Archive pour 11 novembre, 2009

Et ça continue….

Et ça continue.... dans Ca ne va plus ! 090509044942390113627552a situation de l’emploi dans la région ne s’arrange pas, c’est le moins que l’on puisse écrire…

J’en veux tout d’abord pour preuve cette banderole que vous avez peut-être remarquée du côté de la zone industrielle de Montereau, sur le grillage de l’entreprise EB2 :

091110072515390114828683 dans Vie locale

———-

Hier soir, à Varennes sur Seine se déroulait une conférence de presse organisée par les sections locales du PS, du PCF, le comité Champagne-Avon-Nemours du NPA, le comité local de Montereau du POI.

090616091702390113887241090616091519390113887235 090616091519390113887237  090616091519390113887236

Le but de cette réunion était véritablement d’alerter l’opinion publique !

Messieurs José Ruiz, maire de Varennes sur Seine, François Roger, maire de Champagne sur Seine, Claude Jamet, maire de Bagneaux sur Loing ont pris successivement la parole.

091111104412390114832734

De gauche à droite:
Florent Dumont, militant  PCF, Alain Aucouturier, secrétaire comité POI Montereau, Mariane Longuet, secrétaire section PCF Montereau-Varennes, Léo Aïello, Conseiller général PS canton de Montereau, José Ruiz, Maire PCF Varennes sur Seine, François Roger, Maire PS Champagne sur Seine, Claude Jamet, Maire PS Bagneaux sur Loing.

Devant l’urgence de la situation de l’emploi, les organisations politiques citées plus haut se sont déjà rencontrées à plusieurs reprises et ont affirmé leur volonté de mettre en commun leurs forces pour lutter aux côtés des salariés licenciés par les différentes entreprises locales.

Des proposition s d’action ont été définies :

« Pour une marche unie à Paris, pour l’interdiction des licenciements, nous répondons positivement. Ensemble, par delà les différentes positions que nous pouvons développer, nous avons décidé d’œuvrer pour la réalisation de cette marche d’unité au plan local pour la mobilisation de l’ensemble de la population pour agir contre les licenciements, pour obtenir le paiement intégral du chômage partiel et combattre le travail précaire »

Le sud Seine et Marne  et la région de Montereau n’échappent pas à la situation dramatique que traverse le pays :

- Les salariés de EB2 à Montereau viennent de recevoir leur convocation à l’entretien en vue du licenciement.

- Chez Seric au Chatelet en Brie, l’entreprise ferme en décembre (39 licenciements). L’intervention de notre DMPR-346-1 n’aura évidemment servi à rien !

- A Avon, chez Corning, un nouveau plan social est annoncé touchant près de 50 salariés sur les 140 de l’entreprise.

- Chez Prevent Rioglass à Bagneaux, ce sont 53 salariés qui vont être licenciés.

- SILEC Câbles à Montereau, 2ème entreprise de Seine et Marne, a perdu 100 emplois depuis le début de l’année et le rythme mensuel se poursuit. De nouvelles menaces d’externalisation viennent d’arriver.

Depuis le début de l’année, des dizaines de licenciements sont intervenues dans les petites et moyennes entreprises : Derichebourg à Montereau, fermeture de l’antenne de SNAVEB à Montereau.

La gravité de la situation qui en résulte n’est plus à souligner : on note une augmentation de plus de 22% en un an du chômage en Seine et Marne (soit plus de 50 000 personnes), 28% sur le canton de Montereau.

Cette brutale dégradation frappe une région qui a déjà lourdement payé en suppression d’emplois et d’entreprises : Nodet, SKF, ABB, LPM, GMG, Bernier (lingerie Lady), la Clinique de Montereau, la centrale de Vernou …

Une première conférence départementale pour une marche unie pour l’interdiction des licenciements s’est tenue à Melun le 17 octobre dernier à laquelle ont participé 42 militants et salariés de Seine et Marne.

Des propositions d’action unitaire en direction de la préfecture pour exiger la publication d’une mesure bloquant les licenciements en cours ont été évoquées.

Dans notre pays, des mesures exceptionnelles ont été prises par le gouvernement pour sauver les banquiers, on a dégagé des milliards pour eux, et on ne fait absolument rien alors que l’on est dans une période de crise grave. Aucune mesure exceptionnelle n’est prise pour les salariés !

On l’aura compris, on est une nouvelle fois bien loin du fameux plan « 1000 jours pour 1000 emploi » de notre Député-Maire-PR-346-1 qui d’ailleurs actuellement ne nous parle absolument pas du problème de l’emploi dans la région !

Il a beaucoup mieux à faire, évidemment !

Oui, M. Jégo, alors que vous parcourez la France afin de rencontrer les militants du Parti Radical, alors que vous allez dédicacer un peu partout votre nouveau livre, dans votre circonscription, le chômage et la précarité s’installent.

C’est inacceptable !

091110072514390114828682

 

——————————————————————–

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !