Archive pour 17 décembre, 2009

Contre la montre…

Contre la montre... dans Vie locale 090220050702390113185245undi soir dernier, pour notre Député-maire-UMP-PR-346-1, le challenge était très simple : il s’agissait de boucler le conseil municipal de 18h00 en moins de soixante minutes, afin de pouvoir présider celui de la Communauté de Communes à 19h00. (Et non pas à 20h00 comme je l’écrivais à tort récemment : à 20h00 avait lieu le repas de fin d’année des élus communautaires.)

Avant de vous narrer quelques péripéties arrivées ce soir là, il convient de préciser que quelqu’un avait sans nul doute cru bon de pourvoir les bancs de la salle des mariages de militants UMP. Des bancs qui n’étaient pas habitués à ces postérieurs de droite, et dont le remplissage permit de démontrer deux choses :

1) Faut-il que le pouvoir jégoïste ait senti passé le vent à la fois du boulet et de la gronde des nouveaux conseillers d’opposition, lors du dernier conseil municipal, pour convoquer tous ces supporters !

2) Montrer qu’une opposition monterelaise était bien debout, même au fond de la salle !

091216093632390115065457 dans Vie locale

———
La séance commença pile poil à l’heure par un appel mené au pas de charge. Les remerciements divers furent de la même farine. Plus rapides, ça aurait fait trop.

Il faut noter que toute cette édition du conseil restera marquée par cet empressement, et parfois même par une confusion qui une fois de plus confirme la conception de notre édilanous en matière de démocratie locale.

La première passe d’armes concerna la demande de dérogation au repos du dimanche du personnel salarié de la société Gordon Choisy.

Jean-Louis CHOMET, conseiller municipal d’opposition, exprima vivement son désaccord avec cette mesure dominicale, et s’interrogea quant à la nécessité de travailler un dimanche dans cette entreprise.

Même avec un micro qui ne fonctionnait pas, la voix de baryton de M. CHOMET portait jusqu’aux jégoïstes oreilles.

La dérogation fut adoptée, MM AIELLO, AUCLAIR et CHOMET votèrent contre.

Puis, Henri AUCLAIR s’interrogea quant au financement d’une nouvelle étude, par un cabinet spécialisé, une étude dénommée « Montereau 2030″.

Notre DMUMP-PR-346-1 annonça que cette étude « ne saurait souffrir » !

Je serais bien aise de connaître quant à moi le cabinet qui va réaliser cette étude. J’espère pouvoir vous apporter une réponse prochaine…

Les trois élus d’opposition précédemment cités refusèrent de voter.

Il est à noter qu’à son habitude, lors des interventions de l’opposition, le premier magistrat de la ville a sorti encore et toujours l’un de ses engins préférés !

091216093651390115065461

———–
M. AUCLAIR demanda des précisions quant au prolongement de deux années d’une enquête concernant l’ Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH), à propos des copropriétés rue des Chesnois.

Réponse d’Yves Jégo : « On ne refait pas en Conseil municipal le travail fait en commission« .

Et toc !  Il fallut se contenter de ça !

Il n’en reste pas moins vrai que les commissions ne sont pas ouvertes au public, alors que le Conseil municipal, oui !

Le point concernant le tarif des repas proposés aux personnes âgées fut l’occasion pour M. CHOMET, toujours sans micro, de demander quelle était l’augmentation proposée. Il rappela la fragilisation que la situation économique entraînait vis-à-vis de nombreux seniors.

Nous ne pûmes obtenir ce chiffre… Une fois de plus, « on » ne daigna pas communiquer un chiffre qui devrait être rendu public !

En revanche, la création d’un Comité du bicentenaire de la bataille de Montereau fut l’occasion pour Yves Jégo de rappeler qu’une des priorités de la ville était bien la communication !

Henri AUCLAIR lui posa une question formidable.

Le fait que Napoléon 1er ait permis la réduction à l’esclavage de 100 000 personnes aux Antilles aurait-il pu faire renoncer à la création de ce comité si Yves Jégo était toujours Secrétaire d’Etat chargé de l’Outre-Mer ?

Oncques n’arriva la réponse. A la place, un sourire en coin et l’enchaînement de la « belle machine » qu’est notre chambre d’enregistrement.

Puis, il fut adopté un projet de prescription d’un plan de prévention des risques technologiques autour des établissements Butagaz et Yara France sur le territoire des communes de Montereau et Cannes-Ecluse. Je rappelle que ces deux entreprises font que Montereau se retrouve classée en seuil SEVESO « haut ».

Mieux vaut tard que jamais !

Ce n’est pas que je sois plus curieux que la normale, mais je me demande si ce modeste blog n’est pas pour quelque chose dans ce projet de prescription de PPRT…

Et puis fut abordée la question de la ZAC des Bords d’Eau et le lancement d’une consultation d’aménageurs.

Henri AUCLAIR prit la parole afin de rappeler qu’il était pour le moins étonnant de construire un éco-quartier à proximité d’une zone comportant l’ancienne décharge que l’on sait, dans un endroit sans emploi, et dans un lieu fort mal desservi par les voies de communication.

Il précisa sa pensée : on est en train de préparer un nouveau Surville !

Notre DMUMP-PR-346-1 fit valoir que huit cents demandes de logements, 800, Mesdames et Messieurs, pas moins, étaient en attente à l’OPHLM, et qu’il fallait absolument créer cet éco-quartier.

Je ne vis personnellement pas trop le rapport…

Mais ce dernier certifia, et nous fûmes priés de le croire sur parole, qu’on ne referait pas « l’erreur de Surville » !

Jean-Louis CHOMET rappela à juste titre que la création de Surville et des 3M avait été décidée par la famille politique dont se réclame Yves Jégo !

Il en profita pour demander un bilan de l’opération « 1000 jours 1000 emplois ».

Bien entendu, nous ne l’eûmes point, mais en revanche nous eûmes droit à l’une de ces jégoïstes maximes :

« Que chacun assume tout, et les historiens trancheront…« 

Je me dis à ce moment-là qu’à l’aune où l’Histoire était prise en considération dans les projets de réforme scolaire par notre gouvernement, il n’était pas sûr que beaucoup d’historiens survécussent pour mettre en application la phrase ci-dessus…

Il continua pourtant avec un très beau et très prometteur :

« J’aimerais qu’on se mette tous ensemble« . (Sic ! Et… Aux Niçois qui mal y pensent, comme dirait M. Estrosi qui a bien appris de M. MEDECIN…)

Puis, notre DMUMP-PR, voyant que le temps passait à une de ces vitesses ma brav’ dame, lança le fatidique « Y a-t’il des questions diverses ? » en enchaînant immédiatement « Je n’en vois p…..« 

Mais il fut pris de vitesse par Jean-Louis CHOMET qui leva le doigt !

Il proposa que le conseil municipal s’associât à la motion de soutien envers Mourad SALAH, ce délégué syndical en difficulté à la SILEC-Câble.

Bien entendu, il fallait s’y attendre, Yves JEGO refusa.

Il était 18h53. Le Conseil municipal avait duré 50 minutes et 56 secondes.

Arriverait-il à temps pour 19h00 à la salle polyvalente de Varennes sur Seine afin de présider le Conseil de la CC2F ?

Vous le saurez peut-être demain !

Les amateurs de suspens se régalent, non ?

—————————————————————————

 

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !