Et pendant ce temps-là…

Et pendant ce temps-là, la terre tourne, et les méthodes monterelaises de gestion municipale ne changent pas, comme vous l’allez voir…

Sur le terrain ci-dessous, juste derrière la rue Fleur Bégné, en ville haute, notre député-maire-ump avait donné son aval pour aménager des jardins ouvriers.

Et ce, bien entendu, en l’absence de toute concertation avec les principaux intéressés, à savoir les habitants de ce quartier.

 

jardinsouvriers.jpg

Et pour faire vraiment jardin, on avait même déjà construit une petite cabane, qui n’était pas sans évoquer celle de Francis Cabrel, chanteur toujours vivant…

Je ne peux malheureusement vous montrer que les restes de cette cabane, puisqu’elle a brûlé, incendiée, il y a quelques jours… (Et bien entendu, je condamne fortement ce geste.)

cabanebrule.jpg

Mais toutefois, cet incendie semblait bien être une manifestation ( je le répète, bien trop violente ) de l’exaspération du quartier.

Car, hélas pour les projets municipaux, ne voilà-t-il pas que la majorité des habitants en question, voyez quand même où se niche l’ingratitude, devant des projets décidés pour eux et sans eux, ces habitants-là n’en voulaient pas, de ces jardins, fussent-ils ouvriers !

J’en veux pour preuve le courrier daté du 7 juin dernier, adressé par l’édile monterelais à Mmes et MM les locataires de la rue Fleur Bégné.

Je vous en recopie intégralement le passage intéressant :

« Certains d’entre vous ont attiré mon attention sur les craintes qui étaient les leurs avec le projet d’installation de jardins familiaux sur le mail en cours de travaux sur le secteur Fleur Bégné / Chesnois.

Après avoir évalué les éléments positifs et négatifs, j’ai pris la décision de transformer ce site en un parc qui vous sera réservé, et de renoncer ainsi aux jardins ouvriers.« 

On voit une nouvelle fois par là qu’il existe des villes où l’avis des habitants est pris en compte avant tout lancement de projet intéressant les habitants en question, au moyen de conseils de quartiers, au moyen de vraies réunions publiques, au moyen de vrais espaces de parole.

Parce que ce sont aux principaux intéressés qu’il convient de demander leur avis, ceux qui vivent quotidiennement dans le quartier.

Et ce, quelle que soit la couleur politique de la municipalité concernée. J’aime prendre les deux exemples essonniens d’Evry (PS) et de Courcouronnes (UMP).

Oui, la démocratie participative existe. Mais pas à Montereau.

Ailleurs.

——————————————————————————————————-

 


13 commentaires

  1. Eponyme dit :

    Quand même Monsieur HOU!

    Il faut reconnaître qu’une parole VIOLENTE qui s’exprime à très peu de distance d’une élection où l’avenir, que dis-je, la vie de notre édile peut basculer (n’auriez-vous pas quelques informations à nous soumettre à ce sujet d’ailleurs?), cette parole là, il l’entend, car elle pourrait tout simplement faire la différence…

    Ne pourrait-on pas appeler cela de Démocratie Participative à la mode des Tyrans de la Grèce Antique?

  2. Yves POEY dit :

    Bien entendu, je suis tout à fait d’accord avec toi, Eponyme…

    Quant à ta référence aux Tyrans de la Grèce antique, c’est bien simple : on croirait entendre Michel ONFRAY ! :D

  3. Yves POEY dit :

    Je viens de recevoir un commentaire que je ne passerai pas, car il y est fait une nouvelle fois référence à mon métier, un commentaire d’un dénommé Nicolas (je ne pense pas que ce soit celui auquel nous pourrions penser…) qui me dit que je critique tout ce que fait ce pauvre député-maire-ump, et qu’il faut que j’arrête de tourner dans Surville avec mon appareil photo…

    Je comprends la gêne de certains militants ump : ils ont perdu, en lisant le Parisien, la République de Seine et Marne, sans oublier le 7/7 et le luxueux semestriel « Confluences », ils ont perdu l’habitude de lire des choses qui pourraient fâcher…

    Courage les gars…

  4. Anonyme dit :

    Pour les réunions participative, Mr jégo a peur des personnes qui pourraient être contre ses projets imposés. Car à plusieurs reprises ses réunions ont mal fini.
    La preuve le vendredi 27 avril 2007, Mr jégo a fuit à la présence de personnes soit disant du PS.
    Voir le calendrier ci contre du 28/04
    Mr le maire se permet de vous demander de sortir, et lui que fait t’il dans une réunion de l’ophlm ? Est-il le président ? Non, vous auriez dû exiger qu’il sorte aussi.
    Toute réunion concernant la ville, de n’importe quel quartier, ville basse et Surville, intéresse tous les Monterelais…

  5. vilsurmars attack dit :

    ils ont surtout perdu l’habitude de l’information

  6. Bucolique Frenetique dit :

    Bien cher Yves, tu t’ es mépris ( il est vrai que c’ est méprisant) sur les propos de Nicolas ( pas l’ autre, celui là).
    Il veut t’épargner du boulot. En effet, si tu ne rapportes QUE les actions REELLEMENT positives de not’ maire, les safaris photos survillois deviennent inutiles, voire ton blog, donc, tu retrouves une liberté qui te permettra de vivre ta vie sans souci!
    Que vas-tu faire de tout ce temps libre?
    Tiens, dis donc, si on montait une radio…….

  7. nora dit :

    Il faut bien que quelqu’un tourne à Surville avec un appareil photo puisque la presse ne le fait pas !!
    Je voudrais bien savoir combien a coûté cette cabane de jardin, c’est encore du fric foutu en l’air !!
    Tout le monde savait que placer des jardins ouvriers au pied des immeubles, c’était une imbécillité crasse !!

  8. Anonyme dit :

    Si cette cabane a été achetée, je pense qu’il a dû acheter un lot et que le reste va être donné aux autres pavillons en construction.
    « Je fais et je change d’avis. »
    Exemple, les tours voltaire qui ont été refaites de l’extérieur il y a 3 ans et maintenant, ils doivent les détruire, combien ça a coûté ?

1 2

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !