Faire le bide en soi…

Faire le bide en soi... dans Vie locale 090517082337390113679187n se souvient que, lors d’un barbecue caribéen organisé à l’hôtel de Montmorin, notre Secrétaire-d’Etat-A-l’Outre-Mer-Maire-UMP-346-1 s’était transformé en une espèce d’agent de voyage. L’idée était de lancer une opération destinée à favoriser l’achat en ligne de voyages en Outre-Mer.

On se souvient même que Philippe Laville, celui qui n’en finit pas de taper sur les bambous, et Doc Gynéco qui n’en finit pas de me taper sur le système, ces deux piliers de la chanson française étaient venus se restaurer à l’oeil grâce nos contributions directes.

C’était ici. Le temps était tout gris…

047zO.GOMBERT-3cb3f dans Vie locale

——-
090506105834390113613886

———-

Cette opération promotionnelle était sensée durer dix jours, dix jours qui devaient voir s’écouler pas loin de 10 000 séjours, c’est à dire si mes comptes sont exacts, pas loin de 1 000 séjours par tranche de 24 heures…

En dix jours, tout devait disparaître !

A l’heure du bilan, le 15 mai dernier, ce fut M. Christophe PEROT, PDG de l’agence Tourinter de son état, qui devait tirer un constat assez tranché. Je le cite :

« Partirauxcaraibes.fr est un bide total »

M. PEROT va même plus loin, et ce, sur le site tour.hebdo, un site avant tout destiné aux professionnels du tourisme. Voici ce qu’il précise :

« le site Partirauxcaraibes.fr n’a pas eu le moindre effet sur les ventes.« 

Le site lancé en grande pompe le 5 mai par Yves Jégo, secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, vit ses dernières heures : ce soir à minuit, l’offre prend fin. 10 000 offres mises en ligne depuis le 5 mai, avec un prix d’appel à 489 €. Depuis le lancement, 177 575 offres ont été consultées. Pour mémoire, 100 000 avaient été consultées en 48h…

« C’est un projet monté à la va-vite, commente Christophe Pérot. En plus, c’était le plus mauvais timing pour lancer ce site. »

« Il y aurait eu moyen d’utiliser ces 500 000 € (budget alloué à cette campagne par l’Etat, ndlr) de façon bien plus efficace.« 

Nicolas, un internaute apparemment versé dans la science de la communication par le biais d’Internet a même laissé un commentaire fort intéressant :

« Réaliser 10.000 réservations sur internet en seulement 10 jours avec un site inconnu était tout de même utopiquement ambitieux… 177.000 offres consultées représente 80.000vu (estimation haute!) soit + de 6€ du lead, ou encore 20 fois le prix du marché… Bravo le plan de communication, si on veut faire de la performance Online (« des ventes ») on commence par réfléchir à un plan marketing… « Online » avec des spécialistes de la communication web de préférence… « 

On mesurera par là le succès de l’opération « Partirauxcaraibes.com ».

(Pour mémoire, on se souviendra également que les plans com sur le Net ne réussissent pas à notre édilanous, puisque lors d’une précédente tentative de création du site www.voyageoutremer.com , le nom du site en question n’avait pas été déposé…)

 Je vous conseille de faire un tour ici, également :

http://www.volcreole.com/forum/message-940286.html

—–
Mais bien évidemment, pour le principal intéressé, notre SEAOMMUMP-346-1, il est évident que la réalité est tout autre !Son opération a tellement bien fonctionné, tous les séjours sont tellement partis en dix jours, tout le monde s’est tellement rué sur les destinations, que ladite opération a été prolongée de dix jours !

090517084746390113674591

Voici ce qu’on pouvait lire sur le site du Secrétariat d’Etat…

« Alors que le site www.partirauxcaraibes.fr comptabilise déjà plus de 179 000 offres consultées, le Secrétariat d’Etat à l’Outre-Mer a décidé de prolonger l’opération de mise en vente de séjours promotionnels vers les Antilles qui devait initialement se terminer ce soir.

Les voyageurs potentiels auront 10 jours supplémentaires, soit jusqu’au 25 mai – minuit, pour profiter des offres de séjours à prix très concurrentiels vers la Martinique et la Guadeloupe.« 

Alors, c’est l’éditorialiste d’un autre site professionnel, Tourmag.com, qui résume le mieux la situation :

http://www.tourmag.com/Exotismes-partant-pour-jouer-les-prolongations-de-partirauxcaraibes-fr_a32232.html

Partir aux Caraïbes : du lard ou du cochon ?

« On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif, dit le proverbe ».

Pourtant, PartirauxCaraïbes va jouer les prolongations encore une dizaine de jours. Manifestement, les ventes attendues ne sont pas au rendez-vous ( même si certains tirent leur épingle du jeu) sur ce site web ficelé à la hâte et avec des arrières-pensées électoralistes.
La grande discrétion d’Yves Jégo sur le sujet contraste avec le « feu d’artifice » du lancement.
Alors on se gargarise avec les chiffres de fréquentation. Mais depuis quand les statistiques remplissent-elles les hôtels ?
On savait que politique et business font rarement bon ménage.
Alors, si on laissait les professionnels du tourisme faire leur métier ?

———-
Encore une fois, entre la communication jégoïste et le terrain, et je n’en finis pas de vous le démontrer, il y a un certain nombre de kilomètres.

Voire de miles….

————————————————————————————-

 

 

 


6 commentaires

  1. Fred dit :

    Tout ça c’est pour préparer la venue de Julien Clerc à Montereau.

    Partir Partir
    On a toujours
    Un bateau dans le c?ur
    Un avion qui s’envole
    Pour ailleurs
    Mais on n’est pas à l’heure

  2. p'tite souris dit :

    Le « feu d’artifice » du lancement à fait un F L O P comme le vrai feu du 14 juillet 2008…. à Montereau, décidément la culture du « résultat » c’est pour les autres.
    500.000 euros, quel gâchis dont il devrait être redevable , sutout en cette période de crise, pour avoir mal ficelé son dossier !!
    Mais peu importe puisque ce sont nous, pauvres contribuables sans privilèges, qui de toute façon paieront la note.

  3. MAM dit :

    Pas plus fort en voyages aux Caraïbes à bas prix que pour les maisons à 100000 ? ou 15 ? par jour (et j’en passe ………)

  4. JM MUYL dit :

    Le problème de fond est que beaucoup de métropolitains n’ont tout simplement pas envie d’aller aux Antilles. Les profitationneurs colonialistes et esclavagistes préfèrent aller passer leurs vacances ailleurs.

  5. Billoute dit :

    Le problème encore plus de fond, c’est que les voyages, c’est trop cher !

  6. p'tite souris dit :

    Il y a peut-être beaucoup de métropolitains qui aimeraient bien aller aux Antilles, mais avec des salaires de l200 ou 1500 euros par mois, ce n’est
    pas évident de sortir 500 euros (minimum) par personne pour aller profiter d’un soleil qui nous fait cruellement défaut en métropole.
    Les « nantis » aiment les caraîbes pour les paradis fiscaux entre autres – est-ce la majorité des citoyens de ce pays ?

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !