Archive pour novembre, 2008

Surville : retour vers le futur (2)

Avant-post (1)

200 membres actifs font partie de l’association des amis de M. Jacques CHIRAC…

Cette association va se réunir de temps à autres, comme toute assoc’, avec un ordre du jour assez précis. C’était le cas hier, si l’on en croit l’entrefilet paru dans le Figaro du 18 novembre dernier.

Certaines oreilles ont dû siffler, hôtel de Montmorin… Suivez mon regard et jugez plutôt :

Surville : retour vers le futur (2) dans Vie locale wssq814xk6

Les chiraquiens défendent l’outre-mer

Henri Cuq, ancien ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, réunira demain à l’Assemblée les amis de Jacques Chirac. Cette première rencontre, au nom de l’association «Avec le président Chirac, réunis autour de ses valeurs»,qui compte près de 200 membres, portera sur l’outre-mer et sera animée par Brigitte Girardin. «Dites-leur que l’outre-mer est une part essentielle de la France», lui a demandé Jacques Chirac.

——————–

Avant-Post (2)

Aujourd’hui, jour de conflits sociaux à Montereau.

Les salariés de la Fonderie Dial se réuniront pour décider d’une suite à donner à leur mouvement.

Suite à un appel à la grève de sept fédérations de syndicats d’enseignants, et sur proposition des professeurs du collège Paul Eluard, une manifestation démarrera à 9h00 du collège Eluard pour se terminer à 11h00 devant les grilles de l’Hôtel de Ville. Une délégation demandera à être reçue en mairie.

Nous y reviendrons demain.

plwzigi6qc dans Vie localedg3zohdxmk.pq516to0j5.pue3xh0m4g.8oi0a4sae3

xzbm7uyah7.4tq8mhkgd5
——————————————————————————————————————

 

Surville : retour vers le futur (2)

 

svk9v3c9k7e vous livre dans son intégralité et sans rien y ajouter ni y soustraire, la suite du travail de Mathieu PERCHEMINIER.

Entre la guerre et la ZUP :

réorganiser la région parisienne et planifier son développement

 (épisode 1)

Au sortir de la guerre, Montereau est une petite bourgade de 8.960 habitants.  (1)

Rien ne laissait imaginer qu’elle allait, quelques décennies plus tard, adhérer à tous les dispositifs des politiques de la ville. Comme bon nombre de villes françaises, elle n’a pas été épargnée par les dégâts consécutifs aux combats, et une partie du patrimoine qui n’a pas été détruit est insalubre, notamment les faubourgs Saint-Maurice et Saint-Martin.

Elle figure dans la « liste des communes dans lesquelles les travaux nécessaires à la réalisation des projets de reconstruction et d’aménagement ont été déclarés urgents » dressée par l’arrêté interministériel du 12 août 1949.

La municipalité, dirigée par André Thomas, se lance dans d’importants travaux. Quelques mois avant les élections municipales de 1959, un « guide de l’administré » paraît.

On peut déjà y lire le projet d’expansion de la ville par le biais d’un grand ensemble et d’une zone industrielle. La tendance à cette époque va à la construction collective, rapide et économique, dans un pays où, en 1950, 4 millions d’immeubles sont vétustes et 10% des logements insalubres.

Baby boom, reprise de l’immigration et exode rural rendent indispensables l’établissement d’un vaste programme de construction de logements, alors que la crise bat son plein dans ce domaine, et que les bidonvilles prolifèrent aux portes des grandes agglomérations.

Le 11 septembre 1948, Eugène Claudius-Petit entre au gouvernement.

Il est chargé de la reconstruction. Passionné des questions de logement et grand admirateur de Le Corbusier, il se veut bâtisseur. La loi du 21 juillet 1950 transforme les HBM en HLM (Habitat à Loyer Modéré). De nouvelles normes de confort et d’occupation sont établies, ainsi que des conditions de ressources. On destine les HLM aux classes moyennes.

Un problème demeure, et non des moindres : les financements sont encore nettement insuffisants.

Mais à la fin de la guerre d’Indochine (1954), ils se débloquent, et Pierre Courant, le successeur de Claudius-Petit depuis janvier 1953, peut entreprendre des actions concrètes et chiffrées. Les résultats commencent à s’afficher : 81.390 logements en 1952, 187.430 en 1953, 263.750 en 1954.  (2)

L’hiver 1954 et « l’insurrection de la bonté » conduite par l’abbé Pierre accélèrent encore la dynamique.

En région parisienne, la situation est délicate.

Jusqu’en 1964, elle est composée des départements de la Seine (la ville de Paris et une grande partie des actuels départements du Val-de-Marne, des Hauts-de-Seine et de Seine-Saint-Denis), de la Seine-et-Marne (qui n’a pas changé), de la Seine-et-Oise (les actuels Essonne, Yvelines et Val-d’Oise) et de cinq cantons de l’Oise.

Au regard des autres grandes capitales européennes, Paris est une ville de faible superficie, et son agglomération est complètement saturée. Dès le 19ème siècle, les pouvoirs publics étaient confrontés à cette question et ont procédé à un desserrement des activités nuisantes et polluantes vers les banlieues est et nord.

Après la Seconde Guerre Mondiale et le retentissement occasionné par l’ouvrage « Paris et le désert français » de Gravier, on intensifie le travail d’élaboration des plans d’urbanisation et d’aménagement de la région.

Est créé en 1943 le Service d’Aménagement de la Région Parisienne (SARP), placé en 1955 sous l’autorité du Commissaire à la Construction et à l’Urbanisme.

Il s’agit notamment d’endiguer la migration des habitants des franges de la région parisienne (où l’on trouve notamment Montereau, mais aussi Etampes, Mantes-la-Jolie, Meaux,…) vers l’agglomération déjà congestionnée. Organismes dédiés et plans vont se succéder sans grande cohérence…

 

 


(1) Donnée issue du recensement de 1946 

(2) Christian Bachmann et Nicole Le Guennec, Violences urbaines, ascension et chute des classes moyennes à travers 50 ans de politique de la ville, Hachette, Pluriel, Paris, 2002, p.89.

 

———-

Mathieu PERCHEMINIER

Chargé de mission en développement social

———-

A suivre !

——————————————————————————————

Se retrouver à l’ANRU…

Avant-post !

Yves Jégo a été débouté hier dans un procès qu’il intentait à deux blogueurs monterelais…

Je vous laisse la dépêche de l’Agence France Presse ! 

———-Contenu supprimé à la demande de l’hébergeur UNBLOG.FR

——–

Comme d’hab’, on ne commente pas une décision de justice ! Clin doeil Clin doeil Clin doeil

——————————————————–

Se retrouver à l’ANRU…

 

Se retrouver à l'ANRU... dans Ca ne va plus ! 5nbupykks7n rapport très sévère concernant l’évaluation de l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine sera publié dans quelques jours.

L’ANRU, c’est cette agence qui devait assurer la mise en oeuvre du Programme national de Rénovation urbaine lancé par M. Borloo en 2003.

p5glx7d7rc dans Chiffres et nombres

Surville a été concernée par les crédits de l’ANRU, pour les opérations que l’on sait sur le plateau.

Le comité d’experts qui a présidé à ce rapport souligne l’importance des retards accumulés, l’insuffisance des ressources budgétaires et l’impossibilité de tenir les promesses effectuées depuis le lancement du programme.

Des objectifs revus à la baisse :

« Les trois quarts des crédits de l’Agence ont financé la moitié des objectifs du programme »  pourra-t’on lire. Plus de 9 milliards d’euros sur le 12 prévus jusqu’en 2013 ont déjà été utilisés.

« Il est donc probable que les crédits disponibles ne permettront pas d’atteindre les objectifs du programme », indique, de manière diplomatique, le rapport. Ce qu’un de ses auteurs résume plus crûment : « Le programme risque d’échouer. »

Des retards dans les travaux :

A Montereau, on a pu mesurer ces retards. (Un article du dernier et municipal 7/7 en date prenait un prétexte étonnant (le transfert du laboratoire d’analyses médicales…) pour annoncer le report de la démolition du complexe d’Alembert.)

Le rapport révèle que, fin 2007, 43,7 % seulement des opérations programmées avaient été effectivement lancées. Une partie de ces retards relève certes des difficultés habituelles dans les chantiers. Mais le comité souligne que c’est la lourdeur des procédures administratives qui a le plus ralenti les opérations.

Des problèmes budgétaires :

Alors que l’ANRU bénéficie d’enveloppes financières « fermées », les besoins ont explosé, notamment avec la hausse du coût de la construction (+24,6 % entre 2003 et 2007). Le comité d’évaluation anticipe aussi dans l’avenir des « difficultés financières » pour l’ANRU, du fait de l’« insuffisance chronique » des subventions de l’Etat.

Cette tendance au « désengagement financier » est qualifiée de « menace » par les experts.

xi8dw6o4qg dans Vie locale

fb5fgmonk4

Des doutes sur la mixité sociale :

Démolir des logements sociaux c’est bien, mais si ce n’est pas pour reconstruire des logements sociaux, la mixité sociale s’en ressent. C’est l’effet « Les pauvres, dehors… »

Suivez mon regard !

La diversification de l’habitat – qui constituait une des motivations premières du programme – apparaît inégale selon les projets, en particulier en région parisienne, où 58 % des logements seront reconstruits sur place. Cette proportion atteint même 81 % en Seine-Saint-Denis et 82 % en Seine-et-Marne. « L’importance des reconstitutions sur site est de nature à compromettre définitivement l’objectif de mixité sociale », regrette le comité d’évaluation.

Et les auteurs de ce rapport mettent notamment en doute cette absence de nouvelle mixité sociale, notamment pour des raisons électoralistes…

Suivez encore une fois mon regard !

Un manque de suivi :

La rénovation urbaine a d’abord été pensée comme « une intervention sur le bâti, en minorant les questions sociales« . Le rapport fait état d’« un déficit de gestion urbaine de proximité qui pourrait menacer les investissements de l’ANRU ». Les experts signalent que, faute de suivi humain, des dégradations ont déjà été observées sur « plusieurs sites emblématiques de la rénovation urbaine ».

Bien entendu, ce dernier point frappe de plein fouet la politique de notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1.

C’est ce que m’avait confié au début des travaux à Surville un conseiller municipal appartenant pourtant à la majorité municipale : « Des pauvres dans des appartements neufs, ce sont toujours des pauvres. Ca ne suffit pas… »

Nous reviendrons bien sûr en détail sur ce rapport dès sa parution intégrale…

—————————————————————————————-

Et un podium en or pour Montereau ! Un !

 Et un podium en or pour Montereau ! Un ! dans Ca ne va plus ! p864i1go5n nfin, la ville de notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346 se classe en tête quelque part !

Enfin Montereau décroche une médaille d’or !

Enfin Montereau accède au rang de Major de Promotion !

Oui, sur les six dernières années, avec + 15,07 % d’évolution du taux d’imposition communal et intercommunal quant à la taxe d’habitation, Montereau arrive en tête des dix communes de Seine-et-Marne ayant le taux le plus élevé ! (Comparaison de cette évolution / Chiffres donnés par la REP de 77 du 17/XI/08…)

Oui Mesdames et Messieurs, vous avez bien lu : MONTEREAU ARRIVE EN TETE !

2002 : taux communal + taux intercommunal : 16,86 % !

2008 : taux communal + taux intercommunal : 19,40 % !

Soit une évolution de + 15,07 %

Noël ! Hosanna au plus haut des Cieux ! Montjoie-Saint-Denis ! Starfula !

Avouez que c’est un beau score, tout de même !

Nous surclassons enfin les neuf autres communes du Top Ten ! Nous dépassons ces neuf autres villes ! Nous laissons sur place Pontcarré, Saint-Fargeau-Ponthierry, ou encore Verneuil l’étang, qui sont nos dauphines.

Sous sa dernière mandature, Yves Jégo a donc réussi cet exploit : l’évolution de l’augmentation de votre taxe d’habitation, amis flambergiens monterelais, vous place en pole position des dix villes ayant le taux le plus élevé !

Une larme d’émotion perle-t’elle sous votre oeil droit ?

Un sentiment d’allégresse vous fait-il agiter nerveusement votre lèvre supérieure ?

Comme c’est compréhensible…

C’est que vous êtes bien aise, pour enfin arriver à ce mirifique résultat, d’avoir contribué à financer tous les trompe-l’oeil, les statues en bronze, les calicots sur le vieux château, les beaux artistes estampillés télé-réalité du festival, le Tour de France, les villages de l’horreur, l’afflux d’inaugurations en tous genres, j’en passe et des meilleures…

Je me demande si désormais notre édilanous ne pourrait pas se voir affubler dans cet espace numérique de l’acronyme suivant : SEAOMMUMP-346-1 !

—————————————————————————————-

Vincent, Léo, Christian et les autres…

Vincent, Léo, Christian et les autres... dans Vie locale qfca80k9ikomme d’habitude, en matière de création d’emplois, il y a ceux qui donnent dans la communication à tout crin, et il y a ceux qui agissent.

Léo AIELLO, à qui je souhaite un prompt et total rétablissement, a inauguré lundi dernier à Provins la première réalisation d’Aménagement 77 et de sa filière Investissement Economique 77, l’organisme qu’il préside au sein du Conseil Général de Seine et Marne. Il s’agit d’un nouveau siège social pour l’entreprise NCH France.

Une quarantaine d’emplois sera ainsi préservée, sans oublier un entrepôt en cours de transfert à Marolles-Sur-Seine, dans notre canton, qui pérennisera dix emplois.  

ojw532o1k4 dans Vie locale

De gauche à droite ; Christian JACOB, Député-Maire de Provins, Léo AIELLO, Vincent EBLE, Président du Conseil général de Seine et Marne, et les dirigeants de NCH France.

———–

A l’origine de IE 77, un constat a été établi : une étude réalisée en 2005 par le Cabinet Ernst & Young avait mis en évidence un déséquilibre manifeste entre l’offre immobilière existant en Seine et Marne et la demande des PME-PMI recherchant des locaux à louer.

Elle révélait aussi une réticence des investisseurs privés à engager des programmes immobiliers sur des petites surfaces d’activités, les jugeant trop peu rentables. Le Conseil Général de Seine et Marne, via Aménagement 77 et Seine et Marne Développement avait donc souhaité trouver une solution pour répondre à cette demande non satisfaite. Son objectif : fixer les entreprises sur le territoire et favoriser de nouvelles implantations.

Aménagement 77 est une Société d’Economie Mixte (SEM), au service des collectivités territoriales, et spécialisée dans l’aménagement foncier. Ses principaux actionnaires sont le Conseil Général de Seine et Marne (70 %) et la Caisse des Dépôts et Consignations (28%). Elle intervient dans tous les métiers liés à l’aménagement du territoire et sur tous les secteurs d’activités : habitat, industries et commerces, équipements publics, immobilier d’entreprises et propose également des prestations d’assistance et de conseil. Son champ d’action : le département seine et marnais. 

C’est ainsi qu’est née en janvier 2007, la SAS Immobilière d’Entreprises , IE 77, avec l’appui de la Caisse des Dépôts et Consignations, du Crédit Agricole de la Brie et du CIC Est. Après moins de 2 années d’existence, IE 77 se révèle un outil particulièrement efficace et opérationnel.

IE77 a par ailleurs à l’étude différents projets, notamment à Melun, Nemours, Emerainville et Montereau.  

On voit donc par là que cette structure du Conseil général 77 vient se substituer au secteur privé défaillant, en répondant aux attentes des PMI ayant des difficultés à trouver une implantation et à leur souci de préserver l’emploi.

Je me demande, si ça continue et au train où vont les choses, si ce n’est pas le CG 77 qui permettra à Montereau et sa région de se sortir de la 346ème et antépénultième place du classement de l’INSEE, en terme de bassin d’emploi…

—————————————————————————————–

Rumeurs royales !

Rumeurs royales ! dans Récréation k48lxjkmqoes jours derniers, notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346 était en tournée dans les terres australes en général et à Wallis-et-Futuna en particulier.

En apprenant que ces îles étaient gouvernées coutumièrement par non pas un, non pas deux, mais bien trois rois, de douces pensées se sont mis à germer dans la tête de notre édilanous.

Bien entendu, c’est cette rêverie qui a alimenté la région en bruits en tous genres.

Mais pour la 66ème édition de ce jeu, vous saurez démêler le faux du faux !

———-

Notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346 se serait commandé une couronne, une main de justice, un globe et un manteau d’hermine pour les prochains conseils municipaux.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346 aurait un terrible problème pour choisir son bouffon, ayant tellement l’embarras du choix.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346 envisagerait de faire rétablir à Montereau-Fault-Yonne les lettres de cachet.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346 s’est demandé si à l’intérieur de la Centrale de Melun, ne serait pas enfermé depuis bientôt 48 ans son frère jumeau, avec un masque tout en fer sur la tête.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

En tout cas, notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346 refuserait de se faire sacrer à Reims !

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Constatez avec moi qu’une nouvelle fois, c’était élémentaire, mon cher Watson.

Passons maintenant si vous le voulez bien à la photo dominicale à légender.

Lâchez-vous, laissez-vous aller….

———-

33r9yz1gth dans Récréation 

———-

Bon dimanche et à demain !

—————————————————————————————-

Resté en plan…

Resté en plan... dans Sur le vif... inf16clgown petit « Sur le vif » assez inhabituel, puisqu’il concerne non pas une photo monterelaise, mais bien le nouveau plan de notre ville, dans son édition 2009. Jugez plutôt :

yrizdq1he4 dans Sur le vif...

———-
Sans oublier l’intérieur :

1ctasswsz7

Non, fidèle Flambergien, ne te rends pas séance tenante et toutes affaires cessantes chez ton ophtalmologue préféré, ta vue est toujours aussi correcte. J’ai flouté ce plan, car on peut lire dessus « reproduction interdite » en gros. Je ne voudrais pas me retrouver embastillé…

Ce qui m’a interpellé, c’est un petit détail, qui montre bien que la gouvernance de notre chef-lieu de canton par notre SEAOMMUMP-346 est on ne peut plus UMPienne. Je vous l’ai agrandi, ce détail, car la maison ne recule devant aucun sacrifice.

nx4gdvcp9i

———-

Oui, en ces temps où l’on n’entend plus guère les fidèles et illustres supporters UMP de la Sarkozye naguère naissante (Ah ! Mais que sont-ils devenus les vaillants et indispensables Faudel, Doc Gynéco, Didier Barbelivien ou encore Enrico Macias ? C’est qu’ils nous manquent…), en ces temps où le Sarkozysme ne trouve plus guère de célébrités laudatrices, celui qui présenta jadis son « lâcher de salopes » au Saint-Père, Jean-Marie Bigard, en est réduit à faire de la pub. Et chez nous !

Il faut dire qu’après les expériences mammaires de sa femme, sa dernière expertise twin-toweresque en date, sans oublier son fiasco clérembardien au théâtre, il a bien besoin de renflouer ses caisses… (Et non pas….)

Finalement, pour rester dans le ton très people de ce papier du jour, il n’y a guère que notre patrimoniale et chevrotante Mireille Mathieu qui réussit en ce moment à tirer… son épingle du jeu.

On l’a en effet aperçue ces jours derniers du côté de Moscou, poussant la chansonnette en l’honneur du fort délicieux Vladimir Poutine et du très inoffensif Mouammar Khadafi, sur la place rouge. Une place rouge qui pour l’occasion n’était donc pas vide malgré le fait que cette fois-ci, Nathalie avait décidé de boycotter la cérémonie.

Comme elle était belle et enthousiaste, la Mireille, sous la tente du « Frère guide des Lybiens », qu’il avait montée devant le Kremlin…

La tente, pas Mireille !

Faut-il que vous ayez l’esprit mal tourné, tout de même !

A demain, rumeurs et photo au programme. Comme d’hab’ !
———————————————————————————

Surville : retour vers le futur (1)

Avant-post :

La section CFDT de la fonderie DIAL appelle à une grève lundi 17 novembre prochain, devant l’entreprise, à partir de 2h00 du matin jusqu’à 21h00.

Motif de cet arrêt de travail : les salariés demandent à la direction de tenir compte de leurs revendications concernant les salaires et la pénibilité du travail.

Je reviendrai en début de semaine prochaine sur ce mouvement social.

Surville : retour vers le futur (1) dans Vie locale plwzigi6qc

—————————————————————————————–

8p9ubl54vu dans Vie localehose promise, chose due.

Aujourd’hui débute une série de plusieurs papiers qui vont nous permettre un retour en arrière pour comprendre un peu mieux la situation de la ZUP de Surville.

C’est Mathieu PERCHEMINIER qui s’y colle. Ses articles sont issus d’un mémoire qu’il avait écrit pour un travail universitaire qui avait en son temps fort indisposé notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346. Celui-ci avait d’ailleurs souhaité que ce mémoire « croupisse au fond d’une bibliothèque poussiéreuse« …

C’est donc une raison supplémentaire pour que ces papiers trouvent leur juste place ici, dans cet espace numérique qui n’est ni une bibliothèque, ni, je l’espère, un endroit trop poussiéreux…

————————————————-

Montereau et sa ZUP : de la ville satellite au programme de rénovation urbaine

Retour sur le passé pour mieux éclairer le présent…


En guise d’intro, un peu de contexte, histoire de se rafraichir la mémoire…

 Située dans le sud de la Seine-et-Marne, Montereau est comprise dans la zone qu’on appelle couramment « grande couronne de la banlieue parisienne ». Elle joue le rôle de ville centre au cœur d’un bassin plutôt rural ou périurbain, et offre un panorama singulier, avec le quartier de Surville, imposant, qui se dresse sur le plateau dominant la vallée de la Seine.

 

9xex1wvvnl

 

Montereau a la spécificité d’être une ville moyenne (qui perd régulièrement des habitants) et de posséder sur son territoire un grand ensemble ayant regroupé pendant longtemps les deux tiers de sa population. On trouve rarement des cités d’une taille aussi importante dans des villes aussi « petites ». Cette situation a été relevée dans le numéro 123 des Cahiers de l’IAURIF [1] où sont rapportés les résultats d’un diagnostic effectué sur les quartiers sensibles d’Ile de France, qui aboutit à distinguer cinq types de quartiers : notamment les « quartiers disproportionnés dans leur environnement local : Mantes-la-Jolie, Montereau, Meaux, … »

Pour parachever ce tableau présentatif, il est nécessaire de relever qu’elle détient des indices inquiétants dans nombre de domaines : taux de chômage, taux de jeunes non-diplômés, revenu par habitant très faible en Ile-de-France,… Un rapport de « Migrations études « [2]  le rapporte :

 « Petite ville autonome à 75 kilomètres de Paris, Montereau parait écrasée par le quartier de Surville (…) Les habitants de la ZUP cumulent les handicaps sociaux, conduisant Montereau à la tête du classement des villes de plus de 5.000 habitants pour le poids des populations sensibles à la précarité, pour la part des élèves en retard scolaire, pour la part des étrangers, pour la part des allocataires du RMI, pour la part des demandeurs d’emploi ».

 La question qu’on peut alors légitimement se poser est la suivante : pourquoi cette situation ? Comment en est-on arrivé là ? Montereau n’est pourtant pas une cité maudite, n’en déplaise au « Parisien [3] !! En mettant en perspective un certain nombre d’éléments de contexte national et local des années 1950 à aujourd’hui, on saisit un peu mieux l’engrenage dans lequel Montereau a été entrainé. On comprend aussi à quel point les orientations municipales actuelles sont totalement en décalage avec les difficultés auxquelles sont confrontées une partie des Monterelais et Survillois…

———-

[1] IAURIF : Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de la Région Ile-de-France

[2] Migrations Etudes, n°85, janvier-février 1999.

[3] cf le titre d’un article du « Parisien » « Meurtre barbare dans la cité maudite ».

—–

Mathieu PERCHEMINIER

Chargé de mission développement social

—————————————————————————————

The great Jego’s rock-n’roll show world tour 2008 !

The great Jego's rock-n'roll show world tour 2008 ! dans Billets d'HOU pactsyzjt1ous, je ne sais pas, mais moi, si.

Je trouve qu’il est des dépêches AFP qui ont le chic de plonger le chroniqueur lambda dans un abîme de perplexité. Qu’on en juge plutôt par l’exemple ci-dessous :

 

mj3xjc5jji dans Billets d'HOU

NOUMÉA, 7 novembre 2008 (AFP) – Le secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-mer, Yves Jégo, effectuera une tournée dans le Pacifique du 10 au 14 novembre, qui le mènera en Australie, en Nouvelle-Calédonie et à Wallis et Futuna, a-t-on appris vendredi de source officielle à Nouméa.

———-
Ainsi donc, notre SEAOMMUMP-346 est maintenant en tournée, à l’instar des plus grands rockers internationaux ou des plus grandes divas du contre-ut. Une tournée live, avec différentes dates, ce qui bien évidemment, ne manque pas de poser son lot de questions. C’est bien humain et bien compréhensible…

Au cours d’une tournée, le SEAOMMUMP-346 est-il accueilli à sa descente d’avion par des foules en délire, des midinettes plus ou moins hystériques, des éphèbes au torse épilé, des groupies en chaleur qui scandent son prénom, (Yyyyyyyyyyyyyyyyyyyves ! Yyyyyyyyyyyyyyyyyves ! I looooooooooooooooooooove youuuuuuuuuuuu !) et sont retenus tant bien que mal par des hordes de CRS locaux, casqués, bottés et en taserisés pour l’occasion ?

Durant ses tournées, le SEAOMMUMP-346 voit-il monter sur scène des jeunes filles entièrement nues, qui se jettent dans ses bras et s’offrant à lui pour toutes sortes d’activités expérimentales plus ou moins explicites et libidinales ?

Pendant ses tournées, le SEAOMMUMP-346 fait-il installer dans son avion des tapis persans, des bougies, de l’encens, des canapés et des sofas, un jacuzzi, un sauna et une immense baignoire ronde dans laquelle il a pris soin de réquisitionner deux ou trois  créatures mentionnées dans le paragraphe précédent, afin de lui savonner le dos tout en fumant des plantes plus ou moins médicinales mais toutefois très odoriférantes et entêtantes ?

Lors de ses tournées internationales, le SEAOMMUMP-346 est-il traqué par les paparazzi, qui paieraient très cher un cliché d’un bourrelet naissant, un maillot de bain très échancré, une photo en compagnie d’un mannequin australien, un shoot numérique au petit matin, la barbe naissante, rentrant à son hôtel accompagné d’une tripotée de fans aux yeux humides d’émotion ?

En pleine tournée, le SEAOMMUMP-346 fait-il le désespoir de son agent et de son imprésario, arrivant sans cesse en retard, disparaissant au moment où il est attendu, saccageant impitoyablement ses chambres de palaces 5 étoiles, et faisant caprice sur caprice tel un enfant gâté ?

Au milieu de ses tournées, l’entourage du SEAOMMUMP-346 joue-t’il avec des petits miroirs, des cartes de crédit Gold, et toutes sortes de poudres plus ou moins blanches, raffinées, et coûteuses qui vont avec ?

Oui, décidément oui, ces questions bien légitimes mériteraient des réponses précises de l’intéressé…

Mais vous savez ce que c’est, tous les bons moments ont une fin, et toutes les belles histoires viennent un jour à l’autre à se terminer. C’est pourquoi, après chaque tournée, il faut rentrer rue Oudinot, à Paris, et même, ô comble de la redescente sur terre, au 54 de la rue Jean-Jaurès, à Montereau.

Et pour se consoler, l’âme en peine à force de regretter tous les bons moments passés on stage et in backstage, la mine défaite, l’oeil avachi, le tiaré tout fanné, il ne reste plus au SEAOMMUMP-346 qu’à payer à ses plus proches collaborateurs…

Une tournée !

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste !

Votre dévoué HOU

——————-

La crise… Quelle crise ?

La crise... Quelle crise ? dans Chiffres et nombres 527j77d8xae journal Le Monde a révélé très récemment l’évolution des effectifs des ministères entre le 1er septembre 2007 et le 1er juillet 2008 ainsi que des montants d’indemnités pour sujétions particulières (ISP, en euros). Ces chiffres ont été établis à partir des annexes aux projets de loi de finances pour 2008 et pour 2009.

Bien entendu, notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346 ne laisse pas sa part au chat…

Depuis le 1er septembre 2007, donc, son cabinet s’est vu augmenter d’une personne, soit 11 collaborateurs, l’effectif du Secrétariat d’Etat est passé de 68 à 77 personnes, et l’enveloppe consacrée aux Indemnités de sujétions particulières a été augmentée de 70 000 euros, passant ainsi à 420 000 euros.Ce qui n’est pas rien.

Outre-mer : Yves Jego
cabinet : 11 (+1)
personnels : 77 (+9)
ISP : 420 000 (+70 000)

Pour tout vous dire, je suis assez fier d’avoir contribué avec mes impôts à ce bel effort de réduction des coûts de fonctionnement du char de l’Etat…

———-

Bon. Il faut reconnaître que pratiquement tous les petits camarades du gouvernement de notre SEAOMMUMP-346 ont fait exploser leurs chiffres, comme vous pourrez le constater avec les données suivantes :

Premier ministre : François Fillon
cabinet : 64 (+1)
personnels : 480 (+36)
ISP :  7 100 000 (+2 220 000)

Ecologie et Développement : Jean-Louis Borloo
cabinet : 27 (-6)
personnels : 272 (+45)
ISP : 1 326 200 (+137 000)

Transports : Dominique Bussereau
cabinet : 6 (=)
personnels : 16 (-9)
ISP : 219 720 (=)

Ecologie : Nathalie Kosciusko-Morizet
cabinet: 7 (=)
personnels: 15 (-22)
ISP: 195 650 (=)

Développement région capitale : Christian Blanc (création)
cabinet : 6 (+6)
personnels : 17 (+17)
ISP : 72 200 (+72 200)

Aménagement territoire : Hubert Falco (création)
cabinet : 7 (+7)
personnels : 21 (+21)
ISP : 190 000 (+190 000)

Intérieur : Michèle-Alliot-Marie
cabinet : 22 (+2)
personnels : 243 (+1)
ISP : 1 418 000 (+96 000)

Collectivités territoriales : Alain  Marleix (création)
cabinet : 9 (+9)
personnels : 25 (+25)
ISP : 185 000 (+185 000)

Affaires étrangères : Bernard Kouchner
cabinet : 22 (=)
personnels : 209 (+11)
ISP : 1 306 400 (+146 400)

Affaires européennes : Jean-Pierre Jouyet
cabinet : 14 (+2)
personnels : 39 (-1)
ISP : 307 320 (=)

Droits de l’homme : Rama Yade
cabinet : 9 (+2)
personnels : 27 (+6)
ISP : 255 840 (+14 400)

Coopération francophonie : Alain Joyandet
cabinet : 11 (+1)
personnels : 51 (+4)
ISP : 324 000 (-76 000)

Economie, industrie et emploi : Christine Lagarde
cabinet : 27 (-6)
personnels : 109 (-13)
ISP : 1 335 000 (-157 000)

Emploi : Laurent Wauquiez
cabinet : 11 (-1)
personnels : 33 (-1)
ISP : 375 600 (-84 400)

Industrie, consommation : Luc Chatel (+porte-parole du gouvernement)
cabinet : 18 (+14)
personnels : 64 (+36)
ISP : 496 800 (+226 480)

Fonction publique : André Santini
cabinet : 10 (+4)
personnels : 40 (+7)
ISP : 360 000 (+54 000)

Commerce, artisanat et PME : Hervé Novelli
cabinet : 10 (+5)
personnels : 33 (+2)
ISP :: 420 000 (+70 000)

Commerce extérieur : Anne-Marie Idrac (création)
cabinet : 6 (+6)
personnels : 24 (+24)
ISP : 290 000 (+290 000)

Budget : Eric Woerth
cabinet : 20 (-1)
personnels : 112 (+11)
ISP : 1 020 000 (=)

Immigration et intégration : Brice Hortefeux
cabinet : 15 (-5)
personnels : 97 (+25)
ISP : 685 000 (+45 000)

Justice : Rachida Dati
cabinet : 19 (+1)
personnels : 171 (+4)
ISP : 972 700 (+25  080)

Agriculture, pêche : Michel Barnier
cabinet : 27 (+5)
personnels : 99 (+9)
ISP : 519 600 (=)

Travail, relations sociales et solidarité : Xavier Bertrand
cabinet : 22 (+2)
personnels :  105 (-5)
ISP : 950 000 (+120 000)

Solidarité : Valérie Létard
cabinet : 8 (+7)
personnels : 50 (+12)
ISP : 427 000 (=)

Famille : Nadine Morano (création)
cabinet : 6 (+6)
personnels : 29 (+29)
ISP : 274 000 (+274 000)

Education nationale : Xavier Darcos
cabinet : 22 (+1)
personnels : 59 (-1)
ISP : 770 000 (+110 000)

Enseignement supérieur, recherche : Valérie Pécresse
cabinet : 22 (+2)
personnels : 59 (+1)
ISP : 710 000 (=)

Défense : Hervé Morin
cabinet : 22 (+2)
personnels : 126 (+6)
ISP : 1 142 888 (+31 200)

Anciens combattants : Jean-Marie Bockel
cabinet : 10 (+3)
personnels : 55 (+11)
ISP : 370 000 (+168 100)

Santé : Roselyne Bachelot
cabinet : 36 (+11)
personnels : 107 (+6)
ISP : 1 412 585 (+46 000)

Jeunesse et sports : Bernard Laporte (création)
cabinet : 10 (+10)
personnels : 46 (+46)
ISP : 0

Logement et ville : Christine Boutin
cabinet : 20 (+1)
personnels : 75 (+5)
ISP : 755 000 (+115 000)

Ville : Fadela Amara
cabinet : 8 (+3)
personnels : 38 (+12)
ISP : 203 700 (=)

Culture et communication : Christine Albanel
cabinet : 20 (=)
personnels : 120 (+9)
ISP : 783 000 (=)

Relations avec le Parlement : Roger Karoutchi
cabinet : 12 (+1)
personnels : 43 (-2)
ISP : 520 000 (+40 000)

Prospective  et développement économie numérique : Eric Besson
cabinet : 13 (+5)
personnels : 37 (+11)
ISP : 684 000 (+378 180)

Solidarités actives : Martin Hirsch
cabinet : 10 (+1)
personnels : 35 (+11)
ISP : 370 740 (+96 380)

———-

Mais il faut bien avouer que tous ces ministres sont des petits bras comparés à notre Président de la République, puisque le député socialiste René Dosière vient de dénoncer la présence de 150 fonctionnaires « clandestins » détachés auprès des services de Nicolas Sarkozy, dont le budget 2009 devrait par ailleurs augmenter de 11,45%, selon lui. 

Voici la dépêche AFP qui a mis le feu aux poudres…

Contenu supprimé à la demande de l’hébergeur UNBLOG.FR————————–

En tout cas, on voit par là et on aura compris que les ors de la République ne sont pas près de se ternir…

———————————————————————————-

Encore un commerce en moins…

Encore un commerce en moins... dans Sur le vif... hc916rtgvy n ce jour férié, je vous laisse en guise de « Sur le vif » un témoignage concernant l’incendie du restaurant situé rue des Récollets.

On a appris, en effet, que dans la nuit de jeudi à vendredi, entre 3h30 et 4h00, l’établissement brûlait…

———-
u7ta8z2rwg dans Sur le vif...

fsjhczc0de

———-

Ce que l’on sait moins, c’est qu’une famille habitait au-dessus de ce restaurant.

A 15h59, lorsqu’on m’a communiqué l’info, les cadres municipaux n’avaient toujours pas pris la décision de reloger cette famille.

A 15h59, les enfants n’avaient toujours rien mangé depuis le matin, et étaient toujours en pyjama, leurs affaires ayant disparu…

Il a fallu que ce soient des employés de la Mairie, de leur propre initiative, et c’est un magnifique exemple de civisme et de solidarité, il a fallu que ce soient des employés qui décident de reloger cette famille.

On voit par là, une nouvelle fois, (on se souvient de l’attente lors du spectacle de Stéphane Guillon...), que la réactivité n’est pas une spécialité de l’équipe dirigeante de la Mairie de Montereau.

————————————————————————————–

123

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !