Ultra-Marinellaaaaaaaaaaaa !

Ultra-Marinellaaaaaaaaaaaa ! dans Billets d'HOU 4fj4s0e8r9ous, je ne sais pas, mais moi, si.

C’est avec un vrai ravissement que j’ai lu cette semaine la petite indiscrétion du magazine « l’Express » qui nous informait que notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1, lors d’un futur et prochain remaniement ministériel, se verrait bien rester à son poste, avec une compétence supplémentaire : s’occuper de toutes les îles françaises en général, et la Corse en particulier.

Cette nouvelle formidable valant bien son pesant d’alexandrins, je me mis à la tâche aussitôt !

———-

Alors que tout va mal, oui, dans mon outre-mer,

On nous bloque les routes, l’essence serait trop chère,

La lumière fut, la belle idée me vint :

Demander à Nico que la Corse me revînt.

C’est ça qui serait beau, aller prendre le thé

Chez Christian Clavier, sur l’île de beauté.

(Il faudra faire gaffe, ce serait trop risqué,

Okaaaaaaaaay ! Il ne faut pas dans l’jardin déféquer…)

Ma nouvelle marotte, tout près de chez Francis,

Moi aussi, des paillottes, j’en veux deux, j’en veux six !

Adieu belles bananes et autres petits Lu,

A moi le prisuttu ! Oh ! La figatellu !

Il faudra je le crois, pour m’fondre dans la foule,

M’acheter sur le champ une noire cagoule.

Pour bien débuter mon entrée sur la piste,

J’irai donc infiltrer les nationalistes.

Si je suis démasqué, « Eh dis-donc, toi t’es qui ? »,

Avec ma chère et tendre, je prendrai le maquis.

Je ne veux pas finir, même si j’ai la niaque

Et c’est très légitime, en préfet Erignac.

Pour Noël, je commande auprès de Santini,

Les cinquante CD des beaux I Muvrini.

J’incarnerai, c’est sûr, le feu ne s’ra pas long,

Aux yeux de ces îliens, un autre Napoléon.

Comme je serai fier, en ces temps trop mornes,

Dans Bastia, de porter sur la tête un bicorne.

Je réalise un rêve, tant pis pour Karoutchi,

Chanter O Catarinetta bella Tch Tchi !

Mais j’y pense soudain ! Pour me mettre au parfum

Je sais qui rencontrer, c’ n’est pas un aigrefin…

Où avais-je la tête, je rêvassais ou quoi ?

Je demand’rai l’avis du fringant Charles Pasqua !

———-

Esse cume a castagna, bèlla di fóra, ingrentu macagna.

Votre dévoué HOU

———————————————————————————————–
 

 


11 commentaires

  1. Ajax dit :

    Après les arbres, les Corses ?

  2. Anonyme dit :

    Entre métropole et continent, il faut choisir. Suite à cette « indiscrétion », j’en connaîs qui doivent bondir, aussi bien au secrétariat d’État à l’outre-mer que dans l’île de Beauté. Collectivité d’outre-mer et Corse : deux statuts différents.

  3. JM MUYL dit :

    Il lui manquera toujours la plus belle des îles.
    .
    .
    .
    .
    .
    L’Île de France

  4. Ange dit :

    O Doumé,

    Tu as lu les nouvelles du continent ?
    On nous envoie un colonisateur venu de loin…
    Allez on va lui préparer un comité d’accueil.
    Réserve les fromages.

    Mais doucement, très doucement !

  5. Utopie dit :

    Sera-t-il le premier secrétaire d’État chargé de l’île de Beauté ? En voilà un qui prend ses désirs pour des réalités !

  6. Tino dit :

    Un beau proverbe qui convient tout à fait !
    Forza Corsica !

  7. Anonyme dit :

    J’ai lu quelques part qu’il etait considéré par l’Elysée comme un secrétaire d’état qui réussit !
    J’ai failli m’étrangler !
    On n’a jamais vu autant de manifs dans tous les territoires d’outre mer, mais c’est vrai que c’est loin et qu’ils ne viennent pas manifester à Paris !

  8. bastet dit :

    le papier de Charlie Hebdo de cette semaine sur la « résolution » du problème du prix de l’essence en Guyane est intéressant: ce sont les contribuables qui vont payer et non Total, par un intéressant tour de passe-passe;

1 2

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !