Trop de problèmes relationnels tue le problème relationnel…

Notre porte-parole-député-maire-ump, on l’a bien vu hier, n’est pas plus en odeur de sainteté que cela auprès des huiles régionales umpiennes et franciliennes. (M. Karoutchi l’expliquait de vive voix…)

C’est pourquoi, pour redorer quelque peu et sans aucun doute son image de « bon copain », il a tenté de venir au secours de son petit camarade meldois Jean-François Copé, et ce, dans l’avant-dernier numéro de l’hebdomadaire Marianne.

Désireux de soutenir M. Copé, qui a décidé de travailler à temps partiel dans le premier cabinet d’avocats d’affaires de France, le cabinet Gide Loyrette et Nouel, notre édile a déclaré :

« On nous reproche d’être enfermés dans les palais de la République, et quand on met les pieds dans la vraie vie, on en prend plein la gueule.« 

Outre ce recours à un registre de langue de plus en plus en vogue, un registre « décomplexé », pour ne pas dire plus, il est frappant de constater qu’apparemment, être élu du peuple ne fait pas partie de la vraie vie… (Peut-être l’Assemblée nationale est-elle en passe d’être réduite à une sorte de « Loft » virtuel, on ne sait pas, on espère quelques éclaircissements…)

Mais le plus étonnant c’est de venir en aide à M. Copé pour qui « la vraie vie » consiste sûrement à bosser comme avocat d’affaires la moitié de la semaine, en plus des fonctions et mandats suivants :

- Maire de Meaux (49 800 hab en 2004…)

- Président de la communauté d’agglomération (80.000 habitants, 18 communes, 3000 entreprises…)
- Député de Seine-et-Marne

- Président du groupe UMP à l’Assemblée nationale

(Et n’oublions pas qu’il siégeait au Conseil régional jusqu’à l’été dernier…)

Oui, ce genre de cumul, que je trouve personnellement choquant, (comment peut-on s’occuper sereinement de la Res Publica à temps partiel ?), ce genre de cumul a l’air de séduire notre député-maire-ump.

A moins que finalement, ce soutien ne vienne étayer et mettre en application la désormais célèbre maxime sarkozyenne « Travailler plus pour gagner plus. »

Gagner plus, certes, mais on aimerait que nos représentants travaillent vraiment plus à nous représenter.

—————————————————————————————————–

 

 


3 commentaires

  1. Anonyme dit :

    Rien à voir avec le sujet, en ce moment il y a une expulsion d’une dame Rmiste, qui n’a pas payé ses loyers, au 17 rue des chesnois. Je voudrais savoir si c’est légal par rapport à la loi limitant au 15 octobre.

  2. nora dit :

    Est ce qu’elle avait un bail normal !!Si elle avait un bail de résidente, si elle etait hebergé par une association , je crois qu’il ont legalement le droit de l’expulser.
    Il faudrait aller se renseigner à la Maison de la Justice et du Droit , avec les papiers !!

  3. Eponyme dit :

    TREVE HIVERNALE:
    Période qui débute le 1er novembre et s’achève le 15 mars pendant laquelle aucune expulsion forcée ne peut intervenir.

    « On nous reproche d’être enfermés dans les palais de la République, et quand on met les pieds dans la vraie vie, on en prend plein la gueule »

    Faut-il comprendre que la vie que coulent nos élus dans les palais de la République est FAUSSE et donc que la VRAIE VIE est ailleurs?
    Si j’ose un recoupement avec le « besoin d’exister » de notre édile à travers les urnes, peut-on s’autoriser à penser qu’il fait le choix conscient d’exister dans une vie dont il pense qu’elle n’est pas la vraie?
    Quel fabuleux programme! Pour un peu on en pleurerait!

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !