Archive pour 30 octobre, 2009

Hyper au point, comme disait Hervé Bazin !

Avant-post

.
Hyper au point, comme disait Hervé Bazin ! dans Billets d'HOU 00120021 dans Billets d'HOU001400040009 prochain, ici même !

Grand reportage-photo au lieu-dit « les Bords-d’eau » !

Un repérage sur le terrain du futur « éco-quartier » !

Des décharges sauvages, des lixiviats, des déchets en tous genres, du PH alcalin,du mâchefer, des plans, des coupes de terrain, de l’eau saumâtre, etc, etc…

Qu’on se le dise !
——————————————————————————

Hyper au point, comme disait Hervé Bazin !

.
0022ous, je ne sais pas, mais moi, si.

J’ai été bien aise, cette semaine, de constater que pour sacrifier une nouvelle fois sur l’autel de l’indispensable modernité ambiante, la municipalité monterelaise avait décidé d’employer massivement dans sa communication les deux préfixes si tendance, si indispensables et tellement en vogue que sont les préfixes « éco » et « hyper ».

« Eco », comme éco-quartier, bien sûr.

« Hyper », comme hyper-centre-ville !

Oui, dans une ville basse d’environ 5000 habitants, déjà pourvue d’un banal centre-ville, figurez-vous que nous allons avoir un centre encore plus central puisqu’il sera hyper-central.

C’est ça la modernité, que voulez-vous… Elle est en marche, et ni vous ni moi n’y pouvons strictement rien. Il faut vivre avec son temps, et c’est pour cette raison qu’à Montereau, peut-être allons-nous avoir un éco-quartier qui ne sera toutefois pas situé dans l’hyper-centre-ville.

Ca en jette non ?

Comme les autres villes du département vont nous envier ! Tous des jaloux !

Moi, comme toujours désireux d’apporter ma modeste pierre à l’édifice, je propose d’aller encore plus loin.

Pour faire encore plus moderne, bien sûr ! Car j’en suis persuadé, il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin. Osons l’hyper-modernité !

Voici donc ce que j’aimerais pouvoir lire ici où là, dans la Rep, le Parisien ou le 7/7.

« Dans le dorénavant éco-Montereau, on n’est jamais en hyper-reste pour vanter les éco-mérites des hyper-nouveautés.

Cette semaine, de nouveaux éco-trompe-l’oeil, aux peintures hyper-résistantes vont voir le jour sur les éco-murs de l’hyper-hôtel de ville.

Une hyper-réunion sera d’ailleurs éco-proposée à tous les hyper-Monterelais qui le souhaitent, dans l’éco-salle des mariages qui sera hyper-aménagée pour l’occasion, afin de choisir les éco-motifs envisagés par l’hyper-peintre éco-réaliste qui hyper-ravalera les murs de nos hypers-faubourgs.

Puis les hyper-maisons à 15 éco-euros par jour seront hyper-inaugurées par M. Albouy, Yves Jégo étant quant à lui retenu dans l’hyper-banlieue parisienne pour cause de rédaction d’un hyper-communiqué dénonçant les éco-dangers et l’hyper-totalitarisme de l’éco-port de l’hyper béret béarnais.

Puis, une éco-stèle sera hyper-déposée dans l’éco-parc des Noues, à côté de la statue des hyper-cerfs, afin de commémorer le passage hyper-fulgurant de notre édilanous à  l’hôtel de Montmorin.

Cette éco-stèle sera hyper-subventionnée par le ministère de l’Intérieur et sera éco-inaugurée par Frédéric Mitterrand, après qu’on eût envoyé en éco-villégiature les hyper-boxeurs monterelais âgés de quarante ans. »

Voici le projet de l’éco-stèle en question… (On verra vraiment que je ne recule devant aucun effort pour tenter moi-aussi de participer à cette modernité galopante.)

091028102302390114731727

———-

Vous me direz, fidèles lecteurs ô combien perspicaces, qu’il restera à trouver un nouveau qualificatif, une nouvelle épithète quasi homérique afin de désigner notre grand timonier jégoïste à la modernité vantée dans tout le 15 ème arrondissement de Paris.

Vous avez raison !

C’est pourquoi je vous proposerai le ronflant titre de…

« L’hyper-rien-pour-attendre-quand-il-faut-flatter-son-éco  »

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste !

Votre dévoué HOU.

————————————————————————————–

 

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !