Archive pour 11 juillet, 2008

C’est pourtant pas sorcier…

C'est pourtant pas sorcier... dans Billets d'HOU 6sj8cwnpwlous, je ne sais pas mais moi, si…

J’ai dû me rendre à l’évidence : j’ai mis le doigt dans un sacré engrenage…

Après avoir eu vent que Francis Ford Coppola et George Lucas avaient eu recours à mes services, figurez-vous que c’est J.K. Rowling, la romancière anglaise bien connue, qui m’a supplié de lui concocter un prochain scénario pour une adaptation cinématographique. Devant la détresse qui semblait émaner de son courriel en provenance de la pourtant et toujours perfide Albion, il était bien normal que je lui donnasse un petit coup de plume main !

Vous commencez à me connaître… Moi, quand je peux rendre service…
———-

5p03op0y4r dans Billets d'HOU
Le petit globe translucide semblait doté d’une vie propre. A l’intérieur, d’épaisses volutes d’une étrange fumée vert émeraude tournoyaient sans cesse, malgré la parfaite immobilité de la sphère tant recherchée par les sorciers du monde entier.

Plus d’un mangemort aurait donné sa main droite pour pouvoir l’apporter au Maître des Ténèbres, et s’imaginer gagner ainsi ses faveurs. Mais pouvait-on raisonnablement espérer gagner les faveurs de Celui-Dont-On -Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom ?

Telles étaient les pensées de la petite mais redoutable créature tenant ce fameux globe qui devait changer la face du monde moldu.

Les yeux globuleux, les oreilles pointues desquelles dépassaient de longs poils gris, vêtu de haillons malpropres et malodorants, l’elfe de maison s’imaginait se déplacer sans bruit, et sortir tranquillement du manoir familial à 100 000 mornilles.

Soudain, dans l’obscurité, un jet de lumière verte jaillit ! Une voix lugubre, sombre, gutturale s’éleva…

« Stupéfixion ! Petrificus totalus ! Où espérais-tu donc aller ainsi, Albby, pensais-tu pouvoir déjouer ma toute-puissance ? Essayais-tu de me voler la prophétie ? »

Assis dans un fauteuil, enveloppé dans son grand manteau noir, Lord Voljégort, un énorme serpent à ses pieds, avait d’un seul geste rallumé toutes les bougies de la grande salle. Un souffle froid parcourut la pièce.

« Dis-moi, Albby, misérable elfe de maison, croyais-tu me tromper ?

Le serpent Zaïgini s’exprima en fourchelang :

« Sssssssssss…. Ssssssssss…. Il faut le tuer, mon Maître, il faut écraser ce misérable cloporte répugnant !…..

- Non, Zaïgini, il peut encore me servir… Mais réponds-moi, Albby, pourquoi me dérober cette prophétie ?

- Mon… Mon… Mon Maître, je voulais simplement vous rendre service, et vous épargner la tentation de prendre connaissance de la prédiction faite il y a trois siècles. Je ne veux pas risquer d’affronter votre colère !

- Tu me connais donc si mal, Albby, répondit Lord Voljégort ? Malgré toutes ces années ? Tu ne sais pas que quoi qu’il arrive, j’aurais su ce qu’allait me révéler ce globe ?

Et sans plus attendre, le Maître des Ténèbres s’empara de la prophétie grâce à sa baguette magique en bois de bananier guadeloupéen qui lui avait coûté naguère 346 galions…

Mais hélas, au moment où il allait s’en saisir, comme soudain doté d’une vie propre, le globe magique explosa, préférant révéler à la face du monde le terrible oracle. Une douce voix féminine se fit entendre :

« Celui qui cherchera à connaître mon secret en me brisant ne deviendra jamais, malgré tous ses efforts, le Maître de la région Iledefrancilia ! Il ne sera même pas désigné comme aspirant à la gouverner ! Telle est l’irrévocable prophétie !« 

Lord Voljégort fut incapable de contenir sa colère ! Les vitres de la pièce se brisèrent dans un terrible vacarme, les volets se mirent à claquer, le vieux lustre en cristal se fracassa, le plâtre se détachait du plafond. Zaïgini préféra filer en rampant silencieusement, sans demander son reste.

- ALBBY ! ALBBY ! Qu’avons-nous fait ! Tu me paieras ça !  On ne défie pas impunément Lord Voljégort! »

Et de rage, comprenant qu’il avait perdu la partie, le seigneur des Ténèbres s’évapora, dans un tourbillon et un souffle maléfiques. 

Albby crut pouvoir pousser un soupir de soulagement. Il était encore vivant, même si probablement, tout ce ramassis de haine et de mensonges ne présageait rien de bon pour l’avenir…

Mais il serait temps d’aviser…Pour l’heure, il était temps d’aller porter la bonne nouvelle à Karchy Rogger !

——————-

Alors, Miss Rowling, satisfaite ? Ce n’est pas pour me vanter, mais si avec ça l’entente cordiale ne fait pas un bond de géant, c’est à désespérer de vouloir aider son prochain, fût-il une prochaine !

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste.

Votre dévoué HOU.

—————————————————————————————–

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !