Main basse sur la vigne

Main basse sur la vigne  dans Vie locale wtpci0go2e‘ayant pu assister au Conseil municipal de lundi dernier (l’exercice de ma « vraie » profession implique quelques réunions de fin d’année dont une à la même heure que ce conseil municipal monterelais), je voudrais vous livrer le détail des interventions d’Henri Auclair, Conseiller municipal d’opposition.

Il m’a en effet communiqué ses notes, ayant enregistré sur un magnétophone les cinquante minutes de cette dernière assemblée.

100401064424390115747966 dans Vie locale

Henri Auclair est intervenu principalement sur quatre dossiers.

1) Il a demandé le bilan financier du festival Montereau Confluences 2010 en rappelant à notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-346-544 sa pirouette de l’an dernier, en réponse à l’interrogation de Pascale Barrillot, ex-Conseillère municipale, qui n’avait jamais pu savoir quel est le coût réel de cette manifestation…

Yves Jégo avait répondu que ce bilan financier était « comme l’an dernier ».

A suivre donc… On attend avec impatience ce document !

2) Henri Auclair a dénoncé les attributions de subventions exceptionnelles pour des  actions qui ne le sont pas, comme la subvention de 1500 euros octroyée à l’amicale des algériens pour célébrer la fin du ramadan. Les trois conseillers d’opposition présents ce soir-là ont tout de même  voté « pour », Jean-Louis Chomet ayant donné procuration à M. Auclair.

En revanche, pour la subvention tout aussi exceptionnelle demandée par  Marie Drèze, Conseillère municipale déléguée à la vie animale, Léo Aiello et Henri Auclair ont voté « contre ».

3) En ce qui concerne la subvention demandée par la S.O.U.R.C.E. , Henri Auclair est intervenu pour rappeler que cette association existait déjà avec une autre dénomination ( la S.A.U.C.E. ) avec le même président, (M. Drèze, ancien maire socialiste de Montereau), et que cette association n’avait jamais demandé de subvention.

Il a également qualifié d’énormes les moyens mis à la disposition de la S.O.U.R.C.E., terrain mais aussi promesse de chai, cave, etc, etc …

Henri Auclair n’a pas manqué de qualifier de scandaleux cette convention passée entre la ville et l’association.

La réaction de notre édilanous  n’a pas été immédiate puisque l’on est passé directement au vote. Sans surprise, le vote…

 

   

voir l'image en taille réelle

Petit souvenir datant de 1988… (Archives personnelles)

—–

4) Le bouquet final : le stand de tir !

Le coût prévisionnel de ce futur équipement s’est retrouvé majoré de plus de 400 000 euros pour un coût initial de 1,4 M d’euros. Au total donc 1,8 Millions d’euros HT, auxquels il faut ajouter 125 000 euros de maîtrise d’œuvre.

Bien entendu, le conseiller d’opposition a dénoncé avec beaucoup de modération le coût prohibitif de ce projet, surtout en cette période de crise.

Là, à cet instant, Yves Jégo est entré dans une grosse colère, comme un enfant gâté à qui on veut retirer ses jouets : pendant dix bonnes minutes notre DMCR-UMP-PR-346-544 s’est livré à une condamnation en règle de toutes les critiques, orales mais aussi écrites, en caricaturant comme il sait le faire « la démarche d’opposition systématique notamment dans l’aide qu’il accorde aux associations ».

Fait nouveau, il a clairement indiqué que l’opposition ne parlait pas d’une même voix…Ce qui est vrai !

Sur ce dossier,  Léo Aiello s’est démarqué d’Henri Auclair, puisqu’il est intervenu pour dire combien il appréciait l’avancement de ce projet, également financé par le Conseil général de Seine-et-Marne.

Léo Aiello est intervenu ensuite en faveur de l’ABMS pour demander à Yves Jégo de faire quelque chose pour cette association âgée de 57 ans !

Acquiescement du premier magistrat de la ville, qui a assuré que les locaux de l’ABMS seraient reconstruits. Nous verrons bien, les promesses n’engageant que ceux qui les croient.

rinypwncq1


—–

Et puis, notre DMCR-UMP-PR-346-544  s’est livré à ce qu’Henri Auclair qualifie de « véritable agression verbale sur le vilain petit canard qu’il est » (je cite Henri), et qui ne ne veut « que le désert culturel et la mort des associations » (Je cite Yves) alors que lui, tant qu’il sera là…

Yves Jégo se livra à son exercice favori qui est de caricaturer à outrance et déformer les propos de ses opposants.

Pour terminer, il faut également noter, concernant l’aménagement urbain à proximité du stade Jean-Bouin , l’intervention de Laurent Hamelin, qui n’était pas intervenu jusqu’ici, et qui a cru bon de lire un texte reprenant la possibilité de construire des équipements sportifs en ville basse.

Réponse immédiate d’Yves Jégo : « Hors sujet » !

—–
On aura compris à la lecture de ce compte-rendu que notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544 a toujours autant de mal à admettre qu’il a en face de lui une opposition.

Une opposition qui n’est là ni pour l’encenser, ni pour valider systématiquement ce qu’il a décidé !

————————————-

 


20 commentaires

  1. Ajax dit :

    La devise de l’homme de conviction est-elle désormais « Je ne changerai plus de conviction, j’en fais sarment » ?

  2. p'tite souris dit :

    Alphonse Allais disais dans son humour du XIXème : »c’est mon opinion, et je la partage ».

  3. JM MUYL dit :

    Une subvention exceptionnelle à l’amicale des Algériens pour « célébrer » (fut-ce le terme exact utilisé Henri ?) la fin du ramadan ?

    Le parti de Georges Clemenceau et d’Émile Combes est tombé bien bas, on y recrute désormais n’importe qui.

  4. Le moretain dit :

    Lu sur le génialissime blog d’Albouy ce matin :

    « Les époux étaient rayonnants et épanouis pour cette journée fondatrice de leur mariage et donc de leur mariage. »

    Ah bon ! C’était leur mariage ?

  5. Quetzalcoatl dit :

    Très joli prospectus électoral.
    C’était pour les législatives, en 1988, si j’ai bien compris.

  6. souris verte dit :

    Comme d’habitude av ec les subventions exceptionnelles : « voyez où sont mes a

  7. souris verte dit :

    fausse manip… »voyez donc où sont mes ennemis d’antan que je sais mes amis du présent ». autrement dit : « je fais ce que je veux avec l’argent du contribua

  8. souris verte dit :

    décidément ! « je fais ce que je veux avec l’argent du contribuable, vous n’avez rien à dire, c’est comme ça et pas autrement. » Si à l’Elysée on a supprimé la réception du 14 juillet par mesure d’économies, dans notre bonne ville on continue le gaspillage en arrosant de subventions exceptionnelles les associations des copains, Bravo.
    Padon pour ces fausses manip…Ce doit être la chaleur.

1 2 3

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !