Archive pour mars, 2007

Il sait parler aux Djeun’s, lui ! (La suite)

Pour le rappel des faits, il vous suffira de cliquer sur la date d’hier. (Toujours sur le calendrier ci-contre)

Dès hier matin, l’action N° 30 avait bien changé. Cette action qui proposait aux partisans UMP de faire diffuser la parole sarkozienne via les mailings-lists de leurs enfants, cette action-là était à la baisse.

Notre député-maire-ump, peut-être rongé par le doute et le remords, a semble-t-il dû faire réécrire une partie du bréviaire du parfait militant.

(Cf la capture d’écran ci-dessous)

Il sait parler aux Djeun's, lui ! (La suite) dans Brèves gser9nu0tk

Maintenant, les partisans peuvent ficher la paix à leurs enfants et à leurs boîtes mails. On ne diffuse plus maintenant qu’aux jeunes et à leurs amis.

Comme quoi, malgré qu’il n’y ait « rien de choquant à inciter la jeunesse à lire un discours de Sarkozy », notre édile a été obligé de revoir sa copie…

Ce n’est pas que je sois plus curieux que la moyenne nationale, mais je me demande si cette révision numérique ne serait pas à l’origine des « problèmes techniques » (et là, je cite le Parisien d’hier), des problèmes qui ont été la cause du report du conseil municipal, lundi soir dernier.

Le budget monterelais peut bien attendre.

J’en profite pour vous annoncer en quasi-exclusivité dans la région, les prochaines dates du grand live tour de notre député-maire-ump, pour caler votre propre agenda.
Le 22, il sera à Forcalquier, le 23 à Aix-en-Provence (à 8h30, pour les lève-tôt), le 29 à Montauban, le 2 avril à St Sever, dans les Landes, (le 1er avril n’aurait pas fait sérieux…), le 3 à Figeac, et le 5, il se produira à Château-Thierry, ville natale, comme chacun sait, du plus que jamais regretté Jean de la Fontaine !

______________________________________________________________________________

Il sait parler aux Djeun’s, lui !

Mais pourquoi personne n’y avait pensé avant lui ?

Pourquoi, comme le propose notre député-maire-ump responsable du site des supporters de qui vous savez, pourquoi ne pas faire passer la bonne parole sarkozienne par le biais des… enfants !

Vous avez bien lu, fidèles lecteurs, les enfants ! C’était tellement évident !

Grâce au journal Libération qui a soulevé le lièvre hier, nous avons pu apprendre que les partisans du candidat-toujours-ministre sont invités à diffuser un argumentaire bien senti via les mailings-lists de leurs enfants.

(Cf la capture d’écran ci-dessous.)

Il sait parler aux Djeun's, lui ! dans Brèves 8xbehbwjwt

« Faites lire le discours de Nicolas Sarkozy à la jeunesse (pièce jointe), aux jeunes de votre entourage et diffusez-le par vos mailings lists ou celles de vos enfants. »

C’est écrit en toutes lettres.

C’est vraiment ahurissant, tellement c’est gros !
Mais comme dirait ma voisine de palier, plus c’est gros et plus ça passe !

Mais là, tout de même !

Comment endoctriner des enfants en une seule leçon ?
Comment en arriver à de telles pratiques « d’embrigadement » ?
Comment instrumentaliser de cette manière les jeunes ?

Bien sûr, notre député-maire-ump a sous-entendu une erreur rédactionnelle, un oubli de la mention « enfants en âge de voter » :« C’est une erreur de rédaction que je prends à mon compte mais si les mômes s’envoient par internet le discours de Sarkozy consacré à la jeunesse, je ne vois pas la République en danger ».
Et de continuer « Il n’y a rien de choquant à inciter la jeunesse à lire un discours de Sarkozy ».

Vous allez voir que bientôt, il faudra utiliser le prénom Nicolas pour apprendre la lettre N au CP, il fera partie du socle commun d’apprendre les comptines de dame Cécilia aux grandes sections de maternelle, et peut-être même, pendant les préliminaires en matière de conception d’un bébé, devrons-nous écouter par le biais d’un haut-parleur sur la table de nuit le discours de dimanche dernier au Zénith, pour nous donner du cœur à l’ouvrage !

Au fait, monsieur notre député-maire-ump, et si votre Quentin de fiston avait reçu, mineur, dans sa boîte mail, sans que vous en soyez averti, l’intégrale des discours d’Olivier Besancenot, d’Arlette Laguiller ou pire encore : le discours de Villepinte de Ségolène Royal ?

________________________________________________________________________________

Déplacement à l’extérieur

Vous, je ne sais pas, mais moi, si.

En ce début de semaine, je voudrais vous mettre en garde, vous les habitants de la 3ème circonscription de Seine et Marne : si vous aviez l‘intention de demander un rendez-vous, demain mardi 20 mars, aux alentours de 14h30, à notre député-maire-ump, j’ai bien peur qu’il ne vous faille déchanter et revoir votre emploi du temps.

Notre édile, loin des soucis de sa circonscription de Melun-Nord, ira se dépayser, c’est bien compréhensible, et portera demain, à 14h30, la parole (que d’aucuns trouvent bonne) de son candidat-toujours-ministre-à-ce-jour, à Bagnères-de-Luchon.

Ce n’est pas que j’aie reçu une invitation, non, et je dois d’ailleurs vous avouer que j’en suis étonné, mais c’est le fait que je fréquente régulièrement les sites de l’UMP qui m’a renseigné sur cette petite virée en Haute-Garonne . On a tous nos petits moments de faiblesse…

Oui, je vous le dis en vérité, l’idée de tenir un meeting à 14h30, en pleine heure de la sieste dans une ville de cure et de thermalisme, (ORL et rhumatismes), cette idée-là doit forcer l’admiration !

Car je voudrais vous y voir, vous, être désigné pour aller tenir la jambe à des curistes qui n’entendent plus très bien ou pour qui la polyarthrite galopante empêche une concentration de plus de trois minutes trente !
Ce n’est pas un boulot à la portée du premier venu !

Mais ce choix de Luchon n’est peut-être pas innocent. Je subodore que notre député-maire-ump n’a pas raté l’occasion d’aller vérifier de visu si par hasard, cette jolie cité ne serait pas comme chez nous partagée en deux : y aurait-il une ville haute, le haut-Luchon, et une autre, le Bas-Luchon ?
Et c’est sans aucun doute pour cette raison qu’il fit le sien !

Le fidèle lecteur verra en tout cas par là, que pour représenter un candidat qui ne supporte pas le vin, choisir une ville d’eau n’est pas forcément la moins mauvaise entreprise pour essayer de redorer son blason auprès du chef.
Mais attention ! Si les choses se passaient toutefois mal, et si les curistes se mettaient soudain à chanter l’Internationale en levant leur verre d’eau minérale, notre député-maire-ump n’aurait plus comme ressource que de s’écrier : « Décidément, cette campagne électorale, c’est la croix, la Bagnères ! »

Ah ! Pendant que j’y suis : « les curistes », ce n’est pas un film avec Gérard Jugnot ! Même s’ils chantent !

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste.

Votre dévoué HOU

___________________________________________________________________________________

Une rumeur de dogue.

C’est dimanche ! En charentaises et en pyjama, dans votre petit nid douillet cocoonnisé et bien à vous, pourquoi ne pas tenter de démêler une nouvelle fois le vrai du faux, suivant ce désormais célèbre principe : rumeur ou pas rumeur ?

Notre député-maire-ump a demandé à Axelle RED, qui se produira sur la scène du festival au mois de juin, de changer de nom.
Nous irons donc applaudir Axelle BLUE. Rumeur, pas rumeur ?

Afin de permettre l’inauguration de la nouvelle piscine par son peut-être-patron-futur-président, notre député-maire-ump a exigé un grand bain d’une profondeur ne dépassant pas 1,20 m. Rumeur, pas rumeur ?

Notre député-maire-ump a fait au siège social de la société Kärcher la proposition de venir s’implanter en zone franche urbaine de Surville. Rumeur, pas rumeur ?

Après les programmes de soutien scolaire musicalement et sobrement intitulés RAPE et RAUC, notre député-maire-ump envisage de nouveaux ateliers dénommés SALESA, SLEAU, POLECA, BOUGUI, sans oublier TOUISTE. Rumeur, pas rumeur ?

Après l’opération « 10 projets pour 2010 », notre député-maire-ump lancera l’idée « 25 projets pour 2025 », puis, si les progrès de la médecine le lui permettent, nous verrons fleurir « 247 projets pour 2247 ». Rumeur, pas rumeur ?

Et n’hésitez pas. En cas de doute, un petit mail !

__________________________________________________________________________

Réparations urbaines

En ce samedi matin, je vous laisse tout d’abord un instant tranquilles, le temps pour vous de prendre connaissance de la photo ci-dessous…

 

Réparations urbaines dans Sur le vif... rio4thuptf

Oui, vous pouvez tout comme moi le constater, la désormais fameuse et célèbre caméra cassée du nouveau chantier a été réparée, ou tout au moins a retrouvé une meilleure mine, ce qui prouve bien que ce blog est non seulement lu, mais également pris en compte.

Le blogueur aime à se sentir considéré, finalement….

J’en veux pour preuve également ce panneau sur le vieux château du confluent. A peine un commentaire avait-il évoqué ce futur sujet que le château allait être réhabilité !
J’en profite pour saluer la mémoire de M Jean MARAIS, historien local qui nous a quittés beaucoup trop tôt, et qui avait fait part à notre député-maire-ump de son indignation face au déplorable état d’abandon de ce bel élément de notre patrimoine.
Tout arrive, encore une fois juste avant les élections, mais tout ça ne sont que hasards et coïncidences….

 

panneauchteau dans Sur le vif...

Moi, je serais vous, et si j’avais des choses à faire réparer, rénover, retaper, restaurer, je sais ce qu’il me resterait à faire, d’autant que vous êtes de plus en plus nombreux à me faire l’honneur de perdre un peu de temps à lire ces quelques lignes numériques, et ce, depuis maintenant un peu plus d’un mois.

Le bouche à oreilles et la chaîne des mails font rage, que ce soit sur le canton ou la circonscription de Melun-Nord.

Il suffisait de s’y mettre…C’est fait !

Blog à part !

_______________________________________________________________________________

Hip hip hip ! Ouvrable ! (La revanche…)

Vous, je ne sais pas, mais moi, si.

Je dois vous avouer qu’à la lecture, en début de semaine, des papiers flambergiens consacrés à l’élasticité non pas des tissus, chère à Alain SOUCHON, mais bien à l’élasticité des 1000 jours de notre député-maire-ump, je dois vous avouer que j’ai été un comme un peu désappointé, comme légèrement déçu, même.

Oui, Yves POEY, vous auriez pu évoquer à cette occasion bien des théories pour constater la dilatation temporelle en question : mécanique quantique, théorie de la relativité, distorsion causée par les trous plus ou moins noirs, que sais-je encore…

D’autant plus que ces jours-ci, chez Honda également, les ingénieurs nippons ont eux-aussi été victimes de ces phénomènes qui semblent nous échapper : le kilométrage au compteur de 6 millions de véhicules états-uniens tournait plus vite que la distance parcourue. Lorsque les automobilistes fils, filles, neveux et nièces de l’Oncle Sam roulaient 100 kms, le compteur en marquait 103.

On voit donc par là que les chiffres et les nombres, et pas que dans notre circonscription de Melun Nord, avouent en ce moment leur propension à ne pas se comporter comme par le passé.
(Tout fout l’camp, vous dites-vous ! Comme vous avez raison !)

Monsieur POEY, toujours selon ce postulat énoncé, il vous aurait été très facile de vous rendre compte qu’il était tout à fait normal, par conséquent, que les 1000 jours en question se transformassent en 4,41 années que vous calculâtes certes, avant-hier, soit 1610 jours que point vous ne précisâtes !

Mais, ceci dit, notre député-maire-ump pouvait-il décemment intituler son projet « 1000 emplois pour 1610 jours » ?
Je vous le demande et pas qu’un peu !

En ces temps où François BAYROU entreprend l’ascension non pas du cirque de Gavarnie, mais de l’opinion publique, était-il prudent de remettre en mémoire ce nombre tragique se 1610 ?

1610 est en effet à la mémoire de chaque Béarnais ce que 1946 représente pour tout tenancier de maison close normalement constitué : un coryza historique, un emphysème chronologique, une fluxion épistémologique.

Non, décidément non, il n’était ni décent ni envisageable pour notre édile de rappeler en permanence aux militants UDF l’assassinat de leur cher Henri IV, par un certain Ravaillac, maître d’école de profession. (Comme quoi, c’est un métier difficile…)
On ne sait jamais comment peuvent tourner les choses !

Et comme le faisait fort justement remarquer le très sage et très regretté M. RAFFARIN qui nous manque tant : « Il ne faut jamais faire les choses à Poitiers ! »
(Euh…Poitiers n’est pas en Béarn, je vous le rappelle…Moi non plus, je ne voudrais me mettre qui que ce soit à dos !)

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste !

Votre dévoué HOU

____________________________________________________________________________

Ca y est ! Ca sort de terre !

Les maisons à 100 000 euro sortent de terre !
Je corrige tout de suite un peu, ce sont des maisons à un peu plus de 100 000 euro qui sortent de terre, du fait de l’augmentation du coût de la construction depuis deux ans et des aménagements techniques du terrain.
Mais bon, de la terre, elles sortent ! Ne chipotons pas pour quelques milliers d’euro de plus, par-ci, par-là.

L’architecte parisien Louis Téqui a dessiné les plans, l’opérateur HLM Terralia s’y est également collé.

Elles sortent vous dis-je !

La preuve, c’est que la première pierre a été posée avant-hier.
28 maisons à 100 000 euro seront construites.

Je vous sens assez perplexes. Ce n’étaient pas seulement sept maisons à 100 000 euros qui devaient voir le jour, sur les anciens logements de fonction de la rue Jules-FERRY ?

Certes !

Les maisons à 100 000 euro qui sont sorties de terre sont bien sorties, et de la terre, mais pas à Montereau.
Elles ont poussé leur premier cri à Epinay sur Seine, dans le 93. Et c’est le maire, Hervé Chevreau et les futurs propriétaires qui ont manié la truelle, coiffant ainsi notre édile monterelais sur le poteau.

J’emploie à dessein cette image balsamo-capillaire puisque l’article du Parisien de Seine St Denis daté du 14 mars indiquait que le Député-Maire UDF Yves Jégo pouvait s’avouer (avec le sourire) être jaloux d’avoir lancé le projet d’Epinay avant le sien, à Montereau-Fault-Yonne.
Comme c’est vrai, et comme on le serait à moins, franchement !

Voudriez-vous relire maintenant le paragraphe précédent ?
Rien ne vous étonne ?
Relisez-le encore une fois !
Ca y est ?

Oui, le Parisien à qualifié d’UDF notre député-maire-normalement-UMP !
Erreur, coquille, article non-relu, fatigue du journaliste surmené, pigiste mal-payé, ou bien….

Des manœuvres que d’aucuns n’hésiteraient pas à qualifier de souterraines auraient-elles été entamées ?
De secrets et inavoués ralliements seraient-ils déjà en route, un peu comme Polypoetes avait rallié les flancs du cheval de Troie, toutes proportions gardées ?
Des tractations mystérieuses auraient-elles eu lieu, dans de sombres couloirs de louches officines ?
L’ascension béarnaise ferait-elle monter la sauce ?

En tout cas, ce qui est sûr, c’est que dans UDF et UMP, il y a déjà le U en commun et qui plus est, à la même place. Sur les affiches, il n’y aura que deux lettres à remplacer.

____________________________________________________________________________

L’emploi revient ! Mais après les élections !

A grand renfort de communication dans le Parisien d’hier, notre député-maire-ump nous annonce que l’emploi revient à Montereau.
Enfin ! On commençait à montrer comme une légère impatience, tout de même !

Mais attention, ce n’est pas une entreprise, ni deux ni trois, Mesdames, Messieurs. Le grand jeu est annoncé ! La totale !
Ce sont neuf entreprises qui vont s’implanter sur le territoire de notre riante Communauté de Communes. C’est un véritable Yalta régional, un vrai partage du territoire !
Et c’est du lourd ! Une centrale électrique, un call-center, (dont les employées ne sont pas des girls du même acabit), quatre entreprises de logistique, en plus du centre commercial !

« L’emploi revient à Montereau » titre l’article ?
« L’emploi va pleuvoir sur Montereau » aurait été plus approprié !
Au total ce sont 1516 créations d’emplois qu’on nous promet pour 2008 et même 2010 !
C’est énorme !

« L’emploi revient à Montereau » titre l’article, parce que c’est vrai qu’au passage et entre parenthèses, l’emploi était parti de Montereau et de sa région ! Entre Kuhn-Nodet, ABB, SKF, sans oublier Bernier, l’entreprise qui fabriquait les dessous de Loana, 700 emplois sont partis en fumée depuis 2004 !

L’emploi revient à Montereau : tant mieux ! Je le réaffirme ici, sans aucune retenue !

Bon, d’accord, l’emploi revient, mais pas n’importe quand : juste après les prochaines élections.
Avant, ça n’a pas été possible ! Désolé !

L’emploi revient, grâce à qui ?
Grâce à M. Jean MITOT, par exemple, Maire de Varennes sur Seine, qui avait décroché le contrat du centre commercial qui devrait voir le jour dans sa commune. (Un grand absent de l’article d’hier, M. MITOT, c’est étrange …)

L’emploi revient à Marolles sur Seine ? Je me souviens de ces interviews et photos grandioses, à l’époque de la société Faure et Machet qui devait déjà s’y installer, avant que cette entreprise, excédée, n’aille s’implanter ailleurs !
Tout était sûr, tout était signé, tout était fait !
Et puis patatras !

J’ai déjà développé cette argumentation. (Pour plus de précisions, cliquer sur la journée du 19 février dernier, sur le calendrier ci-contre…)
Nous avons déjà donné dans les effets d’annonce ! On connaît !
Encore une fois, l’avenir s’annonce radieux, demain on rase gratis ! (Comme avant les dernières élections, souvenez-vous donc !)

Mais ces beaux jours ne sont pas pour aujourd’hui, tout ceci est pour demain, voire après-demain, puisque notre député-maire-ump s’engage même pour 2010 !

Ah ! Décidément oui ! Comme il avait raison, le Charles !
(Le corse, pas le Grand !…)

Les promesses n’engagent que ceux qui les croient !

____________________________________________________________________________

Hip hip hip ! Ouvrable ! (Le retour…)

Pour tous ceux qui auraient raté un épisode, hier, un petit rappel des faits.
Notre député-maire-ump, pour évoquer son bilan relatif à l’opération « 1000 emplois pour 1000 jours », à moins que ce ne soit le contraire, avait apporté une petite correction : «Nous ne sommes pas tout à fait au bout, puisque nous ne comptons que les jours ouvrables.»
(Pour plus de précisions, cliquez-donc sur la date d’hier, sur le calendrier ci-contre…)

Je vous propose par conséquent d’effectuer aujourd’hui quelques petits et rapides calculs.

Dans une année normalement constituée, le commun des actifs dispose de cinq semaines de congés payés, (je ne compte pas ici les enseignants qui ont plus de vacances, mais il faut dire que ces vacances-là tombent en même temps que celles de leurs élèves…), soit 35 jours.
Il reste donc 365 – 35 = 330 jours.

Mais, naturellement, il faut enlever les samedis et les dimanches. (En principe, et cela sera aisément vérifiable, nous avons généralement et statistiquement cinquante-deux samedis et cinquante-deux dimanches.)
J’ôte bien entendu les samedis et dimanches inclus dans les congés payés, afin de ne pas les comptabiliser deux fois, ce qui fausserait les résultats…
(Décidément, les amateurs d’impartialité ne regrettent pas d’avoir entamé la lecture de ce papier !)

Alors : 330 – (47 x 2) =236 jours.

Ca diminue, ça diminue….

Mais ce n’est pas tout. Il convient de défalquer les jours fériés : (Noël, Jour de l’an, lundi de Pâques, 1er mai, 8 mai, l’ascension, le 14 juillet, le 15 août et la Toussaint).
J’en compte neuf, car la St Nicolas n’est pas un jour férié. (Pas encore !)

Soit : 236 – 9 = 227.

Il ne me reste plus qu’à diviser 1000 jours par 227, et à trouver 4,41 années.

Tout comme le sous-entendait notre député-maire-ump, il fallait donc comprendre que les 1000 emplois auraient dû être créés en 4,41 années, et non pas en 2,73 années, (1000 / 365) !

Ah ! L’arithmétique est une belle science, tout de même !

Mais je sens poindre comme un grave doute, une intense frayeur, voire un terrible questionnement : « Et si ça ne suffisait pas ? Et si, avec les seuls jours ouvrables, ça ne fonctionnait pas non plus ? »

Rassurez-vous : il sera toujours possible d’enlever Roche Hachana, Yom Kippour, la Fête de Souccote, Hanouca, Tou bi Chévate, Chouchane Pourim et Chavouôte.

Oui mais… Et si, néanmoins…….

Qu’à cela ne tienne ! Il faudra englober le 1er jour du Ramadan, l’Aïd-Al-Fitr, l’Aïd-Al-Kebir, Achoura , et Al Mawlid Annabawi…

D’accord, mais au cas où……..

Eh ! Oh ! Pour créer 1000 emplois en 1000 jours dans notre région, vous ne voudriez tout de même pas que notre député-maire-ump invoquât les principales fêtes religieuses inuits ou masaïs !

_____________________________________________________________________________

Hip hip hip ! Ouvrable !

Pour débuter la semaine sur les chapeaux de roues, je vous propose de répondre à une question existentielle : un député-maire fût-il ump exerce-t-il le cumul de ses mandats tout au long de l’année, journée après journée, courbé sous le harnois un peu comme Sisyphe et son gros caillou, ou bien ne travaille-t-il que les jours ouvrables ?

Cette interrogation à la fois majeure et incongrue m’a été inspirée par la saine lecture de l’excellent magazine «Artisanat 77» de décembre 2006 / janvier 2007,le n°72, très exactement, qui coûtait 3,05 euro.
(Les amateurs de précision se régalent…)

Dans ce bimensuel où l’on célèbre édition après édition la gloire du travail manuel seine-et-marnais, un journaliste interviewait notre député-maire-ump quant à l’hypothétique et supposée réussite de son opération au titre très maoïste de «1000 jours pour 1000 emplois».

Parce que, allez-vous me dire, il y aurait des gens dans le canton et la circonscription de Melun-Nord qui s’interrogeraient sur le bilan de notre édile ?
Si, si. Il y en a. Et de plus en plus. On me l’a dit !

En clair et sans décodeur, la question était de savoir quelle était la réalité des chiffres, les 1000 emplois étaient-ils atteints dans la période de 1000 jours écoulés ?

Et là, notre député-président de la CC2F a eu cette réponse formidable que je m’en vais pas plus tard que maintenant vous recopier au mot près.

Que je sois encarté à l’UDF sur le champ si j’en change une seule lettre ou une seule virgule !

«L’objectif fixé, avec mes collègues du Conseil communautaire, était de développer 1000 emplois nouveaux dans notre secteur, en 1000 jours.»

Et c’est la suite qui confine à la fois au sublime et au grandiose :

«Trois ans après le démarrage de cette opération, nous ne sommes pas au bout de la période impartie, puisque nous ne comptons que les jours ouvrables.»

Les jours ouvrables ! Nous, le vulgus pecum, nous n’y aurions pas pensé !

Ceci dit, tout bien considéré, invoquer les jours ouvrables, alors que votre patron de candidat-toujours-ministre-à-ce-jour a lancé un anathème virulent sur les 35 heures, et demande, implore, exige que tout le monde travaille de plus en plus et de plus en plus longtemps, je trouve que tout ça frise la haute trahison !

On a même constitué naguère des cours martiales pour beaucoup moins que ça !

La suite de ce glorieux épisode, demain, même endroit.

En ce qui concerne l’heure, je vous laisse seuls juges…

______________________________________________________________________________

1234

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !