Archive pour 10 avril, 2007

Une belle leçon d’humidité (La suite…)

Je voudrais aujourd’hui faire le point sur la situation de M. et Mme T., dont l’appartement loué à Confluence-Habitat était à ce point insalubre que l’humidité était préjudiciable à la santé de leurs enfants.
(Pour un rappel des faits plus en profondeur, vous pouvez cliquer sur les dates des 23 et 27 mars derniers, sur le calendrier ci-contre.)

Soudainement « émue » par la publication en ligne des photos de cet appartement, et par la pression exercée par de nombreux lecteurs de ce blog, la direction de Confluence-Habitat-ex-OPHLM a décidé de saisir son assureur, les AGF.
La compagnie a proposé un dédommagement de 1759,45 Euro, à l’Office, afin de rénover les lieux.
Ce qui est somme toute assez peu par rapport à l’ampleur des dégâts. (Il ne s’agit pas en effet que de refaire uniquement les peintures…)
C’est évidemment ce qu’a pensé le couple de locataires, d’autant plus que ce dédommagement était assorti d’une proposition de rénovation dans six à sept mois seulement.

Le lendemain, M. et Mme T. ont donc saisi l’inspecteur de salubrité de la DDAS, avec un courrier explicatif et les fameuses photos.

Encore tout à fait par hasard, en apprenant ceci, Confluence-Habitat-ex-OPHLM a donc décidé de proposer un autre appartement tout proche du premier, avec une première visite réalisée en fin de semaine dernière.
Hélas ! En entrant dans le nouvel appartement, Mme T. et le représentant du bailleur ont été aussi surpris l’un que l’autre de constater qu’il s’agissait en fait d’un squatt dans un état lamentable, rempli de cyclomoteurs, de moteurs, de pièces mécaniques en tous genres, au milieu d’innombrables cannettes de bière, et autres bouteilles.
Un nouveau rendez-vous a donc été pris.
On peut penser que le dénouement est enfin proche.

La famille T. m’a adressé une nouvelle fois ses chaleureux remerciements, afin que je puisse vous les répercuter, vous qui vous êtes émus, et manifestés, afin de faire connaître le triste état de certains appartements monterelais.

Enfin, pour terminer, je ne résiste pas à l’envie de vous communiquer l’article 35 du règlement sanitaire départemental de la D.D.A.S.
Juste à titre d’info pouvant être utile…

Locaux inondés ou souillés par des infiltrations

Les locaux inondés ou souillés par quelque cause que ce soit : inondation générale, déversements accidentels, infiltrations ou non-étanchéité des équipements, notamment d’alimentation en eau ou d’évacuation des eaux pluviales ainsi que des eaux et matières usées, doivent, après enlèvement des eaux et matières répandues, être nettoyés et désinfectés, le plus rapidement possible.
La remise en usage des fosses d’aisance et des puits doit faire l’objet de toutes mesures que nécessite la destination de ces ouvrages.
Les dégradations causées par les eaux et pouvant compromettre la salubrité ou la sécurité des immeubles sont réparées à bref délai.
En cas d’urgence ou de risque imminent pour la santé publique, il peut être procédé à l’exécution d’office des mesures nécessaires dans les conditions prévues par le code de la santé publique.

Une belle leçon d'humidité (La suite...) dans Ca ne va plus ! appart9

___________________________________________________________________________

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !