Alors, comme ça, on quitterait le navire ?

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/25/101025102124390116992684.pngoici ce que l’on pouvait lire, dès jeudi dernier, dans le magazine Le Point  n°1988, avec en couverture « La jacquerie anti-Sarko » :

http://www.lepoint.fr/images/couv/couv.jpg

—–

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/25/101025080513390116987431.jpg

———-

Pour notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544, il semblerait qu’il est temps d’opérer l’un de ces rétropédalages auquel il nous a habitués.

Souvenons-nous.

Yves Jégo fut chiraquien. Il sentit le vent tourner…

Il fut ensuite Dupont-Aignantiste. (Brièvement. Il comprit que le mouvement « debout la République » demandait un minimum de cohérence et le côté quelque peu « janséniste » ne lui ouvrirait guère rapidement les portes de la médiatisation…)

Il se tourna donc (et ce fut l’un des premiers) vers l’étoile alors montante, je veux bien évidemment parler de celui qui ne totalise plus aujourd’hui que 29% d’opinions favorables dans les sondages, notre lider minimo, celui au périnée pourtant d’acier, un certain Sarkozy Nicolas.

http://www.liberation.fr/politiques/01012298120-la-cote-de-popularite-de-sarkozy-pour-la-premiere-fois-sous-les-30

Yves Jégo, si l’on en croit l’article ci-dessus a bien compris que la cote umpienne et sarkozyste avait beaucoup de plombs dans les deux ailes…

Alors, bien entendu, l’engouement pour Jean-Louis Borloo et son parti radical avait déjà annoncé la couleur : notre DMCR-UMP-PR-346-544 préparait sa sortie du présidentiel parti.

Là, maintenant, avec cette demande de scission, le doute ne plane plus.

Yves Jégo a bien compris que s’il continuait à briguer les suffrages sous l’étiquette UMP, il était fichu !

S’il continuait à se revendiquer du parti qui avait porté Nicolas Sarkozy au pouvoir, il allait à la catastrophe.

On se souvient qu’il avait déjà fait enlever le logo UMP de la communication officielle… Je vous avais montré ça ici :

http://yvespoey.unblog.fr/2010/06/29/cachez-ce-sigle-que-je-ne-saurais-voir/

voir l'image en taille réelle voir l'image en taille réelle

——-
Aujourd’hui, il va beaucoup plus loin…

Sur ses prochaines affiches électorales, il n’y aura plus ces trois lettres désormais pratiquement maudites, le U, le M, et le P !

Seul le Parti Radical devrait avoir droit de cité…

Et en plus, c’est tout bénéf : « Radical’, ça sonne « radical de gauche », ça brouille les pistes, ça embobine l’électeur.

Un peu de communication sur son supposé côté social, et hop, le tour est joué…

Alors bien entendu, il n’y aura qu’à rappeler tout ce que le député Yves Jégo a voté, sous les étiquettes umpienne et radicale (bouclier fiscal, retraites,  pour ne citer que les plus emblématiques), pour démontrer que décidément, comme on dit dans le jargon de la pub, ce n’est pas en changeant le packaging que le plus-produit s’en trouve amélioré !

——————

 


13 commentaires

1 2
  1. (o)(o) dit :

    Toujours du bon côté du manche, peut importe l’outil qui est au bout.

  2. Anonyme dit :

    C’est beaux les convictions en politique

  3. Michele Dessler dit :

    C’est prudent ça d’afficher sa volonté de séparation du parti du chef avant le remaniement ?
    C’est parce qu’il sait déjà qu’il n’en sera pas ?

  4. kinouchette dit :

    Et oui Flop ! @quienes évoque sans doute l’ancien maire socialiste dont l’épouse est conseillère municipale en remerciement du changement de cap ? C’est beau l’amour du pouvoir quand même. L’ouverture a bon dos, les convictions ? vous avez dit convictions ??? tant pis pour le vin qu’on boit (vignes du seigneur de la porte de Paris et de son épouse qui danse avec les chats aux frais du contribuable) pourvu qu’on ait encore l’ivresse….du pouvoir(même si celui-ci ne consiste qu’à ramasser les minuscules miettes tombées du banquet). Changer de veste est une habitude alors les convictions ? pardon, mais on s’en tape !

1 2

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !