« Allez, M’sieur Auclair, vot’ dernière question ! »

est en ces termes que notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 devait annoncer chaque « question diverse » posée par Henri Auclair, conseiller municipal d’opposition, lors du dernier conseil municipal en date.

Comme si lui, Yves Jégo, évidemment pressé de se consacrer à de plus nobles tâches que le conseil municipal, comme si lui avait le pouvoir de décider combien de questions diverses un élu d’opposition pouvait poser en conseil municipal !

Cette impression de déni de démocratie locale à Montereau est de plus en plus détestable…

Henri Auclair commença par regretter l’étroitesse du local accordé aux élus d’opposition pour se réunir. Il parla pour donner un ordre d’idées de « cabine téléphonique ». Il s’agit du local déjà occupé par Léo Aïello au titre de conseiller général du canton.

Défense jégoïste habituelle : mettre en cause les autres… : « Vos amis alors au pouvoir [ndlr : devenus depuis producteurs de vin, sans doute...] n’accordaient à l’époque aucun local, ce qui ne nous a pas empêché d’arriver là où nous sommes ! « 

Ca y est ! Notre édilanous se met à parler de lui au pluriel de majesté !

« Nous » accordera donc une salle municipale à chaque demande formulée par le groupe d’opposition.

« Allez, M’sieur Auclair, vot’ dernière question !« 

Eh non !…

Henri Auclair fâcha vraiment notre DMUMP-PR-346-1 en faisant remarquer que les commissions de travail sensées préparer le conseil municipal se réunissaient… sans les élus d’opposition !

De deux choses l’une : si c’est le cas, la démocratie locale est vraiment malmenée, c’est un doux euphémisme.

En revanche, si ces commissions ne se réunissent pas, à quoi servent-elles et qui fait vraiment le travail ?

« Allez, M’sieur Auclair, vot’ dernière question !« 

Eh non !…

Le conseiller d’opposition fit remarquer qu’en réponse à sa demande d’organigramme municipal, il ne lui avait été fourni qu’un document passe-partout, en aucune façon nominatif, très peu fonctionnel.

Yves Jégo fit remarquer que seuls les postes importaient et que de toute façon, il était hors de question pour un élu d’aller voir nominativement un chef de service.

« Si vous avez une question à poser, vous devez passer par moi !« 

Tout devait passer par lui. « Pour que ça fonctionne, il faut qu’il y ait une hiérarchie… » asséna-t’il, même si la hiérarchie en question n’est là que très peu souvent…

Et au passage, quand elle est là, cette hiérarchie, elle fonctionne de moins en moins : lors du derniers repas festif des agents municipaux, ces derniers refusèrent  qu’Yves Jégo prononce son traditionnel discours. La hiérarchie n’est plus ce qu’elle était, ma pôv’ dame ! Tout fout l’camp !

La dernière intervention d’Henri Auclair fut une question essentielle à la bonne marche de la démocratie locale : il fut question de la place de l’expression d’opposition dans le journal municipal 7/7.

A ce jour, vous l’aurez constaté, les élus d’opposition ne peuvent toujours pas s’exprimer dans le 7/7.

M. Auclair en avait fait la demande lors du conseil municipal en date du 9 novembre 2009.

Il s’agit là bien évidemment de faire respecter… la loi !

Réponse jégoïste : la demande a été prise en compte, mais la municipalité n’a pas eu encore le temps de mettre en place cette demande légale.

Nous fûmes quelques-uns à penser dans la salle qu’évidemment, presque deux mois, c’est trop court pour accorder un  espace rédactionnel dans le 7/7, au pro-rata du nombre de conseillers d’opposition.

Et puis, sait-on jamais… Des fois que l’opposition puisse s’exprimer avant les élections régionales… 

De plus, je me demande si cette opposition ne pourrait pas demander un espace rétro-actif, pour tous les 7/7 parus sans qu’elle ait pu se faire entendre… 

Ca devrait bien faire un 7/7 entier, non ?

(Je vous communiquerai samedi prochain, pour la rubrique « sur le vif », l’échange de courrier entre MM Auclair et Jégo concernant ce dossier. Vous verrez, c’est tout à fait passionnant !)

Avant de vous laisser vaquer à vos occupations favorites, laissez-moi tirer un coup de chapeau aux trois conseillers d’opposition présents de soir-là, Jean-Louis, Léo et Henri, qui parvinrent à montrer, malgré les railleries, la condescendance et parfois même une espèce de mépris affiché, que dans notre chef-lieu de canton, une autre voix se fait entendre haut et fort !

Bravo, Messieurs !

———————————————————–

 

 


17 commentaires

1 2 3
  1. Anonyme dit :

    C’est incroyable cette volonté d’opacité. Ne pas donner à des élus de l’opposition le nom des chefs de services de la mairies et des cadres qui y travaillent, c’est quand même trés gonflé !
    jego a peur de quoi ? Il ne les emploie pas au noir quand même ?

  2. Henri Auclair dit :

    Mise au point.
    Il ne me semble pas inutile de rappeler, pour ceux qui auraient manqué le premier épisode de ce feuilleton, les raisons qui m’ont poussé à demander l’organigramme fonctionnel et nominatif des services de la commune: lors de la réunioin du Conseil Municipal du 9 Novembre 2009 il nous a été demandé de nous prononcer sur la création d’un poste de DGA ( directeur général adjoint )sachant qu’il existe déjà un Directeur Général des Services (DGS) et deux DGA.
    Les raisons évoquées étaient les suivantes:
    1)la complexité des tâches administratives et…
    2)la possibilité, légale, d’une telle création de poste.

    Pour se prononcer sur une telle demande il convient de connaître le dossier, c’est-à-dire les tâches nouvelles que ne peuvent pas assurer le DGS et les deux DGA.
    J’ai donc demandé à connaître l’organigramme nominatif, les fonctions des directeurs et chefs de service et les tâches nouvelles à assurer.
    Il me fût répondu en substance, ce 9 novembre, qu’il s’agissait d’une promotion interne et que cette nomination serait sans effet sur la masse salariale. De toute façon l’organigramme demandé me serait communiqué.
    Au lieu de cela j’ai reçu un organigramme passe partout qui ne me permet absolument pas de juger du bien fondé de la demande de création de ce poste de DGA.
    N’ayant pas obtenu satisfaction, j’ai renouvelé ma demande le 1 Février et là pas question pour Monsieur le Maire d’accéder à ma demande en raison des risque de désorganisations dans les services!
    Ces explications sont irrecevables et j’entends bien ne pas en rester là.
    A suivre…

  3. souris verte dit :

    courage et persévérance…..de toutes les manières, la promotion interne doit s’avèrer être pour un copain….ça va lui permettre d’allonger sa feuille de paie. Tant pis pour les autres. Alors Mr µAuclair, persister avgec notre soutien.

  4. quienes dit :

    Faux pas du maire?
    sans remettre en cause les compétences de la dite personne ainsi promue il est clair que notre édilanous commet une faute en ne respectant pas, comme l’autorise la loi, la possibilité pour l’opposition d’accéder aux dossiers. C’est un premier signe de faiblesse que l’opposition se doit d’exploiter.

  5. montereau dit :

    il faut penser que l’organigramme ne peu pas être nominatif car on est titulaire d’un emploi pas d’un poste ce qui arrive presque tout les mois changement de poste un jour on est directeur de la communication demain plus rien on a fait venir des gens a l’arrivée de j. ils
    a nommer un directeur :responsable jeunesse ,sport,éducation après cette personne c’est retrouver directeur du service des sports seulement après di.du centre de loisir après di.associations après responsable de la police municipal suite au prochain changement mais rien n’empêche les élus de gauche de demander a la d.r.h la liste de tous les employer avec leur fonction et leur grade afin de pouvoir suivre les avancement a l’ancienneté mais cela peu ce consulter auprès des syndicat qui siège aux commissions

  6. quienes dit :

    Dans toute société organisée on doit savoir qui fait quoi et lorsqu’il y a changement de poste, un nouvel organigramme doit être établi. L’Assurance Qualité est formelle, la définition de fonction s’impose à tous et chacun doit connaître le niveau N-1 et le niveau N 1. C’est de la responsabilité de la Direction.
    L’informatique avec ses masques de saisie permet d’assurer presque gratuitement et en temps réel tout changement. Si tel n’est pas le cas c’est qu’il y a volonté de non transparence. L’opposition a raison de persévérer dans sa demande de disposer de l’organigramme.

  7. Liz dit :

    Où sont passés les images ?????

  8. Anonyme dit :

    HENRI. Concernant la création de poste d’un 3éme DGA, je peux vous assurer que ce poste a eu un coût pour le contribuable (salaire d’environ 3500 euros sans les charges) A la mairie de Montereau il y aura bientôt plus de Directeurs que d’agents exécutants.(faut les caser les copains) Concernant l’organigramme, lequel désirez vous? celui du service culturel? ou l’organigramme général des services de la Mairie.

1 2 3

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !