Ca va mieux en le disant !

http://nsm04.casimages.com/img/2010/09/06/100906062251390116702702.pngous vous souvenez certainement qu’une mienne amie flambergienne m’avait alerté à propos d’un affichage municipal concernant un mécanisme d’expropriation avenue du Général Pajol.

C’était ici :

http://yvespoey.unblog.fr/2010/08/24/pousse-toi-dla-que-jmy-mette-le-retour/

Cette habitante de la ville haute, pourtant rompue à lire des documents administratifs, des plans et des cartes du même acabit, cette habitante n’avait pu s’empêcher de penser que plusieurs Survillois risquaient d’être expropriés.

En effet, l’affichage municipal, placardé en ville basse , était porteur de bien des doutes :

 

http://nsm04.casimages.com/img/2010/08/23/100823081142390116613635.jpg

—–

http://nsm04.casimages.com/img/2010/08/23/100823081143390116613636.jpg

———-
http://nsm04.casimages.com/img/2010/08/23/100823081142390116613634.jpg

———

Pour en avoir le coeur tout à fait net, elle a donc décidé de poser directement la question à notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544, qui s’est fendu d’une lettre datée du 23 août dernier.

Voici la jégoïste missive :

http://nsm04.casimages.com/img/2010/09/06/100906054446390116702581.jpg

http://nsm04.casimages.com/img/2010/09/06/100906054446390116702580.jpg

———-

Ainsi donc, il n’y aura donc bel et bien qu’une seule propriété expropriée.

Ainsi que je vous en avais touché deux mots ici :

http://yvespoey.unblog.fr/2010/04/22/pousse-toi-dla-que-jmy-mette/

Ca va mieux en le disant ! dans Vie locale 100421093329390115875873

———-

Bien évidemment, l’honnêteté intellectuelle me pousse à présenter des excuses aux éventuels lecteurs que mon papier aurait pu inquiéter.

Mais je persiste à penser que cet article était utile, en vertu du fameux principe qui prône le fait qu’il vaut mieux prévenir que guérir.

Ce papier aura également été vecteur de deux confirmations :

- A Montereau, le concept de flou règne toujours autant en matière de divulgation des informations les plus élémentaires…

- A Montereau, il faut en déployer de l’énergie, pour dénicher une simple information noyée dans une opacité habituelle…

————————

 


9 commentaires

  1. JM MUYL dit :

    J’avais donc raison (j’avais juste omis les parcelles 367 et 368).
    Franchement, les conditions de l’expropriation ne me semblent pas indignes. Mais je ne suis pas à la place de la personne.

  2. (o)(o) dit :

    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/commentaire.asp?id=916793

    Les commentaires :

    Que de flatteries! Le tout en étant passé de l’hyper-sarkozysme au parti radical et « retour » à l’UMP. Il veut à nouveau un poste de ministre!!!! et être présent dans les médias!

    de l’audace et de l’intelligence, sarkosy en a eu une seule fois lorsqu’il a viré jego

    Yves Jégo serait plus crédible s’il ne donnait pas l’impression de courir après un portefeuille ministériel perdu. Il est vrai que dans l’optique radieuse du REMANIEMENT les petits alliés de l’UMP pensent que cette fois l’ouverture se limitera aux satellites.

    Il représente la partie gauche du cerveau de l’UMP ? Je me disais bien aussi que ce lobe, précisément, était sérieusement atrophié !!! Le fraction du parti « radical » dont il se réclame n’a jamais fait preuve d’audace. Pourquoi changer aujourd’hui ?

    Déclaration pour le moins racoleuse, voire cajoleuse ! Même N. Sarkozy ne s’y laissera pas prendre… Il est vrai que l’auteur a là un créneau pour retourner en grâce. C’est quand les actions sont basses qu’il faut acheter. Quel monde politique bas… Qui, ici, parlait de de Gaulle ? On en est loin, à des années-lumières et on continue de s’en éloigner.

  3. p'tite souris dit :

    Conclusion :
    Mr le Professeur géographe a raison (il devra impérativement être consulté pendant toute investigation,où des cartes et des plans seront en cause, deux avis valent mieux qu’un) mais, s’il n’a rien à redire sur la procédure, que pense-t-il du respect de la propriété privée dans le traitement dû à la personne Humaine ?
    Je salue son honnêteté de reconnaitre qu’il « n’est pas à la place de la personne ».
    D’autre part,
    La justification de construire du logement social, quand par ailleurs il est envisagé de vendre le patrimoine dont les annuités d’emprunts sont ramboursées,(au prix du marché ?) ça interpelle ?

  4. souris verte dit :

    D’accord avec p’tite souris, la décision de brader les bijoux de famille devenus trop chers à entretenir pour cause de viellissement semble incohérente avec l’expropriation d’un propriétaire pour construire du logement social (surtout dans le même quartier où est annoncé la vente programmée de « vieux » logements). Il est certain que construire permet des emprunts qui ne sont pas accordés pour la remise en état du patrimoine vieillissant. C’est au moment des négociations de réhabilitation qu’il aurait fallu penser à tout cela, faire en sorte que tout le patrimoine soit remis en état. Une grande partie de ce patrimoine est « passé aux oubliettes ». On se voit donc dans l’obligation de vendre. Le patrimoine qui a été réhabilité a vu les prix des loyers subir de grosses augmentations. Au final ce sont les locataires qui paient la facture. Bref, on jette le vieux pour faire du neuf. Pour pousser à la dérision, heureusement que les fleurons comme Versailles, Fontainebleau et autres n’ont pas subi le même sort !!!! Quelle mentalité surtout en cas de crise dont souffrent une grande majorité d’entre nous.
    Non, nous ne sommes pas dans la peau de ce malheureux propriétaire qui doit cèder la place en rasant ses souvenirs de famille alors que rien ne l’y oblige. Le traumatisme psychgologique ne se compense pas avec de l’argent. Rien n’oblige Confluence habitat à agir de la sorte, il n’y a pas le feu au lac mais une politique mégalomane de construction est en route que rien ne semble pouvoir arrêter. Notre édilanous a sans doute fait le pari qu’il serait, pour l’histoire, le maire qui aurait déconstruit, reconstruit, construit le plus de logements sociaux en France. Du jamais vu quoi.
    Dans cette tranche de « bijoux de famille » à vendre, combien de personnes âgées (quels crédits une banque peut-elle accorder à des personnes seules de 70 ans et plus avec de maigres ressources, combien de familles en difficultés financières vont devoir s’endetter pour acheter ou partir ? Que devient la notion de logement social ?
    Non tout ne peut pas s’acheter malheureusement. Pour certains ce sera un logement nouveau, plus petit, plus cher, de nouvelles habitudes, un nouveau, moins agréable et sans souvenirs ou…..la maison de retraite. A partir d’un certain âge, c’est le désarroi assuré. Non, vraiment, il y a des souvenirs, des habitudes que rien n’achète. Cela prouve bien que pour Confluence Habitat, nous ne sommes que des pions qu’on avance où qu’on recule, avec qui l’on fait joujou sans se préoccuper des problèmes humains qu’on engendre.

  5. Jacques dit :

    D’un côté il exproprie pour faire du logement social, de l’autre il vend ses logements sociaux…
    Logique, non ?

  6. JM MUYL dit :

    « Mr le Professeur géographe a raison (il devra impérativement être consulté pendant toute investigation,où des cartes et des plans seront en cause, deux avis valent mieux qu’un).»
    - Bonne idée.

    « s’il n’a rien à redire sur la procédure »
    - Effectivement.

    « que pense-t-il du respect de la propriété privée dans le traitement dû à la personne Humaine ? »
    - La même chose que la déclaration des droits de l?homme et du citoyen : « Article 17 – La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n?est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l?exige évidemment, et sous la condition d?une juste et préalable indemnité. »
    C?est le vieux débat entre intérêt général et intérêt particulier.

    « Je salue son honnêteté de reconnaitre qu?il ?n?est pas à la place de la personne?. »
    - Effectivement. Cela étant, se voir proposer 550.000 euros pour quitter Surville (tout en y ayant la jouissance à vie d?un pavillon sans doute plus confortable qu?un vieux phénix) et sortir d?une indivision (toujours problématique), cela ne me semble pas épouvantable. Certains pourraient y voir une occasion inespérée. Des mauvais esprits pourraient même estimer que la propriétaire essaie d?instrumentaliser Flamberge pour faire monter les enchères.
    En tous cas il n?y a pas matière à polémique politique.

    « D’autre part,
    La justification de construire du logement social, quand par ailleurs il est envisagé de vendre le patrimoine dont les annuités d’emprunts sont ramboursées,(au prix du marché ?) ça interpelle ? »
    Vieille pratique qui consiste à déplacer le sujet. Mais bon?
    « Vendre le patrimoine » : voilà un très vaste sujet, il y a du pour et du contre, et je n?ai pas suffisamment de données pour avoir un avis tranché en ce qui concerne Surville : à qui veut-on vendre : des particuliers, des bailleurs sociaux ?
    « Au prix du marché » : quel marché ?
    « Dont les annuités d?emprunts sont remboursées » : difficile de vendre quand elles ne le sont pas?

  7. klug dit :

    C’est quand même assez étonnant de voir que sur l’affichage municipal, on ne puisse pas savoir qui est exproprié ou pas.

  8. p'tite souris dit :

    Quand « on a pas suffisamment de données pour avoir un avis tranché, » on consulte les textes législatifs, ainsi que la publication des avis de marchés publics – pour éviter de dire des contrevérités -.

1 2

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !