Avis à la population !

Avis à la population ! dans Chiffres et nombres 100224084709390115511244ous allons rester aujourd’hui dans le domaine des chiffres et des nombres, et ce, grâce à Jean-Michel MUYL, qui, il y a déjà quelques semaines déjà, avait remarqué une bien étrange pratique jégoïste et m’avait alerté à ce sujet.

Démonstration.

Voici en quoi consistait l’édito du 7/7 municipal N°380, daté du 13 au 20 janvier dernier.

Un édito signé comme de coutume par notre Député-Maire-UMP-PR-346-1.

100224083037390115506733 dans Vie locale

——-

J’avais à l’époque bien noté cette éternelle auto-satisfaction qui est celle de notre édilanous, mais j’avais laissé échapper un petit détail qui a son importance.

Voici sur quoi se base Yves Jégo pour comparer la population monterelais de de 2006 et 2007, année des dernières statistiques publiées par l’INSEE.

Il nous affirme qu’en 2006, il y avait 16768 habitants à Montereau, et qu’en 2007, la ville en comptait 17046, soit par conséquent 278 de plus.

Allons donc voir les données recueillies par l’INSEE :

2006 :

http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/recensement/populations-legales/commune.asp?depcom=77305&annee=2006

100224083040390115506734

2007 :

http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/recensement/populations-legales/commune.asp?depcom=77305&annee=2007

100224083049390115506736

Rien ne vous interpelle ?

Voici ce qu’a en réalité comparé Yves Jégo :

2006 :
100224084051390115506755

2007 :

100224084058390115506756

Comme le disait Monsieur Guérini, honorable et réputé professeur de mathématiques au collège Malraux, il a comparé « des torchons et des serviettes ».

Il aurait dû mettre en balance  les deux mêmes constantes, à savoir la population totale, ce qui fait que la hausse aurait été moins fanfaronnante, à savoir 53 monterelais en plus (17046 – 16993 = 53).

Alors évidemment force est de se poser la question :

Erreur ou manipulation délibérée ?

Il va de soi, lorsqu’on prétend gouverner l’Ile-de-France, il va de soi qu’il faut retenir en l’espèce l’hypothèse qu’Yves Jégo a fait une erreur tout à fait, totalement, entièrement, complètement, parfaitement et indubitablement involontaire.

Jean-Michel MUYL me fit en outre remarquer qu’il aurait pu se tromper encore un peu plus et comparer ceci :

2006 :

100224085608390115506802

2007 :

100224085613390115506804

La population monterelaise aurait été alors à la baisse ! (16933 – 16802 = 131)

—————————————————–
 

 


15 commentaires

1 2
  1. souris verte dit :

    Il n’aurait pas fait l’étrange erreur de « compter à l’envers », cela n’arrangeait pas son image de marque. En comptant « à l’endroit » il pourrait proclamer : « Voyez, la population augmente donc il fait bon vivre ici ou tout il est beau tout il est gentil, les loyersz HLM sont minimes, vous êtes asurés qu’il n’y a jamais d’expulsions locatives, on ne paie pas beaucoup d’impôts, ces derniers sont gérés au mieux, c’est pour cela qu’on vous offre de belles sorties à un euro par personne, des napoléonades magnifiques ou vous aurez le plaisir d’admirer la dame aux chats déguisée en madame Sans Gêne se donnant en spectacle avec son chien qui se prend les pattes dans la traîne de sa maîtresse, de l’excellent vin de la vigne du seigneur de la dite dame, vin « Côte de Paris » (homologué AOC), des maisons à 15 euros par jour et bien d’autres merveilles. Dans notre bonne ville, pas d’engrais polluants interdits. Sur les pelouses des hauteurs de Surville, rien que du naturel homologué déjections canines, détritus, canettes de bières et autres…tout est bio et naturel ici et très bientôt un quartier écolo où les légumes du jardin et l’eau de la source proche vous seront servis « au goût de décharge » !!! Sans oublier bien sûr une « réserve naturelle » fréquentée par d’excellents motocrosseurs qui, maîtres de leurs engins apocalyptiques feront tout pour vous éviter une grosse frayeur. Des caméras installées partout vous assurent une sécurité parfaite. Si après tous ces avantages avérés vous ressentez comme un arrière goût amer dans la bouche, vous serez dirigés vers la maison de retraite du château Nodet. Vous y serez très bien logés, on y a mis le paquet et vous n’y trouverez pas de vieux gâteux alzheimérisés, de SDF ou de vulgaires démunis en état de précarité financière dont la promiscuité pourraient assombrir votre séjour idyllique de « population comptée à part ».

  2. Anonyme dit :

    C’est une manie de se tromper dans les chiffres. Le gouvernement avait annoncé la baisse du chomage en décembre. En fait ils se sont trompés eux aussi! La bas aussi il doit y avoir un probleme de competance!

  3. le réputer dit :

    ça doit 53 naissance Non….et oui on est pas dupe

  4. Mathieu dit :

    Pour répondre à Anonyme de 10h00, je crois sincèrement qu’il y a des deux…
    Des incompétents notoires nous prennent pour des abrutis.

  5. souris verte dit :

    Excellente mise au point de JM Muyl.
    Il est certain que la politique de rénovation donc de déconstruction d’un certain nombre d’immeubles a fait que pour certains habitants, c’était le déclic qui faisait que….l’on décide de partir. Ces décisions sans concertation avec la population de reloger n’importe où et n’importe comment des familles entières sans que ces dernières l’acceptent n’était pas sans inconvénients majeurs. On a mis la charrue avant les boeufs, on est allé trop vite. Mais il y a du pour et du contre, ce sont encore une fois les moins défavorisés parmi les plus défavorisés qui sont partis et qui ont été remplacés par des vraiment défavorisés. On est loin d’un « mélange de population » souhaité qui est une source d’équilibre pour une ville. Le prix des loyers OPHLM est une autre source de décision de départ. Après rénovation l’augmentation est conséquente et l’on se trouve devant le fait qu’il existe alors une réelle concurrence avec le privé. L’APL étant considérée par le bailleur social comme excuse pour augmenter loyers et charges. Cela ne devrait pas être et surtout devrait être combattu très vivement. La crise aidant, le prix des loyers, la qualité de vie (rapport qualité prix) devraient aider à repeupler mais là encore, c’est trop facile à dire et les raisons du refus d’habiter à tel ou tel endroit est bien plus compliqué que cela.
    Il n’empêche que pour la majorité des habitants, le prix des loyers (très élevés à Montereau et sa région – locations hors de prix), la qualité de vie : écoles, cité scolaire, centre hospitalier, commerces agréables et non ZAC importante mais hors de prix pour la majorité des habitants locaux, transports adaptés, sont des critères importants. Il y a une petite cinquanjtaine d’années le projet des 3M Meaux Melun Montereau était soit disant porteur. On sait tous ce qu’il est devenu pour Montereau.
    C’est un shéma fort compliqué, tant que l’on ne prendra ni le temps ni la décision d’entendre les besoins d’une population, ces grands projets échoueront lamentablement. On ne décide pas derrière un bureau de l’avenir de 20 000 personnes sans que ces femmes et ces hommes aient été entendus.
    Où sont Ces Cités Heureuses des années 50/60 ? Que sont-elles devenues ? Citées pensées par Mr Le Corbusier. Mais beaucoup plus simplement si nos gouvernants acceptaient la réalité : un travail pour tous, un logement à sa convenance selon ses besoins, une famille qui s’épanouit dans une cité agréable…..Un énorme chemin serait parcouru.

  6. Billoute dit :

    Comment avoir confiance dans tous les chiffres « municipaux » et toutes les déclarations d’autosatisfaction après une pareille démonstration ?

  7. p'tite souris dit :

    Anonyme de 10.15 je pense que méthode Coué et intox sont les maîtres mots de la « gouvernance actuelle » avec une dose d’imcompétance, on voit le résultat!!!!
    C’est une méthode périmée de faire de la politique.

1 2

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !