Archive pour 19 décembre, 2009

Le rouge et le bleu

Le rouge et le bleu dans Sur le vif... 090814105257390114249738 l’approche des fêtes de Noël, je n’ai pu résister à l’envie de proposer à notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 une petite leçon d’instruction civique. Ce sera mon cadeau un peu en avance…

Mais vous aussi, fidèles Flambergiennes et Flambergiens, vous aussi allez pouvoir aujourd’hui et en cette nouvelle rubrique « Sur le vif » vous confronter à cette essentielle matière.

Avez-vous remarqué, cette semaine, la photo ci-dessous, prise le 9 décembre en pleine manifestation ?

091214102255390115057338 dans Sur le vif... 

Rien ne vous a paru étrange ?

Je vous mets sur la voie… Ca concerne l’écharpe tricolore de notre édilanous…

Toujours pas ?

Figurez-vous qu’en portant son attribut de cette façon, notre DMUMP-PR-346-1 commet deux erreurs.

La première erreur concerne le sens du ruban.

Il devrait porter son écharpe de l’autre sens, en vertu d’un règlement édicté par l’Assemblée constituante de… 1848, c’était le 21 mai, et qui prescrivait en son article 72 que «les représentants portent, en outre, une écharpe tricolore à franges d’or suspendue à l’épaule droite et passant sous le bras gauche ».

Vous allez me dire que j’aurais pu retourner numériquement l’image.

Eh bien non, lecteurs de peu de foi. Notre édilanous porte toujours sa montre au poignet gauche…

Mais il y a une autre erreur.

Yves Jégo devrait porter son écharpe avec la couleur rouge au plus près du cou.

C’est ce que reprécisait un certain Sarkozy Nicolas, alors ministre de l’intérieur, en réponse à une question de M. LE FUR, parlementaire UMP, à propos de cette question essentielle qui nous préoccupe aujourd’hui.

Voici la réponse de celui qui deviendra notre présidentiel et infaillible monarque :

091218105445390115079181

http://carrefourlocal.senat.fr/vie_locale/ministres/reglementation_du_port_de_l_echarpe_tricolore/index.html

« Il convient de préciser à l’honorable parlementaire que le décret n° 2000-1250 du 18 décembre 2000 (Journal officiel du 23 décembre 2000) a fixé un dispositif laissant aux élus communaux la liberté de porter l’écharpe en ceinture ou en écharpe, et précise l’ordre dans lequel doivent être portées les couleurs. L’ordre retenu, faisant figurer le bleu près du col, a pris en compte les observations historiques, iconographiques et les usages anciens les plus répandus, par différenciation avec l’ordre adopté par les parlementaires, depuis plus d’un siècle, qui place le rouge près du col. La modification réglementaire présente donc l’avantage de distinguer optiquement un parlementaire d’un maire, étant bien entendu qu’en cas de cumul de mandat (député-maire, sénateur-maire) c’est le mandat national qui prévaut.« 

Comme un bon exemple vaut mieux qu’un long discours, voici deux photos qui viennent confirmer les dires ministériels :

http://www.france-info.com/IMG/jpg/2/1/a/echarpes_maire_page.jpg

Voici un maire. Décapité, certes, mais maire tout de même. (Il a deux glands dorés, ou plus exactement son écharpe avec le bleu près du cou se termine par deux glands dorés.)

———-

dsc_0104_1

Voici une Députée-Maire en pleine action : il s’agit de la Députée-Maire PS de Rouen, Valérie Fourneyron. Elle porte à juste titre son écharpe avec le rouge près du col.

Ne me remerciez pas, Monsieur notre édilanous, je vous l’ai dit, c’est bientôt Noël…

Ah ! Mais que j’aime cette période de l’année où je me sens encore plus enclin que d’habitude à rendre service à mon prochain !

A demain ! Les rumeurs n’attendent pas !

—————————————————————–

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !