Archive pour avril, 2009

15 minutes et 19 secondes

 Petit message personnel :

Joseph, pourriez-vous me contacter par mail ? (A propos de votre commentaire…)

Avec mes remerciements.

————————————————————————————–
15 minutes et 19 secondes  dans Vie locale 090429024938390113566226es nappes vertes avaient été repassées, les étiquettes nominatives distribuées et sagement alignées, les micros avaient été branchés, même si très peu devaient servir…

En un mot comme en cent, la salle des mariages de la Mairie de Montereau était prête à voir se dérouler lundi soir dernier le conseil municipal.

Un conseil municipal qui démarra avec un peu de retard. On attendit notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-346-1 pendant une bonne dizaine de minutes.

Celui-ci arriva, et assurément pour rattraper le temps qui passait, s’assit et commença directement par l’appel des élus, sans un seul mot de bienvenue, ou même un simple et élémentaire salut à l’assemblée réunie ou au public venu ce soir-là.

On voit par là que la politesse, cette première des grandes vertus, selon le philosophe André Comte-Sponville, la politesse n’est plus ce qu’elle était, ma bonne dame.

Il fallut donc mettre les bouchées doubles, puisqu’en pratiquement 11 minutes, les 24 points de l’ordre du jour furent jégoïstement expédiés. Déjà qu’en bouchées simples, ça va très vite, imaginez un peu avec des bouchées doubles.

On n’eut donc guère le temps de s’ennuyer, et les sujets se succédèrent les uns après les autres, sans grand intérêt…

On vit tout de même Yves Jégo avoir un accès d’énervement à l’encontre de son adjoint M. Vallée, qui avait allumé le micro posé devant lui. Notre SEAOMMUMP-346-1, apparemment bien ennuyé lui fit les gros yeux, le montra rageusement du doigt et finit par lui faire comprendre qu’il fallait à tout prix éteindre l’appareil. M. Vallée comprit, et M. Jégo lui adressa un large sourire béat en remerciement.

M. Vallée apprécia t-il ce beau sourire ? Mon histoire ne vous le dira pas.

Et l’on se dirigea finalement vers les questions diverses !

Bien entendu, les membres de la majorité municipale n’avaient aucune question, même diverse, à poser.

Ce fut Pascale Barillot, Conseillère municipale d’opposition, qui donna à ce rapide conseil (à Montereau, c’est un pléonasme) toute sa saveur et tout son piment.

Pascal Barillot eut l’outrecuidance de poser une première question qui eut le malheur de fâcher une première fois Yves Jégo.

« Monsieur le Maire, pourrais-je connaître le budget prévisionnel du festival de musique de Montereau ? »

Vous conviendrez que c’est une vraie question,  simple et précise à la fois, une question qui appelle finalement en réponse une seule donnée chiffrée, aisément communicable d’autant que nombre de cadres territoriaux étaient présents, aptes à fournir un aperçu de ce budget.

La réponse jégoïste fut à la fois brève et tout autre :

« Non ! »

Je vous la repasse, pour bien en appréhender la teneur :

« Non ! »

Stupeur de Pascale, qui, imédiatement, fit part de son étonnement.

Notre SEAOMMUMP-346-1 devait finalement donner comme seule explication la réponse suivante :

« C’est exactement le même budget que l’an passé, vous n’avez qu’à vous reporter au compte-rendu du conseil municipal correspondant. »

Et toc !

Moi, j’ai du mal à imaginer qu’un budget de cette importance soit parfaitement reconduit à l’identique une année sur l’autre, ne serait-ce tout simplement parce que les artistes qui se produisent ne sont pas les mêmes…

Bien évidemment, il sera facile de vérifier l’information, et de voir quelle crédibilité accorder à cette assertion jégoïste.

Pascale Barillot ne devait pas en rester là.

Elle devait poser une deuxième question qui va vous rappeler probablement quelque chose.

« Monsieur le Maire, comment passe-t-on en deux mois, de janvier à mars 2009, à des prévisions d’investissement de 11 millions (lors du débat d’orientation budgétaire) à 22 millions d’euros, (lors de la séance du vote du budget) ?

Nouvelle fureur !

Mais Madame, répondit notre édilanous, vous avez voté ce budget, lors du dernier conseil municipal, (Pascale s’était abstenue, ndlr…), on ne va pas revenir sans arrêt sur ce budget, vous n’aviez qu’à poser la question alors.

Pascale pensa à juste titre qu’il n’était jamais trop tard pour comprendre ce genre de multiplication des recettes en investissement. Elle insista et reposa la question, un peu comme ces élèves qui n’hésitent pas à demander à juste titre une explication supplémentaire.

Yves Jégo, en colère, finit par lâcher qu’un débat d’orientation budgétaire n’est destiné qu’à établir des prévisions, et que de toute façon, Mme Barillot allait recevoir un courrier de sa main lui donnant une réponse à sa question.

Et re-toc ! Ce fut tout  !

On verra en tout cas par là deux choses évidentes :

1) Au conseil municipal de Montereau, on se demande à quoi servent les questions diverses puisqu’il n’y est pas possible d’y avoir des réponses, même diverses elles aussi…

C’est à mon sens un indice supplémentaire révélateur d’une certaine conception de la démocratie locale.

2) Notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1, en se défaussant sur ces deux questions, a donné le moyen de faire vérifier ses dires.

Car il sera évidemment vérifié si le budget du festival de Montereau est identique à celui de l’an passé. Je pense même retranscrire cette vérification dans ces colonnes…

De plus, la lettre d’explication qu’il ne va pas manquer d’adresser à sa conseillère municipale d’opposition ne manquera pas d’être épluchée. Même retranscription ici même…

On se sépara car un comité secret à huis clos devait suivre.

De ces 15 minutes et 19 secondes, resterait une seule image : celle de Pascale Barillot croisant le fer avec Yves Jégo et le mettant en difficulté.

Ce fut un beau moment. Rapide, mais beau !

———————————————————————————————-

 

Un grand moment de solitude…

Un grand moment de solitude... dans Vie locale 090428030247390113560687hose promise, chose due.

Nous allons revenir aujourd’hui sur l’organisation des Assises de l’Outre-Mer par l’UMP, le 17 avril dernier à la Mutualité. (Pour les distraits ou les nouveaux venus, vous voudrez bien lire ou relire le papier d’hier…)

Si je peux vous raconter assez précisément l’anecdote du jour, c’est grâce au site d’info en ligne Paris-Match.com.

Figurez-vous que les journalistes de ce magazine ont relevé une info assez étonnante.

Pour bien en comprendre la substantifique moëlle, nous allons prendre un exemple tout à fait hors de toute réalité, juste pour les besoins de la démonstration.

Imaginons que dans un pays fictif, vous soyez Secrétaire-d’Etat chargé du ressemelage des chaussures. (Un poste certes ingrat, mais ô combien nécessaire, par ces temps de grandes manifestations revendicatives…)

Votre parti, l’un des plus importants partis politiques du pays, ayant porté au pouvoir un président de la République issu de ses rangs, vous, en tant que Secrétaire-d’Etat chargé du ressemelage des chaussures, vous devez également à ce parti l’opportunité et l’honneur d’avoir  reçu cette illustre charge.

Maintenant, en tant que  Secrétaire-d’Etat chargé du ressemelage des chaussures, vous avez décidé d’organiser sur l’injonction de votre ministre de tutelle et du chef du gouvernement,  les Etats généraux des cordonniers.

Le patron de votre parti, désireux de tâter un peu le pouls de ses troupes, a décidé d’organiser de son côté des assises des cordonniers.

Imaginerait-on que ce patron-là ait oublié de vous compter sur les cartons d’invitation de la petite sauterie en question, vous qui vous dites par ailleurs proche du Président au pouvoir et quasiment à l’origine de son engagement ?

Si à cette question vous avez envie de répondre par l’affirmative, sachez que c’est exactement la mésaventure qui vient d’arriver à notre SEAOMMUMP-346-1 !

090428092304390113559038 dans Vie locale

———-
090428092304390113559037

———

Ainsi donc, Xavier Bertrand n’avait pas jugé utile de mentionner l’indispensable présence d’Yves Jégo à ces Assises UMP.

D’où une nouvelle grosse colère de notre SEAOMMUMP-346-1…

Mais, monsieur notre édilanous, ne soyez pas trop colère,  ne ressassez pas trop cette nouvelle déconvenue, et malgré le fait que les penseurs ne soient pas trop en cour actuellement, je ne saurais trop vous conseiller de songer un peu à ce que disait feu le grand et regretté Chamfort. (Sébastien-Roch Nicolas Chamfort, pas Alain…)

« On est plus heureux dans la solitude que dans le monde. Cela ne viendrait-il pas de ce que dans la solitude on pense aux choses, et que dans le monde on est forcé de penser aux hommes ? « 

————————————————————————————-

S’il faut répondre à ce genre de question, maintenant…

S'il faut répondre à ce genre de question, maintenant... dans Vie locale 090324021410390113363691e voudrais revenir aujourd’hui sur les Assises UMP de l’Outre-Mer, qui se sont tenues le 17 avril dernier à la Mutualité, à l’occasion du lancement des Etats généraux de l’Outre-Mer, ces Etats généraux dont je vous rebats les oreilles depuis quelques jours déjà…

Au cours de cette réunion,  à laquelle assistait finalement notre Secrétaire-d’Etat-1-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1, M. Daubresse, député UMP de son état, a affirmé tout de go que dans les consultations électorales à venir, « le million d’ultra-marins vivant dans l’Hexagone devait être représenté« .

Il a estimé que deux scrutins en particulier devraient permettre aux ultra-marins de « prendre toute leur place« , les élections municipales et les élections régionales, dont les prochaines auront lieu en 2010.

En Ile-de-France, sur 1.281 maires, il n y a en effet que deux maires originaires d’Outre-mer.

L’avocat Jean-Claude Beaujour, tête de liste UMP dans le XXème arrondissement de Paris aux élections municipales de 2008, a trouvé quant à lui qu’il fallait « aller plus loin« , avec en particulier une remarque frappée au coin du bon sens :

Il s’est demandé comment faire pour que les ultra-marins soient « plus présents« , à commencer à l’UMP, et a affirmé que les ultra-marins n’ont « pas vocation à ne représenter que le million » d’entre-eux vivant en métropole.

Bon. Ceci c’était ma contribution au thème « Je suis parfois d’accord mais c’est rare avec des membres de l’UMP »…

Mais c’est surtout la suite de cette réunion qui vous vaut le fait de lire ce papier.

Dans la salle, très garnie, un intervenant a demandé ensuite avec insistance au Secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1 combien il y avait d’originaires de l’Outre-mer travaillant  dans son cabinet.

Ah ! La belle interrogation que voilà…

« Mon équipe fait 130 personnes, je m’efforce d’ouvrir au maximum aux compétences« , a commencé par répondre Yves Jégo .

On voit par là que notre SEAOMMUMP-346-1 est capable de répondre allègrement à une question qui ne lui était pas posée « oubliant » celle qui lui était en fin de compte posée…

On va voir également que parfois, certaines personnes n’hésitent pas à lui repasser le même plat et en l’occurence la même question. L’idée étant probablement d’obtenir une réponse à la question en question…

Car figurez-vous que des outrecuidants n’ont pas manqué de remettre plusieurs fois sur le tapis cette interrogation assez légitime : combien y a-t’il de personnes originaires d’Outre-mer dans votre cabinet ?

Acculé, Yves Jégo a bien dû répondre: « Je ne sais pas« , ajoutant: « c’est tout le débat sur les statistiques ethniques« .

J’ai un peu de mal à comprendre ce que vient faire le débat et les statistiques ethniques quand on demande à un secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer combien d’Ultra-marins travaillent avec lui.

Avec un bon CV, pas besoin de statistiques ethniques…

En tout cas, on était en droit d’attendre que le patron de l’hôtel Montmorin connaisse un peu mieux ses 130 collaborateurs, non ?

130 personnes, ce n’est tout de même pas l’outre-mer à boire…

Rappelons qu’à la Mairie de Montereau, sont employés environ 600 agents, à titre de comparaison.

A propos, Roselyne Bachelot, ministre de la Santé connaît-elle le nombre de médecins qui travaillent dans son cabinet ?

Xavier Darcos est-il au courant du nombre d’anciens profs dans le sien ?

Allez savoir…

En tout cas, une autre question se pose : valait-il mieux pour notre SEAOMMUMP-346-1 répondre « Je ne sais pas », ou devait il plutôt avouer « Vraiment pas beaucoup » ?

Une fois de plus, l’art et la manière d’enrober ou de dissimuler les réalités, et de vouloir nous prendre pour ce que nous ne sommes pas…

—–

Le flambergien attentif aura remarqué qu’en tout début de papier, j’avais écrit « Au cours de cette réunion,  à laquelle assistait finalement notre Secrétaire-d’Etat-1-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1″.

Je vous développerai demain le sens de cet adverbe « finalement« . L’anecdote n’est pas dénuée d’intérêt…

Et après-demain, nous reviendrons bien entendu sur les 15 minutes et 19 secondes du dernier conseil municipal en date…

————————————————————————

 

La main au panier ?

La main au panier ? dans Vie locale 0005n lisant la République de Seine-et-Marne, source inépuisable de réflexions en tous genres pour le chroniqueur besogneux qui s’échine péniblement à trouver sa matière quotidienne à chroniquer, je me suis rendu compte que le petit monde du basket monterelais était en ébullition.

0002 dans Vie locale

En effet, dans l’édition N° 7364 en date du 20 avril dernier, j’ai appris que Jean-Louis Petit, le coach de l’équipe monterelaise avait qualifié la saison écoulée de « pire saison que j’ai vécu durant les trente ans passés au club« . Je cite en « respectant » l’orthographe républicaine et seine-et-marnaise…

Plusieurs raisons viennent expliquer cette déclaration pour le moins morose selon le journaliste sportif préposé au papier.

La première raison concerne le « casting raté » sur le recrutement. Il semblerait en effet que Melle Salah-Aly, bien que bonne joueuse, toujours selon le journaliste, aurait néanmoins une mentalité qui « n’a pas contribué à la bonne ambiance du vestiaire« … Je cite toujours !

Et j’ouvre une petite parenthèse :

« - Dis, Salah-Aly, tu me prêtes ton shampooing à la pomme verte ?

- Non, tu ne m’as pas fait suffisamment de bonnes passes…

- Salah-Aly, t’aurais pas un chouchou pour mes cheveux, j’ai perdu le mien ?

- Et puis quoi encore,  dans tes rêves ! Ca t’apprendra à avoir raté 346 paniers !

- Tu peux me ramener chez moi, Salah-Aly ? Ma voiture est chez le garagiste !

- Ca va pas non ? T’avais qu’à me faire rentrer en deuxième mi-temps…« 

Ca, c’était moi qui imaginais une joueuse qui ne contribue pas à la bonne ambiance du vestiaire.

0064

.

Fin de la parenthèse…

Mais il est une autre raison qui fait que le moral de Jean-Louis Petit était dans ses chaussettes ce jour-là : le CSM Basket n’a pas enregistré les rentrées d’argent espérées…

Et notamment de la part de la Mairie de Montereau !

Ah ! Mais que fait donc notre SEAOMMUMP-346-1 ?

Le coach monterelais poursuivait ainsi :

« Le CSM Omnisports ne semble pas accorder une grande importance à la présence d’une équipe féminin de niveau national à Montereau, et nous sommes fortement invités à redémarrer en Région. On remerciera quand même le Conseil général qui a augmenté sa subvention de 3000 euros, un petit plus qui sera budgété sur les joueuses qui resteront.« 

Car oui, Montereau bénéficiera malgré tout (c’est marqué en toutes lettres) de quatre ou cinq joueuses pouvant « largement tenir à flot en N3« .

(Tenir à flot, dans la ville du Secrétraire d’Etat A l’Outre-Mer, c’est le moins qu’on puisse exiger…)

0018

Désireux de trouver des solutions financières, le « président-entraîneur » Jean-Louis Petit a donc prévu d’envoyer un courrier à Yves Jégo pour demander des aides autres que financières. Il propose de pourvoir les joueuses du club en emplois municipaux.

M’étant récemment laissé dire que le frère du célèbre footballeur Claude Makélélé avait été embauché au service animation de la mairie, je trouve que ce serait une bonne idée.

Alors évidemment, la question de savoir dans quel service les utiliser, cette question-là est une vraie question… 

La voirie, les brigades vertes, l’état-civil ?

Non ! Il y aurait mieux à faire !

Les joueuses de basket étant dans l’ensemble assez grandes, on pourrait les adjoindre à notre Conseillère déléguée à la vie animale : elles lui seraient ainsi d’une incomparable utilité pour faire redescendre les chats des arbres.

————————————————————————————-

 

Rumeurs étatiques et générales…

Rumeurs étatiques et générales... dans Récréation 090425063932390113542959h ! Mais qu’il est difficile de démarrer des états généraux de l’Outre-Mer en fanfare !

Retard à l’allumage, absents de poids, démarrage poussif, toutes ces avanies ont bien entendu généré leur lot de rumeurs en tous genres, et les bruits qui courent ont évidemment alimenté toutes les conversations plus ou moins locales…

Mais sachez que ma confiance en votre jugement n’est pas entamée : vous saurez démêler le faux du faux !

———-

Notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1, devant le démarrage poussif des Etats généraux de l’Outre-Mer aurait décidé de les rebaptiser Etats caporaux de l’Outre-Mer.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

On aurait entendu dire rue Oudinot que notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1 aurait songé organiser les Etats généraux de l’Outre-Mer à la foire de la St Parfait, sous les petites cabanes vertes.

Rumeur, pas rumeur ?

———

Dans la foulée,  notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1 aurait annoncé la tenue des Etats généraux des outre-maires.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

En constatant que Flamberge se retrouvait référencé sur le site gouvernemental des Etats généraux de l’outre-mer, notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1 aurait décidé d’affubler Patrick Karam le délégué interministériel, du délicat surnom de Karam le rouge, celui-là même au trésor…

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1 envisagerait au mois de juin prochain, en prévision d’éventuel temps libre à venir, d’organiser les Etats généraux de la Communauté de communes des deux fleuves. 

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Puis, en prévision de temps encore plus libre au mois de juin prochain, notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1 aurait imaginé convoquer les Etats généraux de la vie animale à Montereau, aidé en cela par la multitude de ses cadres territoriaux récemment sensibilisés à la castration féline.

Rumeur, pas rumeur ?

———-
Alors ? Vous l’avez constaté une nouvelle fois, c’était très facile.

Mais voici que s’approche à grands pas la photo du jour…

A vous de jouer !


090424103848390113535787 dans Récréation

———-
Bon dimanche, et à demain !

—————————————————————————————-

Les Etats généreux de l’Outre-Bière…

Les Etats généreux de l'Outre-Bière... dans Sur le vif... 090424062025390113538254amedi… Reprenons les bonnes habitudes avec la rubrique « Sur le vif »…

Comme il se trouve que Bruxelles, capitale à la fois de la Belgique, de la Gueuze, de la Mort subite, de la Kriek, de la Pils et du Lambic, comme il se trouve donc que Bruxelles se situe exactement sur la route de retour du Tibet, j’en ai profité pour vous rapporter quelques photos qui pourraient avoir un rapport plus ou moins éloigné avec ce blog.

Première photo : les Belges sont également confrontés à ce problème, mais à la différence de RESF Montereau, certains wallons écrivent sur leurs murs, ce qui n’est pas bien !

.
.090424103848390113535791 dans Sur le vif...

———-

Et puis, en Belgique, c’est le temps des élections régionales, et j’en profite pour saluer quelques camarades bruxellois. On verra également sur ces affiches que la diversité n’effraie pas plus que cela le parti socialiste belge.

090424103848390113535788

———-

090424103848390113535789

———-

090424103848390113535790

———-

Nb : c’est le restaurant qui est halal, pas les candidats socialistes en vitrine, des candidats qui ne sont pas destinés à être dégustés, même avec des frites.

Et puis sur la route du retour, j’ai eu envie de ramener un petit cadeau à notre Conseillère municipale monterelaise déléguée à la vie animale, après avoir visité le Centre international de la Bande dessinée.

J’aurais bien aimé que mes moyens me permissent de lui offrir la planche originale de Roba, mais bon, il lui faudra se contenter de cette photo….

090424103847390113535786

———-

A demain, rumeurs et photo à légender !

—————————————————————————————

Les états finalement assez peu généraux de l’Outre-Mer…

Les états finalement assez peu généraux de l'Outre-Mer... dans Vie locale 090423113627390113531433insi donc, notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1, tout de même cornaqué par sa MAM de tutelle faut-il le préciser, a lancé les Etats généraux de l’Outre-Mer, mercredi dernier, à grand renfort de ronflantes déclarations dont il a le secret !

Il n’a en effet guère donné dans la dentelle, en parlant d’ « événement historique qui n’a jamais eu lieu» et d’«une première dans l’histoire des relations entre la métropole et l’outre-mer».

Hélas, force est de constater que ces Etats généraux ne démarrent pas en fanfare, c’est le moins qu’on puisse dire.

On se souvient d’ailleurs que leur ouverture avait due être retardée d’une semaine, soi-disant pour des raisons d’agenda jégoïste…

Pour le magazine l’Express, il est même question de démarrage « poussif« 

090423090621390113531056 dans Vie locale

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/demarrage-poussif-pour-les-etats-generaux-de-l-outre-mer_754423.html

Autre obstacle majeur au bon déroulement de ces Etats généraux, c’est l’absence de trois collectifs qui avaient conduit les grèves générales en Guadeloupe, à la Martinique et à la Réunion (LKP, collectif du 5 février et Cospar) et qui ont annoncé qu’ils boycotteraient les ateliers, estimant que «tout a déjà été décidé par l’Etat».

Elie Domota a qualifié cette mesure de «leurre» sur Canal +, accusant Yves Jégo et le gouvernement de prendre «leurs décisions sans écouter» : «Aujourd’hui il s’agit ni plus ni moins que de chercher une caution populaire à des décisions qui sont déjà prises avant» à Paris, avait-il déclaré.

Une preuve éclatante s’il en fallait une : Yves Jégo a fait voter début avril dernier sa Loi sur L’Outre-Mer avant même ces Etats-généraux ! Comme concertation, on fait mieux…

Bien entendu, MAM et notre SEAOMMUMP-346-1, eux, n’ont pas résisté à sortir le dicton fatal : « les absents ont toujours tort » !

Yves Jégo a finalement reconnu mercredi dernier un démarrage difficile. « Il faut que l’on sorte de cette période d’entre deux où il y a peut-être un manque de lisibilité actuellement de ce que sont ces Etats généraux. Le démarrage c’est le démarrage d’un moteur diesel, c’est un peu lent, mais vous allez voir quand on va prendre de l’élan !« 

En tout cas, force est de constater au passage qu’une autre absence, et pas des moindres, contribue à ce que le « moteur diesel » peine à démarrer !

Qui donc avait déclaré le 19 février dernier, se rendre en personne, aux Antilles pour y ouvrir les Etats-généraux ?

Si à cette question, vous avez répondu Nicolas Sarkozy, ci-devant président de la République, vous avez tout juste. (Mais peut-être est-il trop occupé à se muscler le périnée…)

Avouez que plus d’absents, ça ferait trop.

Alors concrètement, ces Etats généraux proposeront des ateliers de toutes sortes où théoriquement, tout le monde pourra dire ce qu’il veut.

Voici par exemple ce qui va se passer en Martinique ces jours-ci :

23/04/09  Atelier 5 la gouvernance  Crédit Agricole du Lamentin 17 h 30

23/04/09     Atelier 4 Rénovation du dialogue social CCIM Fort-de-France 15 h

23/04/09     Atelier 3 Gds projets structurants Espace Aéroservices – Aéroport 15 h à 17 h

24/04/09     Atelier 1 Formation des prix MARIGOT Espace Fonds 18 h

25/04/09     Atelier 8 Culture Madiana 8/11h -15/18h

28/04/09     Atelier 2 Gds projets structurants CCIM 15 h à 17 h

29/04/09     Atelier 6 Insertion Martinique Env Régional Conseil Régional 14 h 30 à 17 h30 à confirmer

30/04/04     Atelier 7 la gouvernance Salle de conférence de la mairie du Marin 17 h 30 confirmé

30/04/09     Atelier 4 Rénovation du dialogue social CCIM 17 h 00

Sans oublier un grand site internet gouvernemental initié par Richard Samuel, Préfet et Coordonnateur de ces Etats généraux de l’Outre-Mer.

C’est ici :

090422082418390113525817

A noter tout de même une petite curiosité.

Sur ce site, une page est consacrée à la blogosphère, avec des sites d’info et de blogs sensés « alimenter votre réflexion« .

090422082559390113525819

Si vous cliquez à cette adresse sur le point bleu marqué par la flèche, vous risquez d’avoir une petite surprise :

http://www.etatsgenerauxdeloutremer.fr/blogosphere

090422082218390113525809 

Si on m’avait dit un jour que Flamberge se retrouverait sur un site gouvernemental, afin d’alimenter une quelconque réflexion…

Pour la petite histoire, le point au dessus du mien est celui de l’indispensable site d’info en ligne Bondamanjak. Il se trouve que c’est votre serviteur qui en a informé le rédacteur en chef, lequel n’avait même pas été averti…

Vous avez dit démarrage poussif ?
—————————————————————————————–

 

 

L’exposition coloniale de 2009

L'exposition coloniale de 2009 dans Vie locale 090422112034390113526336uand on revient d’une retraite spirituelle d’une semaine dans un monastère tibétain, coupé du monde, là où l’on pratique l’ascèse, et parfois, oserai-je l’avouer, l’ascèse percée, la première des choses que l’on fait en rentrant, c’est de se précipiter sur la République de Seine-et-Marne, à la page « Montereau », pour se tenir un peu au courant de ce qui s’y est passé.

Et c’est bien compréhensible.

Faut-il vous l’avouer ?

En arrivant à la page 39 de ce N° du 20 avril dernier, une impression, comment vous dire, une impression de déjà-vu me saisit…

A quoi donc me faisait penser cette magnifique photo d’inauguration de la foire de la St Parfait organisée cette année sur le thème de l’Outre-Mer ?

Toute cette assemblée de notables coupant un cordon autour de notre Secrétaire d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1, toute ce beau monde encadré d’indigènes en costume folklorique, qu’on avait fait venir pour l’occasion, voulez-vous que je vous dise, moi, ça m’a fait penser à mes cours d’histoire…

Mettez un haut de forme à ces notables, troquez leur costume pour une redingote, et vous y êtes !

Bon sang, mais c’est bien sûr !

Les expositions coloniales du début du XXème siècle !

.
090421070633390113522676 dans Vie locale

Avouez que quand même, ça le fait, non ? (Bon, je vous accorde que le port de la moustache n’est plus aussi en vogue que dans les années folles. Tout se perd, ma bonne dame…)

Puis,  d’autres clichés à la fois républicains et seine-et-marnais viennent rappeler ces expositions coloniales, tellement exotiques, tellement cosmopolites, tellement colorées…

090421070634390113522678

—–

090421070633390113522677

———-

Je force peut-être un peu le trait, mais on a le sentiment en lisant l’article que tout va bien, que l’histoire n’avance pas, que tout n’est qu’éternel recommencement…

Les Antilles ont vécu des semaines de grève générale, on y revendique pour des salaires décents, pour un vrai partage des richesses, on y dénonce la profitation, et Yves Jégo continue à nous donner une image d’Epinal, (un trompe-l’oeil de Montereau ?) de ces départements ultra-marins éternellement réduits à ses danseurs en pagne, son punch (avec ou sans alcool, M. le SEAOMMUMP-346-1 ?) et ses doudous en madras.

Il est également très étonnant d’avoir ce type d’attractions organisées dans la ville du Secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer, presque à la manière d’un roi faisant venir de ses plus reculées contrées ses sujets les plus éloignés, alors que les Etats généraux de l’Outre-Mer sont en train de sombrer corps et âme (nous y reviendrons demain…)

Puis, une petite question se pose immanquablement :

Qui a financé la venue de tous ces groupes ?

1ère hypothèse : le contribuable monterelais ?

Si M. Jégo s’était occupé des anciens combattants, ne doutons pas que ce contribuable-là aurait pu réaliser quelques substantielles économies.

2ème hypothèse : le secrétariat d’Etat à l’Outre-Mer ?

Le contribuable ardéchois ou guadeloupéen sera sans aucun doute heureux de savoir que sa gabelle sert en fait à promouvoir le Secrétaire d’Etat dans sa ville.

3ème hypothèse : les groupes folkloriques eux-mêmes ?

Je ne suis pas certain que les retombées monterelaises de leurs prestations les aideront à vivre de leur art…

4ème hypothèse : des subventions destinées au rayonnement économique des dom-tom ?

Ce n’est pas que je sois plus curieux que la moyenne d’entre-vous, mais je trouve que ça ferait bien une nouvelle excellente question à poser en Conseil municipal !

Au fait, petite parenthèse, vous vous souvenez des deux autres questions sans réponse à ce jour et à ma connaissance ?

1) Comment passe t-on en deux mois, de janvier à mars 2009, à des prévisions d’investissement de 11 millions à 22 millions d’euros, sachant qu’en janvier, le conseil municipal était justement consacré au débat d’orientation budgétaire censé prévoir les dépenses de l’année ?

2) D’où proviennent les 32 % d’”autres ressources” de la commune de Montereau ?

Je referme ma parenthèse…

Aurons-nous l’année prochaine une nouvelle exposition coloniale, sur le parc des Noues ?

On ne devrait pas tarder à être fixés…
090421070634390113522679

————————————————————————————–
 

RediffHOUsion 36 : Le bide campeador (12/09/2008)

RediffHOUsion 36 : Le bide campeador (12/09/2008) dans Billets d'HOU 090420073506390113513189

090420073506390113513190 dans Billets d'HOU

090420073506390113513191

——————–
090413085037390113470259n ces temps de crise, M. HOU et moi-même avons ressenti comme une espèce d’appel, un besoin de retraite spirituelle, et c’est pourquoi nous nous trouvons actuellement dans le plus reculé des monastères tibétains afin de méditer sur la tristesse de cette vallée pleine de larmes.

Donc, pendant quelques jours, et afin de ne pas trouver porte close, vous aurez droit à quelques rediffHOUsions. Et toujours pour le même prix !

———-

En cette fin d’été, le glas des espérances jégoïstes en matière de présidence de l’Ile-de-France sonnait…

.
Le bide campeador

.
dqpwvyihpaous, je ne sais pas, mais moi si !

Depuis avant hier, je n’ai qu’un mot à la bouche : Malédiction !

Mais comme le destin est cruel ! Ah ! Mais qu’il est cruel ce destin !…

Cruel, comme seul peut être cruel un destin lorsqu’il a vraiment décidé d’être cruel !

Certes, un retrait précipité est toujours délicat à négocier. (Ma crémière pourrait vous le certifier, demandez un peu à son mari…)

Mais ce retrait-là, pour notre SEAOMMUMP-346, ce retrait-là sonne comme une véritable tragédie.

Et vous le savez, à la différence des Etats-Unis, où seule la phrase “les caucus, comptez-vous !” est d’usage, ici, les héros malheureux de tragédie s’expriment en alexandrins !

Ah mais !

———-

Ô rage, ô désespoir, ô Pécresse ennemie !

N’ai-je donc tant vécu que pour ce Karoutchi ?

Moi qui depuis des lustres veux la place de Huchon,

Il me faut bien l’admettre, adieux veaux, vaches, cochons !

L’entreprise était rude, quelle salive perdue,

Ce combat inégal, comme j’en ai plein le c……. !

Qu’ont-ils de plus que moi, Roger et Valérie ?

N’étais-je pas du Chef la seule, unique égérie ?

“Roger et Valérie”, ça sonne presque à coup sûr,

Comme une élémentaire méthode de lecture…

J’avais tout planifié, huilé la mécanique,

Voilà que sur le fil, on me roule, on me nique !

Il me passe sous l’nez, l’hôtel de Barbet-d’Jouy,

Et j’en connais plus d’un qui se sent tout réjoui…

Je me trouvai fort seul pour mener la bataille

Mes soi-disant “copains”, tous en choeur, me mitraillent.

Geoffroy, Hyest et Mignon, tous ces parlementaires

M’ont poignardé dans l’dos, préférant l’adversaire.

Quand septembre fut venu, pas le moindre petit maire

UMP ou de droite n’a rejoint ma bannière.

Hélas, il me faut donc abandonner la lutte,

Rejoindre l’Outre-Mer, ses îles et ses cahutes.

Au lieu de me dire “Dans deux ans tu y es !’

Je dois me contenter de boudin antillais.

Sans compter qu’en hiver, il faudra, c’est réglé,

Qu’à Saint Pierre et Miquelon j’aille me les geler !

Après qu’on m’eût collé ce gigantesque pain,

Retour en Guadeloupe, chez Eric Rayapin…

Horrible Destinée, quel affreux cauchemar,

Je vais être obligé de revoir Cécile Marre !

———–

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste !

Votre dévoué HOU.

 

RediffHOUsion 35 : De profundis (28/08/2008)

RediffHOUsion 35 :  De profundis (28/08/2008) dans Billets d'HOU 090420073506390113513189

090420073506390113513190 dans Billets d'HOU

090420073506390113513191

——————–
090413085037390113470259n ces temps de crise, M. HOU et moi-même avons ressenti comme une espèce d’appel, un besoin de retraite spirituelle, et c’est pourquoi nous nous trouvons actuellement dans le plus reculé des monastères tibétains afin de méditer sur la tristesse de cette vallée pleine de larmes.

Donc, pendant quelques jours, et afin de ne pas trouver porte close, vous aurez droit à quelques rediffHOUsions. Et toujours pour le même prix !

———-

En cette fin du mois d’août 2008, notre SEAOMMUMP-346-1 semblait enclin à creuser tout ce qui lui tombait sous la main…

.
De Profundis

.
Vous, je ne sais pas, mais moi, si.

En cette inexorable époque de rentrée, en cette période où tout le monde va refourbir qui sa trousse, qui ses crayons de couleur, qui son beau costume rayé, qui sa voiture de fonction, je dois vous avouer que je suis inquiet.

Oui, autant vous le confesser tout de suite, notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346 m’inquiète. Même que plus inquiet, ça ferait trop, pour vous donner un ordre d’idée.

En effet, depuis que son feu d’artifices a irrémédiablement sombré dans les eaux abyssales de la Seine, il me semble que notre SEAOMMUMP-346 est victime de ce syndrome tant redouté qu’est l’ivresse des profondeurs. (Peut-être devrais-je même écrire “l’Yvresse” des profondeurs…).

Comme une sorte de fascination pour la chose profonde, presque comme un besoin de trou, comme une espèce d’appel de l’enfouissement, comme une envie irrépressible d’aller vers le bas, pour résumer.

Ne voilà-t’il pas que notre édilanous a entrepris ces temps-ci de creuser des souterrains, des galeries, presque, des catacombes, peut-être…

Son obstination à vouloir enfouir des autoroutes sous Paris me laisse perplexe et songeur.

Est-ce en promettant des souterrains à tire-larigot qu’un membre du gouvernement fera croire que nous sommes enfin arrivés au bout du tunnel ? Je n’en suis pas certain…

Est-ce en voulant troutrouter l’Ile-de-France qu’on réussit à retrouver les cimes économiques ? Pas sûr…

Ou alors, si vraiment vous ne pouvez vous empêcher de faire donner les pelleteuses et autres excavatrices, plutôt que de gruyèriser un peu plus notre capitale, pourquoi ne pas creuser des souterrains ailleurs et à bon escient ?

Un couloir à moins cinquante-deux mètres, avec des flambeaux de chiffons enduits de poix sur les murs de terre glaise, le tout reliant le bureau de M. Karoutchi à celui de Mme Pécresse, ce couloir-là me semblerait de la plus grande utilité. (Surtout si au milieu, on a pris soin d’y installer une fosse avec des pieux bien acérés au fond…)

Une voie secrète, indécelable à l’air libre et reliant la côte de Boulains au 54 de la rue Jean-Jaurès rendrait probablement quantité de services aux animaux monterelais.

Et puis, si j’osais, je profiterais des fonctions ultra-marines de notre aspirant à la gouvernance francilienne pour lui proposer de faire creuser un gigantesque tunnel qui relierait l’Anse-Mitan et les Trois-Ilets à Fort-de-France, sous la mer des Caraïbes, afin d’éviter en fin d’après-midi les embouteillages entre Ducos et le Lamentin. (N’ayant pas pour habitude de mendier ce genre de petit service, je pense que ma requête serait immédiatement acceptée…)

Mais quand même, je vous en conjure, Monsieur notre SEAOMMUMP-346, ne vous laissez pas enfermer dans ces abîmes, dans ces souterraines idées, même si vous pensez ainsi démontrer la profondeur de votre politique.

Je ne saurais trop vous remettre en mémoire la célèbre et ô combien prophétique mise en garde de César à son Marius de fils, un Marius allant étudier “l’océanographique”, et ce, par la plume de feu le très regretté Marcel Pagnol :

Et si c’est trop profond, laisse un peu mesurer les autres !

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste.

Votre dévoué HOU.

 

123

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !