Après « Les incollables », voici « Les invendables » !

Vous vous en souvenez peut-être, Flamberge bénéficie des services d’un Poseur de Filets Dérivants, qui, inlassablement, va à la pêche aux informations et autres scoops concernant qui vous savez.

Pendant ces quelques jours de vacances, il a remonté quelques jolis poissons, et parmi ceux-ci, il en est un dont je m’en vais précisément vous entretenir aujourd’hui.

Encore merci à toi, ô digne fils du grand Jonas !

Quand on quitte la fonction de Secrétaire d’Etat, il est de tradition de faire ses bagages assez rapidement, afin de laisser la place nette à votre successeur.

C’est évidemment ce que pensait Marie-Luce Penchard, qui fut appelée à reprendre les rênes de l’Outre-Mer, dans les conditions que vous savez et que vous vous remémorez sans aucun doute.

Quelle n’a pas été sa surprise, à Marie-Luce (je l’appelle par son prénom, mais nous ne sommes pas plus intimes que ça…) de trouver un certain nombre de cartons, 66 cartons, pour être tout à fait précis, abandonnés par Yves Jégo, à l’hôtel de Montmorin, rue Oudinot.

Elle fut très intriguée, et ne résista probablement pas à l’envie d’ouvrir l’une de ses boîtes.

C’est à ce moment qu’elle mesura la propension de notre édilanous à maîtriser le délicat et nécessaire art de la Communication.

A l’intérieur de ce carton, elle découvrit 150 exemplaires de fiches informatives consacrées à l’Outre-Mer, représentant la dernière commande issue du budget à la fois communicatif et jégoïste.

Des petites fiches, genre « les incollables », jeu qui fait fureur auprès de nos chères têtes de toutes les couleurs.

Marie-Luce, toujours selon moi, dut se dire dans un premier temps qu’elle allait assurément pouvoir refourguer ces gadgets.

Hélas, un petit détail allait faire que cette idée serait rigoureusement impossible à réaliser.

Et ce, pour une raison assez simple : l’indispensable photo de notre EX-SEAOMMUMP-346-1 était imprimée sur les 9900 jeux de fiches ultra-marines !

 

Après

(Source : http://www.fxgpariscaraibe.com/article-34187850.html)

———-

Oui, fidèles Flambergiens, comme il aurait été simple pour Marie-Luce de pouvoir utiliser ces petits jeux, si ces derniers n’avaient pas été frappés du beau portrait de notre édilanous…

Notre désormais DMPR-346-1 les récupera-t’il ? Mme Penchard les lui restituera-t’elle ?

Et qu’en fera-t’il ?

Les mettra-t’il aux enchères sur Ebay ?

En fera-t’il des lots pour les futurs Monterelais de l’année, émus aux larmes à l’idée de disposer d’un tel collector ?

Les fera-t’il distribuer gratuitement dans les stations services du coin, à chaque plein réalisé ?

Je vous avoue que je ne sais.

Ce dont je suis sûr, en revanche, c’est que ce sont encore mes impôts (et les vôtres) qui ont une nouvelle fois permis de réaliser cette grandiose mais bien tardive réussite jégoïste, ces pratiquement 10 000 exemplaires inutilisables représentant peut-être le dernier gag de Mister Bean !

————————————–

 


4 commentaires

  1. toto dit :

    Qui aurait pus penser que notre ump-346-1 n’etait pas imbu de sa personne? y compris avec l’argent des contribuables .Sinon des mauvais esprits!

  2. PJ dit :

    Le portrait figurant sur les fiches est celui qui a obtenu le succes flambergien que l’on connait ? celui avec la couronne de fleurs de tiaré ?

  3. p'tite souris dit :

    et ce n’est sans doute que la pointe de l’iceberg !
    Pourquoi se gêner ? mais preuve supplémentaire que le débarquement n’était pas envisagé.
    Monsieur Hou, est-ce que l’école distribue encore des images aux enfants bien sages ? ce sont en effet des électeurs en puissance.

  4. souris verte dit :

    Amusante publicité qui revient à combien ? et si cela ne concernait que notre Edilanous ! C’est pas grave, c’est l’argent du contribuable à qui l’on demande de se serrer la ceinture. Les fiches en question sont-elles bio-dégradables ? sinon bonjour la taxe carbone !

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !