Jamais déçus !

Jamais déçus ! dans Vie locale 66g8gjpkuvssurément fort marri d’avoir appris que de tous les députés UMP de Seine-et-Marne, il était celui qui totalisait le moins de présences et d’action à l’assemblée nationale, (je vous avais relaté ceci il n’y a pas si longtemps ici), notre Député-Maire-encore Conseiller-régional-UMP-PR-346-1 aurait-il décidé de mettre les bouchées doubles afin de compenser son handicap vis-à-vis de ses collègues du 7-7 ?

C’est la question légitime qu’on peut se poser à la lecture de l’indispensable site nosdéputés.fr

http://www.nosdeputes.fr/

100421062709390115875453 dans Vie locale

—–
En effet, alors que l’avant-dernière question écrite au gouvernement de notre édilanous remontait quand même au 16 octobre 2007 et la dernière au 5 février 2008, ne voilà-t’il pas qu’il vient d’en poser cinq dont quatre le même jour !

http://nsm03.casimages.com/img/2010/05/02/100502040059390115949267.jpg

—–

http://nsm03.casimages.com/img/2010/05/02/100502040049390115949265.jpg

———-

Quatre d’un coup !

Pour des bouchées doubles, vous avouerez ce sont des bouchées doubles !  On pourrait même parler de bouchées quadruples !

Mais  parmi ce feu nourri, cette salve de questions concernant des sujets d’une importance capitale, je cite en vrac les compléments de libre activité pour les congés parentaux, la réforme la Chambre nationale de la batellerie artisanale, l’opportunité de créer différents paliers de taux de cotisations sociales du régime social des indépendants en fonction du bénéfice brut de l’entreprise (je cite toujours notre DMCRUMP-PR-346-1), il en est une, de ces questions, dont l’urgence va vous sauter aux yeux.

Mais comment notre gouvernement, en ces temps de crise, de chômage et de difficultés en tous genres, comment notre gouvernement n’avait-il pas songé à régler le délicat problème que vient de soulever Yves Jégo ?

Je vous recopie intégralement la dernière phrase de sa question. Elle est courte, mais elle est belle.

« Il [Yves Jégo, ndlr] l’interroge sur l’opportunité de créer une carte d’immatriculation qui permettrait de définir, de façon précise et dans tous les cas de figure, le titre de propriété des animaux domestiques.« 

Ah ! Mais oui !

Qui saura décrire l’urgence de notre Nation française à faire immatriculer tous ses animaux domestiques ?

Quel poète saura mettre en vers la joie qui étreint le propriétaire d’un poisson rouge à l’idée future d’aller faire la queue en Préfecture pendant deux bonnes heures pour aller immatriculer son ide mélanote préféré (Leuciscus idus) ?

Quel aède mettra en alexandrins le bonheur à la fois certain et indicible des secrétaires de cette même préfecture, (des secrétaires qui ne savent pas quoi faire de leurs journées, c’est bien connu), à la simple évocation de ficher numériquement tous les Médor, les Rex, les Rocky, les Belle et autres chiens-chiens à leur mémère ?

Quel rimailleur inspiré saura décrire l’ineffable contentement de l’heureux contribuable à l’idée d’aller acheter chez son buraliste préféré un nouveau timbre fiscal à apposer sur la carte d’immatriculation de sa tortue ?

Quel auteur dramatique saura imaginer la tête du haut fonctionnaire chargé de chiffrer le coût de cette mesure qui ne saurait souffrir de délai ?

Dans notre pays, les quelque 9,7 millions de chats, les quelque 8,8 millions de chiens français,  les quelque 2,3 millions de rongeurs, les quelque 8 millions d’oiseaux et surtout les quelque 28 millions de poissons (souvent à plusieurs dans les aquariums il est vrai…) pour ne citer qu’eux, vont générer des bataillons entiers et des escadrons complets de nouveaux fonctionnaires territoriaux pour délivrer les cartes et contrôler sur le terrain leurs propriétaires !

Qu’ils se fassent connaître, ces auteurs ! Ceux-là seront des braves !

Alors, c’est de la question au gouvernement, ça !

Non ?

——————————-

 


16 commentaires

1 2
  1. souris verte dit :

    re le chat ! Donc lorsque la cmdava fait castrer un animal sans le faire tatouer au nom de son association, elle ne respecte pas la loi, elle ne fait que la moitié du travail et son patron le maire ferme les yeux mais il se permet de poser des questions au gouvernement. Le statut de « chat libre » impose stérilisation et tatouage de l’animal au nom du propriétaire (particulier ou association) afin de déterminer en cas de nécéssité la responsabilité civile du propriétaire.
    Encore une fois, à Montereau, chacun fait ce qui lui plaît pourvu qu’il soit du bon côté du manche….

  2. Locke dit :

    Y’a pas plus urgent à faire, en France ?
    Vraiment, c’est déplorable !

  3. prunelle dit :

    On voit ici les priorité du maire député ! Les napoléonades, le festival, les journées à un euro pour tous, un carnet de circulation pour les animaux domestiques comme pour les marchands forains. Ajouter à cela la plantation de vignes sur des terres achetées au frais du contribuable pour faire plaisir au seigneur vigneron de la porte de Paris et l’éco quartier installé sur une décharge publique….N’oublions pas, pour faire plaisir à la dame aux chats, l’épouse du seigneur vigneron, des petites « maisons chats » fabriquées, installées, surveillées par les employés de la ville dans certains quartiers de la ville basse où prolifèrent les matous stérilisés pour certains d’entre eux mais pas tatoués ni au nom d’une association ni au nom d’un particulier. Tout cela en infraction avec la loi sur les animaux errants, les arrêtés municipaux et préfectoraux. (La police municipale aurait reçu l’ordre de fermer les yeux sur ce désordre). Tout comme le rappel à la loi pour les quads et motos-cross…..du vent… »paroles paroles paroles ». Avec tout ce vent brassé, pas besoin d’implanter des éoliennes pour chauffer les appartements de l’ophlm.
    Monsieur de Lafontaine avait bien raison ‘que l’on soit grand ou petit…..Il n’y a plus de rois mais il y a des vizirs.

  4. BelleGazou dit :

    Y a pas a dire, elle pousse bien à la roue, notre Edilanous, la… « Marie »

  5. Poisson Bleu dit :

    Ajax, les poissons font Glups….en faiant des bulles.

  6. contribuable subventionneur dit :

    Chacun en cette période de crise est appelé à se serrer la ceinture. Personne n’a jamais voulu, sans doute pas ce conseiller d’opposition, empêcher les monterolais de faire la fête (journées culturelles, festival…) mais ces dépenses devraient relever d’associations uniquement subventionnées par ELLES SEULES. En donnant de l’argent public aux associations, c’est obliger le contribuable à participer à des activités qu’il n’a pas choisies et pour lesquelles il ne voit aucun intérêt. Cela devient donc pour lui une obligation. Passe encore s’il s’agit d’une association d’utilité publique – colonnies de vacances, soutien scolaire, personnes âgées, handicapées, foot, musique ou dessin pour les enfants etc….c’est de l’argent qui sert à toute une communauté et qui plus est à des citoyens en difficultés. Obliger le contribuable à participer à la castration des animaux, l’implantation de « petites maisons refuges chats », la distribution de nourritures gratuites aux animaux errants ou plutôt aux animaux de certains s’appelle du clientèlisme électoral – planter de la vigne pour le bon plaisir de quelques uns au nom de l’histoire locale, NON. Ces associations doivent se débrouiller elles mêmes et trouver par elles seules l’argent nécéssaire à leur fonctionnement, elles ne se font pas plaisir avec l’argent du contribuable. Il serait temps que cet argent serve à autre chose qu’à faire plaisir à quelques uns. A l’heure ou la majorité des français s’obligent à des coupes sombres dans leur budget et se serre la ceinture, l’exemple devrait venir d’en haut. La réfection du réseau urbain, les trottoirs remis en état, le nettoyage et entretien des rues etc. A l’heure où la gendarmerie verbalise les conducteurs pour un léger dépassement de vitesse, supprime les permis de conduire pour qqs grammes d’alcool, à Montereau on subventionne pour fabriquer de l’alcool au nom de l’histoire locale. Quelle incohérence. J’espère qu’entre les rangées de vigne, la mairie installera des petites maisons refuges pour les chats errants de Surville et que la police municipale sera chargée de la surveillance et de la vigne et des refuges. Pendant que le seigneur cultivera sa vigne, sa Dame soignera les chats, tout cela à nos frais.
    Pendant ce temps là, le chômage n’a jamais été aussi important, des millliers d’emplois sont supprimés et continuent à l’être, un grand nombre de retraités font partie des pauvres, les jeunes sont au chômage, les restos du coeur font le plein et sont même débordés. Pour oublier cette morosité et la tristesse des murs en béton, on subventionne ENCORE la décoration des murs de l’église de Surville par des fresques. Les autres édifices religieux ont-ils demandés la même possibilité pour décorer leurs murs ? Ils seraient en droit de le faire par égalité de traitement. Encore une fois avec l’argent du contribuable avec la bénédiction de notre édilanous.

  7. liz dit :

    si j’osais j’aurais fait un jeu de mot sur les bouchées doubles en relation avec sa question de 2007.
    A part ça, la question est à prendre au sérieux, avec un passeport la porte de la fiscalisation des animaux est ouvertes. Et on le sait les caisses sont vides bien que l’on trouve toujours quelques milliards pour les riches (je ne parle pas de la Grèce car l’argent est prêté à 6% !!).
    enfin, il faut qu’il justifie son indemnité ce pauvre homme.

  8. TOTO dit :

    BIZARRE! On parle beaucoup de chats ,mais pas d’emploi.A moins que demain on lance un plat nationnalement reconnu (LES COUCOUGNIETTES AU CRU DES BOULINS) .Si cela ne se fait pas ,cela aura toujours empèché d’avoir pour certain ,le point de vue sur MONTEREAU, caché par des maisons nouvelles.

1 2

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !