Archive pour mai, 2007

Contribution directe

Avant que mon collègue Monsieur HOU ne revienne demain en détail sur un formidable concept promotionnel et publicitaire de notre député-maire-ump, j’aimerais vous communiquer aujourd’hui un texte de Nicole PREVOST-BOBILLOT, avocate, et porte-parole de M. Sami Naïr.

Un texte très utile, qui rappelle certaines vérités, pour ne pas écrire des vérités certaines !

—————————————————————-

La France était-elle si moisie pour avoir mérité SARKOZY ?


Il nous l’a fait croire et la crédulité de 53 % des électeurs nous vaut 5 ans de sévère punition : mais pas trop, ça dépend du résultat des législatives, les 10 et 17 juin prochains.

Nous l’avons notre “hyperprésident”, celui qui a promis que rien ne l’empêchera de permettre une meilleure vie à ceux qui le méritent. A la vitesse du T.G.V. il veut lancer sa réforme : sur le bouclier fiscal qui réjouirait 15 000 foyers fiscaux- méritants.

Votons les 10 et 17 juin pour élire des députés de Gauche qui obtiennent pour tous, la mise en place d’un bouclier-logement fixant son coût maximum à 25 % du budget famille.

Evitons la suppression des droits de succession qui procurerait plus ceux à qui ont eu le mérite de naître dans une famille fortunée.

Opposons-nous aux peines plancher et à l’abaissement de la majorité pénale à 16 ans, qui désignerait toute la jeunesse comme classe dangereuse alors qu’elle est notre avenir.

Votons pour éviter d’avoir à pleurer sur la franchise des soins médicaux qui nous retirera le peu de beurre que nous mettions dans nos épinards.

Élisons des députés de Gauche pour examiner de plus près “ la restauration de la valeur travail” comme promis. Cette valeur est-elle réellement en en baisse ? La France est-elle devenue vraiment paresseuse ? Plus de 19 millions y ont cru et si nous n’élisons pas des députés de Gauche nous allons gagner une formidable accélération des inégalités.

Disons haut et fort que les 35 heures, qui constituent un progrès social, constituent aussi un formidable progrès économique, elles ont hissé la France au rang des pays les plus productifs, et elles ont déjà permis la mise en place d’une flexibilité et l’amélioration structurelle de l’appareil productif.

Remarquons que la Droite, depuis 2002 ne les a pas supprimées et que l’UMP ne le prévoit pas. Votons pour que ceux qui sont en dehors du travail – les chômeurs, les jeunes sans emploi, les seniors, les Rmistes, les handicapés (sauf exceptions mais ne croyons pas ceux qui en font une généralité) – se constituent, eux aussi, une identité sociale dans l’emploi qu’ils appellent de leurs vœux.

Préservons-nous de l’accent mis uniquement sur l’emploi et le chômage ou la précarisation du contrat de travail car il serait oublié une partie très importante du malaise : évaluons le contenu du travail, évitons l’exacerbation de la concurrence, l’individualisation des rémunérations fondées sur les seules performances individuelles, l’intensité du travail, le mal-être au travail, la force de l’exigence du consommateur qui tient lieu aujourd’hui de contremaître pour les personnels de services.

Soyons vigilants, faisons tout pour inverser le courant qui déporte le risque d’entreprendre sur les seuls salariés culpabilisés, apeurés, devenus variable d’ajustement provoquant une irrémédiable rupture dans l’équilibre capital/travail qui fonde la sociale-démocratie..

Votons pour des députés imaginatifs pour la mise en place d’une sécurisation des parcours professionnels qui ne peut se résumer qu’à la formation professionnelle continue, qui présente trop peu d’attrait en raison de la peur du chômage et est rejetée par ceux déjà traumatisés par l’échec scolaire.

Votons pour que nos représentants répartissent mieux les risques entre l’employeur et ses salariés et exigent que la flexibilité ne se traduise pas par plus de précarité dans un travail devenant de plus en plus aléatoire et inconstant.

Nicole PREVOST BOBILLOT

———————————————————————————————————

Fauteuil plus roulant du tout…

La dernière édition en date de la République de Seine et Marne faisait sa Une en titrant « Ces handicapés coincés chez eux », et relatait les difficultés de ces personnes encore trop nombreuses qui ne peuvent pas sortir de chez elles sans aide.

A Montereau, nous avons déjà connu une telle situation !

Une situation qui à l’époque, ne mobilisait pas grand monde, ni ne suscitait un quelconque battage médiatique..

Il y a de cela quelques années, Monsieur P., handicapé moteur, « logé » par l’OPHLM, se retrouva bien malgré lui à ne plus pouvoir du tout sortir de chez lui, même avec l’aide d’amis, de sa famille ou de proches… Quasiment emmuré vivant…

M. P., vous devez vous en souvenir, arborant fièrement une casquette, hiver comme été, circulait jusqu’en janvier 2003, à bord d’un fauteuil qu’il actionnait au moyen d’une manivelle, à la force de ses seuls bras. On le rencontrait souvent sur les petites routes et les petits chemins aux alentours de Surville.

En ce début d’année 2003, l’Office décida de condamner une porte du sous-sol, suite à une série d’incendies dans les sous-sols des tours Lavoisier.

En raison de cette fermeture, réalisée pendant un séjour à l’hôpital de M. P. , celui-ci ne pouvait plus ni rentrer seul, et surtout, ni sortir seul de chez lui, ne se déplaçant exclusivement qu’à bord de son fauteuil. En effet, les autres ouvertures ne permettaient pas de laisser passer le fauteuil roulant, en raison de leur étroitesse.

Il alerta les services concernés de l’OPHLM, qui ne se montrèrent pas plus étonnés que cela : qu’un homme vivant seul ne puisse plus jamais sortir de chez lui, et reste « prisonnier des tours », après tout, quoi d’étonnant ? Je vous le demande un peu…

Révoltés, les voisins et amis montèrent au créneau. Ils demandèrent qu’on laisse un passage, afin de permettre à M. P. de retrouver une certaine autonomie.

En vain…

Une pétition fut démarrée.

Tout ceci sans succès.

Il faudra qu’une voisine scandalisée de cette situation se décide à alerter la presse radiophonique pour qu’enfin, l’OPHLM, devant l’opinion alertée fasse le nécessaire, et que M. P. puisse être relogé ailleurs, dans un appartement par lequel sa machine pouvait entrer ou sortir.

C’était en juillet 2003.

Sept mois après !

Sans cette mobilisation plus que citoyenne, Monsieur P. aurait été condamné à rester chez lui. Comme disait l’autre : « Elle est pas belle, la vie ? »

——————————————————————————————————–

Dehors les pauvres…

Sans aucun doute vous souvenez-vous de Cinthia, « bénéficiaire » d’un contrat « Emploi-Vie-Scolaire » dans une école du plateau.

Avant de signer ce contrat, Cinthia et son bébé étaient logés par une association, elle avait dû quitter son foyer suite à une situation d’urgence.

Elle suivait des formations, dans l’intention de retrouver un emploi. Et c’est bien là le paradoxe : cet emploi, en le retrouvant, lui fit perdre son logement.

En effet, elle ne correspondait plus aux critères de l’association. Elle avait dû abandonner son logement début janvier, pour se retrouver dans une chambre d’hôtel, qu’elle loue 500 euros par mois, alors qu’elle en gagne 750.

Depuis, Cinthia a multiplié les démarches, les coups de fil, les courriers adressés à notre député-maire-ump, au préfet de Seine-et-Marne, afin d’obtenir un appartement à Surville : rien n’y a fait. Elle est toujours logée à l’hôtel, en ville basse.

Mais j’exagère : M. Mailier, président de Confluence-Habitat, Office Public d’Habitations à Loyer Modéré, bailleur de logements sociaux, vient de lui faire une proposition : obtenir un logement, certes, mais… pas à Montereau !

Je m’en vais vous recopier une partie du courrier exposant cette formidable trouvaille :

———-
« Madame,

[..........]

Votre dossier de demande de logement ne peut être étudié en Commission d’Attribution de Logement compte tenu du peu de disponibilités dont dispose notre Etablissement pour mener à bien le processus de relogement des familles qui doivent quitter leur logement actuel.

Cette situation devrait durer au moins 18 mois, voire plus, suivant l’état d’avancement de cette opération.

Si vous ne pouvez attendre [ndr : on voit mal comment Cinthia pourrait passer 18 mois de plus à l'hôtel...], je vous conseille de déposer rapidement un dossier auprès d’un ou plusieurs bailleurs dont vous trouverez la liste ci-jointe :

  • SOCOVAR – Varennes sur Seine
  • 3 Moulins Habitat – Rubelles
  • OPDHLM – Melun
  • Office d’HLM – Champagne

Je suis prêt à appuyer votre demande, dans la mesure de mes possibilités, dès que vous aurez remis votre dossier auprès de l’organisme que vous aurez retenu.

Restant à votre entière disposition [..............................]

François Mailier

———-

Je crois que ce courrier est on ne peut plus explicite : vous aussi, si vous êtes pauvre, ou en situation précaire, si vous avez un bébé, si vous ne disposez pas d’un véhicule, les logements sociaux survillois ne sont pas pour vous : passez votre chemin, et allez donc habiter ailleurs : on ne veut pas de vous.

Car enfin, j’ai vraiment du mal à croire qu’on ne puisse pas trouver immédiatement à Surville un F3 vacant.

——————————————————————————————————–

Fini le temps des bâches maigres ?

Je crois avoir déjà dénoncé dans cet espace numérique la politique en faveur du trompe-l’oeil menée dans notre chef-lieu de canton.

Je me trompais.

J’aurais dû dénoncer la très onéreuse politique en faveur du trompe-l’oeil.

J’en veux pour preuve cette bâche qui recouvre désormais notre château du confluent :

pignonbche.jpg

———-

faadebche.jpg

———-

 

Je viens d’apprendre le coût de ce joli camouflage : environ 65 000 euro, soit à peu près 426 372 de nos anciens francs, soit 42 637 200 de nos anciens-anciens francs, soit presque 43 millions de nos anciens centimes…

Ce qui n’est pas rien, convenez-en…

Je me demande même quelle est la part de cette bâche en trompe-l’oeil dans le coût total de la réfection de l’édifice…

Et si l’ancien panneau réalisé par les services municipaux ne suffisait pas…

panneauchteau.jpg

Ah ! Décidément oui : pourquoi faire moins cher quand on peut se permettre de dépenser plus ?

Mais peut-on vraiment se le permettre ?

Pourquoi donc ne pas faire simple et pas cher, en ces périodes électorales ?

A votre avis ?

——————————————————————————————————–

 

 

 

Rumeurs sportives

Si vous êtes un fidèle de ce blog, et si vous suivez de près l’actualité monterelaise, vous ne pouvez ignorer que cette semaine a été placée sous le double signe de l’inauguration et du sport !

Et c’est pourquoi, en ce dimanche de pentecôte, toutes les rumeurs locales auront à la fois un caractère inaugural et sportif.

C’est bien le moins que je puisse faire, tout de même… Ah ! Logique, quand tu nous tiens…

———-

Après avoir aperçu notre tout nouveau président de la république verser une larme à la cascade du Bois de Boulogne, puis après avoir entrevu l’oeil de notre tout nouveau premier ministre se troubler d’émotion, à Sablé dans la Sarthe, notre député-maire-ump a décidé d’y aller de sa goutte lacrymale, hier, en inaugurant les vestiaires et le club-house du CSM section Tennis.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

S’il a décidé d’inaugurer des vestiaires, c’est que notre député-maire-ump craint de prendre une sacrée veste, lors des prochaines législatives…

Rumeur, pas rumeur ?

———-

La vraie raison de cette volonté inaugurale de vestiaires, de la part de notre député-maire-ump, c’est bien de vérifier que ses principaux collaborateurs n’ont pas de casier.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Quant aux méchantes langues qui trouvaient qu’inaugurer des vestiaires, c’était décidément trop cheap, notre député-maire-ump a avoué l’avoir fait pour sa passion des cadenas.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

A cette occasion, notre député-maire n’a pas pu s’empêcher de déclarer : « moi aussi, j’ai fait du tennis en pension ! »

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Comme disait l’autre : « Citius, Altius, Fortius » ! Bon dimanche !

——————————————————————————————————-

La costa « gravats »

Aujourd’hui, samedi, une petite photo.

Des fillettes qui regardent leur ancien immeuble, ou ce qu’il en reste…

Si vous avez cinq minutes, entre les courses, le ménage, le marché, le bricolage et/ou le jardin, je vous propose de trouver une légende à ce cliché, dans la rubrique « commentaires ». A vous de jouer…

lesfilleslapelle.jpg

_______________________________________________________________________________

Décréter les stats d’urgence !

Avec maintenant le recul nécessaire, les sociologues et les chercheurs du CEVIPOF, le Centre d’Etudes de la Vie Politique Française, peuvent analyser finement les résultats des votes franciliens, au cours de la dernière élection présidentielle, et en tirer des conclusions assez intéressantes.

Mais jugez plutôt, grâce à cette synthèse parue ces jours-ci.

———-
En banlieue, le vote Sarkozy a culminé dans les zones résidentielles et péri-urbaines en récupérant le vote Le Pen tandis que Ségolène Royal est arrivée en tête dans les cités, bénéficiant du regain de civisme des jeunes et d’un bon report des voix Bayrou.

En Ile-de-France, même si le score du candidat UMP est moindre que nationalement (52,49% contre 53,06), 6 départements sur 8 lui ont été acquis, dont certains avec de très forts pourcentages de voix. Ainsi dans les Yvelines (58,71% des voix) et les Hauts-de-Seine (55,65% des voix) où se concentrent les banlieues les plus riches de France mais aussi dans le département semi-rural de Seine-et-Marne (56,25%). Seuls la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne ont été remportés par la candidate socialiste avec respectivement 56,54 et 50,20% des voix. Pour le démographe Hervé Le Bras, Nicolas Sarkozy a engrangé des gains de voix substantiels au second tour dans la grande couronne – les Yvelines, l’Essonne et le Val-d’Oise – mais surtout dans les zones péri-urbaines de Seine-et-Marne et des départements qui jouxtent l’Ile-de-France, là où le vote Le Pen est bien implanté depuis 1995 : l’Aube (61,69%), la Marne (59,20%), l’Oise (58,30%), l’Eure-et-Loir (58,16%), le Loiret (58,55%). Pour M. Le Bras, « Nicolas Sarkozy a raflé les votes de grande banlieue et du péri-urbain en général ».
Diagnostic confirmé par Bruno Rey, politologue au Cevipof qui parle d’un « dégradé » du vote Sarkozy sur l’Ile-de-France et les départements limitrophes, la zone claire étant Paris où Ségolène Royal a réalisé des scores très hauts dans plusieurs arrondissements, les zones foncées, où Nicolas Sarkozy l’a largement emporté, se situant à la périphérie, « la Seine-et-Marne constituant la jonction ».
La candidate socialiste, souligne par ailleurs Bruno Rey, a obtenu de très bons résultats dans les anciennes banlieues rouges. Ainsi en Seine-Saint-Denis où Ségolène Royal a réalisé 67,9% à Saint-Denis, 67,7% à Montreuil et 54,5% à Aulnay-sous-Bois pourtant acquise à l’UMP. Le report des voix communistes a pleinement joué pour expliquer les scores de la candidate socialiste à plus de 65% dans les villes PCF de Bobigny, Villetaneuse, Saint-Ouen, où Ivry-sur-Seine.
La candidate socialiste a aussi obtenu plus de 55% des suffrages dans les villes à quartiers populaires (Evry, Massy, Grigny en Essonne) y compris dans celles dirigées par un maire de droite (Courcouronnes, Corbeil-Essonnes).
Il semble par ailleurs que Ségolène Royal, en banlieue, ait bénéficié d’un bon report des voix Bayrou, notamment dans le Val-de-Marne et à Drancy (Seine-Saint-Denis) dont le maire Jean-Christophe Lagarde (UDF) est le porte-parole de François Bayrou et où elle devance de cinq points son adversaire (52,53% contre 47,47%).
Pour Vincent Tibéri, également du Cevipof, le « regain civique » que l’on a pu observer dès le premier tour avec, par exemple, une participation en hausse de plus de 30% à Clichy-sous-Bois, « a joué en faveur de la candidate de gauche ».

« Si cet électorat continue à se mobiliser, ajoute-t-il, cela risque de changer la donne dans la couronne parisienne pour les législatives et il y a des chances pour que la représentation politique de la périphérie parisienne ne soit plus la même« .

——————

Et moi, qui ne travaille pas au CEVIPOF, je m’en vais ajouter à cette dernière phrase : « Mais c’est que j’y compte bien ! »

—————————————————————————————————–

L’important, c’est de partir pister… l’électeur !

Pour certains, on a beau être sportif, on n’en est pas moins électeur, et si possible, électeur de notre actuel député-maire-ump.

C’est ce qu’a bien compris ce cadre du CSM, le Club Sportif Monterelais, en envoyant à certains présidents de sections le mail suivant, que je m’en vais vous recopier sans y changer une seule virgule ni lettre, malgré parfois une forte tentation. (Et comme d’habitude, que je sois changé sur le champ en porte-parole de l’UMP si je mens !)

« Bonjour ……………………,

Dimanche 27 mai vers 15h00 Yves Jego et son équipe de campagne effectue une réunion sur invitation salle François Mittérand à surville, si tu fait partie de ses « sympathisants » et souhaite lui montrer ton attachement (en tout bien tout honneur) fait le moi savoir au lus vite pour que je te réserve une invitation.

Il me semble utile et judicieux de lui montrer que la famille sportive est derrière lui pas en tant qu’homme politique mais comme celui qui pour l’instant à fait beaucoup pour le sport à Montereau, mais aussi lui rappeler qu’il en faut plus…même si des efforts financiers ont été fait.

Réponse aujourd’hui pour les invitations.

Si d’autres personnes de ton entourage souhaite venir fait le moi savoir.

A+ …………………………….. »

———————
On voit par là qu’il n’y a pas de petit moyen pour tenter de convaincre l’électeur sportif de « bien » voter, et qu’à Montereau, il semblerait qu’il y ait urgence à faire rappeler à certains dirigeants les maximes de feu le regretté Pierre de Coubertin
(1er janvier 1863 Paris – 2 septembre 1937 Genève).

A moins qu’une nouvelle discipline sportive puisse voir le jour aux prochains jeux olympiques : le 3000m-lancer de bulletin dans l’urne…


———————————————————————————————————————————————-

 

Plus fort que la Batmobile et la Papamobile réunies !

Vous, je ne sais pas, mais moi, si.

J’ai toujours pensé que le chroniqueur honnête se devait d’être prêt à tout afin de renseigner et d’informer ses contemporains.

C’est pourquoi, après avoir surmonté bien des embûches, j’ai réussi à me glisser à l’intérieur de la Jégomobile, ce formidable vaisseau des temps modernes, censé délivrer le message de notre candidat-député-maire-ump.

Tout d’abord, sachez que pour accéder à la Jégomobile, après avoir passé de nombreux contrôles de sécurité (empreintes digitales, test ADN, scanner rétinien, détection salivaire, QCM sur la vie et l’oeuvre de M. Sarkozy…), il faut emprunter une petite porte bien cachée, au 54 de la rue Jean-Jaurès. Cette ouverture débouche sur de gigantesques escaliers taillés à même la roche, le tout aboutissant à moins 746 mètres sous le niveau de la Seine, dans une sorte de caverne où les stalagtites et les stalagmites pullulent à qui mieux mieux.

Là, elle trône, luisant de mille feux, parois blindées rutilantes, antennes radars tournant sans relâche, pare-buffles impressionnants, autocollants « ump » impeccables, photo du propriétaire de la machine bien en évidence.

On n’a qu’une envie, c’est de pénétrer dans cet hallucinant engin des temps modernes.

Et c’est ce que je fais. En baissant la tête, je rentre dans le cockpit. Des centaines de voyants lumineux clignotent dans le noir. Des nuées d’ordinateurs de bord sont déjà au travail. Je m’assieds, terriblement impressionné. La porte se referme, dans un chuintement qui m’indique que la pressurisation de la cabine est activée. Une lumière verdâtre envahit l’habitacle.

Je comprends bientôt que deux pilotes, en uniforme en kevlar rappelant lun peu l’armure de Robocop vont me servir de guide et de démonstrateurs, en l’absence du maître habituel du véhicule.

« Monsieur HOU, me dit le plus ancien, nous allons vous emmener en mission de reconnaissance, afin de vous faire découvrir le potentiel de cette machine. Surtout ne touchez à rien, et enfilez ce casque en carbone. »

Et la check-list peut commencer.

  • Radar anti-contestation et anti-contradiction ? Enclenché !
  • Générateur de jours ouvrables pour 1000 emplois ? Activé !
  • Ionisateur à annulation automatique de suspension de permis de conduire ? Paré !
  • Détecteur de diplômes fantaisistes ? En cours de réparation !
  • Cyber-déclencheur de décorations méritoires et nationales ? Opérationnel !
  • Catalyseur d’emplois familiaux et d’embauche utile ? Plein régime !
  • Régulateur médiatique de presse locale ? Puissance optimale !

Mais il faut bien avouer que ce qui m’intrigue c’est un gros bouton rouge.

Je ne peux m’empêcher de poser la question qui fâche : « Et si j’appuyais sur cette espèce de champignon vermillon ? »

Réponse immédiate du chef-pilote :

« Nooooooooooooon ! Surtout, n’appuyez pas, c’est le système de téléportation automatique à la Cour des Comptes ! »

Et la mission se poursuivra sur les petites routes de la circonscription, sous les hourras de braves paysans seine-et-marnais enthousiastes :

«Tiens, r’gard’ donc un peu qui que v’là, c’est encore l’gars BAYROU et son bus au colza ! »

Pffffff…. Tout ça pour ça !… Donnez-vous du mal !

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste.

Votre dévoué HOU

 

—————————————————————————————————–

Jean-Pierre, Sami, François et nous autres !

M. Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre, président d’honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC), viendra soutenir Sami NAÏR, notre candidat de la Gauche sur la 3ème circonscription et François ROGER, Maire de Champage sur Seine, son suppléant, demain, mercredi 23 mai.

chevnement.jpg

 

J’en profite pour rappeler que M. Roger, Maire de Champagne sur Seine et donc suppléant de M. Naïr vient de se battre aux côtés des salariés, avec la structure de développement du Conseil Général, pour retrouver un repreneur qui va faire repartir l’activité d’ABB.

On voit par là que malgré le peu d’effets d’annonce, grâce à une volonté de fer, et des centaines d’heures passées au téléphone, un élu peut, par des actes très concrets, faire revenir l’emploi industriel dans sa commune !
Jean-Pierre Chevénement rencontrera les ex-salariés de ABB devant les grilles de l’entreprise à Champagne sur Seine à 17h30 et animera un meeting salle jean XXIII 27 rue Edouard Michelet, quartier Montaigu, à MELUN à 20h00.
Bien entendu, ne doutons pas qu’à son habitude, M. Chevènement pourrait faire à cette occasion quelques déclarations très intéressantes…

Qu’on se le dise !

Et en prime, un petit retour en arrière :

http://www.dailymotion.com/video/6iAx75GWr5HCMekxJ

 

——————–

 

http://www.dailymotion.com/video/IUJTP4DpYXaGeefVF

—————————————————————————————————–

1234

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !