Archive pour octobre, 2010

Nouveaux chiffres locaux

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/10/101010072953390116900670.pngous le savez, désormais, l’INSEE, Institut National de la Statistiques et des Etudes Economiques publie chaque trimestre les chiffres locaux en matière de chômage et de demandeurs d’emploi.

Les chiffres du 2ème trimestre 2010 viennent de tomber.

C’est ici :

http://nsm01.casimages.com/img/2009/01/03/090103035027390112946331.jpg

http://www.insee.fr/fr/ppp/bases-de-donnees/donnees-detaillees/duicq/uu.asp?reg=11&uu=77405

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/10/101010092548390116896600.jpg

——

Au deuxième trimestre 2010, Montereau-Fault-Yonne comptait 1446 demandeurs d’emploi. Nous revoici en dessous de la barre symbolique des 1500 demandeurs, une barre franchie au premier trimestre 2010.

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/10/101010092208390116896576.jpg

———

Si l’on compare trimestre à trimestre, voici une représentation graphique de cette augmentation de 8,56 % :

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/10/101010092208390116896577.jpg

———-

Alors bien entendu, il faut se réjouir de cette diminution.

Mais si diminution il y a, il n’en reste pas moins vrai, encore et toujours, qu’il serait intéressant d’avoir le taux de chômage à Montereau, et non pas seulement le nombre de demandeurs d’emploi.

Si la population monterelaise baissait, en raison notamment des expulsions locatives, le nombre de chômeurs pourrait par conséquent diminuer, mais pas le taux de chômage. La mathématique est encore une science exacte !

Il est un indice qui ne trompe pas : si ce taux de chômage évoluait dans le bon sens, la communication jégoïste tournerait à plein rendement sur le sujet…

Pour l’instant, nous ne disposons que de données locales s’arrêtant au 2ème trimestre 2009. (La courbe bleue, c’est Montereau…)

Nouveaux chiffres locaux dans Ca ne va plus ! 100104100105390115176851

g8z58736il dans Chiffres et nombres

 

Enfin, je rappelle une nouvelle fois que derrière ces chiffres froids, il y a une réalité : des familles sont en souffrance. Encore et toujours !

———-
Pour rester sur ce triste sujet, je ne saurais trop vous conseiller de voir ou revoir la troisième séquence du dernier « Salut les terriens ».

Thierry Ardisson invitait Marion Bergeron, qui vient de publier chez PLON un témoignage impitoyable sur ses 183 jours passés à travailler à Pôle Emploi.

Il est effarant de voir le peu de moyens que met en place le gouvernement UMP pour aider les chômeurs à retrouver un emploi ! Effarant aussi de voir comment sont traités et les chômeurs et les employés de Pôle Emploi.

http://www.infos-des-medias.net/images-television/logo-canal-plus.gif
http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3350-c-p-salut-les-terriens.html?vid=383824

http://emotions.20minutes-blogs.fr/media/01/00/648121612.jpg

————————————————————————-

A deux mains, si vous le voulez bien !

http://nsm01.casimages.com/img/2009/03/16/090316095440390113327154.jpghose promise, chose due, pour notre petite rubrique récréative dominicale, je vous propose tout simplement de légender cette photo assez étrange trouvée sur la toile pas plus tard que cette semaine…

Mais que fait donc notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544 ?

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/09/101009053345390116894288.jpg

—–

Bon dimanche, et à demain…

——————————————-

Cartons pleins, plein de cartons !

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/08/101008054746390116889233.pnga rubrique « Sur le vif » de ce samedi sera consacrée à un marronnier flambergien.

Voici tous les cartons d’invitation à de municipales sauteries que j’ai reçus cette année, dans le cadre de ma fonction en ville haute.

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/08/101008053758390116889211.jpg

—–

Bien entendu, je ne reçois pas, et pour cause, toutes les invitations aux pince-fesses organisés par notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346…

Encore bien entendu, comme j’avais déjà publié l’an passé la même photo, je suppose en avoir moins reçu…

Toujours bien entendu, je ne participe à aucune des festivités jégoïstes, et encore moins aux coktails qui s’ensuivent.

A demain. Nous légenderons une nouvelle et magnifique photo.

—————————-

 

Que de saines lectures !

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/07/101007072348390116884701.pngremière saine lecture du jour, voici la nouvelle lucarne de l’opposition dans le très municipal et très monterelais 7/7.

Henri Auclair, Conseiller municipal d’opposition revient sur l’Emplet’ Express, et dans la droite ligne de sa question posée lors du dernier conseil, s’étonne et propose de lutter contre la discrimination que produit ce service destiné aux seuls monterelais de la ville basse.

Vive l’Emplet’ express pour tous !

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/07/101007070652390116884542.jpg

———-
http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/07/101007072348390116884700.pngeuxième saine lecture, je vous propose le très beau discours d’inauguration du Collège Paul-Eluard prononcé par Vincent Eblé, président du Conseil général de Seine-et-Marne, inauguration qui s’est déroulée vendredi dernier.

Je vous conseille au passage de remarquer à qui s’adresse Vincent Eblé, et dans quel ordre, surtout !

J’aime cette idée que même à Montereau, « Monsieur l’Inspecteur d’Académie » arrive avant « Monsieur le Député-Maire »…

Pas vous ?

http://www.francematin.info/photo/1906941-2614963.jpg?v=1267105436

Vincent Eblé, Président du CG 77
—————————–

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/07/101007072033390116884674.png

Photo CG 77

Monsieur l’Inspecteur d’Académie ,

Monsieur le Député-Maire ,

Madame la Vice-présidente du Conseil général , chère Monique ,

Monsieur le Vice-président du Conseil général , cher Michel ,

Monsieur le Conseiller général du canton , cher Léo ,

Monsieur le Principal ,

Mesdames et Messieurs les membres de la communauté éducative ,

Mesdames et Messieurs les parents d’élèves ,

Mesdames et Messieurs ,

C’est pour moi un vif plaisir d’être parmi vous aujourd’hui pour l’inauguration de la réhabilitation du collège Paul Eluard ici , à Montereau.

Et tout d’abord , un grand merci , Monsieur le Principal de l’accueil que vous nous réservez avec l’ensemble des membres de la communauté éducative.

Permettez-moi également de remercier toutes celles et tous ceux, élus, architecte, services départementaux, techniciens et ouvriers, qui ont contribué à l’édification de ces aménagements.

C’est toute une chaîne de technicité, de savoir-faire et de compétences, rassemblée au service de l’amélioration des conditions d’études et de travail de tous, collégiens, agents ATTEE, enseignants et personnels de direction que je veux saluer.

On oublie trop souvent que ces réalisations sont le fruit d’un travail collectif ,porté en amont par les élus de proximité , qui défendent les dossiers , font émerger les projets et accompagnent la réalisation d’équipements pour améliorer la vie quotidienne de leurs concitoyens.

A cette occasion , je tiens à saluer le formidable travail effectué par Léo AIELLO , Conseiller général du canton , qui est , chaque jour , aux côtés des habitants pour relayer leurs demandes et faire avancer les projets dont ils ont besoin.

Nous l’avons vu lors de notre visite , le Conseil général a entrepris d’importantes transformations à partir d’octobre 2008 , afin de remettre l’établissement aux normes électriques , acoustiques , informatiques. Le collège est ainsi désormais doté d’un réseau informatique complet et d’un accès à l’Internet très haut débit , lui permettant l’usage d’outils techniques performants comme le tableau numérique interactif.

Il s’agissait également de revoir les agencements intérieurs et les circulations de manière à répondre aux exigences de la pédagogie moderne. D’ailleurs , d’un point de vu architectural , la création de l’entrée unique au centre du collège , à proximité de l’arrêt de bus , a permis de redonner une cohérence d’ensemble à cet équipement.

Nous avons fait le choix d’étaler dans le temps , pendant près de deux ans , tous ces travaux afin de continuer à accueillir les élèves sur place , dans les locaux provisoires.

La première phase de travaux a permis la démolition de l’ancien atelier qui abritait la Segpa, la construction d’un nouvel édifice pour cette dernière et la réhabilitation partielle du bâtiment d’enseignement général.

La seconde phase concernait la réhabilitation des locaux administratifs, du gymnase, des locaux des professeurs et des salles de sciences.

Enfin, la demi-pension a été achevée et les espaces extérieurs aménagés

Aujourd’hui, le collège accueille 696 élèves dont 96 en Segpa et une vingtaine de classes spécialisées (multimédia, polytechnologie , musique , dessin , sciences…). Deux cours de récréation ont été aménagées au rez-de-chaussée et au 1er étage.

Les 9589 m² du bâtiment sont bien évidemment totalement accessibles aux élèves handicapés grâce notamment à l’installation d’un ascenseur.

Autre aspect remarquable de cette réhabilitation, le choix du développement durable avec une toiture végétalisée sur la terrasse du bâtiment de la Segpa pour une meilleure intégration dans l’environnement et pour favoriser la biodiversité et des panneaux solaires pour la production d’eau chaude, implantée sur la terrasse du restaurant scolaire.

Bref, ces travaux de réhabilitation, d’un montant de 18.5 M€ intégralement investis par le Département, ont vraiment transformé cet établissement qui ne répondait plus, vous l’aurez compris, aux normes en vigueur et aux besoins actuels des collégiens. Je ne doute pas que ces nouveaux locaux permettront d’améliorer encore les excellents résultats des élèves de collège. Et que les nombreuses et intéressantes actions – prévention sécurité routière, éducation à la paix, maintenance de l’environnement – mises en œuvre par la communauté éducative seront facilitées et renforcées. Je pense aussi à votre action sur la découverte des métiers soutenue par le Conseil général.

Compte tenu de tous ces éléments, permettez-moi de prendre quelques instants pour vous dire ma fierté d’inaugurer ces nouveaux locaux.

Fierté à plus d’un titre.

Fierté car garantir la qualité des bâtiments, est une des clefs de la réussite éducative : offrir des conditions optimales d’études à nos collégiens et de travail aux membres de la communauté éducative de nos 125 collèges seine-et-marnais est une volonté de l’exécutif départemental.

Fierté d’œuvrer pour que nos collégiens puissent au quotidien s’épanouir dans leurs apprentissages dans les meilleures conditions grâce à des équipements modernes et adaptés aux évolutions technologiques et de communication.

Fierté qu’ils puissent étudier dans des bâtiments conformes aux exigences du développement durable, dans des collèges qui, de part leur conception même, sont des facteurs de réussite scolaire.

En effet , les conditions de la vie au collège et les pratiques de l’enseignement évoluent. Pour nous, le collège de demain, le collège du 21ème siècle, est à la fois un lieu de vie, d’apprentissage bien sûr, mais aussi de construction de la citoyenneté, tournés vers le monde extérieur, inséré dans son environnement.

Fierté enfin de concrétiser ainsi, dans une démarche participative, notre volonté politique de faire de l’Education notre priorité. Dès 2004 , nous avons eu à cœur de répondre aux besoins des collégiens, de leurs familles et des professionnels qui les entourent.

Il était nécessaire de répondre aux défis qui sont ceux de l’éducation aujourd’hui. Nous avons en effet à cœur de créer les conditions d’un développement durable de votre territoire cantonal.

Comme vous le savez , la croissance de la population en Seine-et-Marne , un doublement en 30 ans , n’a pas été accompagné de la création d’une offre de services correspondant. Aussi, notre ambition est de rattraper avec justesse ce retard structurel, condition essentielle de la relance de l’attractivité du département.

Or, une éducation de qualité, adaptée à son époque, dans une économie de l’information, est aujourd’hui une condition indispensable pour créer une dynamique territoriale.

Dans cette perspective, outre ses compétences obligatoires en matière de construction, de rénovation, d’entretien et de fonctionnement des 125 collèges publics du département, le Conseil général s’est investi dans la définition du collège de demain en Seine-et-Marne, avec son plan éducatif départemental « Collège du 21ème siècle ».

Suite à une démarche concertée avec les différents acteurs et les habitants, nous avons défini 25 orientations à mettre en œuvre pour donner aux collégiens seine-et-marnais les outils nécessaires leur permettant de faire face aux enjeux de l’avenir.

La première orientation retenue dans cette feuille de route éducative pour les années à venir est de favoriser la réussite scolaire, personnelle et professionnelle de tous les collégiens en cohérence avec l’ensemble de la communauté éducative incluant bien entendu les ATTEE et les parents.

Dès 2006 , nous avions d’ailleurs adopté un plan d’équipement informatique des collèges pour que, à terme, chaque établissement dispose d’un ordinateur de moins de 5 ans pour 10 élèves. Nous investissons en conséquence 1,2 millions d’euros pour l’acquisition de 1200 ordinateurs par an.

Nous avons également décidé de raccorder tous les collèges de Seine-et-Marne au réseau très haut débit départemental réalisé par notre opérateur Sem@phor77. Cet investissement de 3 millions d’euros permet à chaque établissement d’avoir accès, grâce à la fibre optique, à l’Internet à très haut débit, supérieur à 10 Mégabits, débit indispensable au déploiement des nouvelles technologies éducatives.

Enfin, dès la rentrée 2009, nous avons investi 2,1 M€ dans 10 collèges pour que, d’ici à décembre 2010, nous puissions expérimenter les meilleurs outils informatiques, aussi bien en terme d’équipements que d’usages :

Tableau Numérique Interactif, vidéo-projecteur, classe numérique nomade, banque d’ordinateurs portables, matériel assisté par ordinateur pour la physique-chimie et les sciences de la vie et de la terre, Espace Numérique de Travail etc.

Ce collège fait ainsi partie des dix collèges choisis sur le territoire comme lieu d’expérimentation d’un Schéma Directeur Numérique des collèges.

Une convention a ainsi été signée officiellement le 30 mars dernier avec le Rectorat, le Conseil général et le collège.

Le collège a donc reçu en dotation plus de 100 postes fixes , 25 vidéoprojecteurs , 7 Tableaux Numériques Interactifs ou TNI et 6 ordinateurs portables , soit compte tenu des apports déjà prévus au titre du plan E.TIC , un effort financier de la collectivité de plus de 100 000 €.

Comme vous le voyez , le Conseil général désire agir avec justesse pour tous les enfants de Seine-et-Marne et leur famille , pour réduire une fracture éducative génératrice d’inégalités que nous ne pouvons accepter. A ce titre , et pour renforcer la cohérence de notre action , nous avons élaboré , vous le savez , un véritable projet de territoire pour la Seine-et -Marne.

La solidarité et l’éducation sont au cœur de ce formidable fédérateur d’énergies car nous ne voulons pas d’une Seine-et-Marne à plusieurs vitesses , une qui concentrerait les richesses tandis qu’une autre ne servirait que de poumon vert pour quelques parisiens stressés ; une qui bénéficierait de tous les services de la vie moderne tandis qu’une autre devrait regarder les trains passer sans jamais les voir s’arrêter.

Je vous remercie.

Labo pas être beau ?

http://nsm03.casimages.com/img/2010/03/10/100310044143390115602153.jpgors du dernier conseil municipal monterelais, Henri Auclair, Conseiller d’opposition, avait demandé à ce que la ligne de bus Emplet’ Express puisse desservir l’ensemble de la commune, à savoir la ville basse, les faubourgs St Nicolas et St Maurice, sans oublier bien évidemment Surville.

De ce problème de transport, émergea un autre problème.

Voici ce que j’écrivais dans mon compte-rendu.

« Henri Auclair prit l’exemple des personnes âgées désirant se rendre chez un cabinet de radiologie. A Surville, ce cabinet n’existe plus, il faut donc aller à Varennes.

Réponse jégoïste : c’est la “faute aux médecins libéraux“, (je cite), ces vilains praticiens qui vont s’installer n’importe-où, sans consulter les élus, et qui après demandent des lignes de bus.

Une nouvelle fois, Yves Jégo recherche un bouc émissaire. Il ne comprend pas qu’il ne peut pas être au centre de tout, et il se verrait bien décider où les cabinets d’analyse doivent s’implanter !

Les propriétaires de ce cabinet se sont implantés là où ils pensaient avoir le plus de clientèle : à Varennes-sur-Seine, et non pas à Montereau-Fault-Yonne !

Yves Jégo découvrirait-il subitement les lois du marché ?« 

———-

On voit donc qu’en matière de laboratoires de santé, le Maire Yves Jégo semble ignorer ce que le Député Yves Jégo cautionne, en tant que fervent soutien de la politique gouvernementale.

En effet, en ce moment, les professionnels des laboratoires expriment leur grand mécontentement envers le gouvernement, qui veut réduire leur nombre sur le territoire français.

Voici la pétition que l’on pouvait signer la semaine dernière encore dans le laboratoire survillois, installé désormais dans le quartier des Ormeaux :

 

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/06/101006090606390116876701.jpg

—–
http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/06/101006090606390116876699.jpg

—–
http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/06/101006090606390116876702.jpg

—–

On verra donc que pour la majorité umpienne, non seulement il faut de moins en moins de laboratoires de santé, mais en plus, il faudrait installer ceux qui restent dans des endroits choisis par les édiles tout aussi umpiens…

Pour en savoir un peu plus, je vous laisse le lien, avec notamment la pétition en ligne.

http://www.touchepasamonlabo.com/Images/main.jpg

http://www.touchepasamonlabo.com/php/index.php

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/06/101006102839390116877001.png

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/06/101006103020390116877009.png

—————————————————–

Le mythe du bon chauffage (2)

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/04/101004064024390116868216.pnge vous ai montré hier que la société ERIVA, créée de toute pièce à Montereau le 1er janvier 2009 avait succédé à DALKIA, la filiale de VEOLIA, en matière de production de chauffage à Montereau.

Dans le cahier des charges de l’appel d’offres, il avait été précisé qu’une nouvelle source d’énergie devait remplacer la gaz, qui brûle actuellement à la chaufferie de Surville.

Il ne fallait pas compter sur la géothermie, comme à Melun, on se rabattit donc sur le combustible bois.

Dans sa proposition, ERIVA s’était engagée à ce que le 1er octobre 2010, le changement de mode de production de chauffage au bois soit opérationnel.

Pourtant, à ce jour, rien n’est fait. La chaufferie va encore fonctionner cet automne et cet hiver au gaz.

Pourquoi tout ce retard ?

Pourquoi a-t-il fallu attendre le 1er avril 2010 pour que soit publiée en Préfecture une demande d’enquête publique ?

http://www.seine-et-marne.pref.gouv.fr/sections/recueil_des_actes_ad/recueils_2010/1er_semestre/recueil_des_actes_ad8218/downloadFile/attachedFile/RAA_n13_bis_du_01_avril_2010_18_pages.pdf?nocache=1270127210.12

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/03/101003090710390116859452.png

———-

Alors, me direz-vous, c’est habituel à Montereau… Les « grands chantiers » ont toujours du retard à l’allumage, si vous m’autorisez cette métaphore de chauffagiste.

Mais une nouvelle fois, qui va être pénalisé par ce retard ?

Ce sont les locataires de l’OPHLM. Ceux qui restent, tout du moins…

Je m’explique.

Un particulier chauffé au gaz paye ce gaz avec une TVA de 5,5 %.

Une société de production de chauffage paye son gaz avec une TVA à 19,6 %.

A Montereau, la facture très élevée en matière de chauffage des locataires s’explique donc en grande partie par cette différence de plus de 14 % supplémentaires de TVA qui « retombe » sur les locataires.

Or, depuis 2006, les professionnels des réseaux urbains de chaleur renouvelable, comme le chauffage au bois, ont réussi à obtenir une baisse de TVA à 5,5 %, s’alignant sur celle des particuliers.

http://www.univers-nature.com/images/accueil/logo-terre.jpg

http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=2314

Chaque mois de retard concernant la transformation de la chaufferie survilloise signifiera par conséquent des économies en moins pour les ménages monterelais. 

Alors que la chaufferie au bois devrait être en fonction depuis quelques jours, le conseil municipal monterelais vient seulement de procéder le 27 septembre dernier à un vote pour demander des subventions quant à sa création…

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/03/101003051500390116862017.jpg
—————-


 

 

Le mythe du bon chauffage

http://nsm01.casimages.com/img/2009/06/02/090602042055390113791652.jpgepuis près de deux ans maintenant, depuis le 1er janvier 2009 pour être très précis, la municipalité monterelaise a changé de délégataire de service public en matière de chauffage.

Vous savez également que l’ancien délégataire n’était autre que Veolia, par l’intermédiaire de sa filiale Dalkia.

Je vous en avais suffisamment parlé ici :

http://yvespoey.unblog.fr/2008/06/11/veolia-city/

Conséquence ou pas de ces « révélations flambergiennes » sur les liens entre Montereau et Veolia, allez savoir, Dalkia, la filiale « véolienne » ne sera pas choisie pour le prochain contrat qui va durer quand même 24 ans.

Un appel d’offres eut lieu, et la municipalité ne retint pas Dalkia, qui pourtant présenta un projet dans la droite ligne et la droite succession de ce qu’elle était en train de faire.

« On » lui préféra un « montage de sociétés » dénommé ERIVA qui remporta le marché, ayant donc depuis le 1er janvier son siège à la chaufferie de Surville, rue du Général Château.

Il fut dit à l’époque que le projet retenu aurait pu tenir sur un simple papier A4…

http://www.manageo.fr/fiche_info/510580483/12/eriva.html

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/02/101002112511390116854844.png

———-

Alors la question se pose : qu’est-ce que ce « montage ERIVA » ?

La société ERIVA fait partie à 50 % du groupe COFATECH/CORIANCE, comme le montre cet organigramme :

http://www.coriance-a2a.fr/gruppo/export/sites/default/coriance/fr/sommes/documents/organigramme_filiales_xMode_de_compatibilitx.pdf
http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/02/101002113303390116854853.png

—–

Les 50 % restants sont détenus par la COFELY, nouvel emblème des services énergétiques de GDF SUEZ :

http://www.usinenouvelle.com/article/cofely-nouvel-embleme-des-services-energetiques-de-gdf-suez.159900

http://www.cofely-gdfsuez.fr/fr/presse/publications/publications/

(Après avoir cliqué sur le lien ci-dessus, il faut descendre ici :

voir l'image en taille réelle
voir l'image en taille réelle

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/02/101002113721390116854869.png

———-

Alors évidemment, quel est le rapport entre COFELY et COFATECH/CORIANCE ?

Ce sont deux frères ennemis en matière de production de chauffage en France : COFELY appartient au groupe GDF-SUEZ, et COFATECH/CORIANCE appartient désormais au groupe italien A2A.

http://www.enviro2b.com/2008/05/30/gdf-cede-cofatech-coriance-a-litalien-a2a/

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/04/101004054721390116867910.png

(Infographie flambergienne)

———-
A Montereau, on a réussi le tour de force de confier le chauffage de la ville à un groupe composé de deux gros concurrents en la matière…

C’est beau, non ?

Tour ceci explique-t-il le retard pris en matière de transformation du mode de chauffage de la ville ?

Nous en reparlerons pas plus tard que demain…

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/03/101003051500390116862016.jpg
—————————————————————

L’expulseur expulsé !

http://surfmo.com/browse.php?u=Oi8vbnNtMDQuY2FzaW1hZ2VzLmNvbS9pbWcvMjAxMC8xMC8wMy8xMDEwMDMwMTQxNTAzOTAxMTY4NjA3MTEucG5n&b=5out dernièrement, l’amicale des Maires du canton de Moret-sur-Loing, présidée par Mme Sylvie Montchecourt, maire de Montigny-sur-Loing, avait prévu de se réunir.

http://surfmo.com/browse.php?u=Oi8vd3d3LnVtNzcuYXNzby5mci9hbm51L3Bob3Rvcy9NT05USUdOWV9TVVJfTE9JTkdfTU9OQ0hFQ09VUlQuanBn&b=5 Mme Sylvie Montchecourt

http://www.um77.asso.fr/annu/Fiche_Canton.php?id=2026&canton=Moret%20sur%20Loing&structure=CAN


http://surfmo.com/browse.php?u=Oi8vd3d3LnVtNzcuYXNzby5mci9hbm51L2NhcnRlcy9zaXR1YXRpb25fY29tbXVuZXNfZGFuc19jYW50b24vbW9yZXRfbG9pbmcuZ2lm&b=5

———-

Les Maires du canton étaient bien entendu présents, M. le Préfet de Seine-et-Marne, M. le Sous-Préfet de l’arrondissement de Fontainebleau, Yannick Bodin, notre Sénateur, Vincent Eblé, Président du Conseil général de Seine-et-Marne, et notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544 avaient également été invités.

Yves Jégo n’était pas venu seul.

Il avait décidé de venir accompagné de M. James Chéron, son directeur de cabinet à la mairie de Montereau.

M. Chéron, on le sait, est également vice-président délégué de l’Office HLM Confluence-Habitat.

Il est également conseiller municipal d’opposition à Moret-sur-Loing. (On se souvient que son jégoïste patron l’avait envoyé ravir la municipalité à M. Septiers lors des dernières municipales. Las pour le camp des bébés-Jégo ! Il y prit une mémorable veste.)

Je vous rappelle pendant que j’y suis que M. Chéron est dans la foulée candidat UMP/PR aux prochaines élections cantonales sur le canton de Moret-sur-Loing.

Mais que faisait-il donc aux côtés de notre DMCR-UMP-PR-346-544 lors de cette réunion des maires du canton ?

C’est la question que ne manqua pas de poser Michel Bénard, Maire de Veneux-les-Sablons et Conseiller général socialiste sortant, qui se fit le porte-parole de onze maires sur les treize que compte le canton.

http://surfmo.com/browse.php?u=Oi8vd3d3LnVtNzcuYXNzby5mci9hbm51L3Bob3Rvcy9WRU5FVVhfTEVTX1NBQkxPTlNfQkVOQVJEX00uanBn&b=5 M. Michel Bénard

M. Bénard demanda donc à ses collègues de quitter la salle si M. Chéron restait aux côtés d’Yves Jégo.

Onze maires se rallièrent à la proposition de M. Bénard, ainsi que Yannick Bodin. Arrivé entre-temps, Vincent Eblé se déclara solidaire. (Alain Houdry, maire UMP de Villemer n’adhéra évidemment pas à cette décision, et il était difficile pour Mme Montchecourt, assise aux côtés du Préfet à la tribune de quitter la salle)

Les motifs de cette prise de position étaient très légitimes : M. Chéron n’est pas maire du canton, il n’est pas assistant parlementaire du député Yves Jégo et aucune de ses activités professionnelles ne justifiait sa présence ce soir-là.

Et finalement, après cinq bonnes minutes, M. Chéron décida de quitter la salle.

Sans aucun doute, outre le fait de constater qu’on osait résister aux volontés de notre DMCR-UMP-PR-346-544, sans aucun doute tira-t-il deux sains enseignements de cette mésaventure :

1) Etre expulsé, être exclu, c’est douloureux ! Peut-être le vice-président de Confluence-habitat qu’il est vient-il de mesurer une infime partie de ce que pouvaient ressentir les familles qu’il a récemment mises à la rue.

2) Le règlement, c’est le règlement. Il n’y a pas de raison qu’il n’y ait qu’au conseil municipal de Montereau qu’on applique à la lettre cette maxime !

————-

http://surfmo.com/browse.php?u=Oi8vaW1nLmdrYmxvZ2dlci5jb20vYmxvZy9pbWdkYi8wMDAvMDAwLzAyOS8yNTRfMy5qcGc%3D&b=5

———————————-

Eloge du slow !

Pas de rumeurs, aujourd’hui… Pas le temps…

Connaissez-vous le concept de « ville-lente » ?

Vous voyez Montereau ? C’est exactement le contraire !

Le concept de ville lente, en voici la substantifique moelle : « une gestion municipale centrée sur la qualité de vie, l’économie de proximité, le respect des paysages, en réaction aux zones commerciales et industrielles, à l’étalement pavillonnaire et au tout-voiture devenus l’ordinaire d’un urbanisme débridé.« 

C’est en Italie que ce mouvement a vu le jour :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Citt%C3%A0_Slow

Pour plus de précision, je vous renvoie sur l’étonnant article de Grégoire Allix paru dans le Monde d’hier, relatant l’expérience de Ségonzac, en Charentes.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/10/02/la-revolution-des-villes-lentes-gagne-la-france_1419264_3244.html

——

A demain !

———————–

Quoi, Google, qu’est-ce qu’il a Google ?

Avant-Post

.
http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/01/101001062947390116852295.pngour les non-Monterelais, ou les Monterelais ne recevant pas le 7/7 municipal, voici la tribune du groupe de la minorité rédigée par Henri Auclair.

Une nouvelle fois, en très peu de mots et en très peu de place, le Conseiller municipal d’opposition appelle un chat un chat : une subvention, ce n’est pas une dotation.

Et réciproquement !

.

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/01/101001061237390116852220.jpg

———-

Quoi, Google, qu’est-ce qu’il a Google ?

.
http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/01/101001062947390116852297.pngubrique « Sur le vif » du samedi…

Des photos sans trop de commentaires, parce que le samedi, il n’y a pas de temps à perdre.

Un mien ami flambergien m’a communiqué en début de semaine deux captures d’écran.

Voici ce qu’on pouvait trouver récemment quand on googlait « Yves Jégo ».

Dans la catégorie « Web » :

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/01/101001055919390116852085.png

——————————

Et dans la catégorie « Actualités » :

http://nsm04.casimages.com/img/2010/10/01/101001055509390116852020.png

——————–

Et cet ami de me dire que décidément, j’aurai beaucoup fait pour l’édification du peuple et des masses en matière de jégoïsme !

——————–

 

1234

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !