Archive pour octobre, 2008

Un hectare de première !

Un hectare de première ! dans Vie locale s1dbdiwijqans le Figaro magazine du week-end passé, un hommage appuyé est rendu à notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-34. Oncques n’avions vu un SEAOMMUMP-346 aussi nomade que le nôtre !

Un véritable pigeon voyageur !

Rendez-vous compte :  300 000 kilomètres ont été parcourus depuis que notre édilanous occupe (ou non) l’hôtel de Montmorin.

Seulement voilà, qui dit 300 000 kilomètres parcourus en avion dit un sacré paquet de kilos de CO2 émis.

On nous apprend dans l’hebdo de papier glacé aux publicités pour les montres bling-bling que pour compenser tout ça, le SEAOMMUMP-346 procédera à un reboisement à Wallis-et-Futuna.

Nous allons donc aujourd’hui calculer la superficie que devra planter Yves Jégo.

Pour commencer et à titre d’exemple, je reprends le calcul pour un simple aller Paris-New-york :

Le calcul est réalisable sur le site

7iy0n6148e dans Vie locale

mf8gzw4zql

(L’estimation est réalisée avec la modélisation développée par l’ADEME, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie.)

Problème de CM2 : 5839 km représentent 2997 kg de CO2 par personne. Combien représentent 300 000 kms ?

J’ai calculé pour vous : 153,98 tonnes de CO2, rien que pour un seul homme !

Il s’agirait maintenant de savoir combien faut-il planter d’arbres pour compenser 153,98 tonnes de CO2.

Repartons surfer…

ltcv34jetn

Sur ce site qui sait de quoi il cause, on estime qu’un hectare stocke de 3 à 5 tonnes de carbone par an et par ha :


tam3t3aqol

Envisageons quant à nous une moyenne à 4 tonnes de carbone et reprenons notre calculette : notre SEAOMMUMP-346 devra donc planter 38,49 hectares à Wallis et Futuna.

Et ça, c’est donc pour un seul Yves Jégo.

Mais il serait étonnant qu’un SEAOMMUMP-346 voyageât seul ! Les ci-devant flambergiens travaillant pour le Secréariat à l’Outre-Mer pourront aisément faire le calcul final, en multipliant des 38,49 Ha par le nombre d’accompagnateurs ! (Et nous communiquer le résultat, au passage. Merci d’avance ! )

Quoi qu’il en soit, les planteurs d’arbres wallisiens et futuniens vont se régaler !

Comme dirait ma crémière, « Comptez pas sur moi pour ramasser les feuilles mortes à l’automne… » !

——————————————————————————-

Le compresseur d’ulé

Le compresseur d'ulé dans Billets d'HOU j835dhsw32ous, je ne sais pas mais moi, si.

Une nouvelle fois, je tiens à rendre hommage à la Directrice du Service culturel de la Mairie de Montereau, qui, me suis-je laissé dire, procédait déjà aux auditions des artistes devant se produire au prochain festival des Confluences.

Cette année, deux soucis viennent évidemment compliquer la délicate tâche de cette impénitente découvreuse de talents, d’où ce coup de chapeau appuyé et amplement mérité.

Oui, deux soucis, deux inquiétudes, deux gageures : comment empêcher les chanteurs de montrer leur zigounette à tire-larigot, et surtout comment les faire renoncer à prononcer, pour qualifier un hypothétique SEAOMMUMP-346 traînant ses guêtres par là, cet épithète quasi homérique qu’est le nom commun « enc…….é » !

Ce défi, croyez-vous que notre héroïne du jour n’allait pas pouvoir le relever ?

Evidemment non ! A la mairie de Montereau, elle n’occupe pas ce poste tellement envié pour rien.

Pour le premier problème, après avoir envisagé de n’inviter sur scène que des groupes féminins (elle n’a en effet jamais vu Nina Hagen sur scène, un micro en main…), elle décida finalement de doter tous les chanteurs mâles d’une gaine en kévlar, à renforts latéraux au tungstène et cadenas en titane incorporé. Ainsi, pour sortir son intimité, à moins d’un chalumeau, d’une pince coupante, et d’un litre d’acide, cet acte relèverait de la pure chimère : en un mot comme en cent, il n’y faudrait pas compter !

Pour le deuxième problème, elle décida d’investir une somme importante dans un tout nouvel appareil électronique développé par l’excellente société Franck Sono, un système acoustique que même les States nous envient : je veux bien sûr parler du compresseur d’ulé.

lluvna2zcm dans Billets d'HOU

Le prototype du compresseur d’ulé.   (c) et (r) Sté Franck Sono – Nemours

———–

Un compresseur d’ulé, comment ça marche ?

Pour faire simple, lecteurs qui n’êtes pas versés dans ces choses-là, il s’agit d’un détecteur sonore qui repère à la fois automatiquement et numériquement la syllabe « enc« .

A chaque fois que vient à être reconnue la syllabe « enc« , le micro est coupé (bien évidemment je simplifie pour que vous puissiez comprendre) et la suite est remplacée par un « biiiiiiiip » de bon aloi et de bonne tenue.

Il fallait y penser. Chez Franck Sono, ils y pensèrent !

Ainsi donc, plus de crainte : qui en effet irait porter plainte pour s’être entendu traiter « d’enc-biiiiiiiiip », je vous le demande un peu !

Evidemment, ce procédé comporte un petit défaut : impossible d’inviter sur scène les artistes suivants avec leur titre-phare :

Il était une fois : « J’ai enc-biiiiiiiiip rêvé d’elle ». (Le groupe songe à se reformer, avec une nouvelle chanteuse pas morte…)

Francis CABREL :  « Enc-biiiiiiiiip et enc-biiiiiiiiip »

Charles AZNAVOUR : « Hier enc-biiiiiiiiip »

Nolwen LEROY : « Reste enc-biiiiiiiiip ! »

Johnny HALLYDAY : « Il te faut grandir enc-biiiiiiiiip » et « J’aimerais pouvoir enc-biiiiiiiiip souffrir comme ça »

Michel JONASZ : J’t'aimais tellement fort que j’t'aime enc-biiiiiiiiip

Ah ! Ma brave dame ! Que voulez vous ! La perfection n’est pas de ce monde !

Allez ! A demain enc-biiiiiiiiip ! (Yann, tu peux débrancher le bouzin, s’il te plaît ? Merci !)

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste.

Votre dévoué HOU.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

Je voudrais sincèrement remercier les deux fiers, vaillants et fidèles flambergiens qui m’ont soufflé le titre de ce billet et le concept du compresseur d’ulé !

Merci encore les gars ! (Ca y est, le bouzin est désactivé…)

———————————————————————————

Halte au feu !

Halte au feu ! dans Vie locale 02qhywjt5wes grandes manoeuvres en vue de rassurer le bon peuple de la Communauté de Communes des Deux Fleuves ont commencé.

Cette semaine, ce n’est pas moins d’une pleine largeur de page dans la Rép’ qui a été dévolue à cette grande entreprise de « n’ayez pas peur, on gère bien pour vous ! »

Le responsable de cette mobilisation générale des élus de la CC2F s’appelle José RUIZ, nouvellement élu maire de Varennes-sur-Seine mais surtout « vice-responsable » des finances de cette assemblée.

José RUIZ en découvrant les comptes de la communauté a tiré la sonnette d’alarme : il faut arrêter de développer des études à tire-larigot, il faut cesser d’envisager des projets de développement car pour le moment le ratio de solvabilité est presque atteint.

Bref, une mise en garde sérieuse. Le nouveau Maire de Varennes-sur-Seine explique qu’il faut maintenant se calmer et se recentrer sur des compétences traditionnellement dévolues à la CC2F, notamment en ce qui concerne les routes.

Il y a déjà deux grands projets en chantier :

- l’implantation d’un grand centre commercial à Varennes-sur-Seine.

- la Zac de St-Donain, à Marolles-sur-Seine.

Dans l’hebdo à la fois républicain et seine-et-marnais de cette semaine, on s’aperçoit que notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP a dû monter lui-même au créneau.

(On se rappelle que le SEAOMMUMP-346 avait fait reporter une réunion de la CC2F pour pouvoir la présider, et le jour du report, il était toujours absent, d’où la grogne de certains élus…)

Notre édilanous a dû expliquer ceci :

« Il faut préciser que la dette n’est pas de 14 millions d’euros mais de 12 millions d’euros, étant donné que M. Ruiz a pris en compte les dépenses prévues et donc pas encore réalisées d »ici à la fin de l’année 2008« 

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais quand on prévoit un achat, on a bêtement intérêt à le prévoir dans son budget.

On sait que c’est la grand mode au gouvernement, en ce moment, de procéder de la sorte, mais une petite gestion à la pépère, prudente, et réfléchie, par les temps qui courent, ça ne peut pas faire de mal…

Yves Jégo en rajoute une couche : « Si on décidait de fermer aujourd’hui la CC2F et de vendre toutes ses zones, nous réaliserions 15 millions de recettes.« 

Toujours par les temps qui courent, quand on voit le prix des maisons qui est en train de baisser très sérieusement, en grande couronne d’Ile-de-France, sans être un grand spécialiste de la comptabilité publique, on se dit que ce n’est pas très raisonnable de parier sur des prix qui sont de toute façon variables…

J’en veux pour preuve la difficulté à commercialiser la ZAC de St-Donain… Depuis combien de temps ce panneau est-il en place ?

5rid29x0ua dans Vie locale

———-
Bien sûr, notre SEAOMMUMP-346 a beau jeu de rappeler que l’un des plus gros emprunts concerne la ZAC de Varennes-sur-Seine, mais c’était le premier projet prêt.

Quant à expliquer que ces ZAC ont permis de faire baisser le chômage de 5%, on a un peu de mal à le croire, sachant qu’on ne nous parle toujours que de la baisse du chômage, mais jamais de la création d’emplois.

Pour ceux qui auraient la mémoire courte, rappelons que la baisse du chômage est loin d’être un indice de développement économique, surtout quand elle s’accompagne comme à Montereau d’une baisse du nombre d’habitants, (dans certains endroits où il ne reste que des retraités, on a un taux de chômage très bas !)

On attend toujours ces fameux chiffres de création d’emplois !

Mais ça, on se rappelle de ce fameux score : le bassin d’emploi monterelais se clase 346ème sur 348 en France !

Alors effectivement, que José RUIZ demande un peu de modération dans les dépenses publiques, l’arrêt des études à tout va…(Yves Jégo souligne sans rire que l’étude sur l’institut de robotique n’a coûté que 5 000 euros ! )

C’est plutôt raisonnable par les temps actuels, pour faire des économies.

On pourrait également considérer que les élus ne soient plus rémunérés qu’au pro-rata de leur présence, comme au parlement européen !

———————————————————————————--

La com’ expliquée aux enfants !

La com' expliquée aux enfants ! dans Vie locale krh3wpe01wamedi dernier, dans la salle des mariages de la Mairie de Montereau était installé en grande pompe le Conseil municipal des Enfants.

Notre secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346 arriva en retard, et prit 4 minutes et 35 secondes de son précieux temps pour ouvrir la séance et serrer la main de tous les enfants, insigne honneur s’il en est.

Il s’éclipsa aussitôt et ne revint que pour la photo finale et même le soda d’honneur servi dans une petite salle adjacente ne l’attira pas. On voit par là l’intérêt porté à la chose. Rien de neuf sous le soleil de métropole…

Ce fut donc M. Albouy qui présida la séance, entouré d’une adjointe au maire et de deux conseillères municipales.

Il ne put s’empêcher dans un premier temps de faire miroiter tous les beaux objets qu’allaient recevoir les heureux élus : une serviette aux armes monterelaises, des guides « divers », un agenda « car vous allez avoir des réunions ! »…

M. le 1er adjoint au SEAOMMUMP-346 annonça également la couleur : un conseil municipal, ça prend du temps !

(Nous fûmes quelques uns sur les vieux bancs municipaux à penser que le dernier conseil des grands ayant duré 12 minutes et 59 secondes, cette affirmation était assez relative…)

Un tour de table fut organisé et chaque jeune élu prit la parole pour expliquer le programme sur lequel il avait été élu par ses camarades d’école.

Sous les tables, les jambes qui ne touchaient pas le sol s’agitaient…

i1j3hxp25u dans Vie locale

——
Une fois le tour de table terminé, le public s’aperçut que les projets des jeunes conseillers ne verraient probablement pas le jour, puisqu’on leur annonça qu’on avait pensé pour eux à toute une série d’actions.

Voici les réjouissances déjà annoncées :

- Réquisition des enfants pour le 11 novembre : chaque jeune élu devra être présent pour déposer une fleur au monument aux morts…

- Création d’un jeu de l’oie des différents nouveaux sites monterelais…

- Collecte de vieux papiers…

- Un travail sur l’Eco-Citoyenneté…

- Un projet sur la communication… (Force est de constater qu’à Montereau, en effet, on est champion ès-communication !)

Un papa, tout près de moi se demanda si tout n’était pas joué d’avance…

Pour vous donner un ordre de comparaison tiré pourtant de la République de Seine-et-Marne de cette semaine, à Moret-sur-Loing, « l’installation du conseil municipal des enfants se déroulera le 6 novembre. Leur première tâche sera de définir les actions à mettre en oeuvre.« 

Les petits morétains, eux, pourront bénéficier d’une vraie procédure démocratique. Bref, mettre en oeuvre les projets qu’ils ont évoqués pendant leur campagne électorale. A ma connaissance aucun petit monterelais n’avait programmé de fleurir le monument aux morts…

Il est vrai qu’à Montereau, on ne sait pas résister à la tentation de faire de belles images !

Mais je vous ai gardé le moment le plus intense pour la fin.

M. Albouy, au moment de présenter les conseillères municipales adultes et leurs fonctions, ce matin-là, M. Albouy eut comme une sorte d’absence. Il ne se souvint pas de la fonction exacte de l’élue assise à sa gauche.

Celle-ci se vit obligée de répondre en se cachant la figure et en riant :

« Euh… Je suis chargée du conseil municipal des enfants… »

Une bien belle matinée !

———————————————————————————

La méthode des cartes

La méthode des cartes dans Chiffres et nombres gi1hsqu2aue numéro automnal des cahiers de l’IAURIF vient de sortir.

L’IAURIF, c’est l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’Ile de France.

n8q9pxy3iu dans Chiffres et nombres

http://www.iaurif.org/

Dans cette dernière livraison en date, on trouve un passionnant dossier consacré aux inégalités et à la ségrégation en Ile-de-France.

Mariette SAGOT, l’autrice de ce dossier démontre magistralement que ces inégalités sociales se traduisent de plus en plus par des inégalités territoriales : les plus aisés se regroupent, ce qui tend à mettre en place une « bipolarisation socio-économique » surtout marquée dans l’espace urbain.

Les deux cartes suivantes viennent étayer cette démonstration de manière lumineuse.

La première date de 1984, et la seconde de 2005, soit vingt ans après.

(Ces cartes étant assez importantes en surface, il vous suffira de cliquer sur les trois vignettes ci-dessous pour avoir un agrandissement au format réel.)

1984 :

cartepauvret1984.jpg

Montereau est en bleu foncé, c’est à dire que la ville faisait partie des communes rassemblant les 10% des revenus les plus pauvres.

2005 :

cartepauvret2005.jpg

La situation n’a pas évolué : Montereau est toujours en bleu foncé. Il faut noter que la couleur bleue a fortement diminué dans le sud-ouest de la Seine-et-Marne. Mais pas à Montereau…

Autre carte très intéressante, qui analyse la géographie sociale des Franciliens selon les profils de revenus, toujours en 2005. (Ce sont les derniers chiffres connus et traités.)

gosocialedesfranciliens.jpg

En 2005, Montereau appartenait au groupe 1, c’est à dire le groupe des Franciliens ayant le moins de revenus, avec une forte sur-représentation des des bas revenus.

En 2005, notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346 était aux manettes depuis 10 ans déjà…

Et quelque chose me dit que les prochains chiffres ne risquent pas de voir la tendance s’inverser…

————————————————————————–

Rumeurs expulsives

Rumeurs expulsives dans Récréation nsv61etrzvette semaine, vous vous en doutez, c’est cette expulsion manquée qui a généré les rumeurs, les ragots et les autres bruits qui courent.

Mais une nouvelle fois, je vous fais toute confiance ! Vous saurez à n’en pas douter démêler le faux du faux !

———-

L’inuguration de l’école Camus aurait été annulée en raison d’un bruit d’expulsion de ministre.
Rumeur, pas rumeur ?

———-

Notre Secrétaire-d’Etat-A- l’Outre-Mer-Maire-UMP-346 aurait tellement eu peur d’être expulsé de St-Pierre Et Miquelon qu’il n’a pas quitté son gilet de sauvetage tant qu’a duré la visite.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Cette semaine, c’est le bureau de vente Nexity qui aurait été expulsé du parking de Carrefour.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Pour un euro par jour de plus, tout acquéreur d’une maison à quinze euros par jour serait assuré de ne pas être expulsé.

Rumeur, pas rumeur ?

———

Rue Oudinot, dans l’hôtel de Montmorin, le directeur de cabinet de notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346 aurait immédiatement souscrit l’assurance sus-dite pour son patron.

Rumeur, pas rumeur ?

———

Vous avez une nouvelle fois réussi ce petit test ? Bravo, vous avez le droit de légender la magnifique photo ci-dessus, tirée d’un reportage RFO, lundi dernier.

A vous de faire ! Bon dimanche !

26ojj0qo37 dans Récréation

——————————————————————————–

Ils étaient jeunes, ils étaient fous…

Ils étaient jeunes, ils étaient fous... dans Vie locale w89968fhvqigurez-vous que Flamberge vient de se doter d’un service d’archives, avec une archiviste ultra-performante.

Cette flambergienne, fidèle parmi les fidèles, a retrouvé un joli document et me l’a aussitôt communiqué. Qu’elle en soit ici remerciée !

Je vous le livre dans son intégralité. Il s’agit d’un courrier de notre SEAOMMUMP-346, qui à l’époque, mais quelle époque, n’était que CMAOPHLMRPR-pas-encore-346.

(Il vous suffit de cliquer sur la vignette ci-dessous, la lettre devrait apparaître dans son intégralité…)

lettrejego.jpg

Le CMAOPHLMRPR-pas-encore-346 s’adresse au maire d’alors, afin d’évoquer la politique d’aménagement du territoire.

Pour ceux qui seraient passés un peu vite, ou ceux qui auraient besoin de bésicles, je vous soumets l’en-tête agrandi :

vsl9bfxizn dans Vie locale

Etant né la même année que notre SEAOMMUMP-346 (je ne les fais pas, je vous remercie…), je peux vous certifier qu’en 1933, Yves Jégo n’existait assurément pas, même à l’intérieur des gonades paternelles…

Plus sérieusement, ce qui m’a interpellé quelque part, dans ce courrier, c’est qu’en 1993, notre édilanous avait déjà forgé sa conception de la démocratie participative. Jugez plutôt :

o8f6k4l3l3

On voit par là que déjà, en 93, la population n’avait qu’une seule utilité aux yeux de notre édilanous : approuver sans trop rien dire les attentes des politiques.

CQFD.

A demain pour les rumeurs et la photo à légender…

—————————————————————————————-

C’est donc ça, le « positionnement social » d’Yves Jégo ?

C'est donc ça, le ier, une famille survilloise a évité de peu une expulsion.

L’huissier, les policiers, les camions de déménageurs étaient sur le point de réussir la tentative, lorsqu’une habitante du quartier, courageuse, citoyenne et lucide a contribué à arrêter le processus. La famille est restée dans son appartement.

Cette habitante, que je considère comme une véritable héroïne, m’a adressé son témoignage. Un texte fort et poignant, que je m’empresse de vous livrer.

———-
Dernière étape du tour de France 2008 des « expulsions » à Surville .

Ce  jeudi 23 octobre 2008, matin de brouillard à la température hivernale, un huissier accompagné de pas moins de 5 policiers et 2 camions de déménageurs sont arrivés à Surville dans un square délaissé aux appartements abandonnés afin  d’expulser  à la demande de l’office HLM une famille de 4 enfants dont un diabétique et une autre très malade.

 Toute la matinée les déménageurs ont fait le va et vient, ont pénétré dans l’intimité des gens en entrant dans les chambres, salle de bains, cuisine, vidant les armoires des effets personnels d’une famille, vidant les placards de cuisine, le frigo, et mettant tout ça vulgairement dans les cartons et avec le sourire s’il vous plait, sortant les meubles de la maison.

 Ah! les meubles ! Ils en ont d’la chance !

 Parce que si vous l’ignoriez, de nos jours à Surville on sait particulièrement se soucier des meubles. Les familles, elles, n’ont qu’a éclater, les hommes, les femmes et les enfants n’ont qu’a crever!

Maiiiiis les meubles eux, on sait s’en occuper. Pendant les expusions des familles, ils ont meilleur sort… Ils ont droit au transport dans de grands et jolis camions, et même des hommes pour les porter. 

L’office HLM « Confluence habitat » leur réserve l’accueil le plus chaleureux et luxueux qui soit pour ces meubles. Des boxes, où ils seront logés sans avoir rien demandé, rien à payer pendant 1 mois ou 2 en attendant de trouver mieux. 

Par contre pour l’homme, la femme, les enfants, pas un box, ni même un garage.

Des enfants traumatisés qui n’oublieront jamais… Quelle image ils garderont des « gardiens de la paix » ?

J’vous l’dis, à Surville et sûrement ailleurs en France en ce moment, et au moins jusqu’à la fin du tour de France ( 31 octobre2008) les hommes n’ont qu’à crever mais leurs meubles seront bien gardés. Les droits de l’homme, voilà sur quoi on s’assoit.

La famille n’a pas été expulsée, contrairement à celle que j’ai vue l’année dernière. Le couple dont la femme était dialysée en attente de rein avec ses 5 filles, à la rue sans même avoir petit déjeuné.

Toutes , enfermées dehors, la maman et ses filles regardant les meubles se faire dorloter, choyés, abrités par des gens très attentionnés , à attendre que Papa usé par le  travail rentre dehors leur tenir chaud.

Et depuis…..  ils vont encore de gauche à droite, sans toit et Papa va tous les jours au travail juste pour ne pas mourir.

Non! La tentative d’ expulsion ne se terminera pas comme ça aujourd’hui! La famille est restée à la maison. Et ce n’était pas avec l’aide de la mairie, qui ce matin-là avait été contactée pour intervenir  et qui a fait la sourde oreille comme elle sait si bien le faire.

Sans compter Yves Jégo qui est aussi président de l’OPHLM, et qui mercredi encore se montrait fièrement à la télé avec une hypocrisie remarquable, parlant de sommet social ou je n’sais quoi, qu’il voulait organiser.

Alors que dans sa ville, le social c’est pour les meubles !

Comment peut organiser ce sommet celui qui écrase la base?

——————–

Oui, voici ce qui se passe dans la ville de l’inventeur de ce fameux concept de « capitalisme social », ce mercredi soir dernier sur le plateau de France 3 Ile-de-France !

Oui, voilà ce qu’on pouvait voir hier chez celui qui voudrait convoquer un « G7 social » !

Oui, ce discours dans les médias et cette réalité sur le terrain, ça donne envie !

Un grand merci et un grand coup de chapeau pour la vigilance citoyenne et le témoignage de cette Résistante du quotidien survillois.

————————————————————-

Ardent, certes, mais pas Fanny…

Ardent, certes, mais pas Fanny... dans Billets d'HOU h732uim09dous, je ne sais pas, mais moi, si !

Je dois vous avouer que depuis un certain temps déjà, et pour ne pas écrire un temps certain, je m’interroge quant à la prolifération d’incendies qui illuminent souvent notre charmant chef-lieu de canton. (On sait en effet qu’il ne faut plus trop compter sur les feux d’artifices municipaux pour l’illuminer. Mais je m’égare et je digresse…)

Oui, que ce soient la piscine municipale, les vestiaires du stade tout autant municipal, des poubelles encore municipales, la cantine pareillement municipale, la paroi de la Maison pour Tous, municipale elle aussi, que ce soient d’anciens logements de fonctions municipaux, des voitures parfois municipales, c’est fou ce que ça peut brûler à Surville, tout de même…

A tel point que je me disais l’autre jour que si feue la très regrettée Jeanne d’Arc ou si feu le beaucoup moins regretté Landru qui aimait les femmes mais au foyer, je me disais que si ces deux-là revenaient parmi nous, il ne regretteraient assurément pas leur voyage spatio-temporel.

Mais pourquoi diable en ces périodes difficiles pour le pouvoir d’achat, pourquoi Surville flambe-t-elle ?

Le prix des allumettes à la baisse ?

Une surabondance de vapeurs d’alcool issues de la fermentation de notre ancien maire ? (Euh… du vin de notre ancien maire, pour être tout à fait exact et précis…)

Un approvisionnement subit de silex dans le processus de rénovation urbaine ?

Vous n’y êtes pas, fidèles lecteurs qui savez déjà que j’ai mené l’enquête pour vous.

Si Surville est en proie si souvent aux flammes, c’est à cause de ceci :

1q8oaxf371 dans Billets d'HOU 

Mais qu’est-ce donc, vous entends-je marmonner dans vos barbes ?

Ceci, c’est tout simplement un arbuste qui pousse en de nombreux exemplaires en ville haute.

Un arbuste certes, mais pas n’importe lequel des arbustes. 

Il s’agit d’un pyracantha !

Et alors, vous entends-je une nouvelle fois marmonner ?… (C’est d’ailleurs curieux, cette manie de marmonner dans vos barbes…)

Et alors ? 

Et alors, le pyracantha n’est autre que le fameux et célèbre « buisson ardent », celui-là même qui en s’enflammant procura naguère au patron des Hébreux la révélation du Dieu unique. Tout ceci ne nous rajeunit décidément pas…

Oui, mes bien chers Flambergiens, mes bien chères Flambergiennes, en ce troisième jeudi du mois d’octobre, avec la multitude monterelaise de ces buissons ardents, comment dès lors ne pas concevoir plus clairement toutes ces combustions plus ou moins spontanées dans notre cité ?

Chez nous, tout est devenu ardent ! Et depuis quelques mois, mon compère Yves Poey et moi-même, nous essayons de nous charger des révélations…

Et si après ça, vous n’avez pas compris qu’à Montereau, on était vraiment dans la Moïse…

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste.

Votre dévoué HOU.

———————————————————————————

Bad days !

Avant post : pour plus de détails concernant le papier d’aujourd’hui, n’hésitez pas à vous plonger dans le Canard enchaîné du jour, en page 2, pour être tout à fait précis….

Bad days ! dans Vie locale i0xanpqvh0

———————————————————————————–
jmmhxpkpyv dans Vie localel y a des jours où il vaudrait mieux ne pas se lever, quand ça veut pas, ça veut pas.

Oui, fidèles flambergiens, vous savez désormais que c’est ma crémière qui parle ainsi…

Les jours qui viennent de s’écouler ont vu infliger à notre Secrétaire d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346 leur lot de camouflets en tous genres…

La première déconvenue concerne son idée estivale de supprimer la pub sur RFO. Témoin, cette dépêche AFP :

Contenu supprimé à la demande de l’hébergeur UNBLOG.FR———-

Encore une fois, ce sont des dossiers mal ficelés qui viennent contrecarrer les projets du SEAOMMUMP-346… Et c’est le Conseil d’Etat, la plus haute juridiction administrative de France qui s’en est chargé. Excusez du peu !

Mais nous, à Montereau, on connaît….

A noter que toujours selon une autre dépêche de l’AFP, hier après-midi,  « Contenu supprimé à la demande de l’hébergeur UNBLOG.FR

Faut-il rappeler ici que notre SEAOMMUMP-346 a été employé comme dir-cab’ de M. MANCEL

———-
Allez ! Une autre avanie, datant de lundi, celle-ci…

Ne voilà-t’il pas que les Saint-Pierre-et-Miquelonais avaient réservé un comité d’accueil à leur SEAOMMUMP-346…

nut5abp1jp

Le ministre, de dos, face aux manifestants… (Photo RFO)

Je vous le dis, quand ça va mal…. Mais retournons à l’AFP :Contenu supprimé à la demande de l’hébergeur UNBLOG.FR———-

Notre SEAOMMUMP-346 a réussi à indisposer le Saint-Pierre-et-Miquelonais, d’habitude bien paisible et plutôt placide.

Sans compter qu’il a également réussi à se brouiller avec les parlementaires de droite…

Mais ça, en Seine-et-Marne, nous aussi on connaît….

Encore un bel exploit à mettre à son crédit…

(Encore que par les temps qui courent, je ne sais pas s’il est très prudent de parler de crédit…)

Pour terminer, le vous laisse un petit lien local, où un ultra-marin quasi-septentrional revient sur « la visite d’un Yves Jégo dédaigneux [...] qui n’aura pas eu la stature du respect, son arrogance de matamore finissant par lui faire perdre une bonne part de sa crédibilité. » :

http://www.mathurin.com/spip.php?article2807

0ym9wo08rk ———————————————————————————-

1234

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !