Piscine, cantine…

Une nouvelle fois, Surville est en proie aux flammes.
Une nouvelle fois, un équipement municipal est détruit par le feu.
Dans la nuit de dimanche à lundi 14 mai, le « satellite-cantine » près de l’école Edmond-Rostand a complètement brûlé. Les enfants n’y pourront plus prendre leurs repas.

Piscine, cantine...  dans Vie locale cantineincendiee

Il faut tout de suite être clair : s’il était prouvé que cet incendie résultait d’un acte criminel, il faudrait bien entendu le condamner sans aucune réserve. Un tel acte criminel est inadmissible et doit être sévèrement puni. Tout acte de violence est intolérable, quel qu’il soit.

Mais un tel acte doit néanmoins interpeller ceux qui s’intéressent à la vie de la Cité.
Un tel acte doit permettre de poser un certain nombre de questions.
Avec toutes les caméras implantées à Montereau, comment ne pas s’étonner de la recrudescence de telles exactions ?
On se souvient de l’incencie de la piscine, dans la nuit du 25 au 26 février dernier, faisant suite à la destruction d’un appartement rue Rostand, au saccage de voitures, de containers…

Rappelons-nous également qu’un appartement rue des Grès a brûlé, la semaine dernière…

Autre question : pourquoi la présence du nouveau commissariat en ville haute ne semble-t-elle pas dissuader les pyromanes ?
Et à propos, où en est l’enquête concernant la destruction de la piscine ?

Enfin, une question plus générale : le manque de véritable politique municipale de prévention a-t-il des conséquences sur le climat délétère qui semble ronger Surville ?

Ces questions doivent être posées.
Ces questions méritent de vraies réponses.

________________________________________________________________________________

 


15 commentaires

  1. Eponyme dit :

    A QUI PROFITE LE CRIME ?

    Je vous invite à faire l’inventaire de ceux qui ont intérêt à… Et vous trouverez la réponse à la question.
    Pour moi, ce sont certainement ni les habitants, ni les jeunes…
    Alors qui donc peut avoir intérêt à décourager à ce point les citoyens de Surville à y habiter?

  2. anais dit :

    Très bien résumé, Eponyme !

    Il se passe de choses pas normales en ville haute !

  3. Bucolique Frenetique dit :

    TROUVEZ LE MOBILE, VOUS AUREZ LE (LES) COUPABLE.

    Bien vu, Eponyme, et j’ en remets une couche.

    C’ est pour le moins bizarre: cette volonté de  » kärchériser » Surville l’ a rendu hautement inflammable.
    Malchance, quand tu t’y mets………..

  4. El clandestino dit :

    L’Etat fournirait-il des subventions supplémentaires aux villes considérées comme « délinquantes », si et si seulement si alors le coupable est tout trouvé!!!!!

  5. Anonyme dit :

    eh oui et pour réponse hier soir encore des CRS!!!!!Quand les pouvoirs publics ne respèctent pas les citoyens comment peuvent-ils attendrent un respect de biens public!!!!!!!!Chacun agit en son ame et conscience ,et il y’a des gestes condamnables et d’autres quasi identique qui ne le sont pas .Comment peut on comprendre qu’il soit hors la loi de détruire avec ou sans raison un bien public quand on ne comprend pas qu’il soit légal de le faire pour les pouvoirs public. Le respect ammène le respect ,et la violence ammène la violence. Voilà surville depuis ces10 dernières années connait un climat hostile et ne cesse de se dégrader socialement mème si physiquement un morceau a été lifté. On démolit les habitations pour éparpiller le problème ,comme si les problèmes tenaient leur réponses dans la question « qui ». ON vit une chasse à l’homme mais cette fois c’est pour de vrai.on ressent un exode invisible pour certains, et pour tout vous dire ça me donne l’impression que le problème des banlieues se règle comme on règle celui des cafards pour en ètre débarrassé il faut tuer leur nid ,comme ça ils s’installent ailleurs.Il faut réagir moi je ne veux pas perdre mon temps à condamner tel ou tel acte,pour moi la règle du bien ,et du mal,se fait en amont et je commence par l’appliquer dans mon entourage .Normalement en amont c’est le boulot des gardiens de la paix et en aval c’est à la justice , et je pense que trop de monde qui s’en charge ne fait qu’accabler et victimise l’auteur d’un méfait et ce n’est pas ce dont la société a besoin à mon avis .moi voilà mes questions: Comment peut on en arriver là? Si c’était une épidémie contenterions nous de charger les médecins de la soigner?non car la peur de mourrir nous pousserait à réfléchir à « COMMENT FAIRE » pour ne pas l’attrapper. Les maux de la société ne se soignent pas avec « LA FAUTE A QUI? » mais avec pourquoi ,comment ,où, quand ,mais aussi avec qui, pour qui, et à qui? Tant que nous continuerons à sauter par dessus ces cases pour arriver à la simplification des questions qui obtiennent comme réponses oui ou non ,pour ou contre,nous marcherons à reculons. Et oui EPONYME à qui profite le crime? je ne sais pas mais à nous les habitants surtout aux jeunes dans l’ensemble il nous lèse encore et toujours et nous colle à la peau comme un marquage animal .A entendre les gens parler de ces jeunes j’ai le sentiment que pour etre tranquille il faudrait s’en débarrasser!!!!!! Il faut sèrieusement arrèter !!!!!!!! et réfléchir, réfléchir, réfléchir, réfléchir, réfléchir, réfléchir, réfléchir, réfléchir et cesser de confier sa pensée c’est insensé!!!!!!

  6. vilsurmars attak dit :

    Pour réponse à l’incendie hier soir des CRS,à la suite des éléctions le soir du 6 mai des CRS. C’est à rien y comprendre .A quoi servent les CRS ,je ne comprends pas très bien c’est une question sèrieuse que je pose?D’autres questions ,qu’est ce que nous voulons?Eviter que le mal se produit ou attendree qu’il se produise pour condamner ensuite? Condamner ok mais c’est chose facile. Trop de gens s’en contentent ce qui ne résout rien. OU sont nos gardiens de la paix ? QU’est ce qui est de droit? AVons nous tous les memes droits?Pourquoi condamne t-on certaines démolitions et d’autres les trouvons nous de droit?Comment expliquer ça aux enfants ?Pensez vous qu’il suffirait de leur dire que l’autorité à des droits sur la société? Comment peuvent ils faire la difference? Les citoyens sont ils inferieurs au pouvoir public? Ce sont de vraies questions que je pose car je cherche à comprendre ce qui peut bien se passer? Ces questions ne sont pas liées à l’incendie de la cantine ou meme de la piscine mais les incendies d’école ou de batiments publics dans les banlieues en général soulèvent des questions pour moi . ET POUR REPONDRE A TA QUESTION EL CLANDESTINO OUI PLUS CA VA MAL PLUS ELLE RECOIVE DE SUBVENTIONS .C’est un vrai cercle vicieux et nous dans tout ça nous sommes les pantins. IL est vraiment l’or mon seignor jégor ,on va se réveillor!!

  7. Habib dit :

    Je viens d’apprendre que jégo allait faire une marche contre les incendiaires.

    Il ne règle aucun problème de fond, mais dès qu’il s’agit de se montrer dans les journaux à ses ordres et à la télé, ça il est très fort !

    Pourvu qu’il soit nommé au gouvernement, qu’on en soit débarrassés !

  8. anonyme dit :

    Assez le feu dans notre SURVILLE. Assez de dire que ce sont les jeunes et pourquoi pas autres que les SURVILLOIS, n’importe qui peut mettre un feu, comme je le disais hier dans le commentaire.
    C’est bizzare aucun incendie de grave depuis 1960 à ce jour et tout d’un coup des incendies.
    Quelles sont les motivations de ces incendiaires et pouquoi ?
    OUI à plus de fermeté contre les incendiaires de SURVILLE !
    OUI à la solidarité des Monterelais surtout à SURVILLE.
    A SURVILLE on est solidaire des habitants, c’est pas comme la ville basse qui n’ont pas de solidarité avec SURVILLE, c’est dommage !
    Pour une fois mr Jégo je suis d’accord avec vous.
    Punissons les incendiares, qui que ce soit.

1 2

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !