Jergo Winch, le milliardaire en miles. OPA sur les Antilles.

Jergo Winch, le milliardaire en miles. OPA sur les Antilles. dans Billets d'HOU 090211120220390113134710 Avant Post !

Quand Yves Jégo s’interroge…

Dans une dépêche de l’Agence France Presse tombée aujourd’hui à 14h14 :

Contenu supprimé à la demande de l’hébergeur UNBLOG.FR
——————————————————————————————–
A ne pas manquer cette semaine :

090211023342390113136286 dans Billets d'HOU

“La preuve par les documents !”

Avec notamment cette petite déclaration, en page 2 :

Jégo est dépassé par les événements, s’est écrié Sarko. Il est insignifiant, mais ce n’est pas sa faute. On ne l’a pas mis à l’Outre-Mer parce qu’il y connaissait quelque chose, mais parce qu’il fallait le mettre quelque part.

Pour le reste, achetez donc le volatile du jour…

——————————————
0022ous je ne sais pas, mais moi si.

Décidément, je me demande dans quel guêpier je me suis fourré.

Ne voilà-t’il pas que c’était au tour de Jean VAN HAMME, le célèbre scénariste, de m’adresser un mail la semaine dernière.

« M. HOU, vous qui avez en règle générale deux ou trois idées dans la tête, pourriez-vous m’aider à rédiger mon prochain scénario ? Je suis à court quant à moi. N’ayez crainte, vous n’aurez pas affaire à un ingrat. »

Une nouvelle fois, donc, me voici pratiquement obligé d’aider mon célèbre prochain. Ca doit être ça, mon destin…

———-

090216032857390113163821  et

090216033257390113163835

présentent :

090216042608390113164031,

le milliardaire en miles.

OPA sur les Antilles.

——–
Au 54 John-Joares street, au dernier étage du Jergo-Winch Building appartenant à la société anonyme Jergo-Winch Inc. Ltd., Mister Alby-Winkle, le secrétaire-majordome-factotum-homme-à-tout-faire en costume strict, marmonnait tout seul dans sa soigneuse absence de barbe.

« Mais où est-il donc encore ? C’est quand même agaçant cette manie qu’a M. Jergo de disparaître quand on a besoin de lui. Je me demande si la Jergo Winch Inc. Ltd est entre de bonnes mains. Un jour, tout ça finira mal, tout ça finira par s’écrouler.

Aux dernières nouvelles, on avait retrouvé la trace de Jergo dans un monastère mahorais… Il avait tout plaqué pour apprendre les 346 manières de jouer du ukulélé en méditation transcendantale.

Ah ! Heureusement que son père adoptif M. Sarquo Winch n’est pas au courant de tout ceci… »

Alby-Winkle était loin de se douter qu’au moment même où il ruminait tout seul, Jergo Winch, le milliardaire en miles, avachi dans un fauteuil en pure croûte de crocodile de son Learjet 45 privé, une magnifique créature en petite tenue de soie sauvage à chaque bras, débouchait une bouteille de champagne MAMM-cordon noir 1961 à 12 000 pieds d’altitude.

Et dieu sait si c’est difficile d’ouvrir une bouteille de MAMM avec une magnifique créature dans chaque bras. Surtout en petite tenue de soie sauvage, et ce, même à 12 000 pieds d’altitude.

Pour l’heure, les fixed assets, les operating costs, les annual rentals et les long terms debts constituaient le dernier souci de Jergo, le riche héritier le plus convoité de la planète.

« Alors les filles, qu’en dites-vous ? 29 allers-retours Pointe-A-Pitre / Montrow en 3 jours, vous avouerez quand même que ce n’est pas à la portée de n’importe qui. Foi de Jergo, il faut avoir les reins solides pour engranger tous ces miles gratuits.

- Oh Ouiiiiiiiiiiiii, susurra Irina, la plus blonde des deux filles, lascivement collée à son patron. M. Jergo, vous êtes le meilleur.

- C’est vrai, M. Jergo, surenchérit Pamela la brune. On voit bien que vous n’êtes pas comme les autres milliardaires, M. Jergo. Vous, vous savez ce que vous voulez. Un jour à Pointe-à-Pitre, un jour à Montrow, allez savoir… C’est à nous de nous adapter. Plus rapide que l’alizé, vous donnez le tournis aux contrôleurs aériens…

- Eh ! Oh ! Ca va ! Ce n’est pas parce que mon père adoptif Sarquo Winch m’a obligé d’avoir deux médiatrices en permanence avec moi que je vais arrêter de continuer à mener la vie que j’aime. Moi, je veux continuer à accumuler les miles gratuits. Un point c’est tout.

- Oh Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, M. Jergo, montrez-moi votre grosse collection de miles. C’est vous qui avez la plus grosse collection de miles gratuits.

- Ca c’est vrai, Irina a raison. C’est vous qui avez la plus grosse.

Du cockpit du Lear Jet 45 immatriculé IDF 346-1, monta la voix de Jamie Cheronnaz, le pilote attitré de Jergo Winch.

- Jergo, on arrive dans un quart d’heure. Nous allons procéder à l’atterrissage, on passe en finale vent arrière, F-GCNG, piste30 en service, vent 270/25 visibilité 15km, couvert base des nuages estimée à 3000ft température 30°C, QNH1023hPa, FE1016hPa, un TB20 en T de piste..

- Bon, les filles, c’est pas tout ça ! Il faut que je me prépare à rencontrer à nouveau Hélido Mota, le gérant de notre filiale LKP. J’ai fait une gaffe. Je lui ai promis d’augmenter tous ses employés de 20 000 euros par mois. Vous imaginez la tête du vieux Sarquo Winch quand il a appris ça ? Et celle de Franck Filhon, son general manager ? Je peux maintenant vous l’avouer, les filles. Pour ronfler, ça a ronflé dans le Winch Building…

- Ohhhhhhhhhhhh ! M. Jergo, ce n’est pas grave, du moment que vous, vous engrangez des miles gratuits, qu’est-ce-que ça peut faire ?

- Tu as raison, Irina. Et puis, Franck Filhon m’a permis de vous rencontrer, toi et ta charmante collègue. Allez passer une tenue un peu plus décente, et revenez vite à mes côtés. Il reste un peu de MAMM 1961.

Jamie Cheronnaz se dit que tout ça était vraiment trop injuste.

Toujours les mêmes qui récoltaient le MAMM, les médiatrices et les miles gratuits !

Une voix métallique crépita dans le casque de Jamie Cheronnaz :

« Aeronautical information support from Le Raizet Airport / Pointe-A-Pitre Control RZA PAP… crrrrrrrrrr….. crrrrrrrrrrrrrrrrrrr…

To the Bombardier-Learjet 45 YJ Yankee Juliet 346-1 flying over the Raizet landing runway. crrrrrrrrrrrr…

090217031843390113169030 

Oh ! Sorry ! It was a record file picture…

Aeronautical support from Le Raizet Airport / Pointe-A-Pitre Control RZA PAP-346-1.

crrrrrrrrrrrrrrrr….. crrrrrrrrrrrrr….

To the Bombardier-Learjet 45 YJ Yankee Juliet 346-1flying over the Raizet landing runway.

crrrrrrrrrrrrrrrrr….

090217031844390113169035

Welcome to Raizet Airport, M. Jergo Winch ! Wait for Land and Hold Short Operations.

Good luck ! Over !

crrrrrrrrrrrrrrrrr…. 
———————————
Alors M. VAN HAMME, qu’en pensez-vous ?

Si vous le souhaitez, bien sûr, je peux changer la marque du champagne…

Que la suite des événements vous soit proipice et néanmoins faste !

Votre dévoué HOU

—————————————————————————————

 


28 commentaires

  1. ovronnaz dit :

    Quel souci de la précision : c’est vraiment l’éaroport de Pointe-à-Pitre et c’est vraiment la planche de bord d’un Lear Jet 45.

    Mais vous direz au pilote que survoler le Raizet de cette façon avec un jet privé, c’est une interdiction à vie de voler.

  2. Ajax dit :

    On pourrait penser que le SEAOMUMP-346-1, c’est Ponce Pilote.

  3. locke dit :

    on s’y croirait.

  4. le moretain dit :

    Je ne sais pas pourquoi mais j’aime beaucoup le pilote Jamie Cheronnaz !

  5. Michele Dessler dit :

    Des députés UMP proposent de légaliser l’euthanasie.
    Je suis persuadée qu’il n’y a aucune relation de cause à effet avec M. Vanneste qui voulait que Jégo démissionne…

    http://www.lefigaro.fr/politique/2009/02/18/01002-20090218ARTFIG00552-des-deputes-ump-proposent-de-legaliser-l-euthanasie-.php

  6. Dom perignon dit :

    Un bon cru, 1961.

1 2 3 4

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !