Pour les 365 prochains jours !

Du bonheur comme s’il en pleuvait !

A demain !

Pour les 365 prochains jours ! dans En vrac... 110501105141390118085163

—————-

 


3 commentaires

  1. p'tite souris dit :

    Merci pour ce bonheur à partager avec tous les flambergiens qui, aujourd’hui, reçoivent chacun un brin virtuel de ce splendide bouquet .
    Car à MONTEREAU FAULT YONNE, Ville « morte » en ce 1er mai 2011,
    pas un seul petit vendeur du porte bonheur (traditionnel depuis…1561), tout au long de la rue Jean Jaurès, laquelle malgré le soleil printanier est des plus sinistres en ce début d’après-midi
    A noter également que depuis près d’une génération maintenant, il n’y a plus de commémoration de cette fête du travail…
    Dans cette ville, pourtant animée dans un autre siècle!!! tout fout l’camp ma pov’dame!

  2. TOTO dit :

    PAS BIZARRE! Ce PREMIER MAI sans fète . Il faut quand mème se souvenir que, avant la venue du maire actuel, les syndicats étaient reçus à la mairie, (par le maire),le PREMIER MAI, à l’occasion de la fète du travail. Il a supprimé cette rencontre sous prétexte que cela imposait de faire travailler des agents de la ville ce jour chomé! .C’est sans doute cela que lui et ses amis appellent la VALORISATION DU TRAVAIL tant pronée par le président .

  3. Laura Ingals dit :

    Bonjour !
    Pour ma part, au-delà de tout débat politique et de tout avis sur les festivités du 1er mai à Montereau (il est vrai qu’en passant en charette avec papa dans la rue Jean-Jaurès ce matin, il n’y avait pas âme qui vive… on entendait seulement les fers des chevaux claquer sur le bitume…), je viens juste faire remarquer que vous nous faites parvenir le même bouquet de muguet que votre ami 1er adjoint au député-maire-etc. Au moins, ce jour du travail aura permis de vous mettre d’accord sur la photo.
    Bien à vous.
    Laura Ingals

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !