D’art et desserte…

Vous, je ne sais pas, mais moi, si.

J’aime rendre service à mes contemporains, j’aime apporter ma pierre à l’édifice, j’aime contribuer à sortir mes concitoyens de la panade…

Que voulez-vous, c’est comme ça, et je n’y peux strictement rien…

Oui, moi qui suis en train de vous faire perdre un peu de votre précieux temps, j’ai donc imaginé une solution pour compenser le fait que la désormais fameuse desserte emplet’express ne monte pas en ville haute, et c’est ainsi que par le fait et dans la foulée, je m’en vais pas plus tard que maintenant contribuer à faire disparaître ce triste sentiment de discrimination pour le coup guère positive.

Dans un premier temps, j’avais pensé à faire installer un système de téléportation, un peu comme dans Star Trek.

Tels des Capitaines Kirk ou des Messieurs Spock (et s’il n’y avait eu qu’à se faire couper les oreilles en pointe, on aurait pu s’arranger…), nous aurions emprunté des espèces de tubes de lumière, et dans un « Dzzzzzzziiiiiiiiiiiiiiiing » du meilleur aloi, nous nous serions dématérialisés à la rue des Chesnois pour retrouver une forme décente avenue Charles de Gaulle.

Mais, renseignements pris, la technique n’est pas encore au point. C’est bien dommage.

Pourquoi dans ces conditions, ne pas envisager la création d’un téléphérique, voire d’un funiculaire, voire les deux en même temps, et qui relieraient gratuitement ville haute et ville basse ?

Un peu comme à Pau, où l’on sait décidément vivre…

En hiver, avec un peu de bonne volonté, on pourrait même installer un système de remonte-pentes ou de tire-fesses. (Sans compter qu’il serait très intéressant de faire la promo du tire-fesses sur les culs de bus, et réciproquement…)

Bon, tout bien réfléchi, je suis d’accord avec vous… Ces solutions, onéreuses et longues à mettre en oeuvre nécessitent en attendant un pis-aller.

Pour expliquer aux Survillois qu’ils ne peuvent décidément pas accéder à la desserte emplet’express, (car on a bien senti que les explications de M. Albouy, avant hier, n’avaient en somme séduit que peu de monde), moi, je serais à sa place, je miserais sur l’une des spécialités de la région qu’est le Brie de Montereau.

Ce fameux Brie, que l’on prend dans ses doigts et que l’on roule, comme le dit si bien la célèbre chanson…

Aux arrêts de bus, à Surville, il serait bon d’embaucher quelques étudiants, quitte à les doter d’un uniforme de groom, comme dans Spirou, même si la couleur de l’uniforme en question passe du rouge au bleu ump…

Ces jeunes gens proposeraient un morceau de Brie à tous ceux qui, déçus, auraient manifesté la volonté de prendre l’emplet.

Il suffirait de leur distribuer une portion ne notre fier et local clacos, en les gratifiant d’un large sourire et en leur posant la traditionnelle question :

« Alors, fromage ou desserte ? »

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste.

Votre dévoué HOU

———————————————————————————————————-

 


5 commentaires

  1. Eponyme dit :

    Monsieur Hou: « J’aimerais quand même vous rappeler que par les temps qui courent, être Béarnais n’est pas forcément une gloire, même s’il ne faut pas les mettre tous dans le même panier !!!!!!!!!! »

  2. Bucolique Frenetique dit :

    Bien cher Hou, pour abonder dans votre sens, imaginez-vous le choix cornélien du survillois impécunieux qui voudrait s’ offrir le coiffeur en ville basse: le car, ou les douilles ( et non pas ……)
    S’ il est tout à son Brie, n’ est pas prêt à rire…
    La récré est finie, à vous pour les choses sérieuses.

  3. Bucolique Frenetique dit :

    Personnellement, j’ en connais un, de Béarnais, qui tiendrait plutôt le haut du pavé. Suivez mon regard….
    Et après Henri IV, bon sang ne saurait mentir, ‘Hildepute ! dioumedamne ! macareo !

  4. Jean-Louis dit :

    A Bucolique Frénétique :

    Lous Biarnès que parlen aus Biarnès : En mi pais d’Oulourou ne disem pas : Dioumedamne, més Dioubiban ou perdiou.
    Adichat et siat hardits !

  5. Bucolique Frenetique dit :

    Sacré Jean Louis,
    J’ ai voulu faire le malin, et pan sur le bec!
    Il est vrai que dioumedamne vient de plus haut dans le « Nord », vers Millau et je l’ ai entendu aussi dans le Sud du LOT.
    Mais tu as raison, je rouspète assez contre les abus de langage et autres barbarismes pour ne pas me louper.
    Au fait, as-tu reconnu le Béarnais dont je parlais?

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !