Ah ! Rouvrez les maisons !

Vous, je ne sais pas, mais moi, si.

Je voudrais aujourd’hui manifester mon enthousiasme envers notre député-maire-ump, afin de célébrer ici et pas plus tard que maintenant sa naturelle propension à trouver de jolis noms à nos nouveaux quartiers et autres nouvelles résidences.
Des noms ronflants comme une marque de fromage, (le carré Langevin, au bon lait cru, par exemple, dans lequel on ne manquera pas d’arrondir les angles en permanence), des noms conquérants et aguicheurs, des noms qui vous font bien sentir que nous sommes entrés dans une ère de définitive et irrésistible modernité.

Mais force est de reconnaître que notre édile s’est surpassé en prévoyant de baptiser un pâté de 300 à 400 maisons (c’est d’ailleurs à ce niveau plus une terrine de maisons qu’un pâté…), le quartier des « bords d’eau ». C’était écrit en toutes lettres dans la dernière édition de la République de Seine et Marne. (La dernière édition en date, j’entends bien…)
Ah ! le quartier des « bords d’eau » !
Ca, c’est un nom qui sonne ! Ca, c’est un nom prometteur de jouissances, de délices et de félicités plus ou moins tarifées à venir !
Faut-il rappeler qu’au Moyen-âge, les quartier des bords d’eau, qu’on écrivait plutôt quand on savait écrire quartier des « bordeaux », était un quartier comment dire…. très spécialisé.
Dans les venelles sombres de ces endroits isolés, on trouvait en effet de ces maisons plutôt closes, celles-là même qu’une Marthe Richard au mieux de sa forme fit interdire à la libération.
Ah ! le temps béni des « bords d’eau » serait-il de retour ? Verra-t-on à Montereau le retour des lupanars, dans lesquels on pouvait prendre en toute discrétion le sien ?

En tout cas, ce qui est sûr, (et qu’on n’aille voir ici qu’une de mes nombreuses initiatives destinées à aider notre édile…) c’est que dans ce nouveau quartier des « bords d’eau », notre magistrat municipal devrait y faire installer une salle de sport pourvue d’un ring, afin de développer le noble art cher à Cassius Clay, Marcel Cerdan, et Carlos Monzon réunis.
En lettre de feu et de néon, sur le fronton de cette salle, brillerait ce fier et définitif impératif : Boxons !

Enfin, on voit surtout par là, la formidable capacité de notre député-maire-ump à adopter les règles de la « maquereau-économie » !

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste !

Votre dévoué HOU

_____________________________________________________________________

 


10 commentaires

  1. Anonyme dit :

    Le député-maire est tout désorienté : à l’origine ce n’est pas dans ce coin là de Montereau que l’établissement en question se tenait : c’était à St. Maurice …. Le 38 évoquera peut-être encore quelques souvenirs à ses fidèles !!!

  2. Anonyme dit :

    La loupiote rouge d’origine signalera ledit quartier, ça s’impose

  3. Yves POEY dit :

    Rouge ?

    Désormais, dans les villes ump, les maisons de fleurs (comme on dit en orient) seront signalées par une lanterne… bleue !

  4. Robert le Mélomane dit :

    C’est Jean YANNE qui avait consacré une chanson à la réouverture des maisons, non ?

    Je me demande s’il faudra posséder sa carte UMP pour aller au quartier des bords d’eau, à Montereau…

  5. Votre dévoué HOU dit :

    Exactement, en 1965 !
    D’où le titre de ce billet d’humeur…

    De mémoire, ça commençait comme ça :

    « Ah rouvrez les maisons, rouvrez les maisons, rouvrez les maisons,
    Qu’on dérouille ! »

    On peut trouver ce titre dans une compil encore éditée à ce jour.

  6. Anais dit :

    Monsieur POEY,

    comment savez-vous qu’en Orient, les maisons closes s’appellent les maisons de fleurs ? :D

  7. Anonyme dit :

    De quoi ! Il appelle ça des maisons plutôt des maisonettes. Superficie maximum 87 m2. Quand on visite les maisons dejà construites, les chambres, on dirait un poulailler où ont peut mettre simplement un lit et une armoire, le reste à la poubelle si tu déménage des vrais appartements de Surville. Vive l’ancien, c’est plus solide au moins.

  8. Yves POEY dit :

    Comment savez-vous qu’en Orient, les maisons closes s?appellent les maisons de fleurs ?

    C’est grâce à la lecture de l’excellente série policière « les enquêtes du juge Ti »
    Le juge TI est un magistrat chinois de la dynastie TANG.

1 2

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !