Archive pour février, 2010

Pan dans le 1000 !

Pan dans le 1000 ! dans Vie locale 081105031730390112708091ier était un jour un peu particulier en ce qui concerne ce blog.

Hier, j’ai publié le 1000 ème article de ce modeste espace à la fois numérique et local.

100207084927390115389775 dans Vie locale

—–
C’est l’occasion de faire aujourd’hui un point rapide sur les statistiques flambergiennes…

Concernant les commentaires, vous aurez remarqué qu’au moment où j’écrivais ce 1001ème papier, 9429 contributions ont été modérées et publiées.

En terme de commentaires, dans la catégorie « politique », Flamberge arrive en deuxième place chez l’hébergeur Unblog.fr. La première place revient au blog Algérie-politique basé à Alger.

100207105855390115390206

—–
Maintenant, je vous emmène faire un tour dans la face cachée flambergienne, je veux parler de l’interface administrateur.

Voici quelles sont les statistiques mensuelles depuis la création.

100207084955390115389776

Et puis en février 2009 vint la crise en Outre-Mer, qui eut pour effet collatéral de doper la fréquentation. Le terrain ultra-marin apprit une ou deux petites choses, si l’on en croit l’explosion des visites et les retours que j’en eus…

On se souvient que Flamberge fut même référencé sur le site des Etats-généraux de l’Outre-Mer avant de subir comme une espèce de censure, une fois ce référencement annoncé au grand jour (tout comme l’excellent site bondamanjak.com)…

100207085000390115389777

En février 2009, près de 80 000 « hits », soit près de 80 000 ordinateurs se sont donc connectés sur Flamberge. (Pour faire simple, un ordinateur est comptabilisé une seule fois par jour, même en cas de plusieurs visites.)

Une fois notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 débarqué sans ménagement du gouvernement, le nombre de connexions est redevenu plus « local ». Avec une constante progression.

Le mois dernier, ce blog a accueilli près de 45 000 ordinateurs pour un peu plus de 70 000 visites.

En voici d’ailleurs le détail :

100207085009390115389778

100207085018390115389779

Le 6 février dernier, le jour du papier concernant la menace d’Henri Auclair de saisir le tribunal administratif pour obtenir le droit légal de s’exprimer dans le 7/7, un peu plus de 2 500 ordinateurs différents se sont connectés sur Flamberge.

Faut-il rappeler que chez le délicieux tandem Medvedev-Poutine, un blog qui dépasse 1 000 connexions par jour est obligé de se déclarer comme média d’information ?

Alors évidemment, j’ai recensé plusieurs catégories de lecteurs :

- ceux qui veulent chercher une information qu’on ne trouve pas forcément ailleurs…

- ceux qui veulent trouver voire porter une parole qui ne pourrait pas s’exprimer ailleurs…

- ceux qui veulent savoir ce qui se passe un peu à Montereau et dans le canton pour relayer l’info…

- ceux qui veulent suivre les péripéties de notre DMUMP-PR-346-1 et s’en étonner, s’en amuser ou s’en offusquer. (Dans ce segment, on trouve des lecteurs umpiens et parfois d’illustres lecteurs umpiens… J’ai quelques noms…)

- ceux qui sont obligés de lire Flamberge, en arrivant au boulot, chaque matin… Cadres municipaux, avocats… Je les salue bien bas ! Courage les gars, courage les filles !

A tous, merci, même si vous n’aimez pas Flamberge, ce qui est votre droit le plus strict. Personne n’est obligé de me lire…
A demain pour le 1001 ème papier. Il est déjà écrit.

100207122011390115390675

—————————————————————–

Pizza Jégo, la pizza qu’il vous faut !

Pizza Jégo, la pizza qu'il vous faut ! dans Récréation 100206110824390115384002ucu, aucu, aucune hésitation !

Les rumeurs hebdomadaires ne pouvaient provenir que de cette nouvelle magnifique initiative à la fois précressienne et jégoïste : la soirée pizza 2.0 !

LES CARNIVORES
Ainsi donc, après tous les efforts de notre présidentiel monarque (la bling-bling attitude, le Fouquet’s, Malte, l’Egypte, le fils Jean et l’Epad, le Kärcher, le croc de boucher, j’en passe et des meilleurs), après le formidable lipdub, l’UMP a donc trouvé un nouveau moyen de se ridiculiser en proposant à quand même trente personnes d’interroger notre Député-Maire-UMP-346-1 sur une péniche et devant des pizzas molles et froides…

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/l-indigeste-pizza-2-0-d-yves-jego_846296.html

Yves Jégo lance les soirées 'Pizz@s 2.0', tous les mardis sur la péniche Equité.

—–

Il n’en fallait néanmoins pas plus pour que ce thème déchaînât sans pitié aucune les bruits qui courent les plus fous !

Mais, bien évidemment, etc, etc, patati et patata…..

LES CARNIVORES
———-

Notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 n’en finirait plus de fredonner le célèbre titre de Louis Prima :

« I’m just a pizzaïolo, and everywhere I go,

people know the pizza i’m cooking…! »

Rumeur, pas rumeur ?

LES CARNIVORES
———-

Notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 aurait proposé aux pizzérias de sa circonscription d’ajouter sur leur carte les spécialités suivantes :

la Jégharita, la Jégolitaine, la jégalabrese, la Jégalzone, sans oublier la Jégorientale et la Jégicilienne.

Rumeur, pas rumeur ?

LES CARNIVORES
———-

Notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 aurait décidé à l’occasion de cette petite sauterie, de concurrencer le léger bourrelet que j’avais cru apercevoir naguère chez Mme Pécresse :

100206105107390115383873 dans Récréation

.

(Les fidèles flambergiennes verront par là que la gent féminine n’a donc pas l’apanage du bourrelet, sur cet espace numérique ! )

Rumeur, pas rumeur ?

LES CARNIVORES
———-

Notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 dédicacerait son dernier ouvrage en date à la pizzéria di Marina, à Besançon, le 14 février prochain.

Rumeur, pas rumeur ?

LES CARNIVORES
———-

Cette semaine, pas de fausses unes de magazine, car j’ai pu me procurer par le biais de sources umpiennes internes le projet déposé par notre édilanous concernant la refonte du logo de son parti.

On sait en effet qu’outre les umpiennes soirées Pizza 2.0, notre vaillant Prince au croc de boucher disponible avait prévu de faire installer dans son tout neuf Air Sarko One… un four à pizza !

http://www.marianne2.fr/Devinez-ce-que-Sarko-fait-installer-dans-son-nouvel-avion_a184393.html

Je vous livre donc pas plus tard que tout de suite et même avant le projet iméginé par Yves Jégo :

100206105119390115383874

———-

Bon dimanche et à demain !

LES CARNIVORES
————————————————————-

 

De l’utilité de la menace…

Chose promise, chose due !

Je vous communique aujourd’hui l’échange épistolaire entre Henri Auclair, conseiller municipal d’opposition, et notre Député-Maire-UMP-PR-346-1.

Un échange concernant le droit fondamental d’expression réclamé par le groupe d’opposition, une expression qui devrait pouvoir s’exercer dans la publication municipale « 7/7″.

Je vous rappelle le pitch.

Yves Jégo avait refusé en conseil municipal d’accéder à la demande de l’opposition.

———-

De l'utilité de la menace... dans Sur le vif... 100205055627390115380501

———-

Et voici la réponse de notre édilanous, menacé du tribunal administratif :

100205055640390115380502 dans Sur le vif...

———-

On notera avec cette réponse les deux choses suivantes :

- Comme par hasard, après avoir été menacé du tribunal administratif, Yves Jégo va accéder à la demande d’Henri Auclair ! (On ne sait toujours pas vraiment quand les membres de l’opposition pourront s’exprimer dans le 7/7, mais la demande est acceptée ! )

- Yves Jégo ne peut s’empêcher de vouloir rabaisser le nouveau conseiller municipal qu’il considère manifestement comme totalement ignorant : le passage sur la soi-disant enveloppe de l’association « Vélo-Sud 77″.

Mais notre DMUMP-PR-346-1 a été mal informé : Henri a envoyé deux courriers (celui que je vous ai reproduit et un autre de l’association « Vélo-Sud 77″ dans une même enveloppe blanche.)

Vous avez dit mesquinerie ?

On pourra évidemment rétorquer à notre édilanous devenu arbitre des élégances en matière de correspondance, qu’après la formule « Je pense qu’il serait utile », il serait bon que fût employé l’imparfait du subjonctif dans tout le reste de sa phrase…

Et toc !

Quoi qu’il en soit, vivement le premier encart de l’opposition dans le 7/7 !

Merci beaucoup, Henri !

——————————————————————————–

 

 

Sodame… et Gomorrhe ?

Ainsi donc, je vous en parlais avant-hier, notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 annonçait lors du dernier conseil municipal en date la démission de M. Cahin, élu de la majorité municipale à Montereau du poste d’administrateur de la SODAME, la Société d’aménagement de Montereau et des environs.

Motif avancé par notre DMUMP-PR-346-1 : emploi du temps surchargé.

C’est l’occasion de faire un petit retour en arrière et un petit point sur cette Société d’économie mixte, et sur les observations formulées à son encontre par la Cour des Comptes. Car comme pour l’OPHLM, la Cour des Comptes s’est penchée sur cet autre organisme monterelais…

Voici donc ce qu’on peut trouver dans le rapport en date du 22 novembre 2004.

(La version intégrale, pour les amateurs, se trouve ici :

http://www.ccomptes.fr/fr/CRC13/documents/ROD/IFR200442.pdf 
Sodame... et Gomorrhe ? dans Vie locale 100203112615390115367524

100203025948390115368560 dans Vie locale

On voit déjà par là l’utilité du conseil municipal monterelais, puisque la Cour des comptes note qu’il n’est pas tenu informé…

Je passe sur « l’impossibilité » pour la commune de faire parvenir dans les délais légaux les comptes de ses exercices…
Je continue.

100203025958390115368561

La chambre, saisie par le préfet de seine-et-Marne a donc émis « un doute sérieux sur sa légalité » (il s’agit de l’ensemble du dispositif…)

100203030009390115368562

——–

La cour des Comptes, cette même année, publiait un autre rapport, concernant les observations définitives arrêtées par la Chambre régionale des Comptes sur la gestion de la commune de Montereau-Fault-Yonne.

http://www.ccomptes.fr/fr/CRC13/documents/ROD/IFR200441.pdf

Extrait :

100203030021390115368563

———-

Au vu de tous ces extraits assez éloquents, je ne peux m’empêcher de me poser un certain nombre de questions…

1) La SODAME ne présente plus d’intérêt pour la commune (je cite la Cour des Comptes), et pourtant, elle n’est toujours pas dissoute.  Quand va-t’elle être dissoute ?

2) Qui savait que la Cour des Comptes s’était penchée avec profit sur la SODAME ?

3) Pourquoi un élu de la majorité, ancien propriétaire à la retraite d’un cabinet de comptables à Fontainebleau, a t’il démissionné de la SODAME ?

(Je note que l’argument de l’emploi du temps surchargé avait déjà été utilisé par Yves Jégo pour évoquer la démission du Dr Setbon, ex-conseiller municipal.)

4) M. Cahin va-t’il être remplacé ? Par qui ?

5) Une nouvelle fois, un sentiment de manque de clarté (c’est un euphémisme) vient planer sur la gestion municipale.

6) Combien toutes ces opérations ont-elles coûté à la commune de Montereau, et donc au contribuable ?
Aurons-nous prochainement des explications et des réponses convaincantes ?

————————————————————

 

 

« Allez, M’sieur Auclair, vot’ dernière question ! »

est en ces termes que notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 devait annoncer chaque « question diverse » posée par Henri Auclair, conseiller municipal d’opposition, lors du dernier conseil municipal en date.

Comme si lui, Yves Jégo, évidemment pressé de se consacrer à de plus nobles tâches que le conseil municipal, comme si lui avait le pouvoir de décider combien de questions diverses un élu d’opposition pouvait poser en conseil municipal !

Cette impression de déni de démocratie locale à Montereau est de plus en plus détestable…

Henri Auclair commença par regretter l’étroitesse du local accordé aux élus d’opposition pour se réunir. Il parla pour donner un ordre d’idées de « cabine téléphonique ». Il s’agit du local déjà occupé par Léo Aïello au titre de conseiller général du canton.

Défense jégoïste habituelle : mettre en cause les autres… : « Vos amis alors au pouvoir [ndlr : devenus depuis producteurs de vin, sans doute...] n’accordaient à l’époque aucun local, ce qui ne nous a pas empêché d’arriver là où nous sommes ! « 

Ca y est ! Notre édilanous se met à parler de lui au pluriel de majesté !

« Nous » accordera donc une salle municipale à chaque demande formulée par le groupe d’opposition.

« Allez, M’sieur Auclair, vot’ dernière question !« 

Eh non !…

Henri Auclair fâcha vraiment notre DMUMP-PR-346-1 en faisant remarquer que les commissions de travail sensées préparer le conseil municipal se réunissaient… sans les élus d’opposition !

De deux choses l’une : si c’est le cas, la démocratie locale est vraiment malmenée, c’est un doux euphémisme.

En revanche, si ces commissions ne se réunissent pas, à quoi servent-elles et qui fait vraiment le travail ?

« Allez, M’sieur Auclair, vot’ dernière question !« 

Eh non !…

Le conseiller d’opposition fit remarquer qu’en réponse à sa demande d’organigramme municipal, il ne lui avait été fourni qu’un document passe-partout, en aucune façon nominatif, très peu fonctionnel.

Yves Jégo fit remarquer que seuls les postes importaient et que de toute façon, il était hors de question pour un élu d’aller voir nominativement un chef de service.

« Si vous avez une question à poser, vous devez passer par moi ! »

Tout devait passer par lui. « Pour que ça fonctionne, il faut qu’il y ait une hiérarchie… » asséna-t’il, même si la hiérarchie en question n’est là que très peu souvent…

Et au passage, quand elle est là, cette hiérarchie, elle fonctionne de moins en moins : lors du derniers repas festif des agents municipaux, ces derniers refusèrent  qu’Yves Jégo prononce son traditionnel discours. La hiérarchie n’est plus ce qu’elle était, ma pôv’ dame ! Tout fout l’camp !

La dernière intervention d’Henri Auclair fut une question essentielle à la bonne marche de la démocratie locale : il fut question de la place de l’expression d’opposition dans le journal municipal 7/7.

A ce jour, vous l’aurez constaté, les élus d’opposition ne peuvent toujours pas s’exprimer dans le 7/7.

M. Auclair en avait fait la demande lors du conseil municipal en date du 9 novembre 2009.

Il s’agit là bien évidemment de faire respecter… la loi !

Réponse jégoïste : la demande a été prise en compte, mais la municipalité n’a pas eu encore le temps de mettre en place cette demande légale.

Nous fûmes quelques-uns à penser dans la salle qu’évidemment, presque deux mois, c’est trop court pour accorder un  espace rédactionnel dans le 7/7, au pro-rata du nombre de conseillers d’opposition.

Et puis, sait-on jamais… Des fois que l’opposition puisse s’exprimer avant les élections régionales… 

De plus, je me demande si cette opposition ne pourrait pas demander un espace rétro-actif, pour tous les 7/7 parus sans qu’elle ait pu se faire entendre… 

Ca devrait bien faire un 7/7 entier, non ?

(Je vous communiquerai samedi prochain, pour la rubrique « sur le vif », l’échange de courrier entre MM Auclair et Jégo concernant ce dossier. Vous verrez, c’est tout à fait passionnant !)

Avant de vous laisser vaquer à vos occupations favorites, laissez-moi tirer un coup de chapeau aux trois conseillers d’opposition présents de soir-là, Jean-Louis, Léo et Henri, qui parvinrent à montrer, malgré les railleries, la condescendance et parfois même une espèce de mépris affiché, que dans notre chef-lieu de canton, une autre voix se fait entendre haut et fort !

Bravo, Messieurs !

———————————————————–

 

Un festival de jégotteries !

Avant-Post

Un festival de jégotteries ! dans Vie locale 090211023342390113136286

Dans l’édition du jour du Canard Enchaîné…

Le mur du çon est franchi par Yves Jégo…

On y parle du saccage de la permanence UMP, de l’édifice religieux et de… Valérie Prêtresse.

Les fidèles flambergiens auront compris… Moi, quand je peux rendre service…
———————————————

Un festival de jégotteries !

.
090610035654390113839275 dans Vie localeour un festival, ce fut un festival !

Le conseil municipal de lundi dernier fut à la jégotterie ce que la saucisse de Morteau est à la Franche-comté, et ce, au cours des quelque une heure et dix-huit minutes que durèrent les débats.

Ah ! Mais où sont-ils donc, les bons petits conseils de douze minutes et cinquante-neuf secondes d’il n’y a pas si longtemps…

Sans aucun doute à cause des trois membres de l’opposition présents ce soir-là, des élus particulièrement en forme et particulièrement remontés, nous l’allons voir, notre édilanous eut en effet recours comme presque jamais aux petites phrases définitives, aux petites sentences n’admettant aucune contradiction, ces petites maximes jégoïstes qu’il affectionne.

Sans oublier un ton condescendant voire méprisant envers ces élus d’opposition qui osaient faire leur boulot d’opposant…

Une grande part de ce conseil fut consacrée au débat d’orientation budgétaire.

Pour notre Député-Maire-UMP-PR-346-1, ce fut un total auto-satisfecit, un moment d’auto-félicitation comme rarement on s’auto-félicita.

Henri Auclair fit remarquer qu’en quatre ans, les dépenses de fonctionnement avaient augmenté de 20 % ?

Fi ! Et alors…

Henri Auclair fit remarquer que d’une page à l’autre le montant du budget d’investissement subissait une variation de presque quatre millions d’euro ?

Péripétie, détail, balayés d’une simple pirouette incompréhensible…

100202071722390115364137

Henri Auclair, très sceptique…

———-
Pour notre DMUMP-PR-346-1, son budget était excellent puisque c’est lui qui le proposait. A la différence selon lui, du vilain Conseil général de Seine-et-Marne et de l’horrible Région Ile-de-France qui eux gèrent si mal leurs finances !

Qu’on se le dise et qu’on ne réplique pas !

Deux qui répliquèrent justement, ce furent Jean-Louis Chomet et Léo Aïello.

Jean-Louis Chomet rappela à tous la montée de la précarité, et le fait que le maire-Jégo devrait bien rappeler au député-Jégo que les lois qu’il vote contribuent à fragiliser nombre de Français et donc nombre de Monterelais.

Yves Jégo, outré qu’on puisse tenir de tels propos, alla jusqu’à prononcer cette première jégotterie : « Moi, la couleur du gouvernement, ça m’importe peu ! »

Non, du moment que « la pompe à phynances » fonctionne. Mais cette « pompe à phynances », elle ne pompe plus guère…

Il prit également un air de vierge effarouchée pour ajouter sur le sujet : « Vous ne m’avez jamais entendu dire : c’est pas moi, c’est l’autre ! »

Non, jamais. Ce n’est vraiment pas le genre de la maison…

Il alla aussi jusqu’à reprocher les dépenses de communication du CG 77, ce vilain CG 77, qui communique pour dire que l’Etat plombe ses missions.

« La communication, ça sert à informer les gens ! », martela-t’il en connaisseur ! Plus c’est gros et plus ça passe…

Et justement, Léo Aïello en grande forme lui aussi, lui rappela qu’en 2002, le CG étant gouverné à droite, les dépenses de communication se montaient à 1,8 million d’euro. En 2009, elles n’atteignent que 1,5 million d’euro.

Il montra également qu’avec la réforme des bases en matière fiscale, les entreprises ne verseraient plus que 30 % de contribution fiscale au lieu des 50 % à l’heure actuelle. A votre avis, qui va devoir se charger des 70 % restants ?

Le cochon de payeur qu’est le contribuable, bien évidemment…

Dans la foulée,  il prit l’exemple du RSA pour montrer le transfert de charges qu’impose le gouvernement aux collectivités territoriales.

Réponse jégoïste : « Vous devriez être fiers de gérer le RSA ! »

Quel argument !

Léo Aïello et quelques-uns dans la salle comprirent qu’un certain nombre de vérités irritaient les jégoïstes esgourdes…

Léo lui rappela qu’il n’avait pas le monopole de la vérité…

Poussé dans ses retranchements, Yves Jégo martela que tout finirait par aller pour le mieux, que les Français n’avaient pas besoin d’élus « oiseaux de mauvaise augure », que « La France, elle en mourra malade », que ça « leur retomberait dessus » quand ils verraient que tout irait tellement  bien.

Vous voyez le comptoir du bar de l’hôtel de Ville ? Pareil ! Les brèves de comptoir au sein de la salle du conseil municipal…

On continua l’ordre du jour, avec un point qui m’intrigua…

On apprit que M. Cahin, élu de la majorité, ancien propriétaire d’un  cabinet de comptables à Fontainebleau, présentait sa démission de la Sodame, la Société d’aménagement de Montereau et des environs.

100202071730390115364157

M. Cahin

———-
Motif annoncé par notre DMUMP-PR-346-1 : emploi du temps surchargé.

Je pense que nous allons reparler un peu de la Sodame un de ces quatre…

Les questions diverses arrivèrent…

Mais ce sera pour demain…

———————————————————————————

 

 

Monter à crue ?

Monter à crue ? dans Vie locale 100131044134390115350552e vais laisser aujourd’hui le traitement de texte à Marius Doridot, ancien élu monterelais, et qui, en sa qualité d’ingénieur géologue, va nous apporter des précisions fort intéressantes quant à l’hypothèse d’une nouvelle crue à Montereau. Il va également répondre à des questions tout à fait légitimes.

———-
Une crue comme en 1910 reste-t’elle probable ?

Une crue équivalente à celle de 1910 peut-elle se reproduire de nos jours?

Il serait bien imprudent de répondre par la négative, même si les arguments pour en minimiser l’occurrence existent.

Si le seuil d’alerte des 3 mètres ( 48,39 m NGF) pour la Seine à Montereau a été dépassé à 42 reprises sur un siècle entre 1885 et 1985, il faut constater que la fréquence de dépassement de ce seuil a très largement diminué depuis la mise en place des réservoirs écrèteurs de crues sur la Seine amont et sur l’Yonne.

Ces réservoirs ont donc eu un rôle bénéfique.

La multiplication plus récente des plans d’eau dans la Bassée et la vallée de l’Yonne correspondent à des zones d’accumulation donc de stockage des eaux en période de précrue, mais d’accélération d’écoulement en période de crue. Leur effet est donc à double sens selon l’intensité de la crue.

Le défrichage, la déforestation, la suppression des paysages de bocage, les cultures extensives, l’imperméabilisation des sols, sont autant d’éléments qui, par leurs actions contiguës, contribuent à accélerer l’écoulement ce qui est un facteur de crue dans les zones de rétrécissement des vallées.

Seine ou Yonne , quel est le coupable ?

Pour nous, Monterelais,le risque majeur vient de l’Yonne pour plusieurs raisons :

* La Seine dispose avec la Bassée d’une large base d’épandage en amont de notre agglomération.

* L’Yonne a un débit (en m3/seconde) bien supérieur à celui de la Seine en toutes saisons et un gradient d’écoulement plus accentué .

* Aux apports liés à la pluviosité sur le bassin versant s’ajoute pour cette rivière l’éventualité de la fonte des neiges dans le Morvan.

* Les études d’écoulement des crues de 1955 et 1985 montrent bien qu’à Montereau le pic des plus hautes eaux est lié aux apports de l’Yonne.

Quel constat pour Montereau ? Comment agir localement?

L’agglomération de Montereau est située dans une zone de confluence, cette zone urbanisée est construite dans un secteur de rétrécissement des lits majeurs des cours d’eau. Chacun sait que si l’on réduit la section, pour faire écouler un débit d’eau constant, il faut soit augmenter la hauteur d’eau, soit augmenter la vitesse d’écoulement soit agir sur les deux à la fois. Une précaution apparaît
également nécessaire : dans un tel point de rétrécissement, il semble logique d’éviter d’ajouter des obstacles à l’écoulement de l’eau, ce que les techniciens appellent des «effets barrage».

Si l’on ne peut pas répondre à l’éventualité du retour d’une crue comme en 1910, on peut par contre affirmer qu’une crue de moindre importance que celle de 1910 aurait des effets dévastateurs bien plus conséquents car l’occupation au sol est actuellement bien différente de ce qu’elle était il y a un siècle.

A défaut de pouvoir faire la pluie et le beau temps,il est possible d’agir pour limiter les effets nocifs d’une éventuelle future crue majeure. Pour cela, il faut commencer par concevoir un aménagement du territoire, une urbanisation et des constructions qui respectent l’écoulement potentiel des eaux. Ce n’est pas le cas actuellement quand on voit des immeubles récents installés de telle sorte qu’ils font barrage aux écoulements naturels. (Je pense notamment aux constructions de la résidence de l’aiglon implantées sur un ancien lit mineur d’écoulement des eaux des crues de l’Yonne et ceci perpendiculairement à l’axe d’écoulement de ces eaux. A titre d’information, les immeubles de l’OPHLM  construits au carrefour rue des Messieurs et rue du petit Vaugirard ,qui peuvent paraître bizarrement  implantés en biais l’avaient été autrefois de manière à  respecter l’écoulement des eaux.)

Alors Montereau zone à risques au confluent, oui, mais la Seine et l’Yonne ne sont pas les seuls coupables !

———-

Merci beaucoup Marius !

Quelques cartes postales de la crue de 1910 sont consultables ici :

http://inondation1910.free.fr/77_montereau.php

http://archives.seine-et-marne.fr/export/raw/le-diaporama-consacre-a-l-eau-en-seine-et-marne?mediaId=14

 Et voici où l’en en était au moment où j’écrivais ce papier :

http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr/niveau3.php?idstation=739&typegraphe=h&AffProfondeur=168&AffRef=tous&nbrstations=4&ong=1&Submit=Refaire+le+graphique+-+Valider+la+s%C3%A9lection

100131043711390115350536 dans Vie locale

———————————————————————–

Que l’on dresse le ring !

Que l'on dresse le ring ! dans Vie locale 090428030247390113560687e week-end, se tenait le Conseil national de l’UMP.

Lors de cette petite sauterie, l’ordre du jour était officiellement la ratification à une courte majorité des listes umpiennes aux élections régionales, mais dans toutes les têtes, c’est bien entendu l’affaire DDV qui était omniprésente.

L’affaire DDV, l’affaire Dominique de Villepin, l’affaire Clearstream, quoi !

Et pourtant,  des consignes avaient probablement été données : il fallait faire comme si le règlement de comptes à UMP-Corral n’existait pas.

Il fallait faire comme si les aventures de Domi et Nico relevaient d’une pure fiction. Pas un mot, on vous dit !

J’en veux pour preuve cette déclaration de Frédéric Lefebvre, celui qui pourtant n’hésite pas à mettre dans le plat ses pieds chaussés de sabots assurément gros. Voici le message qu’essayait de faire passer le porte-parole du parti pour l’instant présidentiel :

Contenu supprimé à la demande de l’hébergeur UNBLOG.FROn verra par là qu’en quarante mots, on voudrait nous faire avaler au moins quatre couleuvres, soit une moyenne de dix mots par couleuvre.

Il ne fut qu’un conseiller politique de l’UMP à s’autoriser à donner un avis très différent ce week-end…

A votre avis, qui crut bon, malgré la consigne de silence, qui crut bon de la ramener pour faire son intéressant ?

Bingo ! C’est notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 !

Voici ce qu’il déclarait au micro de France-Info ce samedi :

090630040051390113979781 dans Vie locale 

« Les attaques vis-à-vis du chef de l’Etat sont parfaitement odieuses et ceux qui s’y prêtent n’ont peut-être pas l’esprit aussi tranquille que cela. On ne fait pas de la politique comme ça. On fait de la politique en allant voir des électeurs. Il y a des gens qui ont de la chance, ils sont devenus y compris Premier ministre sans avoir jamais vu un électeur de leur vie…« 

Je me demande bien de qui il voulait parler, avec ce «  ils sont devenus y compris Premier ministre sans avoir jamais vu un électeur de leur vie… »

On l’aura compris, en bravant les consignes venues d’en haut, notre DMUMP-PR-346-1 matérialisait bel et bien une véritable déclaration de guerre. Un conflit qui va bien entendu sauvagement secouer la droite dans les semaines et les mois qui vont venir. 

Un conflit qui aura peut-être également des répercussions sur un plan purement local.

Si notre édilanous affiche un indéfectible attachement à notre présidentiel prince vexé de ne pouvoir utiliser son croc de boucher, il n’en va pas de même pour le premier adjoint du maire-Jégo.

Il est en effet de notoriété publique que M. Albouy nourrit à l’égard de M. de Villepin un véritable intérêt. J’en veux pour preuve le fait que sur son blog, les papiers consacrés au catch et à Disneyland ont laissé place aux péripéties clearstreamesques depuis déjà un bon bout de temps.

Notre édilanous et son adjoint finiront-ils par s’entre-déchirer comme leurs mentors respectifs ? Un ring monterelais devra-t’il être dressé à cette occasion Salle Rustic ?

Je vous le dis, en vérité, les temps qui viennent s’annoncent vraiment passionnants !

——————————————————————————

Avant de vous laisser pour aujourd’hui, je voudrais vous tenir un petit pari.

On sait qu’Yves Jégo, notamment sur son blog, a assuré que s’il était élu lors des prochaines élections régionales (et il le sera, il est tête de liste en Seine-et-Marne), il gardera son mandat de maire, mais abandonnera son mandat de député.

Moi, je suis prêt à parier qu’il gardera son mandat de Conseiller régional uniquement si la région passe à droite, ce qu’il ne précisait pas.

Si la région reste à gauche, et elle a de bonnes chances d’y rester, il gardera son mandat de député et démissionnera aussitôt élu au Conseil régional.

Ce qui voudrait évidemment dire que des gens vont voter pour un Yves Jégo qui ne siégera pas à la Région alors qu’il a été élu pour ça…

Pari tenu ?

—————————————————————————————-

123

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !