Les chiffres, la sémantique et le lapsus : la suite !

Les chiffres, la sémantique et le lapsus : la suite ! dans Sur le vif... 091217082204390115076324etournons en salle des mariages de la Mairie de Montereau, mercredi soir dernier, pour la deuxième partie de mon compte-rendu de ce conseil municipal pour le moins épique.

(Je n’ose écrire qu’il restera dans les annales, des fois qu’on me reproche d’avoir fait une faute d’orthographe à « annales »…)

Après le vote du budget, il restait encore bien des points de l’ordre du jour à aborder.

Parmi ceux-ci, Henri Auclair souhaita revoir de fond en comble le fonctionnement des commissions municipales, fonctionnement qui actuellement, ne permet pas à l’opposition de travailler. Ce qui est un comble : je vous rappelle qu’hier, je vous avais expliqué que notre Député-Maire-UMP-PR-346-1 souhaite ardemment et même plus que l’opposition travaille avec la majorité municipale… ( » la main elle est tenue,… Pardon, elle est tendue…« )

Notre DMCR-UMP-PR-346-1 accepta donc de revoir le fonctionnement, mais ce fut plus fort que lui, il fallut qu’il demande à l’opposition d’être assidue, car sinon, « ce n’était pas la peine… »

Puis, il fut proposé de voter la reconduction du dispositif  « Un jour de vacances à la mer pour 1 euro »

Plus dithyrambique que jamais, Yves Jégo rappela le principe du dispositif : pendant les vacances d’été, des cars sont affrétés et pour 1 euro, tout le monde peut aller passer quelques heures de vacances à la mer.

Henri Auclair réaffirma son point de vue : il faudrait que ce système prît en compte les ressources financières de chaque famille. Il connaît des gens qui participent à cette opération qui pourraient financer davantage le dispositif au pro-rata de leurs revenus, ce qui serait beaucoup plus juste.

La réponse d’Yves jégo fut une nouvelle fois pour le moins étonnante… En deux temps, cette réponse.

Tout d’abord, ses services administratifs  » ne pourraient pas calculer le quotient familial des participants…« 

On se demande comment ils font, ces services-là, pour le restaurant scolaire, les séjours en centre de loisirs, en centre de vacances, etc, etc….

Là, calculer le QF, c’est possible, mais pas pour les vacances à la mer pour 1 euro par jour… (Mais il est certain qu’en matière de communcication, un euro par jour, ça en jette…)

Et puis, ce fut beau comme l’antique : ces vacances d’un jour à 1 euro sont « l’occasion de créer du lien social« .

Et c’est vrai qu’en un jour de vacances par an, il s’en crée du lien social.

« Je ne veux pas de vacances pour pauvres dans des cars de pauvres ! »

« Si on met de l’argent sur les choses froides et impersonnelles, on perd du lien social. »

Ces jégoïstes arguments sont immédiatement balayés avec le système de quotient familial calculé sur les ressources des familles !

De plus il faut être clair : les monterelais payent de toute façon tous ces voyages à 1 euro avec leurs impôts !

Ce n’est pas la Mairie qui finance ! Ce sont les contribuables, même si on a toujours l’impression à l’entendre que c’est not’ bon maire qui régale le bon peuple !

Je vous le disais hier : panem et circenses… Et comme le pain coûte de plus en plus cher, il n’y a plus que les jeux….

A propos de voyage, une conseillère municipale nous apprit qu’un voyage du CCAS pour les personnes âgées allait être organisé en Alsace.

Dame ! C’est que j’aime à penser que les mairies UMP vont organiser des tas de voyages en Alsace, afin de remercier la seule région à s’être affichée en bleu le 21 mai dernier au soir…

Enfin, pour terminer ce conseil municipal, Yves Jégo révéla que le restaurant scolaire de la ville haute, en reconstruction suite à un incendie, portera le nom…. d’Edouard Papalia, ancien directeur du journal local La Délivrance…

Par respect pour celui qui le premier accepta de publier les billets d’HOU, je ne ferai aucun commentaire sur le choix d’un restaurant scolaire…

Epique, et parfois surréaliste, vous disais-je, ce conseil municipal de 1h et 52 minutes….

———

Avant de vous quitter, comme c’est samedi, le jour du « Sur le vif », et que je vous parlais un peu plus haut de la Délivrance, voici un objet qu’Edouard Papalia m’avait donné lors de la fermeture de La Délivrance.

100402064725390115753632 dans Vie locale

Il s’agit du plomb typographique qui était utilisé pour imprimer le titre du journal, avant que la mise en page et la typographie ne soient réalisées par une machine électronique.

J’y tiens beaucoup.

———————————————————-

 


8 commentaires

  1. top dit :

    La Délivrance… Il nous manque ce journal d’information locale. Edouard Papalia qui avait ses opinions politiques n’a jamais censuré et toujours publié les articles que la section du PS lui déposait pour publication.

  2. souris verte dit :

    Tout un symbole ce plomb typographique.
    Les vacances d’un jour à un euro, les visites culturelles au même prix, les chats des copains castrés et nourris gratuitement mais n’oubliez pas de remercier à haute voix (très haute) Monsieur le Maire qui comme Ducros se décarcasse pour vot bon plaisir m’ssieurs dames ! et avec vos sous m’ssieurs dames ne l’oubliez pas quand vous appuyez sur le petit bouton de la machine à voter.
    Que demande le peuple sinon des jeux pour oublier qu’il ne mange pas à sa faim, qu’il est au chômage ou au RMI, qu’il mange grâce aux restos du coeur, passe une journée à la mer grâce au secours populaire (pas grâce aux impots des plus chanceux), s’habille chez Emmaüs ou à la croix rouge. Sans doute le bon coeur de Mr le Maire a-t-il voulu concurencer ces associations caritatives pour paufiner son image de marque grâce aux impôts des monterolais.
    De quel lien social parle notre maire ? De celui qui consiste à monter les uns contre les autres, les nantis et les autres réunis dans un même panier ? Quel lien social entre un couple de retraités nantis (il en faut), propriétaires de leur maison et une famille en grande précarité ? le lien est : la journée à 1 euros ! quel partage ? Ces retraités inviteront-ils la famille en état de précarité à une partie barbecue dans leur proprièté ? Feront-ils un petit cadeau aux enfant à Noël, donneront-ils des cours gratuits de soutien scolaire dans leur jolie maison ?
    proposent-ils leurs services aux restos du coeur, à la croix rouge ? Non ils profitent de l’aubaine et cela sur le dos du contribuable. Ils peuvent remercier non pas Mr l’ maire mais les familles en grande précarité grâce auxquelles ils peuvent profiter de ces journées gratuitement (l’agence du coin propose les mêmes sorties mais à quel prix ?). Alors oui, quotien familial. Ce dernier est calculé une fois pour toute une fois par an, le service qui le calcule n’en serait pas pour autant submergé. Si cela devait être le cas, cela permettrait un ou deux emplois pour un ou deux chômeurs (choisis parmi les amis bien sûr).
    Qui a dit que les jeux du cirque créaient du lien social ? Les jeux finis, chacun rentre dans sa niche, chacun pour soi m’ssieur le maire pour tous.
    Mr le Président tient à son bouclier fiscal comme not’maire a ses journées à un euros, ses napoléonades, son festival, ses chats castrés et on n’y reviendra pas là !

  3. p'tite souris dit :

    Ah l’ambiguïté de la langue française ! Les sémanticiens ont du pain sur la planche…
    Ne pensez-vous pas que notre société est de plus en plus restrictive quant au mode d’expression , cette dernière se judiciarise (?)de plus en plus l’Académie doit se presser pour sortir sa 9ème édition!

  4. Billoute dit :

    Ce qui est dommage aussi c’est la disparition du Caillou, le successeur de la Délivrance.

  5. TOTO dit :

    Hé oui! monsieur PAPALIA dont le père était cordonnier place CARNOT, cela ne nous rajeunit pas. La DELIVRANCE un journal de montereau, indépendant des pouvoirs en place , c’est bien ce qui nous manque aujourd’hui.Les infos sur le chomage seraient tout à fait différantes de celles du 7/7 actuel.

  6. Anonyme dit :

    et le droit de publication pour l’opposition sur le 7/7, on oublie???????

  7. survilleenforce77130 dit :

    Voilà, c’est fini…

    5 années de blog, plus de 4000 notes, plus de 404000 visiteurs,

    On a tellement tiré chacun de notre côté,

    On ne s’est pas dit au revoir comme sur le quai d’une gare, on a fait la « fête » dans une une blog party mémorable même si la « fête » n’est pas du gout des censeurs de la gauche locale

    voilà c’est fini…

    même si c’est con…

    voilà c’est fini

    Ne sois jamais amer reste toujours sincère,

    voilà c’est fini…

    Merci à tous

  8. ECHE Dominique dit :

    Bonjour,

    Pendant la période qui s’étend d’aout 1963 à 1973,j’ai successivement résidé au 3, rue de l’Ancienne Piperie, 63/70 et au 1, avenue du Lycée à Surville, 70/73.
    Mes meilleurs souvenirs d’enfance s’étale de mes 8 ans à mes 15 ans à la « Piperie ». Avec mes fonds de culottes j’ai lustré les bancs de l’école des Récollets et par la suite ceux du Collège de la Poterie avant de gouter aux joies de la mixité au Collège Pierre. Puis le Lycée et les premiers véritables émois amoureux. avant de partir m’installer à Paris poursuivre mes études. En juin 1975 j’y suis revenu convoler en juste noces avec une fille du terroir. J’ai aussi fréquenté la collégiale et les catéchisme, qui ont forgés m’ont esprit anticléricale, avant de m’en faire virer par le Doyen et son porte-flingue l’abbé Gigout.Des mon arrivé j’ai pratiqué de nombreux sports dont l’escrime et l’athlétisme avec un certain bonheur…je souhaiterai savoir comment faire pour retrouver ces documents afin de retracé à travers les articles de la Délivrance, mon parcours sportif de cette époque dans le but de l’insérer dans dans la généalogie de ma famille. J’ai bien connu la fille du typographe du journal qui pratiquait elle-même l’escrime. En mai 1982 j’ai relié Paris à Nice en courant et ma première étape fut bien sur Montereau.
    J’espère que je ‘ai pas été trop long,
    Merci de me répondre et peut être de m’aider,
    Cordialement,
    Dominique Eche
    ……………………….
    06000 NICE
    Tel : 07………………….

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !