Bien sous tout rapport ?

Vous le savez, un rapport de la Cour des Comptes a sévèrement épinglé l’office HLM de Montereau sur la période 2002 / 2004.
Ce qui est moins connu, c’est qu’il a été précédé d’un travail de la Chambre régionale des Comptes qui lui aussi mérite un peu de publicité.
.
Un chapitre très intéressant est entièrement consacré à la situation des agents contractuels qui travaillent à l’office et notamment celle des cadres. Les magistrats soulèvent des irrégularités dans la situation de 3 cadres sur les 5 que compte l’office.

La Chambre remarque que Confluence-Habitat a une curieuse façon de recruter ses cadres.
Elle les embauche d’abord, et envoie l’annonce du poste ensuite !

Quand un poste d’agent territorial contractuel est vacant, la procédure voudrait que l’office envoie le profil du poste à son centre de gestion qui va la diffuser. C’est la règle dans les emplois publics.

Les magistrats remarquent que « l’office a adressé au centre de gestion une déclaration de vacances d’emploi, alors que le poste était pourvu », et cela à chaque fois.
A l’office des HLM, on voudrait n’embaucher que des salariés dociles, et dans la bonne couleur politique, qu’on ne s’y prendrait pas autrement..

La cour note aussi que les heureux élus bénéficient d’avantages tout à fait spectaculaires. Une responsable financière embauchée comme attachée territoriale se retrouve dans le cadre d’un renouvellement de contrat avec des indemnités égales à celle d’un directeur territorial. Pas moins !
Mais la perle relevée par les magistrats de la Chambre régionale des Comptes, c’est encore la situation de ce salarié.

En novembre 2000, cet homme, titulaire d’un CAP est embauché comme attaché contractuel, c’est à dire un emploi de cadre.
Belle promotion sociale me direz-vous, mais le Sous-Préfet de Provins, garant de la légalité dans la Fonction publique, tique !
L’office modifie son contrat : il devient rédacteur chef et puis rédacteur. Ce dernier contrat est raccourci, après une nouvelle intervention du Sous-Préfet de Provins.
Qu’a cela ne tienne ! Confluence-Habitat continue de salarier cet employé. Mais sans contrat !

Qui connaît un peu les arcanes du droit social, sait ce que cela veut dire. Un salarié qui travaille sans contrat est de fait en CDI (Contrat à Durée Indéterminée).
La ficelle est un peu grosse pour les magistrats de la Chambre régionale des Comptes, qui rappellent que « cette jurisprudence vise à protéger les salariés[…] Elle ne peut être évoquée par l’office pour justifier le maintien indéfini de l’agent en cause […] et laisser perdurer une situation illicite et précaire ».

Et que faisait cet attaché contractuel, devenu ensuite rédacteur-chef , puis rédacteur, puis sans contrat ?
Oh… Trois fois rien, une bricole… « Il était chargé d’assurer toute la coordination et le suivi administratif des travaux » et « après le départ de l’ancien directeur technique, il a dû assumer toutes les compétences techniques nécessaires à l’office ».
En outre, les magistrats font remarquer que « cette situation est manifestement insuffisante pour un office chargé d’une maîtrise d’ouvrage très lourde, dans la cadre notamment du PRU ».

Il n’est d’ailleurs pas étonnant que dans le cadre d’un programme de renouvellement urbain évalué à la bagatelle de122 millions d’euro, la Cour des Comptes ait conclu son rapport implacable en recommandant à l’office HLM de Montereau « de se doter de compétences juridique et technique, indispensables à la gestion d’un tel chantier de rénovation. »

_______________________________________________________________________________

 


16 commentaires

1 2
  1. Eponyme dit :

    Ca mériterait, en effet! Je suppose que vous êtes plusieurs à recevoir ce type de facture… Il y a sûrement des stratégies à mettre en place collectivement pour faire valoir ces dysfonctionnements, ces abus qui, comme par hasard, pénalisent toujours les mêmes! Ceux qui ne sont pas du côté du plus fort, évidemment!

  2. nora dit :

    et les associations de locataires, elles font quoi??

  3. Anonyme dit :

    Les associations ne font rien. Elle sont trop proches de la mairie.

  4. samuel dit :

    slt les associations des locataires mdr ça veut dire quoi ça, à part qu’ils ont des logements pour eux et leur famille à des endroits stratégiques.quand la révolte arrivera on va se marrer 1 peu a +

  5. Goldorak dit :

    La pseudo rénovation de surville avait pour objectif entre autres,l’économie d’énergie. Que faire quand on vit dans les courants d’air? Le gachis est flagrant. Quant au réchauffement climatique,l’ophlm s’en fiche jégoistement sans oublier la santé dégradée de nos enfants à cause de l’absence de l’isolation thermique.Et,on continue de nous traire. Merci Edilanous,merci l’opposition.

  6. Goldorak dit :

    C’esst quand meme bizarre que vous censurez imperativement tout ce que j’écris. Serais-ce pour ménager le…ou la… La vérité est souvent amère.Je n’ecrirai plus.J ne visiterai plus ce site de C…

    • Yves POEY dit :

      Ce n’est pas de la censure, c’est de la modération.
      J’enlève tout simplement les passages qui pourraient faire que je me retrouve encore une fois devant un tribunal. Je suis responsable de ce qui est écrit, y compris dans les commentaires !

  7. XXXL dit :

    Rien n’oblige Goldorak à visiter ce site !!

1 2

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !