Après le Brie, le pâté ?

Après le Brie, le pâté ? dans Sur le vif... 66g8gjpkuvujourd’hui, c’est la rubrique « Sur le vif » du samedi.

Quelques clichés « insolites » de Montereau-Fault-Yonne…

Tout d’abord, je crois qu’un nouveau chantier attend notre CMDVA, notre Conseillère-municipale-déléguée-à-la-vie-animale.

On se souvient des berges de l’Yonne qui sont toujours dans un état assez précaire :

http://yvespoey.unblog.fr/2010/04/07/il-a-devale-sa-berge/

Voulez-vous que je vous dise, ça ne s’arrange pas :

http://nsm03.casimages.com/img/2010/06/04/100604064059390116165052.jpg

—–

Comme me le faisait justement remarquer la Flambergienne qui m’a communiqué ces clichés :

« le dialogue entre les voies navigables, la municipalité et le propriétaire riverain,  est certainement intense. Côté finances, le problème doit être délicat. Les travaux nécessaires de maintenance n’ayant jamais été réalisés, depuis des années, les dégâts sont considérables : le lieu devient dangereux avec le bel  éclatement de la berge qui progresse de jour en jour, avec une barre-rambarde très sympa pour un empalement avant plongeon dans le « fleuve » » .

http://nsm03.casimages.com/img/2010/06/04/100604064335390116165064.jpg

—–

Toujours est-il que vers ces berges, et c’est bien là où Mme Drèze va pouvoir donner la mesure de son efficacité en matière d’orchidectomie, on assiste à une prolifération de nouveaux monterelais.

Des monterelais poilus, moustachus, avec une longue queue.

http://nsm03.casimages.com/img/2010/06/04/100604064118390116165054.jpg

—–

http://nsm03.casimages.com/img/2010/06/04/100604064130390116165055.jpg

—-

Ces ragondins ont élu domicile sur la rive de l’Yonne, et d’une dizaine d’individus qu’ils étaient, auraient doublé très récemment en nombre.

Figurez-vous, je ne le savais pas, que cette bestiole est classée « espèce nuisible », en France, notamment en matière de « Dégradation et mise à nu des berges favorisant leur érosion progressive«   pour reprendre l’article que lui consacre l’encyclopédie en ligne Wikipedia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ragondin

Notre député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544, ci-devant Président de Seine en Partage, va-t-il organiser des safaris dans sa commune, des battues au cours desquelles des tartarins munis de fusils Beretta achetés à Besançon viendront exterminer les Myocastor coypus ?

Mais non ! Il est évident qu’il va charger notre CMDVA de développer une nouvelle spécialité monterelaise : le pâté de ragondin !

http://www.lessaveursduterroir.fr/produits/rill%20rag.jpg

———-
 

 

 

 


8 commentaires

  1. la fee carabosse dit :

    MAIS NON POURQUOI ELLE VA PRENDRE LES CHATS DE SURVILLE CEUX QUELLE FAIT CASTRES AU FRAIS DE LA PRINCESSE ET LEUR FAIRE ATTRAPER LES RATS OU ALORS JE LA VOIS TRES BIEN LES ATTRAPER ELLE MEME ET DEMANDER UNE SUBVENTION UNE DE PLUS POUR LES FAIRE CASTRES EUX AUSSI AU FRAIS DE LA PRINCESSE OU ALORS CETTE UNE IDEE EN RILLETTE SUR DES TAOSTS QUELLE OFFRIRA AVEC UN PETIT COUP DE PIQUETTE DES VIGNES DES COTEAUX DE SURVILLE DE SON MARI LORS DES REUNIONS D ASSEMBLEE GENERAL DE SON ASSOCIATION POURQUOIS PAS

  2. Pirlouit dit :

    C’est délicieux la terrine de myocastor.

  3. klug dit :

    Un lapin et un myocastor se retrouvent dans la forêt :
     » – Salut, dit le myocastor. Tu viens boire un coup de Chateau-Jego chez moi ? J’habite pas loin?
    - Ok, je te suis?  »

    Et ils partent tous les deux taquiner la bouteille chez le castor. Au bout d’un certain temps, après avoir descendu quelques bouteilles, le lapin se rend compte de l’heure et dit à son copain :

     » Meeeerde ! Il faut que je rentre? Lais là, je suis vraiment pas en état de marcher ! En plus, on est super loin de chez moi?
    - Ne t’inquiète pas, tu n’as qu’à monter sur ma queue et je te ramène. Tu seras chez toi en deux secondes?  »

    Peu de temps après, le lapin était chez lui.
    Quelques jours plus tard, ils se recroisent dans les bois :
     » Heeey, cette fois, c’est toi qui vient chez moi, dit le lapin. On est tout près!
    - Ca marche! »

    Et de nouveau, ils se fracassent la tête jusqu’à point d’heure? Puis le castor se lève en disant :

    « Bon, c’est pas tout ça, mais j’ai du chemin pour arriver jusqu’à chez moi? Je n’aurais pas dû boire autant!
    - Ne t’en fais pas, Cette fois-ci c’est moi qui te ramène!
    - Mais comment?
    - Ne bouge pas, je reviens? »

    Peu après, le lapin revient au volant d’une superbe Ferrari rouge et dit :

    « Allez, monte! Je te ramène. »

    Moralité : quand on a une petite queue, il vaut mieux avoir une grosse voiture.

  4. souris verte dit :

    Les dieux ne sont pas avec notre CMDAVA ! Le réchauffement de la planète est plutôt du côté des bestiaux qui : »ont la queue qui gèle en cas d’hiver rigoureux » (c’est l’article qui le dit) ! Il n’y a donc plus qu’à attendre le retour du général Hiver qui fût terriblement néfaste à Napoléon le tant aimé si chèrement fêté par 346. De cette façon point besoin de déboboller les bestioles pour éviter leur prolifération. Cela coûtera moins cher au contribuable en subventions exceptionnelles exceptionnellement renouvelées à l’association de la dame. a moins encore une fois que ce relais ne soit subventionné par la mairie hsitoire d’amuser les coains. Encore heureux que ces animaux n’appartiennent pas à des copains de la dame « dites merci à Mr Jégo qui me permet… »
    Il y a aussi la solution de monter un élevage et de fabriquer quelques gourmandises telles les riettes, produits de beauté, bijoux et autres (c’est comme pour le cochon, tout s’exploite dans le myocastor). Il suffirait alors d’ouvrir un relais chateau dans le vieux chateau y organiser des visites de l’élevage avec à la clef un pique nique gourmet (la CMDAVA aux fourneaux et son mari à l’accueil tous deux déguisés en costume napoléonien) proposant des riettes de myocastor, du brie de Montereau arrosé de vin des côteaux de la vigne du Seigneur de la côte de Paris à quoi on pourrait ajouter en prime pour les plus gourmands….devinez ?….un sauté des virilités des félins martyrisés. Le square Beaumarchais à Surville servant de réservoir naturel, y’a de quoi faire, la personne chargée de les nourrir avec la bénédiction de la CMDAVA sait s’y prendre, elle en attire des nouveaux tous les jours, c’est sa spécialité. Montereau pourrait être ainsi classé au patrimoine mondial de la gastronomie au même titre que Provins ses remparts, ses combats de chevaliers, ses aigles et ses roses. Y’a du boulot.

  5. liz dit :

    Un (très) charmant guide, genre de gondolier de la Venise Verte Poitevine, nous expliquait que les ragondins, avaient été implanté pour la chasse et pour leur viande (d’où le pâté) et qu’ils s’étaient plu en France car leur seul prédateur n’était pas implanté. Ce prédateur c’est le caïman et autre alligator. Je propose donc d’accueillir un colonie d’alligator en provenance du bayou et des Everglades pour les sauver de la marée noire.
    On ferait une pierre deux coups …

  6. p'tite souris dit :

    Personnellement, c’est « la pâtée » que je souhaite à cette clique qui ne pense qu’à la fête et au divertissement sous le couvert de culture, et à nos frais bien entendu.
    Belle image de marque que l’état des berges de l’yonne donne de notre ville en voie de mutation en banlieue dortoir.

  7. flop dit :

    Effectivement, la berge au niveau des silos se dégrade à vue d’?il, les barrières de sécurité progressent en direction de la rivière, la chaussée se creuse et s’écarte…
    Les ragondins, qui prolifèrent à cet endroit, ne sont certainement pas les seuls responsables mais contribuent à l’effondrement des berges. Ces animaux, classés nuisibles, sont de surcroit vecteurs de maladies transmissibles aux autres animaux et aux humains.
    Combien de temps faudra-t-il encore attendre pour que la ville fasse effectuer des travaux , combien faudra-t-il d’accidents pour qu’elle assume ses responsabilités ?

    PS) Si l’encore Conseiller Régional, n’a pas lu la revue de l’association « la Seine en partage » (ed.2005) dont il est le Président, je me permets de lui conseiller de le faire. Il pourra ainsi prendre connaissance de la responsabilité du maire en cas de prolifération des ragondins et des méthodes préconisées pour éviter les dégâts : débroussaillage, protections mécaniques, matériaux adéquats…
    Évidemment, les mesures préventives sont toujours préférables aux interventions d’urgence.
    Il serait judicieux, également, que la déléguée à la biodiversité se penche sur la question avant de castrafiorer ou confectionner des pâtés destinés à accompagner les vins du coteau.

  8. souris verte dit :

    D’accor avec Flop et p’tite souris mais la déléguée à la biodiversité sait-elle vraiment ce qu’est la biodiversité ? On sait pourquoi elle se trouve à cette place et chacun sait que ce n’est pas pour sa compétence. Le maire est également responsable aux yeux de la loi de la prolifération des chats errants mais il préfère laisser sa conseillère agir contre la loi et soutenir cette attitude puisqu’il laisse dire qu’il sera construit prochainement des petites « maisons » chats dans certains quartiers de Montereau. C’est donc qu’il ne reconnaît pas la loi et encourage à l’enfreindre. On voit là le conflit d’intérêt qu’il y a à accepter qu’une conseillère municipale déléguée à la vie animale accessoirement à la biodiversité soit aussi présidente d’une association de protection animale subventionnée par la ville où elle est conseillère. « Merci à Mr Jégo pour la récompense qu’il m’a attribuée pour mon retournement de veste ».

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !