Un conseil municipal surréaliste. (Seconde partie : le fond)

47 minutes et 37 secondes…

C’est le temps qu’il fallut à notre Député-Maire-encore-Conseiller-régional-UMP-PR-346-544 pour expédier les 62 points de l’ordre du jour du conseil municipal en date de vendredi dernier.

Et encore, je compte dans ces 47 minutes et 37 secondes les moments relatifs aux incidents provoqués par la présence des nombreux supporters jégoïstes.

47 minutes et 37 secondes pour 62 points de l’ordre du jour, j’ai calculé, ça fait donc 2857 secondes soit une moyenne de 46 secondes et 08 centièmes par point.

On aura compris que le concept de chambre d’enregistrement est à Montereau ce que celui de mauvaise foi est à Jean-Pierre Coffe.

Une grande partie fut consacrée au vote du budget.

Notre DMCR-UMP-PR-346-544 montra comme à l’accoutumée une satisfaction visible.

Dame ! Puisque c’était son budget, c’était forcément un bon budget ! Il annonça fièrement qu’à Montereau, une fiscalité zéro serait encore de mise.

Hélas, Henri Auclair, Conseiller municipal d’opposition, toujours lui, vint gâcher cette belle euphorie jégoïste.

Avec plusieurs arguments :

- Les dépenses de fonctionnement de la mairie sont en forte augmentation. En cette période de crise, Henri Auclair aurait souhaité que ces dépenses de fonctionnement fussent réduites de manière conséquente.

- Henri montra à mon grand étonnement qu’à la Mairie de Montereau, si l’effectif du personnel était en baisse (de 630 agents, nous sommes passés à 600…), les charges salariales, elles, sont en augmentation. Comment cela est-il possible ?

- Henri annonça ensuite que cette année, la Mairie allait avoir recours à l’emprunt. Ceci est bien entendu passé sous silence…

- Henri et les membres de l’opposition auraient souhaité que les taux d’imposition fussent revus à la baisse, toujours en raison des difficultés financières de nombre de Monterelais.

Il démontra également que malgré une fiscalité soi-disant stable, les contribuables vont payer en moyenne 2% d’augmentation.

En effet, si les taux ne changent pas, il n’en va pas de même de la base d’imposition.

Alors évidemment, il me revient en mémoire les cours de mathématique de M. Guérini, au collège Malraux :

Soit X = a x b

Soit X’ = a’ x b’

Si b=b’ et X’ > X, alors c’est que a’ > a !

Bien entendu, notre édilanous ne daigna pas répondre à ces questions et remarques essentielles. Il passa directement au vote. Les membres de la majorité votèrent comme une seul homme ce budget. Les quatre conseillers d’opposition votèrent contre.

http://nsm05.casimages.com/img/2011/04/30/110430122650390118079341.jpg

Henri Auclair

——
Il fut ensuite question de revendre un véhicule municipal 14.500 euros.

Une question plana : serait-ce sa 807 HDI pack premium intérieur cuir qu’Yves Jégo voudrait revendre ?

Moi, je me posai alors une autre question : comment se fait-il qu’on ait besoin du conseil municipal pour revendre un véhicule municipal alors que ce même conseil municipal n’est pas consulté pour l’achat du même véhicule ? Ah ! Les grands mystères monterelais !

Un autre point concerna une convention signée avec une bibliothèque sonore.

Mais pas n’importe laquelle des bibliothèques sonores, figurez-vous. Celle de Meaux.

Fut votée ensuite une somme de 500 euros en guise de subvention pour cet organisme meldois.

Car c’est bien connu, quand on connaît ses saints, on les « sonore »…..

En ce qui concerne l’ABMS, not’ bon maire annonça finalement que 22 semaines supplémentaires seraient nécessaires pour mener à bien les travaux de reconstruction des locaux.

Ceci est une autre spécialité monterelaise : les constructions qui ne sont pas livrées aux dates prévues….

Puis, Henri Auclair ne put exposer dans de bonnes conditions ses contre-arguments relatifs à l’aménagement des places de parking Quai des Bordes.

Les amis du Maire faisaient trop de bruit. Henri déclara à juste titre qu’il était inacceptable et impossible pour lui de travailler dans ces conditions de brouhaha… (cf papier d’hier…..)

Il déclara également qu’était impossible le travail en commission. (Je vous renvoie à ses articles dans le 7/7 relayés ici-même.)

A ce sujet, vint un autre grand moment jégoïste : pour notre édilanous, si Henri Auclair ne peut pas travailler convenablement en commission, c’est qu’il ne sait pas travailler et qu’il ne comprend pas ! Je vous jure que je n’invente rien !

Yves Jégo retomba alors dans l’un de ses travers : les conseillers d’opposition devraient travailler d’une manière qui lui convient, c’est à dire qu’ils soient d’accord sur tout ce qu’il propose, et approuvent tout ce qu’il dit. Ce qu’il voudrait, c’est bien entendu une opposition à sa botte !

Arriva le moment qu’attendait Henri : il révéla qu’en commission chargée d’étudier un sujet, on ne lui fournissait pas le dossier prévu à cette intention.

Comment donc bosser sereinement ? C’est évidemment impossible !

Je vous le disais hier : que ce soit sur la forme ou sur le fond (et même parfois sur le manque de fond…), les conseils municipaux deviennent véritablement surréalistes.

Sans compter qu’ils ne se déroulent plus qu’une fois par trimestre…

Pour la petite histoire, ce conseil municipal trimestriel, c’était la grande spécialité de Manuel Aeschlimann, maire d’Asnières-sur-Seine (92) de 1999 à 2008.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Manuel_Aeschlimann

Notre Député-Maire encore Conseiller régional-346-544 devrait se méfier :  en 2008, M. Aeschlimann fut prié par les électeurs de laisser son fauteuil.

Sans autre forme de procès.

Je n’aurai pas besoin d’ajouter une quelconque conclusion : les commentateurs du papier d’hier ont fort bien résumé la triste situation de la démocratie locale monterelaise.

———-

Nb : j’ai eu bien du mal à vous rapporter ces éléments, de par le vacarme qui régnait dans la salle des mariages de la mairie, ce soir-là. Si de ce fait, des erreurs se sont glissées, je compte sur les Flambergiens présents ce soir-là pour les corriger… Merci d’avance.

———————-

 


7 commentaires

  1. souris verte dit :

    C’est bien connu, c’est toujours la faute des autres ! Finalement, la fameuse voiture sera-t-elle vendue ? et remplacée par une autre ? c’est tellement facile de dépenser l’argent des autres, ces sous que tant d’entre nous ont du mal à gagner et à en maîtriser les dépenses au vu du coût de la vie.

  2. mistigris dit :

    pourquoi, en un premier temps, les trois conseillers d’opposition, ne saisissent pas le préfet, par écrit (toujours laisser des traces), sur ce qui se passe à Montereau, histoire de constituer un dossier à charge pour une éventuelle procédure à l’encontre du maire et du conseil car la complicité des élus n’est plus à démontrer. ces 3 élus ont des droits, il ne faut pas qu’ils l’oublient. les citoyens aussi d’ailleurs.
    il existe des avocats contitutionnalistes qui pourraient valablement les éclairer. à quoi ça sert les partis politiques !!!
    ça va durer encore longtemps ces « guignolades ». ce serait peut être drole si ce n’était pas la vie quotidienne des monterelais qui était en jeu !

    c’est une honte d’avoir des élus de cet acabit

  3. Anonyme dit :

    le probleme des avocats c’est que ça coute cher.. Même si le Deputé Maire ne semble pas connaitre cette difficulté.

  4. p'tite souris dit :

    Saisir le Préfet, même s’il est un agent déconcentré de l’Etat, c’est en effet une bonne idée que je partage avec mistigris (il faut faire ami ami avec les prédateurs -les vrais- n’est-ce pas souris verte ? lol)également d’accord pour la consultation d’un juriste d’un parti politique, avant toute procédure qui peut s’avérer très très longue et qui demande beaucoup de courage – chapeau à Yves POEY, je précise, d’autant que c’est aujourd’hui « LA JOURNEE MONDIALE DE LA LIBERTE DE LA PRESSE » utile de s’en souvenir également à MONTEREAU FAULT YONNE.

  5. flop dit :

    Réclamer la réunion des commissions ad hoc, qui existent sur le papier(finances, affaires sociales…vie culturelle … travaux…) et ne sont jamais réunies, est vraiment de l’arrogance !!! De quoi vous plaignez-vous Messieurs les conseillers d’opposition : vous avez droit à une réunion plénière, on vous donne lecture de tout ce qui est pré-décidé une semaine avant le conseil municipal…ça ne vous suffit pas? vous réclamez mais « vous n’avez rien à dire », en plus, « vous ne comprenez rien » et « écrivez des ramassis de contre vérité » « vous mobilisez le temps d’un agent » en demandant la consultation de documents…
    Juste pour faire plaisir, notre bon Maire a accordé, pour la première fois, une réunion de la commission travaux(qui devrait se tenir cette semaine). Les plans de la réfection du quai des Bordes sont déjà établis,les financements déjà prévus ! …affaire à suivre !

  6. henri auclair dit :

    Le fait d’avoir la majorité ne dispense pas d’un débat démocratique et n’autorise pas le traitement expéditif des affaires de la ville lors des ré&unions du conseil municipal.

  7. kharkam dit :

    euhhhhhhhh Yves mm avec tous ce brouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa, tu n’a pas pu faire d’erreur , le concessionnaire jégotomobile s’en charge . car vaut mieux en faire plein, qu ‘une seule surtout quand ont a 47 mn devant soit .

PARTI SOCIALISTE |
Le blog du Parti communiste... |
ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pnogues
| Sarkozy président
| Sondages, non merci !