Archive pour 10 avril, 2009

Histoire d’eau

Les deux questions

.
Histoire d'eau dans Vie locale 090408032727390113447081ujourd’hui, pour la quatrième fois, et comme promis, je repose à nouveau à Yves Jégo mes deux questions relatives au budget primitif 2009 :

1) Comment passe t-on en deux mois, de janvier à mars 2009, à des prévisions d’investissement de 11 millions à 22 millions d’euros, sachant qu’en janvier, le conseil municipal était justement consacré au débat d’orientation budgétaire censé prévoir les dépenses de l’année ?

2) D’où proviennent les 32 % d’”autres ressources” de la commune de Montereau ?

——————

Histoire d’eau

.
090409071936390113453962 dans Vie locale Montereau, ces jours-ci, est apparue assez discrètement, il faut le dire, la petite brochure suivante :

090408033436390113447104

———-

Ce document propose une information concernant le PPI (le Plan Particulier d’Intervention) en cas de rupture des digues du Lac-Réservoir Marne.

090408034632390113447157 

Ce Plan précise notamment :

- la localisation des surfaces susceptibles d’être couvertes par l’onde de submersion en cas de rupture de la digue de Giffaumont ou de la digue des Grandes-Côtes du Lac-Réservoir Marne.

- Le délai avant l’arrivée de cette onde compté à partir de la rupture des digues.

- Les modalités de l’alerte aux populations qui distinguent une zone de proximité immédiate, et une zone d’inondation spécifique.

- Les lieux de regroupement des sinistrés, afin que ceux-ci puissent être pris en charge par les Services Publics.

Voici la carte qui concerne Montereau :

090408033436390113447105

———-

Les monterelais de la ville basse auraient donc entre 61 heures et 61 heures 45 pour gagner les hauteurs en cas de rupture de la digue.

A l’intérieur, on trouve également les consignes suivantes :

090408034632390113447156 

———-

Mercredi dernier, il se trouve que je suis passé au 54 de la rue Jean-Jaurès, siège de la Mairie de Montereau. Mon métier m’y oblige parfois…

Constatant qu’on pouvait trouver ce document dans un présentoir, à l’accueil, j’en ai profité pour demander à voir l’affichage des lieux de regroupement, en cas de souci, comme il en est fait mention ci-dessus.

A l’accueil, point d’affichage….

Dans un premier temps, on m’a envoyé à la direction de l’urbanisme (Il faut passer sous le petit porche, aller au premier étage du bâtiment en face.)

A la direction de l’urbanisme, point d’affichage.

Là, on m’a indiqué qu’il fallait aller en fait à la police municipale qui s’occupe de ça… (Il faut redescendre, repasser sous le petit porche et prendre à gauche, si je peux m’exprimer ainsi…)

A la police municipale, point d’affichage.

Si les fonctionnaires territoriaux étaient bien au courant du dispositif, (ils m’ont montré un DVD correspondant à ce dépliant), ils m’ont confirmé que les lieux de regroupement n’étaient pas affichés, car personne ne les avait prévenus qu’il fallait le faire, et que personne ne leur en avait donné la consigne.

Nul doute que la semaine prochaine, lorsque je repasserai à l’accueil, la consigne d’afficher les lieux de regroupement en cas de rupture des digues aura été donnée, ainsi que le propose la brochure éditée par la Préfecture de la Région Champagne-Ardenne, et la Préfecture de la Marne.

61 heures, ça passe vite… Ca fait deux jours et demi… 

Il est vrai qu’administrativement parlant, nous sommes en Ile-de-France.

Il faudrait pour ainsi dire que les crues soient mises au courant…
—————————————————————————————

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !