Archive pour juillet, 2010

Montereau vaut bien une MEF ? (Troisième partie)

voir l'image en taille réelleoici donc la troisième et dernière (?) partie de notre petit périple au sein de la Maison de l’Emploi et de la Formation du Sud-Seine-et-Marne.

Je me suis plongé dans le bilan 2009 ainsi que le compte de résultat 2009 de l’association qui constitue la structure administrative de la MEF.

Puis, nous jetterons un coup d’oeil sur son budget prévisionnel 2010 de fonctionnement.

Vous le savez, je ne suis ni expert-comptable, ni même comptable tout court, mais en tant que simple citoyen à qui on a fourni ces documents, je ne peux m’empêcher d’avoir envir de poser des questions auxquelles, je vous le rappelle MM Frédérick Junguenet et Pierre Aguin, respectivement Directeur et Président de la MEF n’ont pas souhaité répondre.

Voici d’abord un premier tableau :

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/19/100719030744390116428012.png

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/19/100719030744390116428013.png
————————

Comment expliquer l’augmentation de la ligne budgétaire « Installations techniques, matériel et outillage industriels » ? (50.628,38 euros en 2008 pour 92.459,81 euros en 2009…)

Est-ce l’installation des bornes de l’emploi, dont je vous reproduisais hier un exemplaire pour le moins défaillant ?

Est-ce le camion de l’emploi ?

Que représentent ces « Autres » créances qui se montent à quand même 423.802,90 euros ? (En 2008, le montant atteignait 725 636,91 euros !)

Pourquoi ne pas détailler plus cette ligne importante ?

Pourquoi l’association n’a-t’elle plus que 1.590,03 euros en disponibilités contre 74.560,09 en 2008 ?

Pourquoi les Actifs (« les éléments identifiables du patrimoine ayant une valeur économique positive pour l’association ») sont-ils tellement en baisse ? (moins 320.529 euros ?)

Pour les entités du secteur public, les éléments Actifs sont des « éléments utilisés pour une activité ou pour la partie d’activité autre qu’industrielle et commerciale, et dont les avantages futurs ou la disposition d’un potentiel de services attendus profiteront à des tiers ou à l’entité conformément à sa mission ou à son objet.« 

En 2009, 320.529 euros n’ont donc pas profité à des tiers ou à l’entité…

—–
Passons maintenant au compte de résultat de l’association :
http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/19/100719025328390116427929.png

.

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/19/100719025707390116427943.png

.

Là, une grande interrogation s’est immédiatement posée !

Comment expliquer un déficit de 100.856,61 euros ? Presque 110.000 euros de déficit ?

(Le montant de ce déficit atteignait « seulement » 26.986,53 euros en 2008…)

La MEF est-elle trop dépensière ?

La fonctionnement de la MEF coûte-t’il trop cher ?

Pourquoi n’apparaît à aucun moment une quelconque référence à l’Ecole de la 2ème chance, qui dépend de la MEF ?

Faut-il penser que le budget prévisionnel qui suit va contribuer à expliquer cette sorte de déficit ?

Extrait :
http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/19/100719032111390116428102.png

 

—–

Vous avez bien lu : le salaire du Directeur de la MEF, avec quand même 5 personnes sous ses ordres, ce salaire se monte à 60.462 euros par an, soit 5.038,50 euros net par mois sur douze mois. (Les charges salariales occupent une autre ligne budgétaire…)

Est-ce là une situation normale, comparable à d’autres structures de cette sorte ?

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/19/100719032111390116428103.png

Autre poste important : les salons de recrutement, de l’emploi et de créations d’entreprises : 100.000 euros.

Questions : combien de ces salons sont organisés, quel genre de moquette y fait-on poser pour atteindre cette somme que je trouve très conséquente !

Est-ce que la situation économique actuelle permet vraiment ce genre de dépenses somptueuses ? 100.000 euros !

Je rappelle au passage que les exposants payent leur location de stand, dans ce genre de salons.

J’en avais eu la confirmation sur place, au centre Omnisports Jean-Allasseur.

Voici un dernier document : la synthèse des Moyens spécifiques dédiés à la MEF :

—–

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/19/100719032111390116428104.png

.

On s’aperçoit donc que ce qui coûte le plus cher, dans cette Maison de l’Emploi et de la Formation, c’est le coût du personnel : 228.124,62 euros !

Alors que le montant total des subventions au 1er avril 2010 se monte à 572.422,62 euros !

Pratiquement la moitié des subventions sert à financer le personnel administratif de la MEF !

Le montant de la participation Etat ne sert pratiquement qu’à financer ce personnel administratif !

La structure servirait-elle surtout à se financer elle-même ?

La Machine tournerait-elle sur et pour elle-même ?

Cet argent ne serait-il pas mieux utilisé par les agences Pôle-Emploi dont les conseillers ont un réel savoir-faire en la matière ?

J’ai l’impression une nouvelle fois qu’en France, sous la sarkozye de moins en moins flamboyante, au lieu de doter le Service public de moyens conséquents, alors qu’on en exige de plus en plus des résultats tangibles (ce qui somme toute assez normal), on crée ce genre de structures, à grands renfort de communication, afin de doubler le service public en question.

Et avec quels résultats ? A aucun moment, sur le site, sur une éventuelle communication écrite, à aucun moment ne sont donnés des résultats tangibles quant à l’efficacité de cet organisme.

Et pourtant, sur le terrain, des sud-seine-et-marnais souffrent toujours…Car n’oublions pas ce qui provoqua le départ de ma petite enquête : malgré cette maison de l’emploi et de la formation, Montereau, au premier trimestre 2010, compte 1506 demandeurs d’emploi.

Hélas !

——-

Pour la amateurs de chiffres, vous pouvez consulter les documents comptables communiqués dans leur intégralité en cliquant sur l’icône PDF ci-dessous.

Montereau vaut bien une MEF ? (Troisième partie) dans Ca ne va plus ! icone_pdf

 http://www.fichier-pdf.fr/2010/07/20/g6nabhi/

———————–

Montereau vaut bien une MEF ? (Deuxième partie)

voir l'image en taille réelleujourd’hui, je vais vous communiquer la première liste de questions que j’aurais souhaité poser à MM Frédérick Junguenet et Pierre Aguin, respectivement Directeur et Président de la Maison de l’Emploi et de la Formation du Sud-Seine-et-Marne.

Vous vous souvenez certainement que MM Junguenet et Aguin avaient décliné ma demande d’entretien pour tenter d’y voir un peu plus clair.

Les questions que je vais poser aujourd’hui ne concerneront que des constatations faites par moi-même ou des proches de la MEF.

Les interrogations concernant les aspects plus spécifiquement financiers de cet organisme seront posées demain, ici-même.

1) Une série de questions concernant le bilan “sur le terrain” de la MEF.

Quel bilan chiffré peut-on tirer depuis la création de la MEF fin 2006 ? Est-il publié quelque part, ce bilan ?

Combien de chômeurs se sont-ils adressés à la MEF ?

Combien de personnes ont pu obtenir une formation ? Quel type de formation ?

Combien de demandeurs d’emploi ont pu retrouver un travail ? Pour quel type de travail ?

Comment mettre en relation ce bilan de la MEF et les 1506 demandeurs d’emploi monterelais recensés par l’INSEE au premier trimestre 2010 ?

2) Une série de questions concernant les services proposés aux demandeurs d’emploi par la MEF.

- Le site Internet de la MEF fonctionne-t’il vraiment ? Moi, je constate que non :

- Comment se fait-il que sur ce site, sensé aider à retrouver un emploi ou une formation, comment se fait-il que les « espace candidat » et « espace entreprise » ne soient toujours pas opérationnels ?

On n’arrive toujours pas à rentrer dans le vif du sujet, sur les pages « candidats » et « entreprises ».

Comment expliquer cette déficience, pour ce qui devait être un des outils-phare pour aider les demandeurs d’emploi ?

 

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/19/100719075035390116426238.png

.

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/19/100719074727390116426226.png

(Captures d’écran réalisées le vendredi 16 juillet dernier)

—–

- Comment se fait-il que le site de la MEF ne soit pas plus actualisé ? La dernière « actualité » remonte au 1er octobre 2009 !

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/17/100717080009390116415393.png

(Capture d’écran réalisée le vendredi 16 juillet dernier.)

.

Veut-on vraiment que ce site fonctionne, ou n’est-ce qu’une vitrine ?

—–
- Combien de bornes pour l’emploi ont-elles été installées ?

Comment se fait-il qu’au moins l’une de ces bornes ne fonctionne pas?

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/19/100719074634390116426222.jpg

.

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/19/100719074634390116426221.jpg

(Clichés réalisés le samedi 17 juillet dernier au centre commercial du Bréau, à Varennes sur Seine.)

—–

- Les offres d’emploi proposées sur le site de la MEF correspondent aux offres d’emploi proposées par le site de Pôle Emploi.

Quelle est donc la spécificité de la Maison de l’Emploi et de la Formation du Sud-Seine-et-Marne ?

Les deux annonces ci-dessous (MEF d’abord et Pôle-emploi ensuite) correspondent exactement à la même proposition de poste.

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/16/100716060820390116412969.png

.

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/16/100716060820390116412970.png

(Captures d’écran réalisées le vendredi 16 juillet dernier)

.
La MEF fait-elle double-emploi avec l’agence Pôle-emploi ? Qu’offre-t’elle de plus ?

Quelle est la réelle valeur ajoutée de la MEF ?

———-

3) Une troisième série de questions m’aurait été inspirée par la rencontre avec des proches de la MEF, qui m’ont alerté sur un certain nombre de faits.

- La Maison de l’Emploi et de la Formation du Sud-Seine-et-Marne a reconverti des demandeurs d’emploi en salariés à temps partiel au Centre commercial du Bréau.

Est-ce le rôle d’une telle structure publique, financée par les impôts du contribuable, de se substituer à une grande enseigne de la distribution, en matière de recrutement et de formation ?

Est-ce ce type de grande enseigne qu’il faut aider ?

Est-ce que la grande distribution n’a pas les moyens d’investir dans un vrai recrutement ?

- Combien a coûté ce recrutement ?

- Combien de personnes en ont bénéficié ?

- Quel est le coût d’une telle formation par personne ?

Et puis un constat, avec maintenant un peu de recul sur cette opération en direction du Leclerc-Varennes (il faut bien nommer les choses…)

On assiste, selon mes sources, à un turn-over important dans ce centre commercial. Les employés ont tendance à ne pas rester travailler dans cette enseigne qui les emploie majoritairement à temps partiel et où les salaires sont très bas.

Dès lors, ce sont maintenant des demandeurs d’emploi de la proche Yonne, voire du Loiret, qui sont directement recrutés.

Combien de sud-Seine-et-Marnais recrutés par la Maison de l’Emploi et de la Formation sont encore employés au Bréau ?

Est-ce que ceci sous-entendrait que l’argent public versé à la MEF sous forme de subvention serait dépensé en pure perte ?

—–

On verra donc par là qu’on peut s’interroger assez légitimement sur le fonctionnement et l’utilité réelle de cet organisme voulu par Yves Jégo, notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-1.

Il va de soi que si MM Junguenet et Aguin désiraient avoir un droit de réponse, ils l’auraient bien volontiers, puisque je leur avais proposé directement de me répondre avant l’écriture de mes sujets…

Demain, vous pourrez constater que d’autres questions se posent, en jetant un coup d’oeil sur le compte de résultats 2009 et le budget prévisionnel 2010 de la MEF.

Si les résultats sont très peu visibles, les dépenses et le coût de la MEF pour le contribuable, eux, sont en revanche bien là.

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/19/100719094541390116426585.png

—–

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/19/100719094541390116426584.png

—–

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/18/100718064017390116423783.jpg

La MEF, 7 rue du Calvaire, à Montereau

———————————————–

 

 

Montereau vaut bien une MEF ? (Première partie)

Montereau vaut bien une MEF ? (Première partie) dans Ca ne va plus ! muwt40epa9insi donc, et vous vous souvenez certainement du papier consacré à ce sujet, les statistiques de l’INSEE sont formelles : Montereau a repassé la barre des 1500 demandeurs d’emploi. (Pour un plus ample rappel il vous suffit de cliquer sur les lien ou tableau ci-dessous.)

http://yvespoey.unblog.fr/2010/07/05/montereau-repasse-la-barre-des-1500-demandeurs-demploi/

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/03/100703112319390116339583.jpg

.
Pourtant, notre chef-lieu de canton, par le biais de la Communauté de communes des Deux fleuves co-finance la Maison de l’Emploi et de la Formation du Sud-Seine-et-Marne.

J’ai voulu comprendre le fonctionnement et l’organisation de cette Maison-là, et c’est pourquoi je vous propose pendant trois jours, de nous pencher un peu sur cette structure.

Je pense que vous n’allez pas être déçus.

L’origine de la MEF, la Maison de l’emploi et de la Formation Sud-Seine-et-Marne.

Suite à la fermeture en cascade de sites industriels (ABB, SKF, Nina RICCI, Thomson Videoglass, etc), entraînant la perte de 7500 emplois dans le Sud Seine-et-Marne, Maires, élus de la région, du département, syndicats de salariés et de patrons tombent d’accord : il faut un plan d’urgence pour faire repartir l’emploi.

Au mois d’avril 2005, une manifestation monstre est organisée.

Plus d’un millier de personnes défilent. A leur tête, cinquante-neuf maires ceints de l’écharpe tricolore dénoncent les fermetures d’entreprises et les licenciements en cascade. Les télés se bousculent.

http://www.leparisien.fr/archives/archives/seine-et-marne/ils-ont-marche-pour-l-emploi-18-04-2005-2005874910.php

http://orta.dynalias.org/archivesrouge/article-rouge?id=1002

Tout le monde est donc d’accord : il faut trouver un moyen de faire repartir l’emploi.

Tout de suite, deux thèses s’affrontent.

D’un côté, il y a les élus locaux, (région, département) ainsi que les syndicats, qui veulent que l’on recrée de l’activité.

L’objectif : établir un diagnostic de ce territoire, et à partir de celui-ci, attirer les entreprises et assurer la formation des chômeurs qui viendront y travailler.

Pour eux, il faut un plan de revitalisation, comme ceux qui ont existé dans les bassins industriels du nord de la France, de la Lorraine, etc, etc…

De l’autre côté, il y a Yves Jego, sarkozyste patenté, très en cour à l’époque, avec à ses côtés le Préfet de Seine-et-Marne d’alors, M. Barthélémy.

L’idée est ici d’adapter les formations aux emplois qui existent, avec le sacro-saint principe « ce n’est pas à l’Etat de créer des entreprises, ni même d’avoir des idées. »

On veut former par exemple des ouvrières à travailler dans des maisons de retraite ou dans la grande distribution, et non faire appel à de nouvelles entreprises industrielles.

Et c’est cette dernière tendance qui va l’emporter.

On décide de créer un GIP, un groupement d’intérêt public, un « machin » assez administratif.

Il faudra dix-huit mois simplement pour en élaborer les statuts, qui verront enfin le jour en juillet 2007.

Il va sans dire que les syndicats claqueront la porte de cette structure administrative dès octobre 2006.

http://www.leparisien.fr/archives/archives/seine-et-marne/les-syndicats-claquent-la-porte-du-gip-pour-l-emploi-17-10-2006-2007421946.php

Mais côté annonce médiatique, Yves Jego est content.

Il faut dire qu’il a déjà lancé une grande opération « 1000 jours 1000 emplois« , à grand renfort de communication, mais sans grands résultats.

http://www.cc-deuxfleuves.fr/rubrique.php?id_rubrique=99

Et puis surtout, il va obtenir sans consultation du fameux GIP, en s’adressant directement au ministre, la création d’une maison de l’emploi à Montereau, qui devait fédérer les initiatives et les financements afin de résoudre enfin le problème de l’emploi.

La MEF est donc créée.

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/18/100718064017390116423783.jpg

La MEF, 7 rue du Calvaire, à Montereau

—–
Alors évidemment, ce chiffre terrible de 1506 demandeurs d’emploi à Montereau m’a donné envie d’en savoir un peu plus, et de poser un certain nombre de questions  aux responsables de cette Maison de l’Emploi et de la Formation.

La méthode

J’ai dans un premier temps téléphoné directement à la MEF, afin de demander un rendez-vous à son Directeur, M. Frédéric Junguenet, qui est au passage un ancien directeur de cabinet d’Yves Jégo à la Mairie de Montereau.

Son assistante de direction m’a clairement fait comprendre que M. Junguenet ne souhaitait pas me recevoir et m’a renvoyé chez le tout nouveau Président de cette MEF, M. Pierre Aguin, également président de la Chambre des Métiers de Montereau, qui vient de succéder à M. Bénito Bruzzo.

J’ai donc envoyé un mail au secrétariat général de la Chambre des Métiers de Montereau, demandant un rendez-vous à M. Aguin.

Voici ce qu’on m’a répondu :

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/18/100718064017390116423784.jpg

—–
Pas de rendez-vous, donc.

J’ai donc été obligé de mener ma propre enquête.

Après avoir contacté des sources très proches de la MEF, après avoir constaté des dysfonctionnements évidents quant aux services proposés, puis, à la lecture des documents administratifs que j’ai pu me procurer, (comptes de résultats 2009, budget prévisionnel 2010…) je me suis aperçu qu’il y avait vraiment de quoi s’interroger sur cette Maison de l’Emploi et de la Formation.

voir l'image en taille réelle

.
Ainsi donc, aux questions que je vais poser à partir de demain, ne seront pas apportées de réponses, ni par le Directeur de cette structure, M. Junguenet, ni par son Président, M. Aguin, (président depuis seulement le 21 juin dernier il est vrai).

Vous constaterez dès demain que pourtant, ces réponses seraient très intéressantes et très instructives.

Avec 1506 chômeurs à Montereau, on en aurait bien besoin, de ces réponses-là !

———————————————–

 

Rumeurs totalement en vrac

Avant-Post

.
A partir de demain…

.
voir l'image en taille réellee manquez pas le grand dossier à venir concernant la Maison de l’Emploi et de la Formation du Sud-Seine-et-Marne !

voir l'image en taille réelle

Nous verrons si comme le proclame le slogan sous le logo, nous verrons si tout le monde s’y retrouve vraiment…

—————————————————-

Rumeurs totalement en vrac

.
voir l'image en taille réelleette semaine, en cet été parfois caniculaire, les rumeurs sont parties dans tous les sens, ce qui se conçoit aisément.

Mais leur dénominateur commun, à tous ces bruits qui ont néanmoins couru, c’est bien entendu notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544.

Mais pouvait-il en être autrement, je vous le demande un peu !

Je vous renouvelle cependant toute ma confiance, comme chaque semaine, d’ailleurs : vous saurez démêler le faux du faux !

———

Pour le passage du prochain tour de France, notre  Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544 envisagerait de bloquer la ville non plus une après-midi, mais bien une semaine entière, le temps d’obliger les Monterelais à faire leurs achats dans le centre-ville.

Ce serait toujours ça de pris au niveau commerce local, les habitants ne pourraient pas sortir de la commune et seraient obligés de consommer sur place…

Rumeur, pas rumeur ?

———-

En faisant prendre un arrêté municipal du côté des berges de l’Yonne se terminant le 31 septembre prochain, notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544 s’est dit que ça, quand même, ce n’est ni MM Copé, Mignon, Geoffroy, Jacob ou Riester qui arriveraient à pareil exploit de dilater le temps.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Plus sérieusement, après la lecture de l’arrêté municipal sus-nommé à la date butoir assez improbable du 31 septembre prochain, c’est la colère de notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544 qui aurait provoqué ce nouvel affaiblissement de la berge de l’Yonne.

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/17/100717070807390116418717.png

.

Rumeur, pas rumeur ?

———

Après avoir vu notre vaillant Prince au périnée d’airain mais aux sondages catastrophiques défendre bec et ongles M. Woerth à la télé contre la méchante presse « fasciste », notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544 aurait proposé à M. Pujadas l’asile politique à Montereau, à partir du printemps 2012.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

En apprenant que désormais, en raison d’économies à réaliser, le cabinet des Secrétaires-d’état serait limité à quatre collaborateurs, notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544, lui qui en a cinq dans son cabinet municipal, se serait demandé s’il pourrait jamais récupérer un jour un maroquin.

Rumeur, pas rumeur ?

———-

Vous voyez bien qu’il n’y avait pas besoin de trop s’en faire, une nouvelle fois, ce fut assez facile…

A demain !

———————————

L’oeil est de moins en moins trompé…

L'oeil est de moins en moins trompé... dans Sur le vif... eu3nsmizn9e lecteur à la fois fidèle et flambergien se souvient probablement que sous l’impulsion de notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-1, Montereau-Fault-Yonne est devenue l’une des capitales du trompe-l’oeil, ces peintures murales qui viennent recouvrir les monuments, les murs, les ponts de notre chef-lieu de canton.

Le meilleur exemple étant celui qui recouvre entièrement le vieux château monterelais, au confluent de la Seine et de l’Yonne :

http://yvespoey.unblog.fr/files/2007/05/faadebche.jpg

—–

http://yvespoey.unblog.fr/files/2007/05/pignonbche.jpg

—–

Je vous rappelle au passage le coût de cette seule bâche, un coût que j’avais révélé le 28 mai 2007 : 65 000 euros, soit à peu près 426 372 de nos anciens francs, soit 42 637 200 de nos anciens-anciens francs, soit presque 43 millions de nos anciens centimes…

(Je m’étais même laissé dire à l’époque ce coût aurait pu représenter un enduit aux normes des monuments historiques…)

Pendant que j’y suis, je vous fais remarquer que la rhéabilitation de ce vieux château doit être très bien « préparée par la mairie de Montereau« , car la réhabilitation en question n’a toujours pas commencé, trois ans après cette opération de communication…. Passons…)

Trompe-l’oeil, vous dis-je…

Voici quelques photos prises la semaine dernière, des clichés quasi-piscicoles, puisque représentant les petits poissons peints sur nos ponts…

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/16/100716010309390116410875.jpg

—–

Ca c’était un élément pictural encore en bonne santé…

Car les fresques peintes ont parfois pris une drôle d’allure :

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/16/100716010310390116410878.jpg

—–

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/16/100716010310390116410877.jpg

—–

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/16/100716010309390116410876.jpg

——

Voulez-vous que je vous dise ?

Je me demande s’il ne faut pas voir dans cette décrépitude des trompe-l’oeil comme une espèce d’allégorie.

J’irais même jusqu’à écrire comme une espèce de prémonition….

A demain pour les rumeurs !

—————————–

A partir de lundi prochain

.
Ne manquez pas le grand dossier à venir concernant la Maison de l’Emploi et de la Formation du Sud-Seine-et-Marne !

voir l'image en taille réelle

Nous verrons si comme le proclame le slogan sous le logo, nous verrons si tout le monde s’y retrouve vraiment…

——————————————–
 

 

Aux marches du balai !

Avant-Post

.

Et ça continue !

http://www.marianne2.fr/photo/titre_1160408.jpg

 http://www.marianne2.fr/Nouvelles-revelations-dans-l-affaire-Bettencourt-le-cheque-de-100-000-euros-qui-accuse-_a195352.html?preaction=nl&id=5908138&idnl=26016&

———-

Aux marches du balai !

.
http://nsm01.casimages.com/img/2009/06/03/090603042906390113797625.jpgoici ce que j’écrivais le 11 mai 2007, il y a donc un peu plus de trois ans, concernant les marches d’escaliers que la municipalité avait fait enlever devant la cheminée de la chaufferie, en ville haute :

http://yvespoey.unblog.fr/files/2007/05/exescalier.jpg

Ce remblai de terre est venu ces jours derniers prendre la place d’un escalier, fréquenté aux beaux jours par des jeunes, qui, c’est vrai, laissaient les lieux, au petit matin, dans un état déplorable.

Mais pourquoi fréquentaient-ils cet escalier ?

Ne serait-ce tout simplement pas parce qu’aucun local, aucune structure de prévention ne répondait à ce besoin de se retrouver ?

Dans une ville soi-disant laboratoire social du sarkozysme, gouvernée par un député-maire-ump qui a fait de cette tendance sociale son fonds de commerce sur les antennes nationales, comment ne pas s’étonner qu’aucune autre solution n’ait été trouvée ?

Dans beaucoup de communes, un tel besoin repéré au sein d’une population jeune aurait abouti à la création d’un local mis à leur disposition.

La gestion de ce lieu leur serait confiée, à charge pour eux de faire en sorte que tout se passe bien. Le tout reposant sur un contrat basé sur le respect et la confiance, ce qui n’empêcherait pas des sanctions si les règles établies en commun n’étaient pas respectées.

A Courcouronnes, à Evry, ça fonctionne comme ça.

Mais à Montereau, non.

Tout ça me rappelle ce patient qui, au lieu de prendre des médicaments contre une furieuse fièvre, avait préféré briser son thermomètre.

——

Je suis retourné récemment sur les lieux, et je vous ai rapporté deux petites photos :

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/14/100714085820390116399234.jpg

—–

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/14/100714085820390116399233.jpg

———

Trois ans après la disparition de l’escalier, qui aux yeux de notre député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544 devait assurément tout régler, trois ans après, qu’est-ce qui a changé ?

Les marches ont disparu, l’herbe a repoussé (je l’écris sans une quelconque allusion…), et au petit matin, la situation est toujours au même point.

La municipalité a-t’elle pris en compte le besoin de ces jeunes survillois ?

Le service animation-jeunesse a-t’il envisagé l’une des solutions évoquées dans mon papier du 11 mai 2007, et mises en place à Evry ou à Courcouronnes ?

Bien sûr que non. On préfère fermer les yeux, et au matin, demander au service de nettoyage de passer. Chaque matin.

Ceci peut sembler bien entendu anecdotique, mais je pense au contraire qu’il s’agit d’une illustration parfaite de l’absence de démarche municipale en matière de prévention : à Montereau, la prévention n’existe quasiment pas…

On ne veut pas écouter les habitants, on ne veut pas prendre en compte leurs besoins.

Et surtout, on ne veut pas prendre des décisions AVEC eux !

Ah ! Ecouter ce que les gens ont à dire ! Quelle horreur ! (Rappelez-moi à quand remonte le dernier conseil de quartier…)

Oserais-je adresser une dernière proposition à notre DMCR-UMP-PR-346-544 pour aujourd’hui ?

Même sans service de prévention digne de ce nom, même sans volonté du service animation-jeunesse de régler ce problème, même si vous ne voulez pas écouter vos administrés, ne serait-il pas possible de faire installer une poubelle à cet endroit ?

———————————–

 

Des chiffres et des chiffres.

Avant-Post 1

.
Des chiffres et des chiffres. dans Billets d'HOU mc2eampllc 
l’UMP, on parle tellement peu d’argent en ce moment, que notre Député-Maire-encore-Conseiller-Régional-UMP-PR-346-544 s’est cru obligé de préciser sur son blog que le feu d’artifice (le spectacle pyromélodique, veux-je dire, on est à Montereau, quand même…), le feu d’artifice du 14 juillet serait gratuit !

« Demain mercredi 14 juillet à 22h45 au Confluent à Montereau, j’invite chacune et chacun à assister à un grand spectacle pyromélodique gratuit sur le thème « Chopin » ! » écrivait-il….

http://gifs.toutimages.com/images/feu/artifice/artifice_045.gifhttp://gifs.toutimages.com/images/feu/artifice/artifice_044.gifhttp://gifs.toutimages.com/images/feu/artifice/artifice_048.gifhttp://gifs.toutimages.com/images/feu/artifice/artifice_051.gif

——-

Avant-Post 2
http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/14//100714084433390116402882.png

Pour lire et signer cet appel, c’est ici :

http://www.mediapart.fr/club/blog/la-redaction-de-mediapart/140710/lappel-pour-une-justice-independante-et-impartiale

————————————————-
.

Le billet d’HOU

.
Des chiffres et des chiffres

.
oyekow3g8k dans Billets d'HOU
ous, je ne sais pas, mais moi, si.

Doté dans l’ensemble d’un naturel assez curieux, que voulez-vous, on ne se refait pas, je n’ai pu m’empêcher de trouver assez étonnant cette espèce de propension numérique qu’a notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544 à écrire des romans dont le titre n’est qu’un nombre…

1661, 1807…

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/7/3/2/9782915586237.jpg…….http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/10/100710080517390116380582.png

Etrange, non ?

C’est pourquoi, disposant de moyens d’investigation de plus en plus technologiquement sophistiqués, j’ai pu, tel une Lisbeth Salander au mieux de sa forme, j’ai pu pénétrer le serveur informatique de chez Timée Editions, et j’ai donc découvert quels étaient en attente les prochains projets de notre édilanous en matière de romans chiffrés, ainsi que le pitch des futurs best-sellers jégoïstes.

Je sais. C’est mal !

On ne pirate pas un serveur informatique ! Ca ne se fait pas !

Oui, c’est très mal, mais en même temps, comment résister à la tentation ?

En espérant que je n’aie pas laissé de traces dans le système intranet de l’éditeur, voici donc quels seront les prochains ouvrages que l’on ne trouvera pas à Carrefour-Montereau. (Oserais-je rappeler que le précédent ouvrage d’Yves Jégo n’a pas eu l’heur d’être présenté sur les rayonnages survillois ? C’est ballot, je l’aurais bien acheté, et je n’ai pas pu…)

Mais je m’égare, voici donc les futurs romans de notre DMCR-UMP-PR-346-544 :

voir l'image en taille réelle

.
1961 : Deux éminentes personnalités monterelaises naissent toutes deux en 1961. L’une d’entre elles intentera un procès à l’autre mais ce sera finalement un fiasco.

—–

voir l'image en taille réelle
.

1000 : Un peu comme les dirigeants chinois de la belle époque, un président imaginaire d’une communauté de communes tout aussi imaginaire va mettre en place un grand plan de 1000 jours afin de faire revenir 1000 emplois.

Hélas, tout ira de travers…

De méchants jours fériés viendront contrecarrer notre héros, et surtout, de vilains industriels imaginaires ne voudront pas venir s’implanter dans la communauté de communes imaginaire…

—–
voir l'image en taille réelle

.

1506 : C’est la suite du précédent.

En fait, à force de contrecarrer les plans de notre héros, les méchants industriels imaginaires ne venant pas dans la commune imaginaire, ces méchants entrepreneurs feront passer à 1506 le nombre d’habitants forcés de lire des romans aux heures où les autres plus chanceux peuvent travailler.

—–

voir l'image en taille réelle
.

13 : Ah ! Il s’agit-là d’un ouvrage nostalgique, l’un de ces romans de terroir que l’on termine avec une petite larme dans les yeux en se disant « Décidément, c’était le bon temps, et même que ça ne nous rajeunit pas !« .

Oui, c’est vrai qu’il était bon ce temps-là, où ce maire totalement imaginaire d’une petite commune tout aussi fictive pouvait expédier son conseil municipal en presque 13 minutes…

—–

voir l'image en taille réelle
.

1655 : Alors, ça, ce sera un grand roman de science-fiction.

Dans une galaxie lointaine, très lointaine, un super-héros,  un type qui se croit un super-héros, mais ils sont en fait très peu à le penser, un type, donc, qui a déjà deux postes de commandement dans le système de gouvernance d’une petite planète aurait bien envie d’un troisième poste, même que la loi de l’empire cosmogonique l’interdit…

C’est pourquoi, il va se mettre en tête d’annexer la région Francilia dans laquelle il habite afin de bien embêter ceux qui ne le veulent pas…

Mais patatras !

Le gouverneur de la région Francilia restera le même…

Le super-héros, le type qui se croit un super-héros va se prendre une tôle à la fois intergalactique et mémorable, puisque même dans son quadrant cosmique, ils ne seront que 1655 colons à le choisir.

D’où le titre du bouquin !

—–
Mais… Voici qu’un pop-up vient d’apparaître sur mon moniteur.

Oh là là ! Mais que se passe-t’il ? Alerte ! Oups !

A force de pirater le serveur informatique des éditions Timée, j’ai fait apparaître cette petite note mystérieusement paraphée…

Je vous en laisse prendre connaissance.

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/14/100714093946390116399405.jpg

—–

Que la suite des événements vous soit propice et néanmoins faste.

Votre dévoué HOU.

———————————————————

La berge précède le vide !

Avant-Post

.
L es révélations sur le financement de l’UMP n’en finissent pas d’affluer !

http://tempsreel.nouvelobs.com/samples/logo.jpg

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20100713.OBS7079/info-obs-maistre-woerth-le-document-qui-derange.html

.
http://www.lemonde.fr/medias/www/1.2.308/img/lgo/lemonde_fr_grd.gif

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/07/13/bettencourt-un-nouveau-document-confirme-des-dons-a-l-ump_1387489_3224.html#ens_id=1386567

J’espère que M. Pujadas a lu tout ça…

—————-

La berge précède le vide !

.

V ous souvenez-vous de ce papier où je vous faisais remarquer que le président de l’association « Seine en partage« , l’inventeur du concept de la « Séquanitude », je veux bien sûr parler de notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544, cet inventeur-là laissait les berges de l’Yonne monterelaise dans un drôle d’état ?

C’était ici :

http://yvespoey.unblog.fr/2010/04/07/il-a-devale-sa-berge/

J’ai voulu vérifier si la situation sur le terrain avait évolué, même après la pose à la hâte de quelques barrières et de quelques mètres de rubalise :

http://yvespoey.unblog.fr/2010/06/05/apres-le-brie-le-pate/

http://nsm03.casimages.com/img/2010/06/04/100604064335390116165064.jpg

———-

Oui, de l’évolution, il y en, en veux-tu, en voilà.

Voici la réalité du terrain, une réalité photographiée en fin de semaine dernière :

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/13/100713080805390116393430.jpg

——-

Les représentants de la municipalité monterelaise, apparemment lecteurs assidus de ce blog, ont, semble-t’il, pris conscience de la situation pour le moins problématique de ce chemin de halage de l’Yonne.

Car situation problématique il y a : en témoignent les marqueurs de plâtre installés sur les fissures, qui prouvent de manière certaine que des mouvements de terrain existent bel et bien :

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/13/100713080805390116393431.jpg

——

La chaussée a donc été à moitié condamnée.

Un arrêté municipal apposé sur les lieux et signé par Mme Chazouillères, neuvième adjointe au Maire, déléguée à la sécurité et à la prévention de la délinquance, un arrêté municipal donc, nous informe que la circulation se fera sur chaussée réduite, et ce du 24 juin au… 31 septembre 2010.

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/13/100713080805390116393432.jpg

———

Vous avez bien lu : du 24 juin au… 31 septembre !

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/13/100713080805390116393429.jpg

——-

Si à Montereau, le mois de septembre a plus de jours qu’ailleurs, il n’en reste pas moins vrai que cet arrêté n’indique en aucune manière le démarrage de travaux destinés à rendre toute sa dignité à cette portion de berge.

Car que se passera-t’il le premier octobre ? Un nouvel arrêté sera-t’il apposé prolongeant le premier jusqu’au 31 novembre ? 

Un promeneur rencontré sur la portion de berge en question me faisait d’ailleurs remarquer à juste titre qu’avant d’entreprendre des travaux, il serait bon de comprendre pourquoi un tel affaissement se produit, d’autant qu’il m’assurait que ce n’était pas le seul endroit concerné.

Une remarque très judicieuse.

A suivre !

————————————————————————–

 

 

Des bouts de chandelles !

Avant-Post

.

Un climat crépusculaire

C’est le titre de l’édito de Sud Ouest daté d’hier que je vous conseille fortement d’aller lire.

Un excellent papier signé Jean-Claude Guillebaud.

http://aquitaine.novopress.info/wp-content/uploads/2009/11/Sud-Ouest.jpeg

 http://www.sudouest.fr/2010/07/11/un-climat-crepusculaire-137237-755.php

———-

Des bouts de chandelles !

.
Des bouts de chandelles ! dans Vie locale zdweehebmiavoue lire avec une certaine délectation les éditos de notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544, ces articulets publiés dans l’organe municipal de propagande monterelais, je veux bien sûr parler du 7/7.

Chaque semaine, c’est toujours une source de grande réflexion.

Mais cette fois-ci, notre édilanous s’est surpassé !

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/12/100712111431390116388292.jpg

—–
Ne voilà-t’il pas que notre DMCR-UMP-PR-346-544 s’est mis dans la tête d’imiter les initiatives de notre vaillant Président au périnée d’acier, certes, mais aux 74% de sujets ne lui faisant pas confiance.

Si, si. M’sieur, y fait rien qu’à copier !

On se souvient en effet que notre Chef de l’état, espérant sans aucun doute faire diversion alors que les affaires, les cigares, les voyages en jet, les appartements, les permis de construire approximatifs, les sondages calamiteux, les riches héritières, tout ceci était venu donner une image somptueuse de la Sarkozie, notre leader minimo avait décidé d’annoncer que l’Etat allait désormais devoir se serrer la ceinture.

Enfin, sauf en ce qui concerne l’avion présidentiel, le futur Air-Sarko-One à 176 millions d’euros, faudrait voir à ne pas exagérer, quand même.

Donc, Yves Jégo a décidé de copier le chef.

Tout comme son Nicolas a décidé de réduire le train de vie du char de l’Etat, lui aussi va faire réaliser à la carriole de la ville des économies !

Puisque c’est écrit !

S’est-il rendu compte ce faisant qu’il venait d’avouer implicitement que la mairie menait grand train de vie ?

Je ne sais.

Quand il faut copier le chef, la fin justifie les moyens !

Des économies, vous dis-je !

Certes, mais pas n’importe lesquelles !

Mise en vente et aux enchères de la 807 hdi pack premium intérieur cuir qui a coûté au contribuable monterelais 41 500 euros ?

Nenni !

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/12/100712112129390116388319.jpg

—–
Réduction du personnel composant le jégoïste cabinet ? De cinq on repasserait à ce que prévoit la loi, c’est à dire un seul collaborateur ?

Vous n’y êtes pas !

Déjà, ce sont les pince-fesses municipaux qui vont avoir du plomb dans l’aile, nous assure-t’on !

Plus de cérémonie des Monterelais de l’année en décembre 2010. (Les dernières élections régionales ont peut-être fait réaliser à notre édilanous qu’il y avait de moins en moins de Monterelais dignes d’être promus selon les critères umpiens…)

Celui qui au passage risque de faire la tête à la disparition de notre garden-party à nous, c’est M. Audurier, le faïencier monterelais, qui fournissait les trophées…

Au passage, une petite question : lors de cette cérémonie, Yves Jégo ne manquait pas d’adresser au bon peuple ses bons voeux. Il ne faudrait donc pas qu’il n’y ait plus de cérémonie des Monterelais de l’année, mais une seule et nouvelle sauterie consacrée au seul Maire des quinze dernières années.

Autre soirée passée à la trappe : la « soirée festive des voeux du personnel » municipal.

Quand on se souvient que lors de la dernière édition en date, le personnel en question avait refusé qu’Yves Jégo y prît la parole, on comprendra peut-être mieux le pourquoi du comment du choix de cette coupe budgétaire.

Et puis d’autres supposées économies, en matière de logements de fonctions, de régulation des voitures des agents de la mairie, de suppression de deux véhicules…

Bien entendu, dans ce texte, notre éditorialiste ne nous révèle pas le montant supposé de ces économies à venir, il se garde bien de fournir un quelconque chiffre, tout comme son sarkozyste modèle, d’ailleurs.

Tout comme les gadgets présidentiels, les mesurettes jégoïstes ne sont pas chiffrées. Et pour cause !

Une nouvelle fois, il y a fort à parier que nous devrons nous contenter d’un effet d’annonce surfant sur l’air du temps !

————————————–

Yves-1 / Yves-0

Avant-Post

.

Si on nous avait dit qu’un jour l’UMP perdrait une circonscription dans les Yvelines !

C’est pourtant ce qui vient d’arriver, prouvant que décidément, la sarkozie avait du souci à se faire…

http://l.liberation.fr/img/content/lg_libe.gif

http://www.liberation.fr/politiques/0101646526-la-verte-anny-poursinoff-gagne-a-l-arrache-le-siege-de-christine-boutin
http://q.liberation.fr/photo/id/170078/r/03/02/w/459/m/1278914882

Anne Poursinoff
——

Yves-1 / Yves-0

.
Vous avez toujours voulu savoir à quoi ressemblait un arrêt de la Cour d’Appel de Paris qui permet de renvoyer un blogueur des fins de la poursuite du chef de diffamation publique envers un membre de l’un ou l’autre Chambre et un citoyen chargé d’un mandat public, en l’occurence notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544 ?

Ca tombe bien.

Je viens d’en recevoir un, pas plus tard que vendredi dernier.

Ce texte met fin à la procédure judiciaire entamée à mon encontre par Yves Jégo le 19 décembre 2007. Tour du moins si notre édilanous ne va pas tenter sa chance du côté de Bruxelles, ce qui serait drôle.

Voici donc ce texte.
———-

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/11/100711084912390116382130.jpg

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/11/100711084912390116382131.jpg

———-

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/11/100711084912390116382132.jpg

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/11/100711084912390116382133.jpg

———-
http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/11/100711084912390116382134.jpg

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/11/100711084912390116382135.jpg

———-
http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/11/100711084912390116382136.jpg

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/11/100711084912390116382137.jpg

———-
http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/11/100711084913390116382138.jpg

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/11/100711084913390116382139.jpg

———-

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/11/100711084913390116382141.jpg

http://nsm03.casimages.com/img/2010/07/11/100711084913390116382140.jpg
———-

Alors, finalement, que retenir de tout ceci ?

Ce que Maître Jean-Pierre MIGNARD, à Fontainebleau, avait brillamment démontré, ce que Maître Emmanuel Tordjman a rappelé, et ce que le présent arrêt de la Cour d’Appel vient de confirmer : en France, la liberté d’expression existe bel et bien.

Même les Députés-Maires-encore-Conseillers-généraux habitués aux luttes électorales doivent en prendre conscience…

A ce jour, et à ma connaissance, Yves Jégo n’a gagné aucun des procès pour diffamation qu’il a intentés.

—————————————

123

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !