Archive pour novembre, 2009

C’est c’ui qui dit qui y est !

C'est c'ui qui dit qui y est ! dans Vie locale 091129094547390114955118ssemblée Nationale. 24 novembre dernier. Aux alentours de 22 heures.

Unité de temps, de lieu et d’action.

Ce soir-là, les députés présents examinent le texte relatif au projet du « Grand Paris » de Christian Blanc.

Le pitch de la scène sur laquelle je nous propose  de nous pencher aujourd’hui est assez simple :

A ce moment des débats de bonne facture qui se sont tenus jusque là, notre député-Maire-UMP-PR-346-1 prend la parole. Au lieu d’argumenter sur le fond, notre édilanous va entamer une espèce de discours de campagne. Hélas pour lui, M. Daniel Goldberg,  Député PS de la 3ème Circonscription de Seine-Saint-Denis va lui rappeler une ou deux évidences…

Je vous laisse découvrir tout ceci un peu plus en détail dans l’extrait du compte-rendu de la séance.

Pour ceux que ça intéresserait (bon courage à eux…) je vous communique le lien de l’intégrale du débat :

 http://www.assemblee-nationale.fr/13/cri/2009-2010/20100062.asp

091126065138390114940747 dans Vie locale

091126064649390114940721

[......]

091126063900390114940631

091126064419390114940703

———-

J’espère que notre édilanous aura pris bonne note des conseils de M. Goldberg : pour parler d’un texte, il vaut mieux y faire référence, et il vaut mieux assister aux commissions parlementaires ad hoc pour en apprécier la substantifique moelle…

En un mot comme en cent, il vaut mieux savoir de quoi on parle.

Allez… Pour le plaisir, je vous repasse une partie des échanges…

[......]

Y. Jégo : Oui, aujourd’hui, vos arguments manquent de souffle !

J. P. Brard : Vous, vous ne manquez pas d’air !

[......]

Formidable, non, cette cinglante répartie ?

———————————————————————————————–
 

 

 

Rumeurs encore une fois ferroviaires !

Rumeurs encore une fois ferroviaires ! dans Récréation 091128011930390114949992admirable prestation de notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 dans l’émission « On n’est pas couché » de samedi dernier aurait pu évidemment en générer un max, mais cette semaine, c’est bel et bien le projet de rocade ferrée qui a alimenté ragots et autres bruits qui courent !

Mais pas de panique ! Vous saurez une nouvelle fois et patati, et patata….

———-

Notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 aurait proposé à M. Pépy, président de la SNCF, de le décorer du titre envié de  Monterelais du siècle, début janvier prochain.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Voici en exclusivité le tracé de la rocade qu’aurait tout d’abord proposé notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 à M. Pépy, qui lui, aurait dû expliquer à notre édilanous que tout ne serait pas possible…

091128114114390114949651 dans Récréation

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 envisagerait de résilier son abonnement au Figaro, ce journal qui maintenant prend ses infos dans des blogs de militants socialistes et barbus !

Rumeur, pas rumeur ?

—–

M. Pépy aurait reçu de notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 une demande d’embauche concernant Naulleau et Zemmour comme hommes de ménage sur la prochaine rocade ferrée.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Les commerçants monterelais en liquidation totale seraient chargés par notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 de tenir 346 wagons-restaurant et autre wagons-boutique sur la ligne de la rocade ferrée.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

C’était couru : vous vous êtes une nouvelle débrouillés comme des chefs !

A demain.  Nous débuterons la semaine par une petite virée à l’Assemblée Nationale.

————————————————————————-

Et ça continue, encore et encore…

Et ça continue, encore et encore... dans Ca ne va plus ! 090328093914390113385423ncore un « Sur le vif » de la même farine que bien d’autres.

Hélas…

Nouvelle liquidation totale à Montereau…

091127061734390114946188 dans Vie locale 

Le magasin « Séquences » se trouvait pratiquement en face de la boutique « L’Atelier de Morgan ».

Un atelier qui lui aussi a fermé ses portes…

091118113715390114885352

——–

Mais pas de panique. Dans le 7/7 municipal, tout va bien. Montereau est toujours aussi dynamique !

A demain pour les rumeurs dominicales.

—————————————————————————————-

Les exfiltrés

Les exfiltrés dans Billets d'HOU 091126054610390114940202ous, je ne sais pas, mais moi, si.

J’avais complètement oublié que plusieurs metteurs en scène et non des moindres avaient fait appel à mes petits services afin que je puisse leur donner un coup de main.

Vous pensez bien, dans ces conditions, que la nature de ma surprise en ouvrant ma boîte mail il y a tout juste une semaine  fut à la hauteur de la réputation de celui qui me demandait un coup de main. Le mail était en effet signé… Martin Scorsese !

Puisque je vous le dis ! La preuve :

« My dear Mister HOU,

I’d like to make an adaptation of a french book on movie screen, and as at the moment, I have no idea, I need your help.

I have just heard about a very funny exasperating french book « Fifteen months and five days between false gentiles and true nasty boys ».

Thank you very much, I count on you, and greetings to your dairywoman !

Your friendly Martin  »

Mon cher Martin, sache que ne m’étant pas dérobé pour Lucas, Spielberg ou encore Coppola, c’est avec enthousiasme et quand même une appréhension certaine que je me suis exécuté, et je te livre aujourd’hui même cette esquisse de scénario.

———-

091126060534390114940428 dans Billets d'HOU

091126054610390114940201

Un néon rouge qui avait connu des jours meilleurs clignotait en faisant un bruit effrayant au dessus de la porte du « Matignon’s », le bar irlando-sarthois tenu par Frank Fillonstello.

Frank Fillonstello… Le parrain de la rive gauche. L’homme qui élevait des rats et vous en envoyait un pour vous signifier votre arrêt de mort. Fillonstello… Le boucher de la Sarthe qui pouvait briser votre ascension dans la pègre d’un seul coup de fil…

Jeg Ostigan poussa la porte, et fut accueilli par les Stones qui hurlaient dans les hauts-parleurs du juke-box…

« Exile on Jaurès-street, it’s a strange street to walk down
Now let it loose, now come on, let it all hang down
Eh round up those people, move them out of town
Gimmie little drink from your loving cup »

Jeg Ostigan n’en menait pas large… Une convocation brutale chez Fillonstello n’annonçait en général rien de bon. C’était même souvent le dernier rendez-vous auquel vous étiez convié… et pourtant impossible d’y échapper. Fillonstello retrouverait de toute façon n’importe quel rat dans toute la ville…

Et justement, Frank jouait avec un rat. Il imitait en pinçant les lèvres la façon de renifler du rongeur… Pfffffffffffff… Pfffffffffffff… Pffffffffffffffff…

Sa voix éraillée par quarante-cinq années de Lucky Strike et de Famous Grouse s’éleva :

« - It smells rat ! Ca sent le rat ! Oui, ça sent le rat ! Approche, Jeg, approche Jeg Ostigan… tu ne trouves pas que ça sent le rat ?

- Je peux tout vous expliquer M. Fillonstello ! Je peux tout vous expliquer… Ce n’est pas ma faute, ce qui s’est passé là-bas, c’est la faute du syndicat, c’est la faute du MEDEF, le Mouvement d’Entraide des Distilleurs d’Eau de Feu, c’est la faute d’Aldo Mota, le rebelle, moi, j’ai rien fait, j’y suis pour r…

- Ferme-là, Jeg Ostigan ! Tu me fatigues. Et tu indisposes ce rat… A partir d’aujourd’hui, t’es viré, t’es lourdé, tu dégages, tu décaltes, tu gicles, tu gerbes, tu fous l’camp ! Et tu rends les clefs de l’appart immédiatement…

- Mais Frank, où je vais-je aller ? Je n’ai plus de chez moi, tu sais très bien que j’habitais dans un de tes meublés…

- Je m’en fous ! T’as qu’à aller à l’hôtel, comme tout le monde! Et emmène les meubles !

Jeg Ostigan essaya de poser sa main sur l’épaule de Fillonstello pour tenter de l’amadouer !

« Ne me touche pas ! T’as exactement trois minutes et quarante-six secondes pour décamper ! Et estime-toi heureux. J’ai connu des fins de partie plus tragiques !

- Oui, M. Fillonstello… Je ferai comme vous voudrez ! »

Jeg Ostigan fila sans demander son reste.

Comme il avait loué lui-même son petit appart perso, c’est vrai qu’il allait se retrouver à l’hôtel.

Mais il ne s’avouait pas vaincu. C’est qu’il fallait jouer serré…

Il était hors de question de mettre tout ça sur le dos de Nick Sark’o, le Boss de la ville, celui à qui tous les parrains, y compris Fillonstello, rendaient des comptes. C’était lui qui véritablement tirait les ficelles. Même s’il avait dit à Franck de virer Jeg Ostigan comme un malpropre, il fallait toujours compter avec lui, et essayer de revenir…

Jeg Ostigan se dit que Nick Sark’o était quand même le meilleur, le plus beau, le plus fort, le plus grand, le plus riche, avec ses douches en or et ses crocs de boucher sur lesquels il menaçait ses anciens comparses…

Il sortit en vitesse du bar… Les Stones enchaînèrent…

« I said I know it’s only rock ‘n roll but I like it
I know it’s only rock ‘n roll but I like it, like it, yes, I do
Oh, well, I like it, I like it, I like it
I said can’t you see that this old boy has been a lonely? »

091126055001390114940248

———————

Bon, évidemment, Martin, si tu le souhaites, je peux rajouter un ou deux rats supplémentaires !

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste.

Votre dévoué HOU

—————————————-

Pour ceux qui voudraient creuser un peu ——->  Les infiltrés / Scorsese / 2006

——————————————————————————————
 

Et j’entends siffler le train…

Et j'entends siffler le train... dans Vie locale 091125104909390114932257e voudrais vous communiquer aujourd’hui deux courriers.

Le premier est une lettre datée du 19 octobre dernier,  rédigée par M. Guillaume Pepy, patron de la SNCF qui s’adresse à Yves Jégo.

http://www.lefigaro.fr/medias/2008/02/20/5af4d7b0-dfe7-11dc-a61b-c2d92285ead4.jpg
091125075729390114931571 dans Vie locale

091125075729390114931572

Puis dans un deuxième temps, voici une lettre de notre Député-Maire-PR-346-1 adressé à Jean-Paul HUCHON, Président de la région Ile de France et Président du STIF.

091125075729390114931573

———
Je vous avoue avoir du mal à comprendre la logique d’Yves Jégo, ou plutôt, je veux voir dans ces deux courriers une certaine logique de la part de notre édilanous.

Plutôt que de demander une solution globale à la SNCF et au STIF, notre DMPR-346-1 semble vouloir mécontenter Pierre pour contenter Paul. N’est pas Salomon qui veut…

D’ailleurs M. Pépy ne s’y est pas trompé.

Même s’il lui donne encore du « Monsieur le Ministre », c’est au Maire de Montereau qu’il adresse son courrier, et non pas au Député de la 3ème circonscription. Le président de la SNCF a bien entendu saisi que Champagne était dans la même circonscription que Montereau, ce que « semble » un peu oublier Yves Jégo, assurément trop pris par la promo de son bouquin et la tentative d’OPA sur le Parti radical pour mesurer à sa juste valeur la géographie locale…

Et qu’est-ce qu’on dit ? Vive le cumul des mandats ! Comment dans un tel dossier ne pas être écartelé entre les différents intérêts ?

Je vous remets en mémoire ce que j’écrivais il y a quelques semaines et qui semble se vérifier de plus en plus :

« Quelle va être la position d’Yves Jégo sur ce dossier ?

Montereau et Champagne font partie toutes deux de sa circonscription !

Choix cornélien donc ! Qui défendre ? Quels électeurs perdre ? Qui contenter ? A qui déplaire ?

Qui du Maire ou du Député va l’emporter ?… Ah ! Cumul des mandats, quand tu nous tiens !« 

J’aime également beaucoup la menace jégoïste faite à Jean-Paul Huchon quand il parle des « risques d’initiatives prises par les différents collectifs de voyageurs en colère« …

Qui, il n’y a pas si longtemps, dans une édition du Parisien, menaçait d’arrêter le TGV ?

Ne serait-ce pas un certain député-Maire-PR-346-1 ? Ne serait-ce pas Yves Jégo ?

On mesurera en tout cas une nouvelle fois le poids du déclin économique local. Si le nombre d’habitants augmentait, si le nombre d’entreprises croissait, bien évidemment de nouveaux trains seraient mis en place !

C’est ce qui s’est passé dans le nord de la Seine-et-Marne !

Là encore, la responsabilité de notre DMPR-346-1 est une nouvelle fois évidente…

Une dernière petite chose.

La dernière partie de la lettre de M. Pepy est très instructive : alors qu’un grand débat important a lieu en ce moment même à l’Assemblée nationale sur le Grand-Paris, le Président de la SNCF nous confirme qu’Yves Jégo a un petit projet à lui, un petit projet perso, une rocade ferrée reliant Pithiviers à Meaux, en dehors de toutes les annonces et les programmes faits par Christian Blanc et le gouvernement…

Etonnant, non ?

J’en connais à l’UMP qui vont être contents de l’apprendre !

—————————————————————————————-

Quand trop de promo tue la promo…

Quand trop de promo tue la promo... dans Vie locale 091124014550390114927407e n’est pas que je sois plus curieux que la normale, mais je me demande si chez Grasset, on s’attendait à ce qu’Eric Zemmour et Eric Naulleau descendissent en flamme le livre de Muriel Grémillet et de notre pauvre Député-Maire-PR-346-1, samedi dernier, comme ils l’ont fait dans l’émission de Laurent Ruquier…

Gravelotte, à côté, figurera comme une petite averse d’obus…

Ce fut un festival, si j’en crois la diffusion sur le site de l’émission :

091124100158390114926484 dans Vie locale

091124100158390114926485

Comme je trouve qu’à l’écrit, c’est encore plus marquant, je vous ai retranscrit quelques moments que j’ai trouvés particulièrement significatifs. Un florilège, en quelque sorte de ces grands moments d’explication de texte…

091124100158390114926486

57’26 ». Zemmour commence…

EZ : Là où vous m’amusez un peu…

YJ : C’est déjà ça…

EZ : Non, c’est pas ça… Vous m’avez beaucoup amusé !

Ruquier, montrant l’objet : Un livre pour faire rire au réveillon !

Rires dans le public…

EZ : C’est le « Qu’est-ce que Sarkozy est gentil, et qu’est-ce que Fillon est méchant ! ». Fillon se protège mais vous aussi vous vous protégez. Pourquoi vous faites ça, pourquoi vous avez écrit ce livre ? Pour que Sarkozy vous renomme ministre, et surtout ne pas désespérer Sarkozy qui disait si l’on en croit le Canard Enchaîné « Il [Jégo, ndlr] est nul c’est pour ça qu’on l’a mis là« . Il n’a pas toujours été gentil avec vous Sarkozy…

LR : C’est vous qu’êtes pas gentil de le répéter, finalement !

EZ : C’est mon boulot !

Alevêque : On sent que ça vous fait plaisir quand même !

Eric Naulleau : On peut trouver du plaisir à son travail…

———-

Puis, c’est au tour du même Naulleau :

091124100159390114926487

EN : Non, mais le problème… Il faut aller plus loin que Zemmour. Moi, je vous le dis tout de suite, ça m’a exaspéré d’un bout à l’autre ! Ca m’a intéressé par moment, mais ça m’a exaspéré, certainement pas amusé !

La dernière phrase éclaire tout à rebours. Vous écrivez « Je me prépare à revenir un jour sur le devant de la scène politique pour exercer à nouveau des responsabilités ».

YJ : j’aurais pu ne pas l’écrire…

EN : Oui, mais vous l’avez écrit !

Rires dans le public…

EN : Le problème c’est que vous faites partie de ce que Jean,-François Kahn appelle dans son abécédaire « les politichiens ».

Il y a une sorte de soumission presque canine à Sarkozy. Toutes les deux pages, il y a « Comme cet homme est merveilleux, comme les gens qui l’entourent, Guéant, Guaino, Soubise, sont des gens merveilleux ! »

…..

EN : Et à un moment, c’est très drôle, vous avez une minuscule insolence. Vous dites « Je ne me suis pas levé un matin en me disant « Je veux être président de la république ». Et là, vous vous dites « attention, est-ce qu’il n’y aurait pas une allusion à Sarkozy ? », alors vous ajoutez immédiatement « D’ailleurs j’admire beaucoup ceux qui ont cette ambition » !

————

Un dernier moment épique :

091124100159390114926488 

EN : Sur le fond de l’affaire, il y a quand même quelque chose d’incroyable. c’est de la faute de tout le monde, c’est de la faute de Fillon, le patronnat, les syndicats, le reste… Sauf vous ! Sur place, tout le monde complote contre vous, il n’y a que vous qui voyiez clair !

——–

Après ces quelques extraits, je me demande bien pourquoi, sur le blog jégoïste d’habitude si prompt à relayer toutes sortes d’interventions médiatiques de notre édilanous, je me demande bien pourquoi on ne trouve aucune trace de ce beau moment de télé…

Et d’ailleurs, au moment où j’écris ces quelques lignes, pas de trace non plus sur le blog de ce si dévoué Jean-Marie Albouy…

Peut-être le syndrome du « Si j’aurais su, j’aurais pas v’nu » !

———————————————–

 

 

Avis de déchets…

Avis de déchets... dans Ca ne va plus ! 090116082752390113005769oujours à la pointe de la modernité et accomplissant sans nul doute l’une de ses activités préférées, j’ai nommé la pose de première pierre, notre Député-Maire-PR-346-1 a scellé ces jours-ci celle d’une unité de valorisation « verte » qui va traiter nos déchets ménagers à partir de 2011.

S’il faut évidemment se réjouir du fait que nos déchets vont être recyclés, et donc produire de l’électricité et du mâchefer pour la sous-couche routière (c’était marqué dans la République, alors c’est vous dire si c’est vrai…), de nombreuses questions restent posées quant au coût de cette installation, et donc à son financement par les contribuables que nous sommes.

Ces informations, M. Ghislain BRAY, président du Syndicat de Traitement des Ordures Ménagères de l’Est Seine-et-Marnais, pensait bien nous en apporter quelques-unes dans sa lettre d’info de septembre dernier.

Hélas, à mon avis, c’est raté.

091122040953390114914084 dans Vie locale

——–
Dans un premier temps, M. Bray annonce tout de suite la couleur : attention, le « budget 2009 augmente de façon importante ». Néanmoins il est « le premier à le regretter ». Ce n’est pas de sa faute, nous assure-t’il, ce qui nous fait une jambe assez belle, puisqu’il nous assure respecter les engagements de son prédécesseur.

Mais c’est la suite du document qui pose un certain nombre de vraies questions.

091122040955390114914085

M. Bray nous informe des conséquences des « décisions prises le 22 avril 2003″.

Que s’est-il donc passé ce jour-là ?

A cette date, le cabinet ENVINERGIE chargé d’évaluer le montant final de la réalisation prévoit un budget de 56 millions d’euros dont le premier remboursement  était programmé pour le 1er septembre dernier.

C’est à partir de ce point que ce document interpelle le lecteur un tant soit peu attentif.

La banque choisie pour prêter de l’argent destiné au financement de l’UVE n’est autre que la banque DEXIA.

La fameuse banque DEXIA ! (Je vous conseille vivement d’aller faire un tour sur les deux liens ci-dessus, Nouvel Obs et Libé-Champagne…)

Pourrait-on savoir là-encore de quel sorte d’emprunt s’agit-il ?

Quel est son taux d’intérêt ?

Quel est sa base d’indexation ?

S’agit-il d’un emprunt toxique, en un mot comme en cent…..

Et puis un autre « mystère » arrive tout de suite après : Les élus du SYTRADEM vont emprunter « 74 millions d’euro pour financer la construction de l’UVE » (c’est marqué en toutes lettres…)

Je vous rappelle que le budget de construction prévu par le cabinet spécialisé était de 56 millions d’euros.
Pourquoi donc emprunter 74 millions d’euro ?

A quoi va servir la différence, c’est à dire 18 millions ?

Le document ne le dit pas. C’est dommage car moi, savoir où passent 18 millions d’euro, ça aurait tendance à m’intéresser.

Mais ce n’est pas tout !

Un nouveau point reste à éclaircir.

Le cabinet prévoyait en 2003 un montant de 56 millions d’euro.

Mais figurez-vous qu’en 2008, on s’aperçoit que, je cite toujours le document, « les aléas de la procédure ont fait que le montant du budget n’est que de 49 millions d’euro. »

Un cabinet spécialisé n’a donc pas vu venir des « aléas de procédure », à tel point qu’au bout de cinq années, 7 millions empruntés auraient pu être économisés.

Des aléas de procédure de 7 millions d’euro en moins, ça commence à faire de beaux aléas de procédure quand même…

Que sont-ils devenus, que vont-ils devenir, ces 7 millions supplémentaires empruntés, car ils sont bel et bien empruntés ?

Sur les 74 millions d’euro, on nous indique donc que 25 millions (18 + 7) sur les 74 empruntés ne serviront pas à ce qu’ils étaient destinés, soit un tiers du budget  ! C’est en tout cas ce que je comprends moi, en analysant un peu ce texte…

On verra par là que ce document destiné à éclaircir un certain nombre de points ne fait que renforcer une impression d’une certaine opacité, pour ne pas écrire une opacité certaine, dans le budget de cette Unité de valorisation.

On comprendra également dans quel déficit d’informations on peut laisser les citoyens de l’Est et du Sud de la Seine-et-Marne que nous sommes, car bien évidemment, ce dossier dépasse et de loin le contribuable purement monterelais…

Un grand merci au Poseur de Filets Dérivants qui encore une fois, a réalisé une fameuse prise !

———–

Avant de vous lâcher, pour ceux que ça intéresserait, je vous laisse un lien pour faire un peu mieux connaissance avec M. Ghislain BRAY, qui fut suppléant à l’Assemblée Nationale de Christian Jacob, Maire UMP de Provins.

C’est ici :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ghislain_Bray

http://www.ordif.com/repository/992/992859675/16083495.jpg

On pourra y lire une phrase qui n’a pas été sans me plonger dans une certaine perplexité :

« Ghislain Bray a cosigné en 2004 une proposition de loi tendant à rétablir la peine de mort pour les auteurs d’actes de terrorisme mais a voté en 2007 le projet de loi constitutionnelle relatif à l’interdiction de la peine de mort.« 

—————————————————————————–

 

Ne fais pas aux autres…

Ne fais pas aux autres... dans Vie locale 091122030148390114913667eek-end de grosse promo pour notre Député-Maire-PR-346-1, promo destinée à vanter les mérites de son nouveau livre écrit avec la journaliste Muriel Grémillet !

Alors bien sûr, le pitch est toujours le même, avec comme d’habitude une langue d’un bois de teck massif : non, tout ceci n’est pas grave, je m’en fiche, je sors un bouquin pour « solde de tout compte« …

Voici en effet ce qu’on pouvait lire sur le site d’infos ultra-marin Zinfos974.com :

Yves Jégo : « Je n’attends rien de mon livre »

091122013915390114913067 dans Vie locale

http://www.zinfos974.com/Yves-Jego-Je-n-attends-rien-de-mon-livre_a12309.html

Puisqu’il nous le dit ! C’est donc qu’il faut le croire !

Notre édilanous doit être l’un des rares auteurs à écrire, même avec Muriel Grémillet, un bouquin pour n’en rien attendre, comme ça, parce qu’il avait assurément pas mal de temps devant lui, la gestion de « sa » commune, de « sa » circonscription, de « sa » communauté de communes lui en laissant énormément, de temps.

La sénatrice Anne-Marie Payet (Union Centriste)

Mais bien entendu, c’est cette petite phrase qui livre la véritable problématique :

« Suite à mon limogeage (…), le Premier ministre que j’ai servi loyalement pendant 15 mois, n’a pris la peine ni de me recevoir ni de m’appeler»

Notre DMPR-346-1 a été limogé, renvoyé, lourdé, éjecté, viré, dégommé, dézingué du gouvernement en deux temps trois mouvements, et ça, ça a du mal à passer. Comme me le répétait récemment ma crémière, c’est sûr, il en a eu gros sur la patate.

Une patate qui était tout sauf douce !

Mais se faire virer est une expérience qu’a déjà connue Yves Jégo. Bon, évidemment, c’est lui qui virait, ce n’est pas lui qui était viré. Une lègère nuance !

Nous allons faire un petit retour en arrière.

1995…

L’accession jégoïste aux affaires monterelaises…

Notre nouvel édilanous, parmi ses premières mesures « phares », dont la venue à Montereau du « Jour du Seigneur »(c)(r) et « Intervilles »(c)(r), va pratiquement licencier du jour au lendemain quatorze salariés de l’OMJASE, l’Office municipal de la Jeunesse et des activités socio-éducatives de la précédente administration locale.

En février 1996, alors que ces personnels travaillaient à préparer les vacances de printemps, ils se retrouvent à la porte des structures, les clefs sont rendues, les salaires ne sont plus versés.

Il s’en suivra une gigantesque procédure administrative, puisque l’inspection du travail refusera le licenciement des quatre délégués du Personnel.

Je vous retracerai beaucoup plus en détail un de ces jours cet épisode qui n’est toujours pas totalement terminé et qui a coûté beaucoup d’argent aux contribuables monterelais. Cet épisode-là en vaut vraiment la peine.

A l’époque, notre DMPR-346-1 s’était-il épanché sur les durs moments qu’on traverse quand on est fichu à la porte ?

Avait-il écrit un livre sur le temps passé par ses salariés monterelais à assurer une animation de grande qualité que beaucoup regrettent ?

Avait-il déjà idée de cette petite phrase :  « ceux qui sapent le travail, ne pensent qu’à préserver leurs carrières, leur longévité politique »?

Avait-il assuré un service-après-vente de cette mesure sur les télés et radios plus ou moins locales ?

Non, bien sûr que non.

Je me demande si Muriel Grémillet n’aurait pas pu intituler un chapitre de la jégoïste confession « Maintenant, je sais ce que ça fait » !
————————————————————————————————————————-

Rumeurs de main !

Rumeurs de main ! dans Récréation 091121103301390114906064n doutiez-vous ?

En entendant notre glorieux et présidentiel monarque à la douche ni écossaise ni irlandaise déclarer mercredi soir dernier à une petite journaliste de TF1 juste à la fin du match (que dis-je du match… de la tragédie nationale, oui!) : « Quelles que soient les péripéties, l’essentiel c’est d’être qualifié« , ce qui est une autre forme du bon vieux proverbe « La fin justifie les moyens« , je me suis fait une raison…

Les rumeurs  descendraient de Saint-Denis à Montereau, et notre Député-Maire-PR-346-1 n’en serait pas épargné ! La terrible main qualificatrice ferait des ravages jusqu’à chez nous !

Mais vous ne serez pas dupes, une nouvelle fois, et vous saurez démêler le faux du faux !

———-

En solidarité avec Thierry Henry, notre Député-Maire-PR-346-1 aurait décidé de dédicacer son nouveau livre avec le pied droit.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Notre Député-Maire-PR-346-1 aurait déclaré à une journaliste locale : « L’UMP va gagner les régionales haut le pied ! »

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Notre député-Maire-PR-346-1 se serait fait une belle promesse solennelle : « Je ne serai jamais l’homme de pied de François Fillon » !

Rumeur, pas rumeur ?

———

Pour plaire à notre Député-Maire-PR-346-1, le patron du ciné-club en a réorganisé sa programmation (du ciné-club, pas du DMPR-436-1, suivez un peu, c’est déjà suffisamment compliqué comme ça…)

C’est ainsi que nous pourrons voir dans les semaines qui viennent « Le pied au collet », « Edward aux pieds d’argent », « Les innocents aux pieds sales », « Pied bas sur la ville », « Le pied gauche du seigneur », « Laisse tes pieds sur mes hanches », « Goupi pieds rouges », « Pied street » (pour celui-là, j’ai honte…), sans un oublier un classique qui pourrait passer à Canal + assez tard dans la nuit « Change pas de pied ! »

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Sur ces photos, et avec ses mains,  notre Député-Maire-PR-346-1 serait en train de donner des conseils à l’équipe de foot de Montereau pour remporter la coupe de France.

http://www.impots-utiles.com/mt-static/FCKeditor/UserFiles/Image/jego-tourisme-yves-outre-mer-relance-antilles.jpg..http://www.lesnouvelles.pf/images/stories/Articles/_2009/05_mai/02/jego1.jpg

.

http://a32.idata.over-blog.com/500x374/0/43/76/82/FX12/Jego-1.jpg ..http://jeff123.typepad.fr/.a/6a00d83451fa7169e20115713571e5970c-800wi

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Notre député-Maire-PR-346-1 aurait finalement laissé filtrer un timide « Le pied, la main, quelle importance ? A Montereau, par exemple, on marche souvent sur la tête ! »

Rumeur, pas rumeur ?

——–

Vous voyez bien que ce n’était pas bien compliqué, une nouvelle fois…

Allez ! A deux mains !

———————————————————

De la politesse de l’éloignement, et réciproquement…

De la politesse de l'éloignement, et réciproquement... dans Sur le vif... 090510073147390113635562n était vraiment loin d’imaginer toutes les répercussions de la grippe A/H1N1 dans notre chef lieu de canton…

Et pourtant… Sont-elles nombreuses, ces répercussions-là !

Prenons tout à fait par hasard l’exemple de l’hypermarché survillois.

Travaillez-vous dans ce grand magasin ?

Si oui, peut-être aviez-vous l’habitude de serrer très virilement la main de vos collègues, avant d’échanger quelques informations sur le temps de moins en moins de saison, la durée du dernier conseil municipal ou l’état de la route des Clomarts.

Sans doute acceptiez-vous que votre chef-caissière vous fasse la bise, afin de débuter la journée sous les meilleurs auspices…

Sachez que ce temps est révolu !

Adieu accolades, bises et autres shake-hands ! Fini, terminé !

J’en veux pour preuve l’affichette qui désormais surplombe gravement la pointeuse du personnel…

091120063714390114902908 dans Sur le vif... 

———-

Voulez-vous que je vous dise ?

Je trouve que cette affiche est encore bien trop imprécise.

Il aurait fallu clairement signifier la réponse à la question suivante :

Loin, c’est à partir de combien de mètres ?

Car évidemment, lorsqu’on se salue de trop loin, gare aux extinctions de voix… Et là, bonjour les arrêts de travail !

—————————————————————-

123

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !