Archive pour 18 février, 2008

Grenouilles en apparat chic

logops.gifRappel : Yves JEGO, Député-Maire de Montereau et porte-parole de l’UMP a porté plainte contre moi et mon blog pour diffamations et injure.

Exposé des faits : http://yvespoey.unblog.fr/2008/02/06/

————————————————————————————————-

Vous, je ne sais pas , mais moi, si.

Me considérant comme cuisinier amateur, et ayant envie comme vous de soutenir mon collègue Yves POEY, j’ai pris sur moi de lui composer une petite recette toute simple, peu onéreuse et qui pourra faire un tabac, chez vous aussi, pour vos invités lors d’une petite soirée détendue entre amis : des « cuisses de grenouilles en apparat chic ».

Préparation : 15 mn

Cuisson : 35 mn

Ingrédients (pour 4 personnes) :

- 2 kg de cuisses de grenouilles fraîches (si congelées, les faire décongeler dans du lait durant 12 heures, puis les éponger) En effet, certaines cuisines demandent beaucoup d’effort pour éponger… Quant à la décongélation, c’est parfois utile, on apprend plein de choses…

- farine, sel, poivre, muscade, beurre

- crème fraîche épaisse

Préparation :
Bien éponger les grenouilles, les passer dans la farine (et non les y rouler…) . Un truc pour ne pas en mettre partout : remplir un sac plastique de farine, mettre une poignée de grenouilles dedans et secouer le sac.

(On voit par là que lorsqu’on met plusieurs grenouilles dans un même sac et qu’on secoue bien fort, il se passe des événements très intéressants…)

Les passer au beurre sans les faire griller. (Passer au beurre les grenouilles c’est ce qui donne bien évidemment le côté « apparat chic ».)

Préchauffer le four à 150°C.

Dans un plat passant au four, mettre au fur et à mesure de la cuisson les cuisses de grenouilles, après les avoir salées et poivrées.
Ajouter à chaque fois une grosse cuillerée de crème fraîche (encore et toujours ce côté « apparat chic ») et une râpure de muscade.

La dernière question est évidemment de savoir quel légume servir avec ces délicieuses grenouilles en apparat chic.

Pour ce faire, j’ai repensé à la définition de la droite actuelle que donnait récemment chez le célèbre gauchiste Michel DRUCKER, l’irrésistible Anne ROUMANOFF : « la droite actuelle, c’est comme un cassoulet : une toute petite saucisse avec plein de fayots autour ».

Eh bien, moi, je crois que mon plat pourrait très bien se servir accompagné de fayots. Lui.

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste.

Votre dévoué HOU.

——————————————————————————————————–

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !