Un nouveau grand écart jégoïste !

Avant-Post

.
Un nouveau grand écart jégoïste ! dans Vie locale 100317071306390115648235ne curieuse rumeur circulait ces jours-ci, à Montereau en général, et à Surville en particulier…

Ce bruit qui court, tout à fait sérieux celui-là à la différence de ceux publiés sur Flamberge le dimanche, est parvenu deux fois en deux jours à mes oreilles.

Il se dit qu’avec les machines électroniques, la municipalité monterelaise pourrait savoir qui vote quoi…

C’est évidemment impossible (tout du moins, j’aime à le penser), mais c’est une rumeur propre à ne pas encourager à se déplacer pour aller voter…

C’est troublant, non ?

——————————————

Un nouveau grand écart jégoïste !

.
100317071133390115648211 dans Vie localeécidément, notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 n’en est pas à un paradoxe près !

Sauf que cette fois-ci, ce grand écart pourrait avoir de bien fâcheuses conséquences.

Sur son blog, Yves Jégo est revenu hier sur le drame survenu à Dammarie-les-Lys, cet ignoble assassinat d’un policier.

Voici ce qu’il écrivait :

« Plus que jamais, notre République doit soutenir ceux qui se battent, chaque jour, pour assurer la protection des français. « 

Bien entendu, sortie de tout contexte, cette phrase ne peut appeler qu’à l’adhésion de l’immense majorité de nos concitoyens.

Et pourtant, cette jégoïste déclaration vient de provoquer un grand trouble et une grande émotion.

Qu’a donc fait  Yves Jégo, il y a quelques mois,  lui qui dit que la République doit soutenir ceux qui se battent chaque jour, pour assurer la protection des français ?

Qu’a-t’il fait,  si ce n’est que de procéder au désarmement de sa police municipale monterelaise, sa propre police municipale ?

Oui, celui qui d’un côté dit qu’il faut soutenir ceux qui se battent, désarme de l’autre côté ses policiers !

Avouez que rarement on aura vu plus grand écart !

D’autant que c’est ce même Yves Jégo qui avait armé ses policiers en 1999, ce qui avait d’ailleurs représenté un sérieux poste budgétaire pour les finances de Montereau : équipement, formation des fonctionnaires…

Depuis la loi Chevènement du 15 avril 1999 relative aux Polices Municipales, les pouvoirs des Policiers Municipaux sont quasiment identiques à ceux de leurs homologues de la Police Nationale.

Ils peuvent verbaliser toutes les infractions au code de la route, ils ont obligation d’intervenir sur flagrant délit et d’interpeller l’auteur du délit…

Ils sont Agents de Police Judiciaire Adjoints au titre de l’article 21 du code de procédure pénale et peuvent effectuer des relevés d’identité et d’alcoolémie (sur infraction préalable).

Cependant, la LOPPSI 2 ( Loi d’orientation et de programmation de la performance pour la Sécurité intérieure) leur permettra prochainement de procéder à des contrôles d’identités ainsi que des contrôles d’alcoolémie sans infraction préalable

Les compétences se resserrent entre les policiers municipaux et nationaux…

Je vous conseille la lecture de l’excellent blog de Georges Moreas « Police et caetera », à ce sujet :

100317013100390115645695

http://moreas.blog.lemonde.fr/2010/02/14/la-police-municipale-sinvite-dans-loppsi-ii/

Yves Jégo, lui, enlève à ses policiers municipaux la possibilité de se défendre, alors que les pouvoirs qui vont être les leurs vont être singulièrement étendus, et donc vont être susceptibles de générer bien des risques supplémentaires.

Il est à signaler que Manuel Valls, Maire socialiste d’Evry, a armé sa police municipale, montrant ainsi au passage que la sécurité n’est pas une affaire d’orientation politique.

http://www.linternaute.com/actualite/politique/municipales/les-20-stars-des-municipales/opposition/images/manuel-valls.jpg

Voici d’ailleurs ce qu’il disait lors de la discussion à l’Assemblée nationale de cette loi :

« [...] À Évry, le niveau de délinquance m’a conduit à faire le choix d’une police municipale puissante, afin d’utiliser tous les moyens à ma disposition – ceux de la police nationale, mais aussi ceux de la police municipale. Ce choix n’engage naturellement que moi. Nos policiers municipaux sont plus de quarante, sont installés dans des locaux de très grande qualité, sont armés et jouissent de la confiance de la population. Ils travaillent en collaboration très étroite avec la police nationale, à laquelle ils sont liés par une convention, dans le cadre du contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance.

[...]  La question de l’armement sera posée un jour. Si on refuse que les polices municipales soient armées, on risque de les voir disparaître à terme, à moins d’accepter d’être en contradiction avec ce qu’est le rôle d’une police municipale.« 

Je voudrais terminer en évoquant une hypothèse que jamais au grand jamais je ne souhaite voir vérifiée…

Si l’un de ses policiers municipaux monterelais venait à être victime d’un tueur, dans l’exercice de ses fonctions, sans avoir pu se défendre, Yves Jégo dirait-il toujours que la République aurait dû soutenir ce fonctionnaire qu’il aurait lui-même désarmé ?

Je me demande bien ce que vont penser les syndicats de policiers municipaux de tout ceci…

http://kamerunscoop.files.wordpress.com/2009/12/police_municipale1.gif

———————————————–

 

 

 

 


28 commentaires

  1. p'tite souris dit :

    La « rumeur »… n’est-ce pas « la pire des tumeurs publiques »
    Mais à QUI profite t’elle à votre avis ?……

    Et lui, 1er Magistrat de la commune, que fait-il en matière de protection des citoyens, quand, malgré des caméras de surveillance ? des citoyens se font assassiner en villle haute ou agresser, en arrivant sur son lieu de travail pour accomplir sa noble mission d’éducation dans un etablissement de la République par exemple, ! les coupables courent toujours…
    Les policiers travailllent avec quels moyens – demander « une minute de silence lors d’un scrutin électoral ? – belle récupération! et, bonne conscience garantie ?
    La République ! plutot ses représentants au plus haut niveau cassent du FONCTIONNAIRE puis viennent faire de beaux discours et rendre hommage au courage au devouement , il leur en faut
    pour accomplir chaque jour leur mission ingrate et de plus en plus exposée à la violence.

  2. Ajax dit :

    Un nouvel excellent article, qui pose un réel problème.

    Sur France Inter (un collèg…) un policier disait que si lui-même avait été tué en service, sa famille ne voudrait pas recevoir Sarkozy : à réduire les effectifs et les moyens de la Police, il ne faut pas s’étonner des drames qui arrivent.

    Je peux vous assurer qu’une grosse émotion est présente ces temps-ci dans tous les corps de la Police nationale.

    Jégo lui, récupère ce drame à des fins politiciennes évidentes. Son idée de la minute de silence dans les bureaux de vote est pitoyable.

    Savez-vous pourquoi a-t’il désarmé sa police municipale ?

  3. Anonyme dit :

    Ce matin je vous ai écouté sur RTL, tout est bon Monsieur Jégo, vous me dégoutez. En tant qu’épouse d’un policier, tous les jours j’ai peur pour mon mari. Toutes ces cités où il règne un état de non droit pour lesquels les politiciens et les élus locaux ferment les yeux pour acheter une paix sociale. Toute cette délinquance passée sous silence un jour l’effet boomerang sera terrible. Et vous Monsieur Jégo vous désarmez votre police Municipale, avez-vous pensé aux familles de ces policiers. Croyez-moi dimanche je saurais pour qui voter.

  4. Anonyme dit :

    Récupération politicienne honteuse et réactions indignées des internautes :
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/03/17/97001-20100317FILWWW00585-policier-tue-minute-de-silence-dimanche.php

  5. Yves POEY dit :

    Ce désarmement de la police municipale est intervenu il y a quelques mois, du jour au lendemain, tout juste après un événement judiciaire.
    Mais vous savez bien que l’une des spécialités monterelaises est le hasard.

    Je ne peux m’étendre davantage sur la raison de ce désarmement…

  6. SURVILLOIS dit :

    AJAX dans le quartier il y en a qui se vantent d’avoir fait désarmer la PM, il auraient interpellé un jeune de la cité qui colle pour jégo et il faut pas toucher au copains

  7. Anonyme dit :

    Je suis fonctionnaire retraité de Police Nationale et je ne comprends pas cette décision de l’administration Montereaulaise.
    Comme nous,les Policiers Municipaux sont des agents dépositaires de l’autorité publique chargés d’assurer la sécurité des citoyens et confrontés régulièrement à des situations dangereuses. désarmés, ils ne sont plus en capacité d’assurer leurs missions.

  8. SYNDICALISTE dit :

    Monsieur JEGO

    nous avons lu vos arguments dans la presse locale sur votre décision de désarmer votre police Municipale, une arme ne sert pas à jouer les cow boys, cela sert uniquement à se défendre. Le port d’une arme n’empêche pas de faire de la police de proximité mais il permet aux policiers d’intervenir rapidement quand la vie d’un citoyen est menacée (L’actualité nous le prouve régulièrement) VOTRE DECISION EST DANGEREUSE alors arrêtez de nous parler de sécurité à des fins politiciennes

1 2 3 4

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !