cantons et de notre ville. Il attend juste peut-être les prochaines elections pour les divulguer.

    Quels sont les vrais chiffres ?
    Je pense que les résultats que Monsieur René NOIROT sont exacts car on le voit bien. Car quand on voit la file d’attente aux Restos du coeur qui a augmenté, on voit les chiffres.

  4. Yves POEY dit :

    20 %

    19 %

    17,6 %

    Quelle donnée numérique prendre en considération ?

    CQFD !

  5. Anonyme dit :

    On ne sait plus ????????
    Nous sommes perdus. Je crois.

  6. Yves POEY dit :

    Oui, si ce chiffre ne traduisait pas un terrible enjeu et parfois, de dramatiques situations familiales, on pourrait presque en rire et organiser des paris sur le prochain chiffre annoncé…

  7. nora dit :

    Mais comme dit notre deputé maire UMP, ça va changer juste après les élections. Les entreprises sont dans les starting-blocks et n’attendent que l’élection de Nicolas Sarkosy pour s’implanter.
    C’est vrai qu’avant c’était plus facile de dire ça ! Il y avait eu un gouvernement de gauche. Là on sort d’un monopole UMP sur la présidence, le gouvernement , le parlement, c’est plus dur de dénoncer l’incurie des pouvoirs publics.
    Remarque qu’en cherchant bien, notre député UMP va pourvoir mettre en cause le département, et la région, toujours à gauche ..

  8. Anonyme dit :

    Comme le contournement de melun, avant c’était eux qui avaient le pouvoir, rien n’a été fait. Et maintenant « Oh mais c’est la faute de la région. Et l’écologie dans tous ça. On signe un le traité de Nicolas Hulot.
    Combiens de végétation à détruire?
    Combiens ça va nous coûter?
    Et c’est toujours la faute des autres.
    Et si L’Etat n’avait pas abandonné nos routes nationales,.
    C’est peut être la faute de nos parlementaires ?

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !