Et une de plus ! Nouvelle expulsion locative à Montereau !

Et une de plus ! Nouvelle expulsion locative à Montereau ! dans Ca ne va plus ! 090910055049390114422542 Montereau-Surville, une nouvelle expulsion a eu lieu pas plus tard qu’hier, au 14 de la Rue des Grès, sur le parc de l’Office public Confluences-Habitat.

Un Office, présidé, je vous le rappelle, par Yves Jégo, notre désormais Député-Maire-UMP-346-1, celui-là même qui récemment s’était donné la tâche de, je cite, « remettre l’Homme au centre de tout ».

Ou plutôt je devrais écrire qu’une nouvelle forme d’expulsion a eu lieu : une espèce d »IM »-pulsion : on empêche les locataires endettés de rentrer chez eux.

Dorénavant, un nouveau mode opératoire est en vigueur chez nous.

On attend que le locataire soit parti. Puis, un huissier, des forces de police et une camionnette bleue se garent dans la rue.

090910053131390114422412 dans Vie locale

———-

Dans cette camionnette bleue, on trouve des plaques de métal destinées à rendre impossible l’accés de l’appartement.

090910053131390114422413

———-

090910053131390114422414
——-

C’est ce qui s’est passé hier.Un monsieur tout juste retraité et son fils ont trouvé hier matin cette plaque de fer, leur interdisant de rentrer chez eux.

Deux hommes étaient donc remis au centre… de la rue !
Sarah, la Présidente du DAL Montereau était sur les lieux et a pu constater cette procédure.

Elle a surtout pu constater qu’AUCUNE proposition de relogement n’avait été signifiée au locataire, ce qui me semble assez contraire à la loi…

On se rappelle en effet les propos de Mme BOUTIN :

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/03/12/01016-20090312ARTFIG00483-boutin-pas-d-expulsion-sans-relogement-.php

Le Monsieur a retrouvé trois sacs d’affaires qu’on avait généreusement sortis pour lui sur le trottoir.

090910053131390114422415

———-
D’après les informations dont nous disposons à l’heure où j’écris ce papier, le bail de ce monsieur  expulsé était rédigé au nom de ses parents.

J’allais oublier une information importante : l’un de ses parents est malheureusement décédé en 2004, et l’autre en 2005.

Ce qui fait que l’OPHLM, depuis au moins quatre années louait un appartement à un couple décédé, ce qui pourrait peut-être expliquer que les loyers ne rentraient plus…

Le monsieur et son fils expulsés ont pu passer la nuit chez une parente, hier. Mais à partir d’aujourd’hui, il est à la rue !

Hier matin, Sahra a demandé un rendez-vous à M. Jégo : celui-ci n’était pas là.

Hier matin, Sahra a demandé un rendez-vous à M. Albouy : celui-ci n’était pas là.

Hier matin, Sahra a demandé un rendez-vous à M. Zaïdi : celui-ci lui a répondu qu’il n’avait plus son avis à donner sur les attributions à l’OPHLM.

(Ce qui sous-entendrait qu’avant, il avait son avis à donner… Il faudra bien un jour qu’on m’explique vraiment pourquoi, même si j’en ai une vague idée…)

Hier matin, Sahra a demandé un rendez-vous à M. Chéron, vice-président de l’OPHLM, mais celui-ci était injoignable.

Un rendez-vous a donc été fixé par son secrétariat pour le…. 24 septembre prochain, dans la matinée.

C’est à dire dans presque deux semaines…

On verra en tout cas par là que le nombre d’expulsions avancées par la municipalité et l’OPHLM semble à la fin de la trêve hivernale semble bien dépassé.

D’autres dossiers vont passer au tribunal début octobre. Nous en reparlerons.

Je vous laisse pour terminer pour aujourd’hui ce dossier le mail que Sahra a aussitôt envoyé à notre désormais DMPR-346-1.

Nul doute que si celui-ci n’est pas trop occupé à écumer les fédérations du Parti Radical ou à se fendre de déclarations comme s’il était toujours porte-parole de l’UMP, nul doute qu’Yves Jégo pourra en prendre connaissance !

———-

To: yjego@assemblee-nationale.fr; yjego@clubinternet.fr
Subject: Demande de relogement suite à une expulsion locative
Date: Thu, 10 Sep 2009 10:08:31 +0000

Monsieur le Député Maire,

Je viens par la présente en tant que Présidente du DAL Montereau et environs, porter à votre connaissance le dossier suivant.

Aujourd’hui à 08 h 00 du matin, M. …………………… et son fils …………….. ont été expulsés de leur logement situé au 14 rue des grès à Montereau pour faute de non règlement de leurs loyers. Il y a eu concours des forces de l’ordre, d’un serrurier et d’un huissier.

Si je me permets de vous envoyer ce mail, c’est pour vous faire savoir qu’aucune proposition de relogement même précaire (hôtel, foyer…) n’a été proposé à cette famille, ce qui est contraire à la loi puisque celle-ci dit qu’un relogement devra être systématiquement recherché par la Préfecture dans le cadre des Plans départementaux d’action pour le logement des défavorisés (PDALD). 

J’ai pris contact avec Monsieur Chéron, vice président de l’office HLM de notre commune. Son secrétariat nous a donné rendez-vous pour le 24 septembre 2009 à 11 h 15.

Cependant, au vu de la situation, vous comprendrez que nous ne pouvons pas laisser un retraité et son fils dehors. 

Nous nous tenons à votre disposition afin de trouver une solution humaine au problème de précarité de cette famille.

Dans l’attente, je vous prie de croire Monsieur le Député Maire, en l’expression de mes salutations distinguées.

Mlle DRIOUACHE Sahra  
——————————————————————————————————-



 


15 commentaires

  1. locataire perplexe dit :

    Cette procédure est-elle vraiment légale ? Ce monsieur a donc été considéré comme « squateur »(et même dans ce cas, cette procèdure est-elle légale ?). La situation de cette personne est à la fois invraissemblable et étonnante. Comment l’ophlm pouvait-il ignorer cette situation connue de tout le voisinage, sans doute et du gardien. A quoi servent le gardien et son responsable de quartier pour ne pas avoir signalé ce cas à leur direction ? Pourquoi ne pas avoir convoqué ce monsieur plus tôt, dès le décès de son second parent pour le mettre au courant de sa situation précaire et la règler avec lui ? Quel adjectif attribuer aux responsables ophlm : irresponsabilité ? incompétence ? je m’en foutisme ? Pourquoi aurait-on attendu quatre ans avant de s’apercevoir officiellement de cette situation et des impayés ? Où était tout ce « beau linge » ces jours-ci ? aux universités d’été du parti ? Qui gouverne ici si toute la hièrarchie est aux champs ? Et le directeur de l’office, qu’en dit-il ? il n’a pas eut le temps de s’occuper des dossiers sensibles où il n’a pas été mis au courant ? Combien de cas de ce genre dans les tiroirs de l’office ?

  2. chris dit :

    une expulsion a eu lieu la semmaine derniere sur la ville basse a 6h00 du matin sur le secteur de la faiencerie TROX MOULIN HABITAT

  3. montereau dit :

    je NE COMPRNEND PAS CES PERSONNES NE PAYAIS PAS DE LOYER DEPUIS LE DECES DE SES PARENTS,,? il travaillais puisque il est jeune retraite ils avaient certainement déclare les décès a la mairie et pour le logement,,? enfin il faut etre sérieux on c’est très bien qu’il faut payer son loyer et si on ne peu pas il faut se déranger auprès du cc-as ou de l’organisme loueur pour voir ,ou bien faire la démarche que l’on viens de faire c’est a dire vous avertir mais avant d’avoir son sac sur le trottoir.je connais des gens pauvres avec des enfants qui paient leur loyer et toutes charges et ne demande rien a personnes c’est pourquoi je les aides directement alors s’il vous plais madame toutou vous qui avez beaucoup de temps libre au lieu de donner a manger au chat faite le tour des logements vous verrez c’est aussi beau et culturel de faire du bien au pauvre

  4. Prunelle dit :

    Montereau a en partie raison, cette histoire ne tient pas debout. Doit-on considérer cela comme une « bavure » de la part de l’ophlm ? ces décès ont obligatoirement été déclarés il aurait dû s’en suivre une convocation des « résidants » au foyer donc des enfants vivants avec leurs parents (si bien sûr ces derniers avaient été déclarés officiellement comme vivant au foyer des parents). Ces personnes devaient recevoir une APL, là aussi qu’en est-il ? ces questions sont sans réponses et la vigileance de l’ »autorité HLM » est sans conteste défaillante et à revoir sérieusement.Il y a bien un « service social » à l’office chargé de ces problèmes. Quatre années de loyers impayés c’est inadmissible. De la part du bailleur avoir laissé passer une telle négligence sans avoir réagi plus tôt n’est pas normal. Ce « sous-locataire » ne connaît sûrement pas la législation mais l’ophlm oui, c’est une grave négligeance de laisser passer de telles situations qui encore une fois sont connues de tous et du gardien. Les associations de défense de locataires sont encore une fois à montrer du doigt. En ce qui concerne la CNL, son représentant étant le trésorier de l’association de madame toutou, lui, le toutou de madame toutou, il préfère courir lui aussi au secours des chats malheureux et distribuer gratuitement, avec l’argent du contribuable, des nourritures aux animaux des personnes nécéssiteuses que de s’occuper sérieusement des locataires qu’il représentent. Madame toutou préfère aussi aller gratis à tous les mercredis culturels à un euro pour se distraire et faire sa publicité personnelle et prendre ainsi la place de quelqu’un d’autre. C’est une dame qui « aime se faire voir » et qu’on parle d’elle lui est nécéssaire, elle pratique aussi la politique « show biz ». L’autre association, l’amicale des locataires, fondée par notre édilanous est bien entendu du côté du pouvoir en place et non de celui des locataires. C’est la fonction représentative qui intéresse ces gens là et le pouvoir qui va avec pas le travail de fond qui en ressort. Pas étonnant que les locataires se sentent très seuls et surtout floués par leurs représentants officiels. Le DAL doit avoir des juristes pour démêler cette histoire désolante, il ne faut pas hésiter à les consulter et si cela est nécéssaire, porter plainte pour pratiques abusives de la part du bailleur. Le drame est que ce malheureux se retrouve à la rue, c’est la seule chose qui doit compter, lui trouver un toit.

  5. p'tite souris dit :

    Avant Madame Toutou, il y a un baillleur « soucieux dans les paroles » de son Président de la proximité. Des gardiens ? des responsables de secteur ? des chargés de « clientèle » ? une gestion locative ? un contentieux ? des directions diverses et variées ? un conseil d’administration ?…. qui derrière toutes ces appellations ronflantes, et quel service effectif ?

  6. souris verte dit :

    p’tite souris à raison, il y a toute une ribambelle de « responsables » au sein de l’ophlm qui dans cette malheureuse histoire ont failli à leur tâche. C’est toute la hiérarchie qui est fautive. Avant d’en arriver à cette situation extrême des garde fous n’ont pas fonctionnés et cela est navrant. Que devient ce monsieur ? Y a-t-il une solution provisoire ? le CCAS n’a-t-il pas des logements d’urgence ? Je croyais que le CCAS payait des chambres d’hôtel en « dépannage ». Que cherche à prouver l’office sinon que, sur ce coup des têtes responsables devraient tomber. A-t-on voulu faire « un exemple » pour cacher son incompétence ? C’est inhumain, révoltant et très maladroit en cette période de crise de jeter sur le trottoir des malheureux. Mais où sont les associations de défense des locataires ? Absentes et inutiles comme d’habitude. Au fait QUI a été chargé de faire le bagage à main du malheureux ? c’est pas joli joli tout ça. Il y a matière à saisir un avocat pour regarder la façon de procèder de l’office.

  7. Billoute dit :

    On a vraiment l’impression qu’il se fait n’importe quoi sur ce quartier… L’office ne laisserait pas pourrir des situations ?

  8. locataire perplexe dit :

    Les employés « fumeurs » n’ont peut-être pas le temps de s’occuper des dossiers. C’est un spectcle étonnant de voir sortir sur le trottoir devant l’office toujours les mêmes employés, la cigarette au bec, dix minutes toutes les heures ! Pendant ce temps là le travail ne se fait pas. Entre les pauses cigarettes, les pauses café, le séjour à la photocopieuse, les rencontres dans les couloirs, les horaires décalés etc, donc la facilité au travail, tout cela avec la bénédiction du président, du DRH et du Conseil d’Administration, on a peine à croire qu’on travaille beaucoup dans cette administration. Vive le temps des pointeuses ! Tout cela avec l’argent des loyers des locataires.

1 2

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !