Du bois dont on fait les euro !

Vous, je ne sais pas, mais moi, si.

Etant un lecteur assidu de notre presse locale, je n’ai pu ignorer longtemps que la ville de Montereau-Fault-Yonne était devenue par délibération municipale une commune « éco-responsable ».
Et bien évidemment, je ne peux décidément pas oublier que nous sommes toujours en attente des maisons les plus médiatisées de France après celles qui fermèrent à la Libération, je veux bien sûr parler des maisons à 100 000 euro.

Je sens poindre en vous comme une légère interrogation : auriez-vous trouvé, monsieur HOU, un rapport même infime entre ces deux premières assertions ?
Etant bien obligé de vous répondre par l’affirmative, je vous laisse donc découvrir les deux clichés suivants.

Du bois dont on fait les euro ! dans Billets d'HOU pancarte100000

branchescoupes dans Billets d'HOU

Comme vous pouvez le constater, la mise en place de cette fière pancarte annonciatrice de délices immobiliers futurs a eu pour effet collatéral l’amputation de ce malheureux tilleul qui ne demandait rien à personne, si ce n’est que des monterelais fussent-ils « éco-responsables » lui fichassent la paix.
Royale, la paix !

Alors bien sûr vous me direz qu’il était important pour notre député-maire-ump de signaler enfin la naissance de ses bébés à 100 000 euro, grillé sur le poteau et vexé qu’il avait été par M. Chevreau, Hervé de son prénom, et ci-devant maire d’Epinay-sur-Seine.(Cf papier en date du 15 mars dernier, sur le calendrier ci-contre…)

Allons-nous nous arrêter dans notre moderne et médiatique commune à ces quelques branches, plus ou moins vieilles ?

Sommes-nous du genre à Montereau, à nous embarrasser de quelques ramures de Tita Platyphyllos ?

Alors que nous allons être dotés de puits à carbone modernes et faramineux, allons-nous nous plaindre de cette branchectomie arboricole ?

On n’est quand même pas du genre à se laisser emmerder par de vulgaires rameaux ayant pu donner naissance à d’hypothétiques fleurs odorantes se présentant en cymes pendantes, sous une bractée étroite, semblable à une aile !

Non, bien sûr que non. Et même s’il y avait la possibilité d’installer cette pancarte ailleurs, ou finalement, ne pas l’installer du tout.

Enfin ! On voit par là que les détracteurs de ce blog (j’en connais au moins un…) ne pourront qu’affirmer que chercher des poux dans la tête de notre député-maire-ump à propos d’un tilleul, c’est vraiment chercher une querelle par… tisane !

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste.

Votre dévoué HOU

_________________________________________________________________________________

 


5 commentaires

  1. Robert le bon usage dit :

    Il y a vraiment un « e » à la fin de bractée ?

    Je plaisante ! C’est pout rire !

  2. Anonyme dit :

    J’espère que les fidèles défenseurs de la flore vont pousser les hauts cris. Toutefois, quand on sait qu’une bonne tasse de tilleul vous assure un sommeil paisible, ce n’est pas par hasard si la pancarte a été fixée si près de ce bel arbre : pour mieux endormir les gens pour ce projet.

  3. Anonyme dit :

    PROVERBE :

    « C’est vraiment dommage que 90% des politiciens donnent une mauvaise réputation aux 10% qui restent. »

    Henry Kissinger

    « Chez un homme politique, les études c’est quatre ans de droit, puis toute une vie de travers. »

    Coluche

  4. Anonyme dit :

    CITATION :

    La nature est éternellement jeune, belle et généreuse. Elle possède le secret du bonheur, et nul n’a su le lui ravir.

    George Sand
    La mare au diable

  5. Anonyme dit :

    Nos arbres ont plus de 20 ans.
    Maintenant, on voit chaque année l’élagage de nos arbres pour les caméras à Montereau. voici une recherche personelle sur un site professionel à propos de l’entretien de la végétation.
    voilà ce qu’il disent :
    http://www.sylva-technic.com/paysagiste-elagage-strasbourg-alsace.htm
    Quand élaguer?
    La périodicité est variable suivant l?âge du sujet :
    - Tous les 2 ans jusqu?à l?age de 10 ans.
    - Tous les 4 à 5 ans pour les arbres de 10 à 20 ans.
    - Tous les 10 ans au-delà de 20 ans d?âge.
    La société Sylva-Technic propose aux particuliers et collectivités locales les prestations suivantes :
    Conseils : Que se soit pour la plantation, la taille ou l’entretien, nous avons les réponses à vos questions.
    Diagnostic : Evaluer les divers travaux et soins nécessaires à réaliser.
    Expertise : Nous évaluons l’état de santé de l’arbre par une approche visuelle des racines apparentes, charpentières, feuilles et utilisons le résistographe pour des analyses plus poussées.
    Taille : Réalisée dans le respect des règles de l’art, qu’elle soit d’entretien, de conversion ou de sécutité.
    Soins : Traitements, haubanage et pose de broches.Cette croissance spécifique de chaque espèce donne des silhouettes caractéristiques, (le développement des arbres évolue durant leur vie, formant des silhouettes non identiques à l?état jeune et à l?état adulte), incontournables à tenir compte dans la projection de notre jardin.
    Il convient d?ajouter que la forme de l?arbre dépend étroitement de sa situation, de l?espace qu?il pourra occuper au cours de sa croissance.
    Démontage et abattage : Dans le cadre d’environnement contraignant (routes, maisons), les travaux sont réalisés avec toutes les précautions requises pour les personnes et les biens.
    Formation : Nous formons à l’art d’évoluer dans les arbres, à la connaissance et à la manipulation du matériel et à la taille adaptée à chaque situation.
    rognage de souches, fauchage, débroussaillage alsace, mulhouse, saverne, colmar, molsheim, strasbourg, l’abattage d’arbres par procédé de démontage, l’émondage, le débroussaillage et le traitement phytosanitaire, broyage, abattage, débardage, transport
    de bois et tonte industrielle, équipe d’élagueurs grimpeurs expérimenté, specialistes de l’élagage de châtaigniers et travaux dangereux, essouchage, arboriste grimpeur diplômé, élagage tous types de tailles, abattage délicat, haubanage, traitements phytosanitaires, formation des jeunes arbres, entretien de grands sujets, éclaircissage de couronne, elagage et abattage d’arbres, dessouchage pour communes et collectivités locales, taille de formation des jeunes arbres, entretien de grands sujets, éclaircissage de couronne, taille de réduction, La croissance en hauteur est due au bourgeon terminal, situé à l?extrémité de la tige principale, la flèche. Ce bourgeon est formé d?un ensemble de portion de tige et de feuilles en miniature qui au printemps grandiront et formeront les rameaux de l?année portant les feuilles. Les bourgeons axillaires sont situés à la base des feuilles et assurent la ramification de la tige ou des rameaux.
    · L?arbre s?élève par l?extrémité de ses branches, une branche basse restera toujours à la même hauteur.
    La croissance de la flèche chez les feuillus se ralentit de bonne heure et les branches latérales, proportionnellement, s?allongent davantage ; il en résulte une forme plus ou moins globuleuse, ovoïde, presque rectangulaire chez certains marronniers, presque triangulaire chez les tilleuls.
    La croissance de l’arbre
    La croissance annuelle en diamètre de l?arbre est visible sur les cernes de croissance, elles-même visibles lorque l?on coupe une branche de l?arbre. Elles sont dues à l?alternance du bois de printemps et du bois d?été plus serré.
    Le bois est composé de gros vaisseaux qui assurent la montée de la sève brute des racines vers les feuilles. Seuls les derniers cernes vivants, plus clairs, assurent cette fonction : c?est l?aubier. La partie plus foncée est inactive ; c?est le bois de c?ur ou duramen, il assure la solidité de l?arbreOn peut dire que le volume de racines est identique au volume de branche et qu?il existe entre eux une relation d?équilibre. C?est la raison pour laquelle, si on intervient sur la partie aérienne avec des tailles sévères, il y aura une montée de sève importante des racines vers les branches pour équilibre le volume. Si cette action est trop fréquente, on peut provoquer un épuisement de racines, un affaiblissement de la plante et même la mort du végétal.
    Comment élaguer ?
    - Elimination de drageons et des gourmands, il faut les couper le plus prés possible de leur point d?insertion, et on peut limiter leurs apparitions en pulvérisant des inhibiteurs de croissance.
    - Aération de la couronne : consiste à supprimer les branches en sur nombre. La taille permet une amélioration de la pénétration de la lumière a travers l?arbre.
    - Suppression de branches mortes, mal orientés, dangereuses..
    - Entretien de formes artificielles : les coupes seront effectuées chaque année plus loin sur la branche pour éviter des bourrelets peu esthétiques.
    - Réduction de la couronne pour l?adapter à son environnement et réduire la pris au vent.
    Lors de coupes importantes, couvrez les parties coupées avec un produit cicatrisant (ex : goudron de Norvège) pour éviter l?intrusion de maladies.
    Espaces verts : Tonte, engazonnement, taille de haies. Entretien de jardins (1 are à 1 hectare). Pose de murets en pierres sèches ou en bois. Elagage, Elaguer, élaguer, élagage, abattage, Abattage, Arbre, arbre, Arbres, lopping.

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !