Archive pour 11 octobre, 2007

Fermeture d’une lettre ouverte…

Souvenez-vous…

Il y a quelques jours, je vous avais communiqué la lettre ouverte que Réseau Education Sans Frontières avait adressée à notre porte-parole-député-maire-ump.

(Ceux qui n’étaient pas là peuvent se dépêcher de la lire ci-dessous, les autres peuvent passer…)

—–

Monsieur le Député,

Nous avons noté avec satisfaction qu’en matière d’immigration clandestine, vous aviez fait des propositions qui vont dans le même sens que notre propre démarche.

En effet, dans un entretien avec le quotidien “20 minutes” du 18/09, repris par Le Monde du 19/09, vous proposez que :

L’étranger en situation irrégulière, ayant un logement et une promesse d’embauche, puisse bénéficier d’un examen de son dossier par la préfecture, au titre de l’immigration économique“.

Vous pensez que plusieurs dizaines de milliers de personnes pourraient ainsi être régularisées.

Nous saluons cette prise de position publique que nous ne pouvons que partager. Dans leur majorité, les étrangers en situation irrégulière sont dans ce cas de figure : non seulement ils ont un logement mais encore ils contribuent par leur travail, malgré leur situation difficile, à la richesse économique de la France. S’ils occupent des emplois d’ailleurs, et nous vous rejoignons là-dessus, c’est que ces emplois existent et qu’ils sont nécessaires contribuant ainsi à la vie de notre société.

Dans votre département de Seine-et-Marne, de nombreuses personnes, familles, vivent dans cette situation humainement insupportable, et génératrice de multiples problèmes.

Nous en connaissons un certain nombre que nous soutenons par tous les moyens possibles, sans toujours déboucher sur une régularisation qui, pour vous comme pour nous, serait pourtant parfaitement justifiée et mettrait fin à ces situations contradictoires.

La situation de ces familles seine-et-marnaises correspond aux critères que vous avez énoncés, nous vous demandons donc quel type d’intervention, de soutien, vous pouvez apporter à ces personnes en vue d’obtenir leur régularisation.

Nous sommes très attentifs à toute proposition concrète de votre part concernant la régularisation des familles concernées ; nous restons à votre disposition pour toute rencontre permettant de trouver la solution à ces problèmes qui restent douloureux.

Dans l’attente d’une réponse, dont la teneur ne peut-être que proportionnelle à l’espoir qu’elle suscite, veuillez recevoir Monsieur, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

—–

Mais voyez tout de même ce que sont les miracles de la communication : dans le Parisien en date du 9 octobre dernier, un article intitulé sobrement « RESF et Yves Jego sur la même longueur d’onde » retenait toute mon attention.

En poursuivant ma lecture, j’ai pu constater qu’à aucun moment, il n’était fait mention des interrogations posées à notre édile, ni le fait que cette lettre, comme toutes les lettres ouvertes, était avant tout une demande d’éclaircissement d’une position.

« L’association constate « avec satisfaction qu’en matière d’immigration clandestine » il a « fait des propositions qui vont dans le même sens que notre propre démarche ». »

On le voit, un petit coup de brosse à reluire…

Et pour terminer :

« Des propos qui, assure RESF, donnent de l’espoir à de nombreuses personnes du département vivant « dans cette situation humainement insupportable et génératrice de multiples problèmes ». »

Il faudra bien m’expliquer sur le terrain, quelle est la teneur de l’espoir soi-disant généré…

Comme toujours, il y a loin de la parole foisonnante aux actes concrets…

Et puis, surtout, la lettre de RESF demandait très explicitement à Yves Jégo de mettre ses actes en conformité avec ses déclarations médiatiques !

Et comme par enchantement, tout ceci devient un satisfecit dans l’article du parisien…

——————————————————————————————————

 

 

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !