Les lignes bougeraient-elles ?

Les lignes bougeraient-elles ? dans Ca ne va plus ! 090112070823390112987856e me demande si notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1 ne serait pas en train de s’inquiéter quant à son devenir. Et même que plus inquiet, ça ferait trop.

Témoins les derniers classements publiés ici ou là…

Témoin la tentative de revenir dans la course à l’investiture dont je vous entretenais hier…

Témoin également cet article paru dans le magazine Le Point de jeudi dernier.

http://www.lepoint.fr/actualites-politique/yves-jego-la-tentation-radicale/917/0/305136

cpsv27xu5v dans Vie locale

Yves Jego : la tentation radicale

Jean-Louis Borloo lui fait du pied. « Pourquoi tu ne viens pas avec nous ? », demande régulièrement à Yves Jégo le président du Parti radical. Le secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-Mer, qui s’est affiché au congrès du mouvement valoisien ainsi qu’à son université d’été, a, selon sa propre expression, « des envies de politique nationale ».« Il faut que l’on se voie. » Cela se ferait « pendant les fêtes », avait alors promis Bertrand. Mais les vacances se sont terminées sans qu’il ait appelé Jégo… « Si Xavier Bertrand ne fait pas l’ouverture à tous les étages, et jusqu’aux sarkozystes historiques, il y aura des créations de chapelles. Ou des départs », affirme Jégo, en paraphrasant la saillie désormais célèbre de Patrick Devedjian. « La légitimité d’un secrétaire général non élu tient dans sa capacité à rassembler », Décuplées par la perspective des grandes manoeuvres dans l’état-major de l’UMP que ne manquera pas d’inspirer, en ce début d’année, l’arrivée de Xavier Bertrand à sa tête. Jégo, ancien porte-parole du parti majoritaire, aimerait en réintégrer l’équipe dirigeante, qu’il a quittée lors de sa nomination au gouvernement. Il s’en est ouvert à Claude Guéant et, tout récemment, à Nicolas Sarkozy. Entre-temps, Bertrand lui avait fait passer un petit mot pendant le conseil des ministres qui a suivi sa nomination au poste de secrétaire général : poursuit ce proche de Brice Hortefeux, qui l’est également de Jean-François Copé. L’ébauche d’un axe ?

———-

Ainsi donc, notre SEAOMMUMP-346-1 est en train de se demander si son avenir à l’UMP ne serait pas compté. M. Bertrand ne l’a pas appelé. Rendez-vous compte…

D’ailleurs, une question peut se poser rétrospectivement : et si sa nomination à l’Outre-Mer n’avait été qu’un moyen de l’écarter du parti ?

Se serait-on rendu compte en lieux plus ou moins hauts de certains résultats économiques, immobiliers, médiatiquessociaux, des résultats concernant les créations d’emplois, l’investiture UMP, de notre édilanous ?

Qu’à cela ne tienne.

Yves Jégo trépigne, et menace : puisque c’est comme ça, si plus personne ne m’aime, je fiche le camp de l’UMP. Na !

Allez zou ! Direction Borloo et ses radicaux… (M. HOU me fait remarquer que chez Borloo, ce n’est pas comme à Samois sur Seine : on n’y trouve que très peu de radicaux rouges…)

Une première, ce changement jégoïste d’étiquette ? Que nenni !

On se souvient que notre SEAOMMUMP-346-1 fut au mieux avec un certain M. Chirac, au RPR, des photos magnifiques en témoignaient. (Qui sont devenues très difficiles à trouver, au passage…)

Puis, direction « Debout à la République », avec Nicolas Dupont-Aignant. Yves Jégo fut donc un Dupont-Aignantiste historique, avant de ficher son camp et de devenir tout aussi historique chez M. Sarkozy.

On verra par là que cette tentation radicale ne serait finalement qu’un nouveau moyen d’aller exister ailleurs, puisque comme dirait M. Karoutchi et je ne me lasserai jamais d’appuyer sur le petit bouton orange ci-dessous :

De plus, le rapprochement avec Jean-François Copé est des plus savoureux, lorsque l’on connaît l’affection qui lie les deux hommes. Pendant longtemps, Yves Jégo a cru qu’il serait le grand patron de l’UMP en Seine-et-Marne. On a vu la force de son influence : pas un seul de ses « hommes liges » n’a réussi à être élu autour de Montereau…

Que voulez-vous, si la Sarkozye se met à l’ignorer, pourquoi donc ne pas aller chasser en terres Borlooïstes…

Mais voyons la réalité en face : si jamais les choses devaient également mal tourner au Parti Radical, il y a fort à parier que notre SEAOMMPR-346-1 retomberait toujours sur ses pattes : nous avons en France plus de 2000 partis politiques…

Je suis sûr par exemple que les membres de la LRNL, la célèbre Ligue pour la Renaissance des Libertés Niçoises, seraient heureux de lui accorder l’asile.

L’asile politique, j’entends…

———————————————————————————————————————–

 

 


20 commentaires

  1. Ajax dit :

    C’est bien connu, quand on veut écarter quelqu’un, on lui propose une soi-disant « promotion »…
    Vous avez dit « Placard » ?

  2. Billoute dit :

    S’il va chez Borloo, il va côtoyer Béatrice SCHONBERG.
    Il pourra lui demander des tuyaux pour remonter sa note en talent médiatique…

  3. Anonyme dit :

    Dans cet article en date du 17 décembre dernier, le Nouvel Obs faisait état du rapprochement Jégooooooo-Borloo
    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20081217.OBS5953/direction_de_lump__borloo_besson_et_jego_pressentis.html

  4. Anonyme dit :

    Ce soir, il procède à la traditionnelle cérémonie des voeux au Musée national de la Marine. A cette occasion, il dévoilera peut-être ses projets… Quelqu’un a-t-il reçu une invitation ?

  5. JM MUYL dit :

    Belle analyse,

    Si on avait le temps, on pourrait faire une traduction terme à terme de la langue de puits de carbone de M. Jégo.

    Exemples :
    - « J’ai trop d’affection et de respect pour Roger Karoutchi » = « Je ne peux pas sentir ce type ».
    - « Il n’est jamais facile de renoncer à briguer la première place » = « Je n’ai pas encore digéré la couleuvre qu’on m’a fait avaler ».
    - « nous distinguerait du PS qui n’a jamais su éviter la guerre des chefs. » = « ça craint, on se croirait au congrès de Reims ».
    - « je propose que [...]nous formions une Troïka » = « c’est le genre de truc qui marche jamais, mais si ça peut emmerder Karoutchi… »

    Etc.

  6. Jacques dit :

    C’est pas son James Chéron qui est déjà au parti radical ?

  7. Anonyme dit :

    Je peux vous affirmer que M. Karoutchi a beaucoup aimé votre papier d’hier.
    Et il va bien aimer aujourd’hui la nouvelle reprise de son interview accordée il y a quelques mois à Radio France.
    C’était déjà d’actualité.

  8. p'tite souris dit :

    Comme on connait ses saints… on les honore ?

    Que voilà une maxime qu’elle est belle, n’est-ce pas Madame la
    Crémière ?

1 2 3

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !