Archive pour 29 mai, 2007

Dehors les pauvres…

Sans aucun doute vous souvenez-vous de Cinthia, « bénéficiaire » d’un contrat « Emploi-Vie-Scolaire » dans une école du plateau.

Avant de signer ce contrat, Cinthia et son bébé étaient logés par une association, elle avait dû quitter son foyer suite à une situation d’urgence.

Elle suivait des formations, dans l’intention de retrouver un emploi. Et c’est bien là le paradoxe : cet emploi, en le retrouvant, lui fit perdre son logement.

En effet, elle ne correspondait plus aux critères de l’association. Elle avait dû abandonner son logement début janvier, pour se retrouver dans une chambre d’hôtel, qu’elle loue 500 euros par mois, alors qu’elle en gagne 750.

Depuis, Cinthia a multiplié les démarches, les coups de fil, les courriers adressés à notre député-maire-ump, au préfet de Seine-et-Marne, afin d’obtenir un appartement à Surville : rien n’y a fait. Elle est toujours logée à l’hôtel, en ville basse.

Mais j’exagère : M. Mailier, président de Confluence-Habitat, Office Public d’Habitations à Loyer Modéré, bailleur de logements sociaux, vient de lui faire une proposition : obtenir un logement, certes, mais… pas à Montereau !

Je m’en vais vous recopier une partie du courrier exposant cette formidable trouvaille :

———-
« Madame,

[..........]

Votre dossier de demande de logement ne peut être étudié en Commission d’Attribution de Logement compte tenu du peu de disponibilités dont dispose notre Etablissement pour mener à bien le processus de relogement des familles qui doivent quitter leur logement actuel.

Cette situation devrait durer au moins 18 mois, voire plus, suivant l’état d’avancement de cette opération.

Si vous ne pouvez attendre [ndr : on voit mal comment Cinthia pourrait passer 18 mois de plus à l'hôtel...], je vous conseille de déposer rapidement un dossier auprès d’un ou plusieurs bailleurs dont vous trouverez la liste ci-jointe :

  • SOCOVAR – Varennes sur Seine
  • 3 Moulins Habitat – Rubelles
  • OPDHLM – Melun
  • Office d’HLM – Champagne

Je suis prêt à appuyer votre demande, dans la mesure de mes possibilités, dès que vous aurez remis votre dossier auprès de l’organisme que vous aurez retenu.

Restant à votre entière disposition [..............................]

François Mailier

———-

Je crois que ce courrier est on ne peut plus explicite : vous aussi, si vous êtes pauvre, ou en situation précaire, si vous avez un bébé, si vous ne disposez pas d’un véhicule, les logements sociaux survillois ne sont pas pour vous : passez votre chemin, et allez donc habiter ailleurs : on ne veut pas de vous.

Car enfin, j’ai vraiment du mal à croire qu’on ne puisse pas trouver immédiatement à Surville un F3 vacant.

——————————————————————————————————–

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !