Lettre ou le néant…

Lettre ou le néant... dans Vie locale bmigy0959ne me flatte d’avoir des lecteurs flambergiens qui reçoivent, en réponse à leur demande d’aide auprès de notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1, un courrier très rassurant et très motivé.

Mais jugez plutôt :

j2cziqmbag dans Vie locale

L’avantage d’une telle lettre, vous en conviendrez aisément, c’est qu’elle peut s’appliquer à une infinité de situations, de cas, de récriminations, de sollicitations ou encore de demandes de soutien.

Petite explication de texte.

« Chère Madame, chère Monsieur » : le sexe du demandeur ne posera pas de problème, puisque tous les cas de figure sont prévus.

« Vous avez bien voulu » : c’est vrai, celui ou celle qui a écrit à notre SEAOMMUMP-346-1 a bien voulu lui envoyer sa lettre. C’est assez rassurant.

« Concernant votre association » : le traitement de texte de notre SEAOMMUMP-346-1 pourra aisément changer le mot « association » pour celui de « mouvement », « collectif », « groupe », « parti », « situation », « problème », « difficulté », que sais-je encore, tout peut convenir…

« C’est avec une attention toute particulière » : Là, il faut décoder. Il faut comprendre : le courrier est arrivé à destination, et il a bien été ouvert.

« J’ai pris bonne note de vos remarques » :  Ici, tout reste ouvert, tout est possible, tout est envisageable. Que va-t’il se passer après cette prise de conscience ? Le solliciteur est aguiché, et se dit que le SEAOMMUMP-346-1 va tout mettre en oeuvre et en branle pour remédier au problème.

« Vous souhaitant bonne réception de la présente » : A ce moment, celui qui est en train de lire la réponse du SEAOMMUMP-346-1 peut confirmer le ministériel souhait : oui, il a bien reçu la lettre, puisqu’il la lit.

« Restant naturellement à votre écoute » : Ah bah non… C’est fini, le solliciteur en est pour ses frais, et ne sait pas ce que va faire le SEAOMMUMP-346-1 de sa demande, ou plus exactement commence à s’en douter un peu. Mais l’adverbe « naturellement » peut encore le rassurer un peu. Il pourra lui adresser un nouveau courrier…

La signature : les légers tremblements dans les lettres du ministériel paraphe réduisent pratiquement à néant les illusions du solliciteur : c’est une machine pourvue d’un feutre noir qui, en mairie, a signé ce courrier.

On voit par là que l’expression « recevoir une lettre-type » a encore de beaux jours devant elle.

Pour la petite histoire,ce courrier émanait du « G8″, groupement de huit associations complémentaires de l’Ecole publique, en Seine-et-Marne. Ces associations s’inquiètent pour leur existence, suite aux coupes budgétaires drastiques de Xavier DARCOS, ci-devant ministre de l’Education Nationale, celui-là même qui faillit inaugurer l’école Albert-CAMUS, à Montereau.

———

Demain, dernier jour de l’année oblige, je vous proposerai de choisir votre ratage favori parmi le « top of the flops » 2008 !

——————————————————————————————-

 


11 commentaires

  1. Jacques dit :

    Comment peut-on prendre les gens pour des c…….. à ce point ?

  2. Ajax dit :

    Ce qui est certain, c’est que commenter un texte, c’est un métier…

  3. Michele Dessler dit :

    Je suis persuadée que les gens du G8, quand ils ont reçu le jégoïste courrier, ont dû être ravis.
    En même temps, peut-être qu’ils ne s’attendaient pas à beaucoup plus…

  4. p'tite souris dit :

    La bonne note est prise (?)
    Mais que fallait-il attendre d’autre d’un sous ministre noté à 6.83 ? une « mauvaise note » pour le coup!

  5. Alain dit :

    Il faudra qu’on soit tenu au courant des suites. Ou des non-suites.

  6. bucolique frenetique dit :

    Certes, commenter un texte est un métier, mais écrire pour ne rien dire est carrément un art, ce qu’ on pourrait appeler  » la plume de bois ».
    Il aurait été plus honnête, soit de ne pas répondre, soit d’écrire « Allez vous faire f…tre », ce qui revient au même.
    C’est un poulet à encadrer.

  7. Anne K. dit :

    Le rédacteur du courrier est nul en français : des répétitions (j’ai pris connaissance et pris bonne note ……) : un seul pris suffisait, mais peut-être est-ce pour appuyer l’intérêt apporté au courrier adressé !!!

    La formule de politesse est incorrecte : comment peut-on croire « en l’assurance de salutations les meilleures » ? comme quoi il faut être naïf : croire à des salutations !!! (on peut croire, par contre, à l’assurance de sentiments distingués, mais ça, c’est une autre chose …)

  8. DEDE77 dit :

    JACQUE IL FAUT DES CON COMME TOI BIENSUR AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

1 2

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !