Archive pour mai, 2008

Ah ! Je ris de me voir cyber !…

Le conseil municipal, à Montereau, est un moment étonnant de la vie citoyenne locale : pratiquement sponsorisées par Chronopost, plus rapides ça ferait trop, les séances ressemblent presque à une chambre d’enregistrement où l’on s’aperçoit que les décisions sont prises à l’avance et les membres mêmes de la majorité ne peuvent qu’être priés de les entériner sans autre forme de procès…

Dans certaines villes, le maire a pris la saine habitude de filmer ses conseils municipaux, et même, vous allez voir l’audace tout de même, de les diffuser sur Internet et d’accéder ainsi à une forme de cyber-démocratie.

A Tulle, par exemple :

http://www.ville-tulle.fr/pages/conseil%20municipal%20en%20ligne.htm

Ou à Dijon :

http://www.nettv.fr/dijon/conseilmunicipal/20080519/vod/

Je me demande si notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP, lui d’ordinaire si friand des NTIC, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, je me demande si notre SEAOMMUMP ne pourrait pas à son tour diffuser en ligne ce moment important de la démocratie.

D’autant que vu la durée de la séance, il n’y aurait pas besoin de trop de mémoire dans les machines…

Mais, il y a un autre moyen de trouver un conseil municipal sur la toile : il s’agit de le filmer soi-même.

Contrairement aux idées reçues, il existe une jurisprudence, et une telle séquence video aurait tout à fait la légalité de retrouver mise en ligne.

J’en veux pour preuve le site « mythique » de Christophe GREBERT, « Monputeaux.com », qui je dois le dire au passage, m’a donné l’idée d’ouvrir Flamberge :

http://www.monputeaux.com/2006/02/jurisbloguence_.html

Et pendant que j’y suis, je vous ai recopié cette jurisprudence.

———-

conseilmunicipal.bmp

———-

Vidéastes à la fois amateurs et monterelais, tous à vos caméscopes !

——————————————————————————————————————-

Incompris, en un seul mot…

Le canard Enchaîné de cette semaine revient sur l’assez discrète parution le 15 mai dernier d’un livre essentiel, une de ces oeuvres littéraires à la fois majeure et indispensable, bref, un « best-seller en puissance« , pour reprendre l’expression de Christophe Nobili l’auteur de l’article.

Ce livre s’intitule « l’incompris », et grâce à la plume du thuriféraire François de Labarre, journaliste à Paris-Match, ce livre va nous « offrir un regard sur Nicolas Sarkozy littéralement à contre-courant » !

Et c’est vrai qu’on en avait bien besoin de ce regard à contre-courant ! Ce regard nous manquait, pour ainsi dire…

Je vous sens tout de suite aguichés par ce pitch !

Ah ! Oui ! Cet ouvrage va nous faire compendre bien des choses…

Car l’auteur, dans le dossier de presse, l’affirme : il va parler vrai. Lui. Pas comme tous ces vilains journaleux et autres méchants blogueurs qui avilissent tout ! Si, si, j’en connais !

Assurément, notre omni-président « essaie de comprendre les rouages du pouvoir, de saisir la vision de la France, [si, si, apparemment, il y en a encore une, ndlr..], du monde [plus, ça ferait trop, encore ndlr…], de ce qu’il reste à faire pour que la planète sur laquelle nous vivons change. [pas moins, toujours ndlr…].« 

Vous conviendrez que c’est quand même autre chose que tous les autres vils bouquins qui sortent et qui n’arrêtent pas de dire du mal de notre leader minimo.

Je vous le dis, en vérité, nous allons enfin comprendre pourquoi notre hyper-président est tellement et injustement mal aimé, tellement à tort incompris. (« Mal-aimé, je suis le mal aimé« , comme chantait le grand poète à contre-courant Claude François…)

Entendons-nous bien : nous qui pensions que c’était sa politique qui avait plombé sa popularité, nous nous trompions lourdement, bêtas que nous sommes !

Sa politique n’a rien à voir avec le désamour quasi généralisé. Non, non, non : il aurait juste un « problème de comportement« , et « tout ça pourquoi ? Parce qu’il a pointé le bout de son nez dehors, un jour de beau soleil en Egypte, passé un week-end à Petra !« 

(Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais cette dernière déclaration me semble être un coup à flinguer définitivement nos relations diplomatiques avec le Caire… Car enfin, y aurait-il des jours d’affreux soleil en Egypte ? »)

Mais je sens qu’une question vous turlupine, ô lecteurs flambergiens qui avez bien compris le caractère local de ce blog… Quel est le rapport avec l’actualité monterelaise ? (car il y en a bien un…)

Eh bien figurez-vous que ce livre est édité aux éditions Timée, cette maison dont le logo est un âne.

Et alors ?

Et alors ! Cette maison d’édition est patronnée par Christophe Barge, ex-attaché parlementaire d’un certain Yves Jégo, ci-devant Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP détenant d’ailleurs des parts dans le capital de ladite maison.

Et comme vous m’êtes décidément très sympathiques, je m’en vais vous montrer la couverture du livre en question. Pour que vous puissiez bien le reconnaître, en tête des gondoles monterelaises…

incompris.bmp

Moi, quand je peux faire un peu de promo…

———————————————————————————————————

Le match Jégo VS Boédels

Vous le savez certainement, un bras de fer oppose notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP au défenseur de feu Abdeljalil BOUMEHDI, Me Boédels, et ce, par l’intermédiaire de l’hebdomadaire local La République de Seine-et-Marne.

Depuis plusieurs semaines maintenant, les colonnes à la fois républicaines et seine-et-marnaises résonnent des éclats de voix entre les deux protagonistes, et je crois bien en avoir fait l’écho ici même.

Au départ, suite à l’assassinat d’Abdeljalil BOUMEHDI, le 23 avril dernier, notre SEAOMMUMP avait eu en guise d’épitaphe ces mots pour qualifier le lutteur : “[la victime] était connue des services de police et réputée violente.« 

Me Boédels avait fait remarquer queMonsieur Yves Jégo est particulièrement mal venu de porter atteinte à la mémoire d’un mort. Il semble oublier qu’il avait personnellement sollicité Abdeljalil BOUMEHDI pour assurer sa protection et participer au service d’ordre pour ses réunions et meetings, lors de la dernière campagne aux municipales. Il est même surprenant que formulant ces critiques, il ait pris l’initiative de le solliciter et qu’il l’ait trouvé parfaitement convenable lorsqu’il avait besoin de mon client.

L’auteur de ces propos se serait honoré en exprimant après ce décès tragique la sympathie qu’il témoignant du vivant de la victime lorsqu’il avait besoin de lui.

Réponse de notre édile la semaine suivante : « ce garçon n’a jamais été mon garde du corps. Je n’ai d’ailleurs jamais eu de garde du corps.

Me Boédels avait persisté et même signé : il affirmait la semaine suivante  » qu’Abdeljalil BOUHMEDI a bien participé au service d’ordre et de protection du maire de Montereau, lors de sa dernière campagne électorale. Il en a d’ailleurs été remercié en étant invité à la soirée organisée et réservée après les élections aux soutiens de sa campagne, salle Rustic, à Montereau. Il est donc inutile de jouer sur les mots, mon client n’a jamais été garde du corps du maire, il a en revanche participé activement à son service d’ordre, à sa demande…

Réponse lundi dernier du berger ultra-marin à la bergère métropolitaine, et je cite le berger en question : « Il (Abdeljalil, ndlr) a pu assister à des meetings électoraux comme des milliers de personnes durant les différentes campagnes électorales que j’ai pu mener en 20 ans de politique car ce sont des metings publics, mais je n’ai jamais fait appel à lui ni même sollicité, même à titre bénévole, qui que ce soit pour assurer un service d’ordre. »

Mais vous savez que notre SEAOMMUMP comme à l’accoutumée quand quelqu’un ose le contredire et n’être pas d’accord avec lui, n’hésite pas à sortir l’artillerie lourde, l’arme fatale 47, les missiles Exocet, Hawk, Roland et Milan réunis, sans oublier la grosse Bertha.

Il poursuit ainsi : « Si Me Boédels venait à prospérer dans ces affirmations mensongères, je serais dans l’obligation de faire appel à la justice et de faire en sorte que ce genre d’affirmations ne soient plus tenues sans aucun élément pour les attester, surtout s’il n’en existe pas. »

J’ai envie de dire « Chiche ! »

Car Me Boédels, si vous me lisez, je crois que vous n’allez pas tarder à être confronté au même petit problème que moi.

Moi, je sais dorénavant qu’en 1ère instance, les mots « apparatchik » et « grenouiller » valent à peu près 100 euros chacun.

Je me demande si Yves Jégo ne voudrait pas établir un nouveau barême pour le groupe nominal « garde du corps » et ainsi mettre au point une nomenclature tarifée de notre vocabulaire.

A suivre ?
——————————————————————————————————

On nous sonde, mais pas dans les îles …

Aujourd’hui, je vous propose une petite curiosité.

L’internaute féru d’actualité locale ne pourra qu’être d’accord avec moi : sur son site, notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP est friand de sondages en tous genres.

Et si possible des sondages destinés à étayer et approuver la bonne politique gouvernementale, envers et contre tout, même les vents et les marées, et le tout, vaille que vaille.

Mais parfois, c’est dur…

J’en veux pour preuve l’avant dernier sondage qui proposait un hypothétique retour non pas aux sources mais au double affichage dans nos magasins des prix en francs/euros. Ce fut un bide… Le « NON » l’emporta irrémédiablement…

Ces jours-ci, une nouvelle question est venue titiller l’internaute jégoïste.

———-

vote.bmp

———

On notera au passage qu’à l’ouverture du site, le « oui » est automatiquement activé…

Bien entendu, et sans beaucoup se mouiller, il est permis de penser que notre SEAOMMUMP souhaitait que la majorité de ses lecteurs votasse dans la bonne et saine direction positive du service minimum.

Hélas. Hier, voici quels étaient les résultats :

———-

rsultats.bmp

———–

A ce stade du papier, je vous propose moi aussi un sondage :

A votre avis, dans les jours qui suivent, pensez-vous que ces résultats vont changer et évoluer dans la bonne direction souhaitée par notre édile ?

* OUI

* NON

(Moi, je n’ai pas les moyens, je suis un petit artisan, alors, oui, mon interface-sondage est des plus rudimentaires…)

——————————————————————————————————

 

 

Du l’art du déséquilibre…

Pour une fois, mais vous conviendrez à la fin de ce papier que le jeu en valait la chandelle, pour une fois, ce blog va perdre quelque peu de son aspect local. Nous allons en effet nous diriger vers Melun en général, et vers l’agence A.N.P.E. de Melun en particulier.

Bon, c’est quand même un peu local, même si c’est moins local que d’habitude…

Le journal Libération, suite à la visite de M. Sarkozy dans la dite agence A.N.P.E. de Melun, qui je crois, se trouve d’ailleurs à Dammarie-Les-Lys, le journal Libération a soulevé un joli lièvre.

Ce jour-là M. Sarkozy aurait mieux fait de ne pas croire tout ce qu’on lui racontait.

Mais je vous laisse lire l’article en question :

———-

libplaquiste.bmp

———-

Vous avez bien sûr compris la problématique et l’enjeu de ce papier…

Bon, d’accord, pour la direction de l’A.N.P.E. de Seine-et-Marne, M. Sarkozy aurait dû vérifier l’information avant de la reprendre…

C’est sûr, mais bon, emporté par l’euphorie, transporté au 7ème ciel par une si belle info qui allait tout à fait dans le sens de ses démonstrations, notre Chef de l’Etat n’a pas vérifié ses sources…

Mais, en y regardant de plus près, moi, ce qui me met assez en joie, c’est que cette même direction seine-et-marnaise de l’A.N.P.E. en tentant de prouver l’impossibilité technique de l’info, prouve surtout un fait étonnant : à l’A.N.P.E., il y a des déséquilibrés souffrant de troubles graves qui y travaillent, et même qu’ils n’ont pas le droit d’être présents le jour où le Président de la République vient les visiter.

Et ça, voulez-vous que je vous dise ? Cet aveu aurait tendance, certes à me mettre en joie, mais surtout à me faire douter des chiffres du chômage.

Mais je serais quand même curieux de savoir ce qu’en pensent les agents anpiens tout à fait équilibrés.

Eux.

Et j’en connais…

Et dire que dans l’article, le journaliste écrit : « La direction de l’A.N.P.E. de Seine-et-Marne dément« …

CQFD…
——————————————————————————————————-

Le retour des p’tits papiers !

Ca y est ! Il est revenu le temps du muguet comme disait le poète, mais aussi celui des p’tits papiers de l’A.N.P.E.

Vous avez dû trouver dans votre boîte aux lettres, et ce, pour la deuxième année consécutive une brochure quadrichromique insérée dans l’inénarrable et municipal 7/7.

———-

anpe11.bmp

———-

anpe22.bmp

———-

 

anpedircom.gif

———-

C’est encore une particularité locale qui veut que ce document, qui n’a pas vocation à être publié, se retrouve municipalisé et édité à grands frais par vos impôts locaux.

Et pourquoi je vous prie, pourquoi n’a-t’il pas vocation à être publié ? Parce qu’il ne donne que des tendances. C’est ce que j’avais démontré lors de la sortie du premier opus :

http://yvespoey.unblog.fr/2007/04/19/laissez-parler-les-ptits-papiers/

Cette baisse supposée de -19%, à quoi correspond-elle ?

Elle est tellement massive qu’on peut légitimement se demander s’il reste des chômeurs à Montereau.

Et on apprend qu’il restait tout de même 922 demandeurs d’emploi en septembre 2007. Pour une ville de 16000 habitants c’est quand même énorme.

Sur son blog, notre Secrétaire-d’Etat-à-l’Outre-Mer-Maire-UMP exulte littéralement : Surville arriverait en tête des ZUS de Seine-et-Marne en matière de baisse du chômage.

Ce qu’il omet de dire, c’est que dans toutes les Zones Urbaines Sensibles où il y a eu de grosses opérations de rénovation urbaine (Meaux, Dammarie-Les-Lys, etc…) le chômage baisse de façon importante parce qu’on s’est arrangé pour faire partir certains habitants.

Dans les ZUS où il n’y a pas eu ces grandes opérations, comme par hasard, le chômage reste au même niveau. Un exemple : Chelles !

Avec ce théorème simple et imparable : moins il y a de gens, moins il y a de chômeurs.

Sans être un grand spécialiste économique, il n’y a qu’à regarder autour de nous : en ville haute et en ville basse, on ne peut pas dire que les entreprises se bousculent pour venir chez nous, on ne peut pas dire que les commerçants aient le sourire avec une activité économique et un pouvoir d’achats retrouvés.

Il suffit également de se rendre place du Colonel Fabien et place au blé le mercredi matin : le marché monterelais compte de moins en moins de commerçants.

Et puis n’oublions pas que si le nombre de chômeurs diminue dans notre pays, celui des travailleurs pauvres en situation de précarité augmente massivement.

Alors encore une fois, ce petit papier municipal doit être décodé et lu avec la plus grande des circonspections : l’auto-satisfaction et la communication continuent de constituer un système de gouvernance à Montereau-Fault-Yonne.

—————————————————————————————————————————————————————————-

 

Rumeurs cannoises

palme.jpg palme.jpgpalme.jpgpalme.jpg

Aujourd’hui, c’est du lourd !

De la star à gogo, de la paillette en-veux-tu-en-voilà, du glamour à tout-va, du strass à qui mieux-mieux, du luxe presque indécent et surtout, de la rumeur en quasi-direct de la croisette, puisque vous savez que notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP est descendu non pas dans mon jardin, mais à Cannes, où sa présence était indispensable !

Et bien entendu, les rumeurs ont couru ! Ah oui ! Pour courir, elles ont couru !

Saurez-vous une nouvelle fois démêler le faux du faux ?

palme.jpgpalme.jpgpalme.jpgpalme.jpg

———-

Notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP, en arrivant à Cannes, comptait bien rencontrer une foultitude de starlettes, et surtout la plus célèbre d’entre elles : Starlette LAGUILLER.

Rumeur, pas rumeur ?

palme.jpgpalme.jpgpalme.jpgpalme.jpg

———-

Après avoir monté les marches, notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP a demandé à Gilles JACOB, le Président du Festival, si à l’avenir, le tapis ne pourrait pas être bleu.

Rumeur, pas rumeur ?

palme.jpgpalme.jpgpalme.jpgpalme.jpg

———-

Notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP, en arrivant sur la croisette, s’est étonné de ne trouver que des palmiers, alors que brillaient par leur absence les bananiers, les manguiers, sans oublier les papa-les palé-les palétuviers chers à la très regrettée Pauline Carton.

Rumeur, pas rumeur ?

palme.jpgpalme.jpgpalme.jpgpalme.jpg

———-

Notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP aurait invité Frédéric BEIGBEDER au festival le moins cher de France, mais ce dernier, sachant que cette année Doc Gynéco ne foulerait pas l’herbe monterelaise, ce dernier aurait refusé tout de go.

Rumeur, pas rumeur ?

palme.jpgpalme.jpgpalme.jpgpalme.jpg

———-

Notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP aurait invité à Montereau Jean-Claude VAN DAMME à la prochaine fête de la pâtisserie, qui se déroulera d’ailleurs après la fête du pain, la fête du Brie, le festival de la moutarde, le raout du ragout de mouton, le corso de la confiture, la quinzaine du soudiouk et la nuit de l’harissa.

Rumeur, pas rumeur ?

palme.jpgpalme.jpgpalme.jpgpalme.jpg

———-

Je vous l’avais bien dit ! Que du lourd !

Bon dimanche !

cannes.jpgpalme.jpgcannes.jpgpalme.jpgcannes.jpgpalme.jpg

——————————————————————————————————-

 

Le chaînon manquant

Aujourd’hui la rubrique « sur le vif » vous offre la reproduction d’un article paru dans Libération d’hier.

On y parle de ministres qui comptent, ceux qui sont considérés comme les plus « politiques », et qui étaient réunis jeudi matin à l’Elysée par le tenancier des lieux.

liberation.bmp

———-

Cet article faisait évidemment suite à une mare aux canards du volatile enchaîné, qui rappelait la même liste des sept ministres qui comptaient vraiment, les ministres « les plus politiques ».

Je vous laisse remarquer bien évidemment le grand absent de cette liste, celui-là même qui aime se faire passer pour un proche de chez proche, un fidèle parmi les fidèles…

On pouvait même lire dans cet article du Canard à propos de tous les ministres et secrétaires d’Etat absents une célèbre phrase qu’on attribue parfois en chantant – à tort assurément – à quelques chefs de gare.

A demain pour des rumeurs à la fois dominicales et cannoises !

—————————————————————————————————–

Etre sur le CUCS (2)

Aujourd’hui, retour sur le CUCS, le Contrat Urbain de Cohésion Social, avec l’axe 1, qui concerne la Citoyenneté et la Prévention.

Dans un premier temps, je vous laisse le texte intégral de ce premier axe, puis, je vous livre quelques réflexions…

———-

Convention cadre pour le Contrat Urbain de Cohésion Sociale

Axe 1 : Pour favoriser la citoyenneté et la prévention

a) Promouvoir la cohésion sociale
Les actions de citoyenneté et de prévention sont transversales aux objectifs du CUCS. Le territoire s’appliquera à bien associer les habitants aux différentes problématiques et à développer des supports de mobilisation adaptés. Dans ce cadre, les actions d’une part d’information, de communication et de participation auprès des habitants et des acteurs socio-économiques dans le cadre du PRU et du CUCS, de travail sur l’histoire et la mémoire du quartier et d’autre part dans la création d’événements, seront amplifiées dans le but de faire se rencontrer les habitants, de tisser des liens.

Les actions d’éducation civique auprès des enfants et de lutte contre le communautarisme seront privilégiées. Le centre social et les établissements éducatifs et socio-culturels présents dans la Ville s’appliqueront à mettre en oeuvre des actions innovantes et expérimentales, des programmes permettant l’intégration des publics, le développement de la fonction parentale, l’éducation et la prévention.

La commune de Montereau-fault-Yonne s’engage à diversifier tous les relais de prévention en développant la vie associative et en renforçant les professionnels présents sur le quartier. Ce développement passe notamment par un accompagnement des associations existantes, au sein du futur village associatif, par un service vie associative qui propose un accompagnement des bénévoles associatifs en vue de concrétiser leurs projets. Les outils créés seront renforcés et notamment le développement du Fonds de Participation des Habitants (FPH) et la mise en place de conventions triennales avec les associations les plus présentes pour permettre une action continue dans le temps essentiellement basée surl’intégration, l’insertion et le lien social.

b) Renforcer l’accès aux droits.
Dans le Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) les relations de la Ville avec la Police Nationale et la Justice y sont clairement définies dans un objectif de rationalisation et de complémentarité, notamment pour favoriser l’accueil et l’information du public et promouvoir une action collective efficace, notamment entre les différents services de sécurité et de médiation sociale. Les actions de prévention, de conseil, d’orientation et d’accompagnement individuel initiées seront amplifiées en partenariat avec les autres acteurs de la prévention présents sur le terrain (médiation, établissements scolaires, rencontres entre les habitants et la police, actions citoyennes préventives – chantiers de jeunes, et curatives – mesures substitutives à l’incarcération, accompagnement des accueillants de victimes, etc…) notamment dans un lieu dédié, à savoir le Point d’Accès aux Droits.

———-

Alors oui, toujours sur le papier, tout est formidable… Mais qu’en est-il sur le terrain ?

Quelques questions en vrac :

Combien d’événements ont-ils été créés, en ville haute, afin de tisser du lien social ?

Est-ce que les habitants se rencontrent ailleurs qu’à Carrefour ? Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?

Où sont passés les conseils d’habitants, les conseils de quartier ?

Comment est recueillie la parole de ces habitants, dans l’hypothèse où elle serait recueillie ?

Les décisions d’aménagement des quartiers sont-elles prises avec les principaux intéressés, ou bien les met-on toujours devant le fait accompli ?

Où est le village associatif ?

Les structures d’animation sont-elles impliquées dans la vie citoyenne des ados et des jeunes adultes ?

Les actions culturelles de Montereau prennent-elles en compte les aspirations des jeunes ? (Un exemple au hasard : le festival Confluences utilise-t-il les ados et jeunes adultes en terme d’installation, décoration, prise en charge de matériel, comme il est coutume de pratiquer dans bon nombre d’autres festivals ?)

Que sont devenus les studios de répétition qui existaient en ville haute ?

Que sont devenues les grandes manifestations « d’antan » : semaine du carnaval sur toute la ville, concerts de groupes monterelais à l’étranger organisés par les structures d’animation, etc, etc….

Combien de chantiers de jeunes ont-ils vu le jour à Montereau ?

La fonction parentale peut-elle être développée alors que le soutien scolaire municipal sans les parents est renforcé ?

Allez, comme vous m’êtes sympathiques, une dernière question…

Pourquoi Yves JEGO n’avait-il pas souhaité reconduire les postes de travailleurs de l’Union d’action sociale ? Il avait fallu que le Conseil général par l’intermédiaire de M. AIELLO prenne seul cette décision…

http://yvespoey.unblog.fr/2007/05/03/histoire-de-cucs/

—————————————————————————————————————————

 

I Cannes do it !

Vous, je ne sais pas, mais moi, si.

Une fois n’est pas coutume, je voudrais remercier notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP. Oui, un grand merci à vous, Monsieur notre SEAOMMUMP, d’avoir eu la bonne d’idée de vous rendre à Cannes, ces jours derniers. Cannes, sans écluses, l’endroit où il faut être en ce moment !

En effet, en allant faire une virée à la journée de l’outre-mer organisée par RFO, vous m’avez concomitamment fourni l’occasion de m’acquitter de la dette que j’avais contractée il y a une semaine et ici même envers Martine.

Je devais à cette fidèle lectrice un billet en alexandrins. Grâce à vous, Martine voit son souhait exaucé. Et pas plus tard que maintenant…

———-

En ce beau mois de mai, ce fut plus fort que moi,

Il me fallait m’y rendre, qu’on m’y trouve qu’on m’y voit !

Je devais y aller, délaisser ma Cosette

Descendre sur la côte, remonter la Croisette.

L’émotion me saisit, j’voudrais vous y voir, Dame.

Le rencontrer en vrai, le beau Jean-Claude VAN DAMME !

Le grand homme aurait pu, ça aurait été fou,

Me donner une leçon, des tuyaux de kung-fu.

Il me dirait bien sûr comment rester aware,

En costume, en smoking, ou bien juste en sportswear.

Mais qui vois-je arriver ? Si ! En chair et en os,

Je n’en crois pas mes yeux, c’est lui, Indiana Jones !

Avec son grand chapeau, et son blouson de cuir,

Je pourrais moi aussi davantage séduire…

Je me vois circuler dans ma rue Jean-Jaurès

Un troupeau de sauvages tous lancés à mes fesses.

C’est décidé, je vais à Spielberg et Lucas,

Donner ce scénario, ça fera grand fracas.

Il faudra égal’ment rencontrer Denisot,

Courir sur son plateau, parler à ses zozos.

D’autant qu’on le voit moins, il n’est pas d’la partie,

Le dang’reux béarnais, le terrible Aphatie.

Je ne suis pas venu avec mes deux mains vides,

C’eût été bien triste, c’eût été un vrai bide.

J’ai offert en cadeau aux acteurs en Ray-Ban

Des litres de rhum blanc, des caisses de bananes.

Mais ma grande trouvaille, ce qui fait que je brille,

C’est de labelliser un produit des Antilles.

Je suis venu céans, tant pis si on ricane

Avec trente-huit tonnes de bon sucre de…. Cannes.

On ne pourra pas dire, qu’elle me terrasse la foudre,

Que j’aurais écoulé une aut’ sorte de poudre !

Mais la prochaine fois, je devrais dans le calme

Rapporter à Jacob, sa cargaison de palmes !

———-

Alors Martine ? Heureuse ?

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste !

Votre dévoué HOU.

——————————————————————————————————

1234

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !