Remettez-nous ça !

Vous, je ne sais pas, mais moi si.

Moi qui suis un petit artisan local, moi qui fais dans la chronique communale, voire cantonale, je me devais de revenir sur ces deux défaites à la fois sarkozyennes et monterelaises, qui décidément, ont dû plonger notre député-maire-ump dans des doutes d’une profondeur abyssale, comme seules les profondeurs peuvent l’être lorsqu’elles ont vraiment décidé d’être abyssales : à Montereau, au second tour, les électeurs ont préféré Ségolène à Nicolas, et ce, à 52,42 %.
Et ça, c’est du nanan !

Et comment, pour cet homme, ne pas extérioriser cette douleur autrement qu’en alexandrins, seul moyen d’exprimer véritablement la tragédie qui vous habite ?

Ô grand Polybotès, toi le fier géant,
Pourquoi m’avoir plongé dans ce cruel néant ?
Ô affreux Cercopès, gnomes souvent foutraques,
Pourquoi donc m’infliger une aussi grande claque ?
Avais-je mérité, moi qui avais les clefs,
De me voir infliger cette vile raclée ?
Quoi ! Sur mon territoire, quelle atelectasie !
Voilà que Ségolène enfonce Sarkozy !
Comment ! Dans mon fief si impérialiste,
On ose contester, on vote socialiste !
En ce dimanche soir, on me trouvait hagard,
Je voudrais vous y voir, quel coup de Trafalgar !
Ah ! Ingrats habitants ! Faut-il que Montereau
Tout en se gauchisant, devienne Waterloo ?
Allez-vous, je le sens, rejeter mon discours,
Par cette vraie défaite, pareille à Azincourt ?
Me faudra-t-il chanter, de Dave, « Vanina »,
Pour enfin oublier cette Bérézina ?
Par Mendes et Jaurès, ce coup de pied aux fesses
Vraiment, me fera-t-il adhérer au PS ?
Devrai-je militer, acheter une rose,
Et pour le supporter, me doper au glucose ?
C’est à peu près certain, c’est d’avance étouffant,
Il faudra, je le crois, lécher les éléphants.
En tout cas, je vous l’dis, si les places sont chères,
Je pourrais devenir VRP chez Kärcher.

Que l’avenir vous soir propice et néanmoins faste !

Votre dévoué HOU

……………………

Ah ! J’allais oublier… Yves POEY m’a chargé de vous dire que si vous aimez les jolis contes, il vous conseillait d’être fidèles au poste mercredi prochain…

____________________________________________________________________________

 


5 commentaires

  1. Robert le dramaturge dit :

    Waouh ! Impressionnant !

    La victoire de Ségolène à Montereau est une véritable source d’inspiration pour M. HOU/POEY !

    Comme on dit chez Panzani et Barilla :
    « C’est beau comme de l’Anouilh » !

  2. Anonyme dit :

    Et oui Mr jégo ce n’est pas vrai ce n’est pas qu’une élection nationale, comme vous le dites dans la REP. Le coup de pompe arrive bientôt et dans toute les élections locales.
    Et oui Mr Jégo tu va virer rapidement, Houfff.

  3. Nicole dit :

    6 mai 2007, 20 heures 15 : les français ont choisi, ce sera Nicolas SARKOSY.

    Équipée comme tout le monte d?un logiciel égoïste et d?un autre altruiste mon premier ne pourrait-il pas se satisfaire de ce résultat ? tout compte fait, mes propres affaires n?en vont que mieux marcher : le pouvoir d?achat de mes clients augmentant grâce aux heures supplémentaires défiscalisées : mes honoraires seront moins durs à recouvrer – le contentieux en droit des étrangers visés par des mesures restrictives, ne va qu?augmenter au profit de mon chiffre d?affaire- les juges pénaux vont se mettre au pas et les délinquants craignant leur foudre vont retrouver la vertu d?être défendus – mes enfants, produits de l?éducation nationale publique, sont tous deux diplômes des plus grandes écoles de la République l?avenir globalisé est fait pour eux

    Pas plus d?une heure plus tard, assise dans le train, j?entends mes voisins satisfaits, bientôt n?auront plus leur place en France que les étrangers maîtrisant parfaitement notre langue..?tu te rends compte 15 ans en France et il ne savait pas parler, je vais lui répondre : rappelez quand vous saurez vous exprimer?……….mon logiciel altruiste s?est immédiatement remis en marche. Comment m?introduire dans la conversations de ces 3 travailleurs banlieusards s?en allant prendre leur service de nuit à Paris pour leur dire que je pensais qu?ils avaient tort de stigmatiser les étrangers et de les désigner comme cause de leurs propres maux. A un peu plus d?une heure de la proclamation des résultats du 2ème tour de la présidentielle 2007, le racisme reprenait sa place sans retenue.

    Pas plus que deux heures plus tard, sortant de la station de métro Bastille, je n?évite pas l?odeur âcre et acide des bombes lacrymogènes, mes yeux larmoyants que je maintien difficilement ouverts ne détectent pourtant pas une foule en colère justifiant l?emploi, si prématuré, de ces instruments de dispersion. Il y a 39 ans que je ne m?étais pas raclée la gorge à cause des lacrymo. Slalomant entre les CRS auxquels j?indiquais qu?habitant la rue juste derrière j?entendais bien, malgré leurs interdictions, rentrer chez moi sans détour ; la montée de ma colère intérieure m?indiquait clairement que je n?en resterais pas mon refuge individuel confortable.

    Pas plus de deux heures et j?étais sûre que je ne veux pas de ce monde là.

    Le problème c?est que je sortais de la Fédération du Parti Socialiste à MELUN. Une demi-heure, m?avait suffit, j?en suis partie. Ça refaisait le match, enfin dans la salle du bas, celle ouverte aux péquins comme moi ; dans les bureaux du premier étage les ?cadres intermédiaires? ne pouvaient, à mon avis, que chauffer les chaises des chefs qui dans la soirée allaient se réunir entre eux. Que préparent-ils ? Entre péquins il se disait que les chefs nous avaient envoyés dans le mur. Il n?y avait qu?une solution pour ne pas pleurer, se convertir très petits chefs, en très petits experts en responsabilité d?autrui. Parce que notre problème c?est que nous ne nous occupons que d?enjeux électoraux, pas des aspirations et des attentes de fractions sociales qui devraient avoir eu envie de nous faire confiance. Notre suffisance socialiste, est saturée de sondages au lieu d?être nourrie des paroles de terrain, de remontée d?aspirations populaires.

    Est-ce que les 17 millions de voix réunies par Ségolène ROYAL dimanche ne sont pas le socle de notre espoir de demain, celui sur lequel il faut s?appuyer pour en l?amplifiant construire, le plus vite possible, une société pacifiée et confiante. ?

    Ségolène ROYAL est une très belle perdante, en qui je mets ma confiance.

  4. Yves POEY dit :

    Nicole, je suis entièrement en phase avec TOUTES vos analyses, y compris celles relatives au parti socialiste !

    Quant à Ségolène ROYAL, elle mérite le plus grand des respects.

    Son allocution a été d’une dignité exemplaire.

    On aurait pu l’intituler : « J’ai décidé de NE PAS me retirer de la vie politique française »…

  5. Eponyme dit :

    « Notre suffisance socialiste, est saturée de sondages au lieu d’être nourrie des paroles de terrain, de remontée d’aspirations populaires. »…Nicole…

    le vote des Monterelais est une expression bien sur réduite de leurs aspirations, mais elle est!!!
    S’ils ont choisi Ségolène à 52,42%? c’est qu’ils ont compris ce qui était BON POUR EUX et refusé ce qui ne l’était pas. Il s’agit d’une prise de conscience qui non seulement les honore, mais aussi d’un espoir naissant dans le coeur de nombreux citoyens:
    « Oui il est possible de relever la tête, de ne pas être à ma merci du pouvoir local en place… »
    « Oui il est possible de dire non et de le faire tous ensemble… »

    D’autres élections se profilent à l’horizon (législatives, municipales…): ne ratons pas ces rendez-vous.
    Ce serait dommage de s’arrêter en si bon chemin

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !