Les exfiltrés

Les exfiltrés dans Billets d'HOU 091126054610390114940202ous, je ne sais pas, mais moi, si.

J’avais complètement oublié que plusieurs metteurs en scène et non des moindres avaient fait appel à mes petits services afin que je puisse leur donner un coup de main.

Vous pensez bien, dans ces conditions, que la nature de ma surprise en ouvrant ma boîte mail il y a tout juste une semaine  fut à la hauteur de la réputation de celui qui me demandait un coup de main. Le mail était en effet signé… Martin Scorsese !

Puisque je vous le dis ! La preuve :

« My dear Mister HOU,

I’d like to make an adaptation of a french book on movie screen, and as at the moment, I have no idea, I need your help.

I have just heard about a very funny exasperating french book « Fifteen months and five days between false gentiles and true nasty boys ».

Thank you very much, I count on you, and greetings to your dairywoman !

Your friendly Martin « 

Mon cher Martin, sache que ne m’étant pas dérobé pour Lucas, Spielberg ou encore Coppola, c’est avec enthousiasme et quand même une appréhension certaine que je me suis exécuté, et je te livre aujourd’hui même cette esquisse de scénario.

———-

091126060534390114940428 dans Billets d'HOU

091126054610390114940201

Un néon rouge qui avait connu des jours meilleurs clignotait en faisant un bruit effrayant au dessus de la porte du « Matignon’s », le bar irlando-sarthois tenu par Frank Fillonstello.

Frank Fillonstello… Le parrain de la rive gauche. L’homme qui élevait des rats et vous en envoyait un pour vous signifier votre arrêt de mort. Fillonstello… Le boucher de la Sarthe qui pouvait briser votre ascension dans la pègre d’un seul coup de fil…

Jeg Ostigan poussa la porte, et fut accueilli par les Stones qui hurlaient dans les hauts-parleurs du juke-box…

« Exile on Jaurès-street, it’s a strange street to walk down
Now let it loose, now come on, let it all hang down
Eh round up those people, move them out of town
Gimmie little drink from your loving cup »

Jeg Ostigan n’en menait pas large… Une convocation brutale chez Fillonstello n’annonçait en général rien de bon. C’était même souvent le dernier rendez-vous auquel vous étiez convié… et pourtant impossible d’y échapper. Fillonstello retrouverait de toute façon n’importe quel rat dans toute la ville…

Et justement, Frank jouait avec un rat. Il imitait en pinçant les lèvres la façon de renifler du rongeur… Pfffffffffffff… Pfffffffffffff… Pffffffffffffffff…

Sa voix éraillée par quarante-cinq années de Lucky Strike et de Famous Grouse s’éleva :

« - It smells rat ! Ca sent le rat ! Oui, ça sent le rat ! Approche, Jeg, approche Jeg Ostigan… tu ne trouves pas que ça sent le rat ?

- Je peux tout vous expliquer M. Fillonstello ! Je peux tout vous expliquer… Ce n’est pas ma faute, ce qui s’est passé là-bas, c’est la faute du syndicat, c’est la faute du MEDEF, le Mouvement d’Entraide des Distilleurs d’Eau de Feu, c’est la faute d’Aldo Mota, le rebelle, moi, j’ai rien fait, j’y suis pour r…

- Ferme-là, Jeg Ostigan ! Tu me fatigues. Et tu indisposes ce rat… A partir d’aujourd’hui, t’es viré, t’es lourdé, tu dégages, tu décaltes, tu gicles, tu gerbes, tu fous l’camp ! Et tu rends les clefs de l’appart immédiatement…

- Mais Frank, où je vais-je aller ? Je n’ai plus de chez moi, tu sais très bien que j’habitais dans un de tes meublés…

- Je m’en fous ! T’as qu’à aller à l’hôtel, comme tout le monde! Et emmène les meubles !

Jeg Ostigan essaya de poser sa main sur l’épaule de Fillonstello pour tenter de l’amadouer !

« Ne me touche pas ! T’as exactement trois minutes et quarante-six secondes pour décamper ! Et estime-toi heureux. J’ai connu des fins de partie plus tragiques !

- Oui, M. Fillonstello… Je ferai comme vous voudrez ! »

Jeg Ostigan fila sans demander son reste.

Comme il avait loué lui-même son petit appart perso, c’est vrai qu’il allait se retrouver à l’hôtel.

Mais il ne s’avouait pas vaincu. C’est qu’il fallait jouer serré…

Il était hors de question de mettre tout ça sur le dos de Nick Sark’o, le Boss de la ville, celui à qui tous les parrains, y compris Fillonstello, rendaient des comptes. C’était lui qui véritablement tirait les ficelles. Même s’il avait dit à Franck de virer Jeg Ostigan comme un malpropre, il fallait toujours compter avec lui, et essayer de revenir…

Jeg Ostigan se dit que Nick Sark’o était quand même le meilleur, le plus beau, le plus fort, le plus grand, le plus riche, avec ses douches en or et ses crocs de boucher sur lesquels il menaçait ses anciens comparses…

Il sortit en vitesse du bar… Les Stones enchaînèrent…

« I said I know it’s only rock ‘n roll but I like it
I know it’s only rock ‘n roll but I like it, like it, yes, I do
Oh, well, I like it, I like it, I like it
I said can’t you see that this old boy has been a lonely? »

091126055001390114940248

———————

Bon, évidemment, Martin, si tu le souhaites, je peux rajouter un ou deux rats supplémentaires !

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste.

Votre dévoué HOU

—————————————-

Pour ceux qui voudraient creuser un peu ——->  Les infiltrés / Scorsese / 2006

——————————————————————————————
 

 


27 commentaires

  1. Ajax dit :

    Wonderful !
    Scorsese is a lucky man !

  2. montereau dit :

    je,vous LE DISAIS C’EST UN SALTIMBANQUE .mais je crois que sur ce bogue on ne parle que de lui cela lui fait sa promo car ce qu’il veut c’est ce faire voir et que l’on cite son nom comme son élue a la vie animale qui fait de la pub partout pour son assos.PARLONS DE CE QU’IL NE SE FAIT PAS A MONTEREAU ET CE QU’IL SE FAIT MAL car il y a d’autre chose et que lui ne sais pas ,car montereau il s’en fou, c’est juste pour avoir quelque chose sous la dent au cas ou cela marcherais mal pour lui, mais pour cela il faudrais en face des gens qui ne lui ressemble pas, des vrais comme monsieur Alvarez des gens humain qui son la pour la ville mais pas pour le pouvoir a nous de trouver et croyez moi ce n’est pas facile.pas des gens qui lui porte des cadeaux rester devant la porte de la mairie c’est bientôt Noël vous ne serais pas déçus et regarder ceux qui lui font la bise des qu’il le vois et qu’il s’approche tout près pour être sur la photo

  3. Split dit :

    Flamberge est très lu.
    Votre info d’hier n’a pas traîné à être reprise.

    http://www.express.be/business/fr/economy/d861dc3776a4957381108dd22193ec73-9d1/117227.htm

  4. p'tite souris dit :

    Le lien indiqué par Split confirme l’info d’hier sur ce blog.
    Encore un GRAND PROJET qui ne sera QU’UN EFFET D’ANNONCE POUR LES REGIONALRS ?
    C’est bien connu, les promesses n’engageent que ….ceux qui y croient !

  5. Alexia dit :

    Flamberge cité en toutes lettres dans le Figaro du jour !
    C’est la gloire !

  6. toto dit :

    Tu sais « MONTEREAU »je ne pense pas que l’époque ALVAREZ ait été la meilleure, il a cassé la gauche que MONSIEUR ETTEDGUI avait mis en place ,et qui réunissait une grande majorité des MONTERELAIS .Ces jours là les monterelais ont beaucoup perdu.

  7. Le moretain dit :

    La classe ! Flamberge source le Figaro !
    Dans la région, les ventes vont s’envoler !

  8. Un nouveau dit :

    Excellent !
    Je suis ici depuis une demi-heure !
    Ce n’est pas un blog c’est vraiment un site d’infos !

1 2 3 4

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !