Surprise, surprise ?

Vous, je ne sais pas, mais moi, si.

A la lecture du Parisien daté d’hier, et plus précisément à la lecture de l’article consacré à la déconfiture électorale sarkozyste à Montereau (déconfiture qualifiée de « surprise » par le rédacteur du papier) j’ai eu subitement envie de vous rappeler l’existence de feu Maurice Grévisse, lui qui avait défini avec précision le substantif « surprise », à l’occasion d’un épisode resté célèbre.

(Et je ne dis pas cela parce que dans l’article en question, on pouvait lire « La surprise » sous la photographie de notre député-maire-ump !
Comme aurait dit Jacques Médecin qui s’y connaissait : « Aux niçois qui mal y pensent ! »)

Mais jugez plutôt !

Maurice Grévisse, (Rulles 7 octobre 1895 – La Louvière le 4 juillet 1980) reste l’un des plus célèbres grammairiens et théoriciens de la langue française, même et surtout, s’il était belge.
En plus de sa passion pour la langue française, Maurice Grévisse en avait une autre (beaucoup moins glorieuse celle-là, encore que…), pour l’employée de maison, avec qui il trompait allègrement son épouse.

On voit par là qu’on peut accorder les participes passés et s’accorder du bon temps, et ce, quasiment en même temps…

Une après-midi, Madame Grévisse rentre à la fois inopinément et très en avance au domicile conjugal.
Catastrophe ! Elle trouve son Maurice de mari au lit (tout aussi conjugal, le lit), en compagnie de la bonne, les deux amants se livrant à des activités très peu linguistiques, sauf pour certains lecteurs-internautes de ce papier qui ont décidément l’esprit très mal tourné !

Madame Grévisse, choquée, un peu comme dans les pièces de Feydeau, s’écrie :
« Ah ! Monsieur, je suis surprise ! »

Et à cet instant, du tac au tac, que je sois changé sur le champ en porte-parole de l’ump si je vous raconte des carabistouilles, Maurice Grévisse répond :
« Non, Madame, ceux qui sont surpris, c’est nous. Vous, vous n’êtes qu’étonnée ».

Et bien, voyez-vous, dans l’affaire qui nous préoccupe, ceux qui sont étonnés, ce sont les lecteurs non-monterelais du Parisien.
Mais le seul qui ait été surpris, c’est notre député-maire-ump !

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste !

Votre dévoué HOU.

______________________________________________________________________________

 


Autres articles

16 commentaires

  1. Robert l'étonné dit :

    Alors si je comprends bien, cette veste électorale locale est étonnante, à cause de notre député-maire-ump, ce qui n’est pas surprenant, alors que lui, été surpris ?

    Il fallait s’en douter !

  2. Anais dit :

    Monsieur Hou, vous êtes grand !

    Mais ça, ce n’est pas étonnant !

  3. Anonyme dit :

    CITATION :

    Nous sommes à la fois étonnants et étonnés ; les animaux ne sont qu’étonnants.

    Rivarol

  4. Anonyme dit :

    PROVERBE :

    Une société n’est forte que lorsqu’elle met la vérité sous la grande lumière du soleil.

    Zola (Émile)

  5. Le vengeur masqué dit :

    Il est à noter que Mr Jégo n’a pas trouvé utile d’annoncer lui même les résultats, la claque étant surement trop forte à encaisser, il a préféré la laisser à d’autres, comme d’habitude.
    C?est donc la voix de son maître? Jean-marie Albouy qui s’en est chargé.
    Ce n’est donc pas en bon capitaine coulant avec son navire, ou plutôt sa barque, que Mr Jégo veut continuer à diriger la ville????
    Son incapacité à faire face à ce genre de déconvenue, nous donne l’opportunité de découvrir toute sa couardise!!!!

  6. Yves POEY dit :

    « Ce n’est donc pas en bon capitaine coulant avec son navire, ou plutôt sa barque, que Mr Jégo veut continuer à diriger la ville?« 

    Ce n’est pas étonnant ! :D

  7. Anonyme dit :

    Je viens de regarder France 3 idf on parle du vote de Montereau. superbe reportage. Merci france 3 idf.

  8. Anonyme dit :

    Il a perdu ses rames et son tuba!

1 2

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !