Archive pour 13 mai, 2009

Surville… La cité maudite ? (1ère partie)

25 avril 2008…

2 mai 2005…

12 septembre 2003…

Trois dates… Trois meurtres… Trois vies qui disparaissent…

Trois affaires, trois enquêtes qui à ce jour, à Montereau, n’ont pas été résolues.

Le 25 avril 2008, Abdeljalil Boumedhi, 30 ans, était assassiné froidement en plein jour rue Racine, à quelques centaines de mètres du commissariat annexe, dans une cité truffée de caméras de télé-surveillance.

Le 2 mai 2005, Vanessa Aouichat, 19 ans, est retrouvée assassinée de 28 coups de couteau, sur le balcon d’un appartement situé au 13ème étage du 5 des Tours Lavoisier, presque vidées de leurs habitants, car destinées à la démolition.

Le 12 septembre 2003,  Khalid Moueffek, âgé de 28 ans est abattu place Fernand-Léger, à Surville, après avoir confisqué la moto d’un jeune qui faisait trop de bruit.

Le terrible point commun de ces trois meurtres : leur(s) auteur(s) n’a (n’ont) pas encore été retrouvé(s) à ce jour.

Montereau présente donc une particularité pour le moins étonnante : les trois derniers meurtres en date sont restés impunis, ce qui, à ma connaissance est unique en Ile-de-France, et peut-être même en France.

Surville n’est pas la seule cité « difficile » où les habitants se « taisent » (c’est un argument qu’on entend souvent ici et là…), Surville ne peut pas être cataloguée comme zone de non-droit, l’impunité ne doit pas exister à Surville…

Il suffit de se balader dans la région d’Ile-de-France, pour constater qu’à Corbeil (Les Tarterêts), La Courneuve, Stains, dans le 93, on connaît des cités beaucoup plus grandes et beaucoup plus difficiles.

Mais là-bas, on y trouve les assassins.

Ce fut le sens de ma question, lors du forum « Vos libertés, votre sécurité, parlons-en », le mardi 28 avril dernier, au Prieuré St-Martin.

Quelle lecture pouvaient avoir M. le Sous-Préfet et M. le Commandant représentant de la Direction de la Sécurité publique en Seine-et-Marne de cette terrible constatation ?

Ce fut ce dernier qui me répondit dans un premier temps qu’il ne se défaussait pas, mais qu’il n’était pas directement responsable puisque c’est la police judiciaire de Versailles qui s’occupe de ces affaires, et que d’autre part, il faut souvent beaucoup de temps pour retrouver le ou les auteurs d’un meurtre, et qu’il faut être patient.

C’est tout à fait exact, à condition que les instructions des dossiers ne soient pas closes, c’est à dire qu’on cherche toujours les coupables.

Comme me disait récemment une habitante : « Ailleurs on trouve, mais à Montereau, nous les habitants, on a juste le droit de vivre avec des assassins ! Moi, j’en ai marre qu’on dise c’est le Mektoub, le destin, la fatalité. On est en France ! »

Sans parler de cette magnifique utilisation d’une hypothétique malédiction qui sévirait à Montereau, comme en témoignent ces deux couvertures de presse de 2005 :

 

Surville... La cité maudite ? (1ère partie) dans Vie locale 090510083015390113630876

090426094923390113545499 dans Vie locale

———-

La seule malédiction de Surville, ce n’est pas qu’on s’y assassine plus qu’ailleurs, c’est qu’on n’y retrouve pas les meurtriers.

Et qu’en autre conséquence, un innocent a passé trois ans à Fleury-Mérogis pour rien…

Nous y reviendrons demain.

———————————————————————————————–

 

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !